Juventus – Milan (0-0) la Bianconero Académie revient

Ciaù ragazz’,

Ça va toi ? Tu as pu me lire un peu entre deux sègues, pendant que ton patron mendiait un prêt garanti par l’état pour payer le 95D de sa maîtresse. On a parlé d’un passé peu glorieux. On a aussi parlé d’un avenir qui risque de bien puer du cul. Enfin, on a été en colère contre tout un tas de choses. Le fil conducteur de ces académies confinées n’était certainement pas le football, après tout elles ont été publiées sous la bannière éthylico-pantoufle de la Bianconero Académie.

La dernière apparition du sport que l’on aime détester dans ces vivantes colonnes remonte à l’époque pré-fête des rires et gnaques (NDRB : nom de dieu de merde qu’est-ce que c’est que ça ?), celle où le fameux Michel Panini sévissait. Mais le monde a changé, et Horsjeu avec lui. Plus d’anal, moins d’analyse. Voilà ce qu’on nous demande pour que le trafic web augmente, que l’on puisse enclencher la phase 2 en faisant du branding ou je sais pas trop quoi, qu’un homme que l’on dit fort bel (Head of Editing je crois) puisse lui aussi financer le cadeau gonflé de fin d’année de sa maîtresse. Pour un Noël mammaire nous devons créer le buzz, aller à contre-courant. J’ai alors pensé à devenir raciste, pour coller au cliché d’un certain nombre de supporters de la Juve. Mais c’est pas très contre-courant le racisme, en plus d’être de la grosse merde. Alors je me suis dit que peut-être, pour une fois, j’allais un peu parler de football.

Et pour une fois qu’on était décidés à le faire, le football n’a pas daigné répondre présent. On s’est fait chier comme des rats morts, ces derniers ayant tout de même la chance de ne pas avoir eu à subir ce « match ».

Pas de résumé pour autant, ne nous prenez pas pour des prosciutti.


LES NOTES


BUFFON (42/5) : Le mec prolongera tant qu’il n’aura pas gagné la Champion’s League. Qu’on lui donne une médaille honorifique et vide de sens, genre Nobel de la Paix à Obama, et qu’on le laisse mourir.

DANILO (3/5) : Moi ce que j’aime chez Danilo, c’est quand il fait bien son boulot.

BONUCCI (3-/5) : J’ai caressé l’espoir que Rebic s’en soit pris à lui. Et qu’il lui ait tranché la jugulaire. Mais malheureusement ce ne fût pas le cas. Un petit moins pour le post en soutien à Black Lives Matter sur les réseaux, qui nous prouve bien que Leo est né avant la honte. On n’oublie pas, on ne pardonne pas.

DE LIGT (3+/5) : Reprise solide pour Matisse. Un petit plus parce qu’il n’est pas Bonucci.

ALEX SANDRO (3+/5) : Et si on retrouvait le vrai Alex Sandro ? Il a réussi tout ce qu’il a tenté, même si ça a servi à que dalle ça fait tout même plaisir. Aucune chance que ça arrive hein, ne soyez pas dupes.

MATUIDI (3-/5) : Si seulement sa frappe était rentrée… Sinon du classique Blaisou dans le texte.

PJANIC (2/5) : Hors de forme (comme tout le monde), pas à son poste préférentiel, en instance de départ selon la presse… Une soirée qu’on s’en souviendra pas pour Mire.

BENTANCUR (3+/5) : Toujours perfectible, mais toujours 22 ans aussi. Quand il est dans de bonnes dispositions, il est énorme. Et ce soir, tant que le physique tenait la route, il était énorme.

DOUGLAS COSTA (VROUM/5) : Un dragster ça fait du bruit, ça va très vite, mais ça va tout droit.

CRISTIANO RONALDO (2/5) : La cricre a raté un péno, faut le vivre quand même. Il retrouvera sa condition physique pour gagner la Tchampionsse en août, envoyant ainsi Buffon (et surtout Jean-Michel Aulas) six pieds sous terre.

DYBALA (3+/5) : Péter dans la soie est toujours aussi agréable.


BERNARDESCHI, RABIOT et KHEDIRA sont rentrés tous en même temps ou presque ce qui, en plus de désorganiser l’équipe, n’a pas fait grandir le football.


La Juventus est en finale de la Coppa mais l’essentiel est ailleurs. On a revu du calcio, même si c’était un bon gros match de merde.

FINO ANAL FINE,

Roberto.

Roberto Bettégras

Gérontophile lubrico-bakouniniste.

5 commentaires

      • Elle n’a pas eu lieu, quel dommage ! J’ai bien vu passer une Fuorigrotta Académie qui mentionnait une victoire du Napoli mais je crois que c’est une hallucination de la camarade napolitanale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.