JUVENTUS 1-2 LAZIO La Bianconero Académie picole sec pour oublier.

Comme j’ai pu l’écrire lors de mes élucubrations littéraires, « écrire de la prose, c’est comme bander mou. Je le ferai quand je serai vieux mais ça m’arrive de temps à autre quand j’ai un coup dans le nez ». Une fois n’est pas coutume donc, j’écrirai mon académie sous l’influence de l’alcool.

 

 

Salut les zèbres,

Après une trêve internationale riche en émotions, les bianconeri sont revenus à Vinovo pour préparer la rencontre de samedi face à la Lazio. J’ai particulièrement aimé les mots doux de Benatia à Aubameyang après la victoire du Maroc face au Gabon. Aubam’ avait accusé le staff de l’hôtel d’avoir empoisonné le jus d’orange. S’il a prouvé qu’il ne savait pas perdre, et ce même avant le match, Mehdi lui sait gagner et il en a profité pour mettre un petit taquet bien placé via les  »rézosossio » après le match. Certes, vous allez me dire que c’est pas du foot et qu’on s’en branle. À cela je répondrai que je vous emmerde (avec beaucoup d’amour), et que parler de ça me permet d’éviter les questions qui fâchent sur la Nazionale et son niveau de jeu pathétique, les choix douteux de Ventura (je pense notamment au 19, ce trou de bite)Cependant, je sais aussi que ladite Nazionale doit toujours en chier pour se qualifier pour ensuite se sublimer dans l’adversité lors du tournoi (ou se faire piteusement sortir, mais c’est une autre histoire), donc je ne m’étalerai pas plus. Je remarque tout de même qu’elle n’est jamais aussi forte que lorsqu’elle est composée en majorité de juventini, et qu’elle en manque cruellement en ce moment. Voilà.

Au rayon bonne nouvelles, on retrouve enfin Khedira dans le groupe. Le milieu de terrain a à peu près bien tourné en son absence avec Blaisou, Bentancur et Mire par intermittence. Mais Sami revient et on va pas bouder notre plaisir. Au rayon moins bonnes nouvelles, on notera les absences prolongées de Marchisio et Pjanic, même si ce dernier devrait revenir dans le groupe en Champions League contre le Sporting mercredi. Il faudra attendre encore un peu pour le Principino.

 

LE MOT SUR L’ADVERSAIRE

 

Come si dice LOL in italiano ?

 

of course you do !

 

Un brin d’humour ne fait jamais de mal.

 

 

LA COMPO DE MAX.

 

 

 

On fait tourner avant le match de coupe d’Europe de mercredi et après la trêve internationale. On notera le courage de Max qui abandonne le 4-2-3-1 au profit du 4-3-3. Un dingo cet homme je vous le dis. Dybala sur le banc, un  immense bouleversement tactique risquerait d’arriver si toutefois il faisait son apparition. Sinon rien de neuf. Le Suisse à droite, le Ghanéen à gauche. On laisse les titulaires au repos et on espère que De Sciglio reviendra bientôt parce que Sturaro c’est bien sympa mais à droite ça dépanne tout juste. Et puis bien sûr le retour de Sami au milieu de terrain ! Un retour salvateur, le milieu de terrain commençant sérieusement à être dépeuplé. Mais une fois n’est pas coutume, nos médecins ont fait un travail formidable en toute légalité. J’aurais aimé voir Bernardeschi titulaire (oui je vais le rabâcher sans cesse jusqu’à ce qu’il le devienne) mais c’est Douglas Costa qui s’y colle. Je l’ai rarement vu à son aise en championnat, et j’avoue que la Lazio ça va être un gros test pour lui. Et pour toute l’équipe en fait.

Qu’on se le dise, pas moyen de revivre le même camouflet que lors de la Supercoupe d’Italie. Les toy boys de Benit… de Lolito n’ont qu’à bien se tenir, Finno alla fine ce sera la Juve.

Mouais. Pas sûr.

