Le-match

C’est une constante cette année : Arsenal cogne les petits. Oui, on sait, c’est moche, mais Tonton a semble-t-il réalisé que ces petits matchs de pouilleux faisaient aussi les champions. Alors maintenant, on tabasse les faibles, en particulier à la maison. Voilà, là c’est Sunderland qui a pris le tarif, mais y’a rien de personnel. C’est une sorte de politique de base cette saison, et puis en plus, ils passaient derrière le Bayern, ils ont servi de défouloir. Quasiment 70% de possession sur le match, 3-0 à la mi-temps, les Gunners ont mis les formes dans ce résultat. Certes, la deuxième période a été un poil moins sereine, les Black Cats ajoutant  du poids devant et renforçant  leur pressing, mais avec une défense Bob le Bricoleur, l’entrée de Flamini à gauche, de Jenkinson à droite et le passage de Poulpy dans l’axe, on pouvait s’y attendre. C’est point grave. Reste que le double pivot Wilshere – Arteta me semble être un peu limite pour des équipes de plus gros calibre. Ca se fait transpercer de tous les côtés à la moindre contre-attaque.

unnamed (1)

La satisfaction est venue de manière globale du niveau de jeu samedi. Tout le monde a mis la main à la pâte, certains plus que d’autres (on ne sait toujours pas si on avait vraiment besoin de Nacho sur le terrain par exemple), mais le premier et surtout le troisième but ont collé des millions d’érections à travers le monde. Je pense d’ailleurs qu’il s’agit du plus beau but de la saison, sachant que celui contre Norwich bénéficie d’un léger coup de chatte sur une des déviations et qu’il n’est pas marqué par Rosicky. Ce dernier argument vous aura convaincu à coup sûr. D’ailleurs, je pose au passage la question de sa titularisation ; avec Walcott blessé, ça me semble être une évidence vu son niveau et sa régularité dans les performances de malade mental. Arsenal redevient Arsenal quand il est là, c’est le meilleur accélérateur du jeu de cette équipe. Et qu’on ne vienne pas m’emmerder avec son physique : tu l’as vu le Tomas sur un terrain, cavaler comme un jouvenceau dans les plaines de Tchéquie ? Il sublime la valeur de cette équipe, si on veut être quelque part à la fin de la saison, il doit être dans le XI de départ. Point.

 

Les-notes

SZCZESNY: 5/5
Impeccable jusqu’au bout, attentif sur les ballons à la con et aussi sur les trucs un peu moins anodins. Il a transpiré un peu sur un arrêt réflexe à bout portant en deuxième période. Pas franchement impliqué sur le but de Sunderland, il fait le boulot, ses petits potes mettent douze ans à sortir sur le porteur.

SAGNA : 5/5
La stabilité légendaire du Poulpe. Que ce soit à droite, à gauche ou dans l’axe, le mec fait ses replis à 2000, gagne ses duels, se montre toujours disponible pour centrer (même du gauche, et ça a failli se terminer en but, vous marrez pas) ou aider la construction. Et j’entends encore que ce mec est une teub ?! Je vais aller péter un truc par terre pour bien montrer comment je suis colère. PRO-TES-TA-TION.

MONREAL: 2/5 unnamed
Inutile autant qu’inutilisé, il est sorti tel le Soldat Inconnu à la mi-temps. Paraît-il qu’il était touché au pied. Tonton a préféré éviter de prendre des risques, Gibbs étant sur le flanc aussi jusqu’au match de Stoke. En même temps, lui, son état de forme est un pur mystère cette année.

KOSCIELNY: 5/5
BIM. BAM. BUT. BOUM. TA GUEULE.

MERTESACKER : 5/5
A usé de la technique dite du mur de viande quand cela était nécessaire. Il comprend à quoi peuvent servir ses grandes quilles et les utilise à bon escient maintenant. En nette progression à ce niveau. Les compliments du conseil de classe pour Per.

ARTETA : 3/5
Mikel en 6, ça passe contre Sunderland, on sait que ce sera limité plus haut. Bon là ça va, il est pas trop sous pression, il peut faire un million de passes s’il a envie, il gratte pas mal de ballons parce que les mecs en face ont zéro technique. Mais s’ils avaient pas été nouls (prononciation brésilienne), ça se serait vu qu’il était placé comme une bite par moments.

