3-0 : Un nouvel académicien pour noter Liverpool – Gomel

La Reds Academy, c’est ouvert et ça tourne, comme un symbole de maman des gros membres. Pour cette nouvelle saison, elle revient en force avec un troisième académicien, comme un symbole de Gunners Academy. Bienvenue à Robbie Flower qui prête pinte forte à Jimmy Caravane et à JustWide. A trois académicien, on va essayer de ne manquer aucun match, à commencer par celui-ci contre Gomel. Bonne lecture anale à tous.

JustWide

 

Le match :

Ce fut une partie dominée de bout en bout par les Reds, avec un Suarez omniprésent et débordant d’envie. Soyons ravi qu’il ait signé un nouveau contrat, malgré ses penchants négationnistes. La très bonne défense n’eut pas grand chose à se mettre sous la dent et le milieu à 3 fonctionne plutôt bien avec un Lucas retrouvé. Le trident de Rodgers a l’air dangereux, mais on demande à voir contre une vraie équipe. Ce sheepfucker de Joe « Marchand de Passes » Allen était en tribune  pour signer dans la foulée pour la modique somme de 19 millions. Match plaisant, vivement le début de la Premier League!

 

Les buts :

21′ Sur la gauche, ouverture de Lucas dans l’intervalle pour Suarez. S’ensuit un joli double contact de l’Uruguayen puis centre en retrait dévié qui retombe dans les pieds de Borini. Tir instinctif au ras du poteau, premier but du rital dans son nouveau jardin, L2+Triangle, joie « couteau entre les dents ».

41′ Raid de Luisito dans la surface qui embarque tout le monde jusqu’au portier. Offrande en retrait pour Gerrard qui marque dans le but vide.

72′ Sur un ballon mal dégagé par la défense biélorusse, Johnson s’emmène la gonfle en entrée de surface et nous claque une petite volée du gauche pas dégueulasse.

 

The Lads :

Reina (5/5) : Une bonne note acquise haut la main sachant que l’espingouin n’a eu qu’un arrêt à faire et que ses relances sont toujours impeccables.

Johnson (4/5) : Un bon match de Glen, très présent dans tout son couloir, des montées intéressantes et une superbe volée du gauche pour parachever sa prestation.

Skrtel (4/5) : Sa femme venant de lui offrir de jolis crocs de boucher tout neuf, Martin était donc tout excité et semble fin prêt à retrouver les joutes viriles de Premier League.

Agger (5/5) : Match pas trop compliqué mais une bonne note car notre taulier de la défense ne partira pas. Il est qualifié pour l’Europa League, ce qui va rebuter City ou autre Barça de poser ses liasses sur le bureau de Werner, mais surtout +1 pour s’être fait tatouer YNWA sur les doigts.

Jose Enrique (4/5) : Match propre défensivement, des ouvertures intéressantes et une bonne entente avec le membre du Ku Klux Klan Suarez.

Lucas (5/5) : Mon Dieu ce qu’il nous avait manqué ! Ne pas l’avoir remplacé par autre chose que ce lutin de Spearing a surement couté sa place à Dalglish. Un gros match du polyvalent Brésilien qui récupère tout mais surtout aiguille bien le jeu ensuite. Good to have you back mate!

Shelvey (3/5) : Tour à tour finaud, tour à tour polisson, tour à tour gangster, mais tour à tour généreux, Jonjo rend une copie correct et semble avoir la confiance du nouveau coach. Lui aussi assez polyvalent, doté d’une bonne qualité de passe, il se pourrait bien qu’il éclate enfin sous les ordres de Rodgers (et devienne la perle qu’il est dans FM2011)

Gerrard (4/5) : Un but et un tir sur le poteau, le Capitaine a fait un match plein. Dans ce milieu à 3, il évolue un peu plus haut que Lucas et Shelvey ce qui lui permet de bonnes connections avec Suarez et Borini. A paru en forme.

Downing (3/5) : Est-ce que finalement ça serait pas milieu droit son poste à ce Dowine? En tout cas il a été assez intéressant sur cet aller-retour, comme un symbole de Robben du pauvre. Bonne entente avec Johnson qui plus est.

Suarez (5/5) : Ce qui est bien avec ce néonazi de Suarez, c’est que contre Gomel ou United il a la même grinta. Il fut tonitruant du début à la fin et à l’origine des 2 premiers buts, un danger permanent avec ses dribbles et sa vitesse. De plus, Kuyt a du lui laissé son don d’ubiquité en partant ce qui ne gâche rien.

Borini (4/5) : Premier but du ptit nouveau, il montre de l’envie et ne lâche rien.

The subs :

76′ Adam (non noté) remplace Shelvey.

77′ Carragher (non noté) rentre pour Skrtel.

86′ Midget Spearing (non noté) remplace Lucas, ovationné.

 

The Kop (5/5) : Le répertoire complet des chants du début à la fin, standing ovation pour Lucas, le Kop ne faiblit jamais!