 

LA PARTITA

beIN estimant que Getafe-Real est plus important que Juve-Lazio, on se fait naturellement piner le début du match. Ils commencent à me courir sur le haricot les esclavagistes-corrupteurs. Ils auraient pas pu acheter un autre sport que le foot sans déconner ? Genre le rallye ou le handball ? Et en plus les mecs te foutent le résumé commenté. Et ils enchaînent sur Athletic-Séville… NIQUEZ-VOUS PUTAIN. Peu importe que le match commence en différé. On pisse à la gueule de ma Vieille Dame, et elle est pas adepte des golden showers. 

En signe de protestation, (et non pas parce que j’ai fait autre chose en attendant) je commenterai seulement à compter de la 23ème minute. Et juste le temps de relancer une fois le décidément capricieux myCANAL que Douglas Costa marque un but de Lensois © et peut-être hors-jeu (1-0). On perd encore un peu de temps avec la VAR (putain de merde, vais-je arriver à voir du football ce soir ?) mais le but est bel et bien validé. Immobile répond quelques minutes plus tard mais sa tête lobée ne trompe pas Gigi. Les débats sont assez équilibrés d’après le direct du site du journal l’AUTO. Il me semble pourtant que la Juve les domine. Douglas Costa est bien décidé à me faire mentir et nous offre une performance de patron, moi qui le taquine depuis le début de la saison. Le milieu dense de la Lazio ne pèse pas un brin face aux trois bianconeri. Max a anticipé la formation laziale et Matuidi, Sami et Bentancur font la loi dans l’entre-jeu. L’Allemand y va de sa frappe de mule aux 25m mais Strakosha veille au grain (35′). Higuain marque presque sur un dégagement pourri de Strakosha qui lui rebondit sur la cuisse, puis sur la barre transversale. Immobile essaie toujours mais un double-tacle dans un style tsubasesque l’empêche de prendre sa chance au point de penalty. Luis Alberto tente aussi un enroulé du droit que Giorgio lui refuse. Dans la foulée, Douglas Costa me redonne un peu de grain à moudre en perdant un ballon bêtement alors que Mandzukic était en position idéale à gauche. L’arbitre siffle la mi-temps, 1-0. Et c’est ma foi pas mal. Que ce soit la mi-temps hein, parce que la performance semble être en trompe l’œil.

Seulement deux minutes de jeu en seconde période et cet enculé, ce traître, cette petite saloperie d’Immobile la met au fond des buts de Gigi après une belle remise de Luis Alberto dans la course. (1-1, 47′). Il était le joueur qui avait le plus essayé en première mi-temps pour la Lazio. Un but ça fait mal. Un but d’une ex, d’une ex que t’as dépucelé en plus, ça fait un deuxième trou au cul. Une minute plus tard, Higuain perd son face à face avec Strakosha. Il va coûter cher ce raté. C’est sûr.

Et ben voilà, Gigi fauche Immobile dans la surface. Penalty indiscutable, même si Immobile continue sa prestation de salope en « jouant bien le coup » comme on dit. Notons tout de même un petit numéro d’air-défense des centraux sur la passe en profondeur qui amène le penalty. Ciro ne se fait pas prier et marque son 15e but de la saison toute compétitions confondues, (1-2, 52′).

Monvier.

Douglas Costa sort pour Bernardeschi et on se prépare à un attaque-défense pour les 35 dernières minutes. Je m’étonne de pas avoir reçu de message d’insulte de mes amis bianconeri qui me considéreront, à juste titre peut-être, comme un putain de chat noir. Je commence les académies, la Juve en chie. Coïncidence ? Je ne sais pas. Je ne crois pas. Max n’avait peut-être pas autant anticipé la tactique de Simone Inzaghi que ça finalement. Khedira sort après une prestation plus qu’honnête pour un retour, et laisse sa place à Dybala, qui a un peu moins d’une demi-heure pour reprendre sa place de capocannoniere à Immobile. Et accessoirement faire gagner son équipe.