WILSHERE: 3/5
Autant de déchet que de belles inspirations. C’est sûr, au moins il essaie. Mais on a parfois envie de cogner sa jolie petite tête d’Anglais sur les murs. Quand il oublie un partenaire, ou quand il va s’empaler bêtement sur une pile de défenseurs adverses, pourtant signalés en jaune. Mais quand il s’y met, ça envoie du pâté, y’a de l’allant, il porte le jeu vers l’avant et c’est cool. Passe déc’ sur le premier, participation au troisième, plus un caviar à Gnabry en fin de match.

CAZORLA : 3/5
Des transversales bisou qui te donnent envie de te reproduire. Mais il a « juste » joué le rôle du relai de fiabilité samedi. Si un jour, les trois du CÖR font un match plein en même temps, on pourra s’estimer heureux.

PODOLSKI : 3/5rosickyBeaucoup de pressing, c’est bien, ça montre qu’il a envie, on peut en douter parfois. Ca offre même un but samedi. Une kartoffeln à 25 mètres, c’est bien aussi, ça montre qu’il allume toujours dès qu’il en a la possibilité. Pour le reste, y’a pas franchement de quoi s’imposer titulaire sur les gros matchs.

ROSICKY: 5/5
Rien à foutre, c’est lui le roi. Si tous les cerveaux allaient à la même vitesse que le sien, on empilerait les buts Pinder comme Giroud les couvertures de TETU. Si son but ne te touche pas, tu n’as pas encore été touché par la grâce mais on est prêt à te montrer la voie. Rejoins la secte.

GIROUD: 5/5
Avec un bilan comme ça tous les WE, Tonton lui apportera lui-même les prostiputes jusqu’à sa chambre. On le voulait tueur ? Il l’a été. Il ajoute même une passe décisive à l’ensemble, avec un match propre, appliqué même défensivement, loin d’être parfait, mais beaucoup plus solide que ses dernières prestations. Une bonne base pour se remettre au travail.

 

Substitutes

JENKINSON (pour Monreal à la 45e minute) : La sérénité faite homme.

FLAMINI (pour Koscielny à la 67e minute) : C’est le niveau max face auquel on peut décemment aligner Flamini latéral : contre les reléguables de PL.

GNABRY (pour Rosicky à la 73e minute) : Il s’est dit qu’il allait profiter des Chats Noirs pour faire tourner son compteur. Loupé, il a chié une occasion toute faite offerte par Wilshere, et en se pétant la gueule qui plus est.

 

Sinon

Question du jour : si tu manges feinte de corps + crochet par Mertesacker, es-tu passé à côté de ta vie et dois-tu te reconvertir en vendeur de piscine ?

Selon l’un des deux commentateurs de l’Arsenal Player, Podolski disposerait d’un « vicious left foot ». Pas besoin d’aller plus loin, cet assemblage de mots vaut de l’or.

J’en ai vu des air marquages sur corner, mais celui du but de Koscielny est tout bonnement épique. Une sorte de renoncement. La fin de toute forme de crédibilité défensive.

Koscielny et Monreal ne sont apparemment pas blessés sérieusement et devraient être dispos pour le prochain match, tout comme Özil d’ailleurs.

Tonton a confirmé qu’un accord de prolongation existait déjà avec Rosicky et qu’il allait bientôt être rendu public. Voilà. La vie peut continuer.

TRAITSIGNATURE

Tu aimes la Gunners Academy au moins autant que tu détestes Morlino? Alors fais savoir à tout le monde que tu es un lecteur éclairé en partageant cet article sur Facebook et Twitter. Tu peux même suivre les tweets du Père Fidalbion et du Géranal si tu veux un peu rigoler en mode détente. Maintenant, il commente même les matchs des Gunners sur SportDub. En plus, la Gunners Academy est aussi sur Facebook.
Et si tu n’as plus envie de voir des mioches avec le maillot d’Arsenal quand tu cherches « Gunners Academy » sur Google, aide au référencement en faisant remonter la page grâce au bouton +1. Et sinon, comme d’hab’, quand on n’est pas là, allez lire et discuter avec les Gunners de Groover, c’est bieng.

1 thought on “ARSENAL – SUNDERLAND (4-1) : LA GUNNERS ACADEMY LIVRE SES NOTES

  1. Prochaine couverture du magazine du club : « Tomas Rosicky : Game Changer ». Je crois que tout est dit, le Nirvana est atteint, on peut mourir tranquille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.