NEWCASTLE – ARSENAL (1-2) : LA GUNNERS ACADEMY LIVRE SES NOTES

Je vous vois déjà venir. Vous attendez le papier du match retour à Monaco. Celui où, encore une fois, c’était presque bien mais en fait non. Bah il arrive, il est actuellement au stade de la finition (très manuelle bien entendu) dans la bécane de l’ami Johnny Kreuz. Pour ma part j’allais vous parl… Quoi l’academy de West Ham ? Quoi l’academy de West Ham ?! On a gagné 3-0, c’était chouette, Giroud a posé les kiwis sur la table, Song a été nul, Flamini a même marqué. Voilà et ric et rac, merci zizi. Rah, vous avez vraiment le don de parler des sujets qui fâchent en société.

Nan là, je viens vous parler d’un vrai match, de ceux où il faut s’arracher, où les fesses font bravo, et où on est nuls pendant l’essentiel de la rencontre. Parce que bon, on m’a vaguement évoqué un match en deux périodes : en gros la première serait bien, la deuxième pas bien. De mon point de vue, à 15-20 minutes près (les fameuses 15-20 minutes où Arsenal a un peu foutu le feu et où Giroud a planté), c’était tout la même merde paniquée et désorganisée, avec donc en point d’orgue la souffrance d’une deuxième période durant laquelle on a dû réussir à monter deux ballons (libérations trop tardives, peu de solutions, ballons perdus très tôt). On a ptet un peu payé les efforts du milieu de semaine ce week-end, oui. Sauf Alexis qu paye ses efforts de toutela saison. Le point positif, si on oublie cette prestation désastreuse en deuxième période, c’est que ça n’a pas craqué. C’est ce genre de résultats, obtenus malgré des prestations médiocres, qu’il faut savoir répéter. Les titres se forgent aussi de ça.

Ah et je suis en déplacement comme disent les commerciaux avec des goûts vestimentaires douteux. Alors on restera sur de l’acad’ basique, pas de franfreluches aujourd’hui. Mais c’est bien ça colle à l’ambiance du match. Faudrait que je m’arrange pour académiser un match intéressant moi un de ces quatre.

Les notes :

OSPINA : 4/5
Une petite sortie au pifomètre en première période, mais plusieurs interventions vitales en deuxième qui nous maintiennent à flot. Inutile de préciser qu’il n’y est pour rien sur le but, il est Colombien, pas Polonais.

CHAMBERS : 3/5
Assez étonnamment, il est toujours plus intéressant en attaque qu’en défense malgré son côté armoire à glace. Cependant, il gagnerait fortement à ne pas tenter de choses qui vont au-delà du passement de jambes.

MONREAL : 3/5
Moui. Bon. On risque de revoir un peu Gibbs. Tu fais chier putain.

KOSCIELNY : 4/5
Le Kos’ qu’on aime malgré quelques petites interventions un peu plus laxistes et donc laxatives que d’habitude.

GABRIEL : 4/5
Il a mon affection malgré sa laideur. Et il a encore prouvé à plusieurs reprises qu’il nous faut absolument jouer avec un central de son profil. Il nous garde à flots une paire de fois.

COQUELIN : 3/5
Je suis un peu dur sur sa note parce que je trouve qu’il a chié la partie relance du job : trop de temps à sortir la balle, trop compliqué… Mais purée, quand il va au charbon, c’est précis, c’est efficace, il stabilise les transitions défensives. En bref : il confirme, mais modèle géant.

RAMSEY : 2/5
A tout de même bien équilibré l’équipe, ce que je demandais ouvertement depuis des lustres, et a donc contribué en partie au non-pétage de gueule en fin de match. Mais à côté de ça, malgré un grand nombre de ballons touchés, c’était un peu la fête de la moustache mal taillée et de l’approximation.

CAZORLA : 3/5
Se coupe les cheveux moins moche que d’habitude, se fait discret, porte le brassard avec humilité mais cale deux passes décisives quand même. Par principe. Ca vaut bien ça :

ALEXIS : 2/5
Au milieu de son tout et rien habituel, il y a eu ça. Et c’était chouette.

WELBECK : 3/5
Presque un footballeur de ouf. Presque un footballeur. Presque de ouf. Presque.

GIROUD : 5/5
Une nouvelle élimination dégradante en huitième de finale de Ligue des Champions avec une prestation désastreuse est-elle un sacrifice valable pour la réaction radicale de notre Handsome One au zizi bien pendu ? Vous avez deux heures. Non plutôt jusqu’à la fin de la saison.

Les sustitutes for love :

FLAMINI (pour Cazorla à la 70e minute) : Oulala, donc on s’arrête de jouer 25 minutes avant la fin ?

ROSICKY (pour Alexis à la 70e minute) : OK, J’AI RIEN DIT.

BELLERIN (pour Welbeck à la 88e minute) : Le fameux changement portugais. Spécialité alsacienne.

Sinon…

Tim Krul a l’élégance d’un paresseux qu’on aurait contraint à se déplacer sur deux pattes. Bisou à Camelus pour ce point zoologique improvisé.

Paulo, ton combat n’a pas disparu. Colback porte toujours très haut la bannière des Rouquins. (Rooney ne compte pas, c’est du roux sale).

Vous savez quel poste il joue Sissoko, vous ?

Facebook-300x300La Gunners Atwittercademy fait dans le social. Tu peux venir nous lire sur la page de l’Acad’ sur Facebook et tu peux nous suivre sur Twitter aussi. On ta mis des gros boutons, pour que tu puisses cliquer facilement, on sait bien que c’est pas toujours évident.

Tags: , ,

Le Père Fidalbion

J'ai décidé de supporter Arsenal grâce à FIFA 99 : y avait Dennis Bergkamp sur la jaquette et c'était la première équipe disponible dans l'ordre alphabétique. Ce jour-là, j'aurais mieux fait de me péter une jambe.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.