La ROSSONERA ACCADEMIA vous raconte son été

Ciao bambini,

A quelques jours de la reprise de Serie A vous mourrez d’envie de vous tenir au courant des nouvelles qui rythment l’actualité du plus grand club d’Italie, alors soyez rassuré, vous les lirez ici, avec plus ou moins d’objectivité.


Les maillots :

Tout d’abord, contrairement à nos « amis » (non) du nord de l’Italie et leur maillot blanc rose noir dégueulasse, la direction du Milan et surtout l’équipementier ont décidé de faire dans le sobre, classique, pour les maillots de la saison :

Je suis pas Anne Hathaway ou Meryl Streep donc je vais pas vous faire un speech sur la beauté, le style des maillots, mais avouez quand même qu’ils claquent bien, surtout l’extérieur. Au moins un classement où l’on verra Milan dans les premières places cette saison, c’est déjà ça de pris.


Le coach :

Vous l’avez sans doute vu passer, Giampaolo a remplacé Gennaro Gattuso sur le banc du Milan, merci pour tout Rino, ton passage n’aura entaché en rien ta carrière de joueur, au contraire. Et même sans des résultats faramineux, ta motivation, ton respect du maillot et tes soufflantes resteront dans les mémoires des tifosi. Pour le remplacer donc, Giampaolo, depuis trois ans sur le banc du club d’Italie au plus beau maillot (spoiler alert, un des deux clubs de Gênes).
Sans rien vous cacher, je pense qu’une majorité de tifosi milanisti étaient favorables au remplacement de Gattuso. Plusieurs noms ont circulé, on sait maintenant que Conte était la cible recherchée. On sait maintenant que ce tarba a préféré signer chez les cousins rivaux.
Giampaolo est donc le prochain entraineur du Milan, et bien que ce ne soit un grand nom du football mondial, ces mêmes tifosi ont l’air enchanté de sa venue. Pourquoi donc ? Parce que tout simplement c’est un entraîneur qui aime le foot, le beau foot et ça quand tu supportes Milan, c’est quand même important. Surtout après les quelques années de purge footballistique qu’on s’est infligé. Ensuite parce que son système favori c’est le 4312. Quel était le système lors du dernier titre de Serie A du Milan en 2011 ? Vous avez votre réponse.

L’effectif :

Les gardiens :

On prend les mêmes et on recommence. A l’heure où j’écris ces lignes, Dollarruma est toujours gardien du Milan, et le voir en septembre en rossonero semble tout à fait attendu et logique malgré l’intérêt du PSG. Son prix fixé par la direction (au moins 50M€) rebute à peu près tout le monde, et personnellement, j’aimerais revoir une bandiera comme lui jouer longtemps au club. Renouer avec les traditions quoi. Derrière lui en n°2 on verra toujours Pepe Reina jouer la coupe. En n°3, le grand frère Donnarruma qui cachetonne toujours grâce au cadet.

Les défenseurs :

Les arrivées de Théo Hernandez et de Duarte vont peut-être changer la donne, mais il n’y a tout de même pas eu de grands bouleversements en défense. Les principales attentes à ces postes sont les absences de joueurs blessés l’an dernier (Conti et Caldara) qui reviennent pour la saison à venir. En l’état, on peut donc imaginer une défense à quatre avec Hernandez à gauche (ou Rodriguez), Romagnoli et Musacchio dans l’axe (en incorporant Caldara tranquillement) et Calabria à droite. Ouais ça pique les yeux quand on se souvient de la ligne défensive Maldini Stam Nesta Cafu, mais tout pique les yeux quand on pense au Milan d’avant, donc ne nous faisons pas plus de mal.

