Roma – Porto (0-3) La Dragão met à sac Rome.

Bom Dia,
Aujourd’hui le FC Porto joue déjà une partie de sa saison avec pour mission de choper sa qualification en Ligue des Champions sur le terrain de la Roma.
Dit comme ça, ça semble compliqué. Mais comme en plus au coup d’envoi on est éliminé, qu’à 11 contre 10 on n’a pas réussi à gagner, et qu’en face les mecs veulent offrir à Totti un dernier tour de piste aux étoiles forcément todo bom.

Bref pas besoin de tortiller du cul pour chier droit, il faut se mettre en mode Barbare et faire comme les Wisigoths, les Vandales ou les Ostrogoths, on vient, on fait le siège et on repart avec tout, les laissant avec les miettes (la ligue Europa) et tant pis pour l’empereur Totti.


O Equipe :


Pour mettre en place le siège, Nuno décide de monter un 4-2-3-1 contrairement au 442 dégueu de l’aller, ce qui est rassurant.

Casillas à la cage

Maxí-Felipe-Marcano-Telles

La défense qui devrait être celle de la saison.

Danilo-Herrera(Capitão)

Danilo en rempart pour protéger l’axe de Dzeko et Herrera pour vite remonter les ballons.

Corona-Otávio-André André

Avec un Otávio à la baguette et un André André travailleur.

Enfin André Silva seul devant.

porto compo


O Jogo :


La Roma réussit à rater le coup d’envoi en partant avant la première passe. Je ne sais pas si ils sont impatients, nerveux ou trop cons.

On joue haut pour contrecarrer la Roma. Il n’arrive pas à écarter le jeu et c’est donc dans l’axe que Nainggolan parvient à venir chauffer Casillas qui dévie en corner dès la 2’ minutes.

De toute façon comme on doit marquer, les gars restent haut et emmerdent des Romains qui jouent au sol et se font harceler comme des femmes voilées sur une plage de Villeneuve-Loubet.

Conséquence à la 5’ avec Corona qui intercepte, lance le contre et transmet à André André, mais sa frappe est trop écrasée.

On continue le pressing sur les relances romaines sentant l’odeur de la chiure (oui comme des requins attirés par la cagade adverse) et Otavio commence son festival.

8’ Coup franc de Otàvio pour Felipe qui trompe Szczesny.

La Roma part à l’abordage mais la défense repousse.
Malgré le but et la Roma qui semble enfin comprendre que c’est la Ligue des Champions et qu’il faut se bouger le cul, on reste sur notre tactique de pressing haut, leur calant autant de pression qu’un académicien peut en tomber.

Le revers de ce jeu alléchant, c’est que quand on se fait éliminer, les fautes deviennent grossières et nous exposent aux cartons, comme Herrera à la 14’.

Les Romains semblent impuissants à réagir, sauf Nainggolan mais ses tentatives ne sont pas cadrées.

On gère et place des contres, notamment Maxí qui commence à avoir des fourmis dans son couloir et déborde de plus en plus : comme à la 27’ pour André Silva mais sa frappe est molle comme une figue.

La Roma profite d’une baisse de notre pressing pour se montrer : Dzeko à la 30’ ou Salah à la 37’ mais Iker sort 2 parades qui nous rappellent que San Iker est toujours là.

31’ Otávio prend un jaune pour une faute sur Paredes qui partait en contre.

Arrive alors le premier virage du match (gros tournant). De Rossi sort de sa défense pour presser et vient mettre une semelle à Maxí : un rouge direct. (39’)

43’ Maxí qui est revenu sur la pelouse s’écroule, ce qui laisse un boulevard à Emerson qui s’avance et frappe mais c’est largement à côté. Les Romains viennent insulter Maxí qui sort sur civière, normal.

6 minutes de temps additionnel.

47’ Entrée de Layún pour Maxí

49’ Nainggolan centre pour Dzeko mais Felipe la sort juste devant le Bosniaque.

50’ Corona récupère et sert Otavio qui fixe et donne à Herrera mais ça frôle le poteau !

Mi-Temps : Nuno a dû tenir un discours à peu près similaire à celui-là au vestiaire « Les gars, on continue comme ça, tout se passe mieux que prévu, le plan se déroule sans accroc ».