Les laziali font tourner en vue du match contre Nice en C3, match que les ultras des deux camps attendent probablement pour en découdre alors qu’ils ont les mêmes opinions politiques. J’ai tellement rien à dire de positif sur notre match que j’en suis réduit à baver sur les Niçois. On vit vraiment une époque formidable. Pipita gâche encore une action, en l’occurrence un bon centre d’Asamoah transformé en RIEN par le Brestois. Dybala tirera sur le poteau à la 91e minute histoire de bien niquer le weekend des tifosi bianconeri. Gigi sauve le 1-3 face à Caicedo en faisant un bel arrêt.

Ces arrêts de jeu sont bouillants.

Alors qu’on ne l’attendait pas, Patric assassine Bernardeschi dans la surface à la 94e minute. On perd encore une vie avec cette putain de VAR. Si ça continue, il y aura bientôt des pages de pub pendant que les arbitres regarderont les ralentis. Le penalty est accordé. Dybala se présente face à Strakosha. Est-ce qu’il gamberge encore suite à son péno raté à Bergame ? Quand même, non… Non… Putain Paulo non !! Strakosha a la main ferme et sort le tir de Dybala. Tristeza. La Juve s’incline pour la première fois depuis 2003 contre la Lazio et peut voir le Napoli creuser l’écart en cas de victoire face à la Roma, ce qui ne manquera pas d’arriver.

 

LES NOTES

BUFFON (3/5) : Encaisse un péno, et perd  le duel face à Immobile pour le premier but. Mais franchement, à moins qu’il nous coûte un jour la victoire, je me vois pas mettre une mauvaise note à Gigi pour un match moyen. L’art, c’est subjectif.

ASAMOAH (2/5) : Match d’assez bonne facture mais dans la défaite, point de bonne note pour lui.

KHEDIRA (3/5) : Bon retour à la compétition pour Sami. Bien entendu il a pas 90 minutes dans les jambes. Il lui en manquait un peu ce soir. Il en manquait beaucoup aux autres.

DOUGLAS COSTA (2+/5) : Un but et quelques actions joga bonito, puis les travers habituels. Pertes de balles, mauvais choix… Remplacé par BERNARDESCHI qui aura apporté ce qu’il pouvait dans l’équipe amorphe de la deuxième mi-temps. Soulevé par Patric à la  94ème dans la surface, tout ça pour rien.

DYBALA (1/5) : L’envie de mettre le zéro pointé. Un poteau, un deuxième péno raté en deux matches…  La trêve a pas arrangé le mental de Paulo. Je lui met pas parce qu’il est rentré en cours de jeu alors qu’on perdait déjà, et puis je sais qu’il est un lecteur assidu de mes articles alors je veux pas l’enfoncer.

LA DÉFENSE CENTRALE, STURARO, BLAISOU ET LILIANE, LE SUISSE, WARIO et PÉPITA : Je m’abstiendrai de noter les autres par peur de déverser trop de haine et de vulgarité, même pour Hors-Jeu. Sous le coup de la colère, je risque de prendre des raccourcis dignes de RMC ou encore le CFC. Et j’ai pas envie de me faire déchirer la rondelle par SuperAcad’ comme un vulgaire animateur spécialiste en football. Mais pour vous donner l’analyse taquetico-tequenique que vous venez chercher sur ce site, c’était globalement pas terrible. Allez, Mandzukic a été un peu meilleur. Il a flotté comme une crotte de fast-food bien grasse au dessus du lit de diarrhée qu’a été le reste de son équipe.

Oui je vais loin, mais vous le savez depuis un petit moment maintenant et vous continuez à venir. Je crois même que vous aimez ça au fond.

BENATIA (5/5) : Immense joueur, As subtil des réseaux. et formé à l’OM qui  plus est.

 

On se revoit bientôt, mais guettez les pages faits-divers de la Provence on sait jamais.

 

Un baccio nel culo.

Roberto Bettégras

Humain, donc ordure.

2 commentaires

  1. C’est un joueur pétri de qualités, la note maximale était toute indiquée compte tenu de sa performance stratosphérique. Et puis formé à l’OM est une qualité rare. Donc le mérite n’en est que plus grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.