Les milieux :

Au milieu, le retour de longue blessure de Bonaventura est une superbe nouvelle. Avec Krunic et Bennacer, fraichement recrutés, Giampaolo aura du beau monde à placer aux trois postes de milieux axiaux. Kessie devrait en être (malheureusement Milan n’a pas trouvé un pigeon anglais à qui le vendre 30M), Krunic et Bennacer aussi, en attendant que Bonaventura retrouve le rythme. Une grosse saison et une très belle CAN, Bennacer peut s’imposer comme un homme fort de ce 11. Espérons le.
En trequartista, le brésilien Paqueta semble tenir la corde, corde que Calhanoglu malgré son niveau faiblard, tient fort pour ne pas couler. Il ne devrait pas être titulaire dans ce système tactique. L’alternative (surprenante) Suso en n°10 est souvent évoquée ces derniers jours. Sur la liste des départs, mais ne trouvant aucun acquéreur, l’espagnol devrait être rossonero en septembre, et avec son pied gauche, il est difficile de le voir ailleurs que sur le terrain. Ce sera surprenant de le voir ailleurs que sur son côté droit, mais Giampaolo semble l’apprécier dans l’axe. Soit. Faisons confiance au Mister. Après tout Suso marque tout le temps contre l’Inter, donc si on peut emmerder Conte, on ne s’en privera pas.

L’attaque :

De retour de prêt A.Silva a failli être envoyer rapidement à Monaco. Refusé à la visite médicale, le Portugais jouera sans doute pour Milan cette saison. Soit. La venue de Leao pour une trentaine de millions d’€ permettra à Giampaolo de compter sur trois vrais attaquants de surface, puisque Piatek, le bomber est toujours là … contrairement à … c’est dur à dire … Cutrone. Oui, Patrick Cutrone a été transferé en farmer league. Le chouchou de San Siro, qui s’est toujours battu pour ce club qu’il a dans le sang, pour qui il jouait depuis ses huit ans, a été forcé de quitter la Lombardie. Forcé par les dirigeants qui avaient un besoin imminent de flouz. C’était lui ou A.Silva. C’était lui finalement. Et ça fait bien chier.
Bref, on va devoir faire sans. Le Mister aura donc deux attaquants à choisir parmi les trois pré-cités. Piatek en sera c’est sûr, reste à l’entraineur de choisir entre A.Silva ou Leao, ça devrait tourner ou au moins être indécis en début de saison.
Quant aux ailiers Castillejo ou Borini, ils peuvent jouer dans l’axe, ou un peu reculés, mais ils ne semble vraiment pas être dans les premiers choix. Ils feront le nombre et ce sera bien.

En résumé :

Le 11 devrait ressembler à ça donc. Un 4312 à l’ancienne qui peut être sympa sur le papier.
A voir ce que ça donnera en vrai, avec au moins trois nouvelles têtes à intégrer.

Les ambitions :

Ce 11 ne fait peur à personne, entendons-nous. On en est conscient. Mais ce 11 a quand même une gueule à terminer dans le top 5 de Serie A. Top 5 qui est une ambition formelle de la direction. Le retour en LDC (top 4 donc) est primordial pour les finances du club, et une 5e place serait un pis-aller indubitable pour la (sur)vie économique du club.
La 4e place j’y crois. Et je ne pense pas être le seul. La Juve et l’Inter sont devant. Le Napoli le sera surement aussi à la fin du mercato. Mais ni la Roma ni l’Atalanta ni la Lazio ont un meilleur effectif que celui du Milan. Alors bien sûr, l’effectif ne fait pas le moine. Et peut être que Giampaolo, 14e en novembre n’aura été qu’un éphémère de plus, mais si l’on se prêtait au jeu des pronostics, je mettrais une petite pièce sur un top 4.
Je crois en Giampaolo, je crois au 4312 avec ces joueurs-là. Et puis Milan va bien retrouver la LDC à un moment. Les grands clubs ne meurent jamais enfin quoique allez dire ça à Reims et à l’OM (oups).

Bref, première journée à Udine le 25 août, on aura déjà quelques éléments supplémentaires pour tirer des maigres pronostics.

Pour les autres clubs de Serie A vous me retrouverez avec les amis de la Calcio Académie très bientôt.

Franco Baresilles

Un commentaire

  1. Et moi qui croyais être le seul à avoir des talents de web-dessinateur moisi… L’autre, illustre ses acads avec des fichiers Excel !

    Incroyable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.