Reprise :

On recommence en jouant haut et en emmerdant les relances romaines (Oui ben quand c’est du Baudelaire vous trouvez ça magnifique les répétitions, et je suis autant alcoolique que lui).

On essaie de récupérer la balle pour lancer les flèches Corona ou Otavio. Quand on a la balle on la fait tourner (OCB, Occis Carton Blindé) pour profiter de notre supériorité en cherchant la bonne position de frappe.

C’est bien mais il faut marquer pour se mettre à l’abri.

50’ Emerson vient mettre une boîte sur Corona et prend un rouge direct. La Roma, une équipe sereine digne du championnat argentin.

 

On est alors descendu d’un cran pour jouer les contres comme à la 55’ avec Corona, André Silva puis Otávio, mais ça fuit le cadre, comme les filles quand tu vas les voir entre 21h et 3H00 et qu’elles ne sont pas complètement faites.

Ce changement tactique remet alors la Roma dans le match

57’ Sortie d’Otavio pour Sergio.

58’ Sergio prend un jaune pour sa première faute sur Salah

58’ Centre au second poteau mais Layún se jette et met en corner devant Perotti.

60’ Contre de Corona c’est cafouillé et ça finit par une tête d’André Silva mais sans soucis pour Szcezny

Après 3 minutes de flottement on revient à des choses normales avec des grosses périodes de possession pour laisser les Romains loin de notre surface.

66’ André Silva est remplacé par Adrian et prend un jaune pour sorti pas assez rapide. Débile.

66’ et 67’ Nainggolan prend des ballons sur coup franc ou corner mais ne cadre pas.

73’ Contre Layun est lancé et dribble Szczesny puis pousse au fond ! GOLOOOOOO

 

75’ Corona part seul, fait danser un défenseur romain et va coller le ballon en lucarne 3-0 !

 

On a chanté les 15 dernières minutes je ne cracherais pas sur Adrian c’est fête ce soir.


O Dragoes :


Casillas (5/5) 4 ballons, 4 parades et une volonté de relancer vite à la main. Une vraie bonne MILF.

Maxí (4/5) Il a maîtrisé son couloir et mené les offensives, jouer haut c’est son truc. La blessure de De Rossi est sale, 2 mois d’indisponibilité.

Felipe (5/5) Défensivement il a mangé Dzeko, offensivement un but. Bien rattrapé de son match aller. Je pense que Spalletti va montrer en boucle son match à ses DC.

Marcano (3/5) Rien de flamboyant mais aucune erreur, bref ce qu’il fallait.

Telles (3+/5) Solide, haut sans énorme prise de risque.

Danilo (3+/5) Dans un registre de destruction plus que de construction il a fait le job.

Herrera (4/5) Au four, au moulin, aux champs et à la cuisson des galettes de maïs.  Old El Paso à lui tout seul.

André André (4/5) Revenu à son meilleur niveau il ne lui manque que la réussite.

Mais une prestation exposant 4 plutôt que 2.

Otavio (4/5) Encore une passe décisive. Encore du feu dans les dribbles. Encore un match magnifique.

Otavio
Corona (5/5) Je crois que Reveillère est en hélicobite en voyant un défenseur de la Roma se faire souiller comme lui à une époque.

Corona

André Silva (3+/5) Un match monstre mais pas de but, ce qui est un problème quand tu es 9 quand même.


O Banco :


Layun (5/5) des centres justes, un but et impérial derrière. Si en plus c’est à droite alors que ton poste c’est latéral gauche…

Sergio (2/5) Trop de ratés et pas dans le rythme.

Adrian Lopez (Nao Bigode) Ne sert à rien.


Remarque à la con :


Les commentateurs de Bein ont pleuré de cette Roma éliminée, seule sans Totti. Oui c’est vrai, en face c’était une CFA 2.

Le QI football des joueurs romains semble négatif, les meilleurs experts sont dessus.

 

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

5 commentaires

  1. Bravo pour la qualif’ (et le tirage au sort, ça valait vraiment le coup de passer ce tour) mais j’attends le résumé du match contre le Sporting. Le potentiel comique de l’académie me semble plus intéressant.

  2. Punaise, le gif d’Otavio, c’est 12/10 sur l’échelle du nibard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.