Boulets rouges numéro 10 : bonjour tristesse, Prague et Liverpool

Salut vous tous,

Bienvenue dans ce dixième numéro (soit dix fois plus que le nombre d’Acad qui vous ont été servies cette saison en ces lieux) du podcast de la Gunners Academy.

Cet épisode comporte ma foi un menu plus alléchant et moins onéreux que celui à la carte du palais Vivienne. Les chefs vous proposent :

  • Un consommé d’aigreur et son écume de sel de la Vltava. Ce plat évoque le souvenir de notre match nul contre le Slavia Prague et son contenu moyen, les occasions nettes vendangées, l’absence de solidité de l’effectif, la frilosité tactique du patron et ce but encaissé en fin de match qui vient ajouter ce soupçon d’amertume, comme si vous croquiez dans la physalis ornant un gâteau pas terrible.
  • Scouse servi brûlant dans nos gencives. Avec la marmite. Pour ceux qui l’ignorent, le scouse, ragout de bœuf à la bière et au rutabaga, est le plat emblématique de la région de Liverpool, aussi raffiné que l’accent des locaux. Cette revisite a consisté à inviter nos joueurs à se jeter eux-mêmes dans la marmite en appliquant les consignes bancales du patron.

En vous souhaitant une bonne écoute et un bon appétit,

Johny Kreuz

J'ai autant de clubs de cœur qu'Alex Oxlade-Chamberlain a de neurones. Seul supporter non-basque de Bilbao et Cazorliste convaincu.

2 commentaires

  1. J’allais être mauvaise langue et vous rétorquer que dix fois zéro ça fait toujours zéro, mais mon instinct d’enquêteur m’a poussé à vérifier et à constater qu’effectivement, à ma grande surprise, une académie des Gunners avait bel et bien été écrite cette saison. Je rends donc hommage à l’exactitude de vos calculs qui n’a d’égale que l’irrationalité de votre amour pour Arsenal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.