Taça de Liga Belenenses Porto (1-2), la Dragão Académie livre ses notes

C’est les fêtes, y’a du gras y’a du bon et du moins bon, mais surtout la seule chose qui compte avec être en famille : les victoires de Porto.

Bom Dia,

Pour ce dernier match de 2018, une fin d’après midi à suspense à la veille du réveillon pour se chauffer en buvant quelques digestifs et bières.

Bref c’est la dernière journée de phase de poule de la Taça da Liga.

Rappel : 4 poules de 4 avec 3 matchs, chaque premier de groupe se qualifie pour un final four (oui on le dit à l’Anglaise)  qui aura lieu à Braga cette année entre le 19 et le 26 janvier.

La situation est simple. Il faut faire aussi bien que Chaves dans l’autre match et qu’ils ne marquent pas 3 buts de plus que nous car ce serait alors le goal-average particulier et on a perdu le premier match chez eux 1-0.

Bref de quoi se passionner entre Noël et le jour de l’an.

En face ? Belenenses, la moitié des anciens benficacaïstes qui jouent le match de leur vie pour espérer retourner mettre la tenue des salopes en rouge.

O Equipe :

Sergio décide de ne pas faire vraiment tourner. Seul le gardien Vana, qui joue cette compétition, et Bruno Costa étrenne son maillot de grand pour la première (et peut être dernière) fois de la saison.

Bref un 433 classique différent des 424 des dernières semaines.

O Jogo

A peine le temps de se poser que Maxí nous exécute une parfaite imitation de Patrice Evra fin de carrière à l’OM.

Troisième minute, enrhumé sur son côté le ballon parvient à être sorti en touche. Maxí la joue virilité sur un mec de dos provoquant un coup franc excentré à vingt-cinq mètres.

C’est déposé sur la tête de Reinildo qui prend le meilleur sur une défense qui digère mais dans les gants de Vana. Participant à cette période de fête en alimentant le bêtisier, notre portier repousse dans les pieds de Reinildo qui a suivi et ouvre le score 1-0 (4e).

Ben voilà on court après le score comme le lapin d’Alice après le temps avec autant d’efficacité.  Ce festival voit bien Corona et Marega se créer dix ou douze occasions mais comme aucune n’est cadrée, elles s’avèrent aussi utiles que du foie gras à une table vegan.

Face à ce désastre le peuple réclame Oliver pour construire à la place de Corona et un passage en 451. Sergio fait un gros doigt à tous les pseudos experts que nous sommes en claquant une leçon de coaching.

Règle N°1 : seul celui qui vit au cœur du groupe est à même de mieux le sentir.

Il sort Maxí et le jeune Costa pour Hernani et Soares.

Passage à son fameux 424, un côté droit Hernani/Corona.

Les cinq dernières minutes de la mi-temps étant tellement insipides qu’on se demande si Sergio n’a pas perdu son mojo.

Bref au retour des vestiaires après sans doute une explication musclée, Belenenses ne voit plus le jour.

Règle numéro 2 : ne juge pas à l’emporte pièce comme un consultant de RMC ou du CFC au bout de 2 minutes ou tu passeras pour un vulgaire Pascal Praud (la honte).

Brahimi, Soares et Telles font tourner en bourrique la défense plus vite que Benalla l’Elysée.

Sur un jeu en triangle, Soares sert Brahimi dont le centre tombe sur un Marega qui claque une volée intérieur-du-pied-sécurité dans les filets 1-1 (53e)

On continue le festival mais Brahimi et Marega recommence à ne pas cadrer.

En face ça prend l’eau de toutes parts et les changements défensifs ne font que multiplier les fautes.

Sur un de ces coups franc, Telles dépose un bonbon sur la tête de Soares qui décroise petit filet 1-2 (63e)

Le reste du match est géré sereinement quand à la 80e on apprend que Chaves mène 3-1 et pousse, un but peut donc nous éliminer!

On se rue à l’attaque, mais si jusque là nos frappes étaient hors cadre, on ne fait pas moins de six frappes sur le gardien adverse qui brille comme un feu d’artifice du 31 décembre.

Le match se termine sur notre qualification et des huîtres bien mérités.

O Resumo :

O Dragoes :

Vana (1/5)

Ben putain, je me demande pourquoi les mecs le voientt meilleur que Sa, c’est pas gagné.

Maxi(1/5)

Je lui mets 1 car contrairement à Evra, il bosse sans faire de vidéos de demeuré.

Le naufrage de la vieillesse

Felipe (2/5)

Fait le taffe même s’il a pris cher avec un double tour de rein qui heureusement n’a pas coûté de but.

Militão (3/5)

Même en service minimum c’est propre et carré, merde il n’a pas d’origine allemande du Brésil j’espère.

Telles (3+/5)

Balthazar a pris de l’avance sur ses copains cette année pour délivrer les cadeaux.

Danilo (2/5)

Pris sur le but puis malheureux offensivement. Pas sa soirée.

Herrera (2-/5)

Une prestation moyenne laissant le rôle offensif en seconde période, du coup discret.

Corona (3/5)

Un beau match de croqueur! Il en met une sur 4 et finit avec un quadruplé. Au final on a jouer la seconde période sans arrière droit et on n’a pas vu de différence.

Brahimi (4/5)

Melchior aussi est en avance mais il avait en plus des cadeaux des tours de magie, un feu d’artifice, et des bouteilles pour l’apéro.

Look at me biatch

Marega (4/5)

Ben oui encore un but, encore de la présence encore du MaregoalCoucou devine qui a marqué?

Coucou devine qui a marqué?

O Banco :

Hernani (3/5)

Une belle frappe et des prises d’initiative intéressantes, Sergio en fait un vrai joueur.

Soares (5/5)

Entrée en jeu comme une déception, il nous a fait plus plaisir que les cadeaux du 25 au matin. Il a transformé l’attaque en étant juste dans ses remises et ses déplacements. Le déclic?

Une superbe sortie du banc

Adrian (NN)

Pourquoi ?

Remarques à la con :

On a beau dire, ce putain de trophée inutile, faut qu’on le gagne. C’est vrai merde, c’est le seul trophée qui manque à notre vitrine et comme il est inutile, il devient obsessionnel.

En plus ce sera un Clasicó face au Benficaca, ça mettra de l’ambiance.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

Beijos anal

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.