 

Robbie Flower

L'ancien

23 commentaires

  1. Le mec enfonce la porte du point Godwin pour sa première académie. C’est sacrément moche.
    Le tendancieux et gratuitement provocateur n’a jamais été gage de qualité. Et puis venir taper sur un mec condamné pour racisme alors qu’il n’en était rien, c’est vraiment la grande classe. (je développe si d’aucun le souhaite)

    YNWA quand même…

  2. Je veux bien que tu développe moi.
    Aucune malveillance, je n’ai pas cherché à suivre l’affaire de près mais ton point de vue peux tout de même m’intéressé…

  3. Ce qui est avéré sur Suarez, c’est que sa main a empeché les pieds Ghanéens de trouver la solution finale, et c’est tout ce que j’ai à dire.

  4. Bon ça va parler Amérique du Sud, pas la même culture, malentendu, tout ça tout ça…

    En gros, les Américains du Sud ne comprennent pas le sens du mot racisme déjà à la base. Pourquoi? parce que leur population est déjà sévèrement mixé: on peut retrouver chez un individu d’Amérique du Sud des origines aussi diverses que: autochtone, espagnol, français, italien, allemand, turques et contour méditerranéen en général, diverses contrées asiatiques, etc… Donc, sauf dans quelques pays, tel la Bolivie, enclavée, ou par exemple dans le sud du Chili et de l’Argentine (les autochtones Mapuches quand vivant en communauté), on trouve des populations mixées où la couleur de peau importe peu. Du Mexique (oui AmCentral, je sais) au Chili, il est fréquent d’utiliser l’expression « negro » (« noir », hein Patrice, pas « négro ») pour qualifier un pote ou une quelconque personne dont la peau parait bronzé. J’avais une copine qui, en hiver, était de peau on ne peut plus blanche et qui l’été venu était appelée « negra » par ses copines une fois bronzée.
    Utiliser « mi negro » par exemple peut se traduire par « mon pote ».
    « Negro » est aussi utilisé pour interpeler quelqu’un (il est mieux que la personne soit un ami parce que c’est quand même super familier) comme dans le cas de Suarez: « calmate, negro! »
    Bien qu’il soit possible que Suarez ait remarqué à quel point Evra vivait mal ce mot et l’ait utilisé consciemment, ça ne fait pas de lui une personne raciste. Ça en fait probablement un gros provocateur.

  5. Euh ben j’ai pas regardé quand j’écrivais. Désolé pour le bloc.
    Et aussi pour la conclusion que je n’arrive plus très bien à comprendre.

    Vais dormir, moi.

  6. +1 Mark van Rommel, au Brésil quelqu’un de bronzé on l’appelle « neguinho » qui se traduit par « petit nègre », bizarrement là-bas ça n’a aucune connotation raciste, au contraire ça fait complètement partie du langage populaire.

  7. Concernant le soit-disant racisme de Suarez, je garantis que Robbie Flower est du même avis que Mark VR, sachant que celui-ci a en plus l’air de s’y connaître en nazisme compte tenu de son pseudo. Le second degré de Robbie n’est pas très lisible, mais c’en est.

  8. Mon humour mal perçu avait en effet pour but de se moquer de la fédération anglaise et des instances qui ont condamné Luisito. Quant au pseudo Mark Van Rommel, il me semble qu’il est déjà utilisé sur le site..
    Sur ce, je vais aller enfoncer la porte d’un point G.

  9. Salut Robbie, autant pour moi si je n’ai pas capté l’humour. Ça m’a permis de défendre mon Luis.
    Quant au pseudo Mark Van Rommel je me doute qu’il soit déjà utilisé sur le site vu que c’est moi. J’ai juste paumé la photo.

  10. venir nous dire que parce qu’il y a une population très mixée le racisme n’existe pas c’est quand même du lourd! le racisme n’a pas atteint l’amérique du sud, ça doit être un proche parent du nuage de tchernobyl

  11. Secoue la tête, rafraichis-toi, relis-moi et comprend: Je n’ai jamais dit que le racisme n’existait pas en Amerique du Sud, j’ai dis que pour eux ce mot n’était pas intelligible. On ne peut pas traiter un mec de sale blanc ou de sale noir parce que le mec qui a insulté sera franco-syriano-lybiano-allemano-autochtono-espagnoles et que le mec insulté sera italiano-hispano-allemano-congolais. C’est pas que le racisme n’existe pas, c’est que ça ne rime à rien.

    Attention, au Chili il y a une domination de la classe blanche (vague d’immigration espagnole bien sur, puis allemande et française de fin XIXe à 1950…) et un racisme existant concernant les autochtones, Péruviens et Boliviens. C’est aussi ça l’héritage de la Pinoche. Mais là encore ça dément tout racisme, ça parle de communautarisme un peu quand on insiste grandement.

  12. Il est bon de rappeler aussi qu’en 1919 au Brésil, certains clubs « chic » étaient réservés aux blancs. Les joueurs métis étaient alors barbouillés de poudre de riz, une pratique qui a eu cours jusqu’en 1949 selon Didi.

    Mais là aussi, c’était aussi une question de racisme que de classe sociale.

    Finalement, si Mark VR a raison dans son explication, il y’a une loi en Angleterre qui interdit l’utilisation de mots comme negro. Toute l’ambiguïté et que la conversation a eu lieu en espagnol. La thèse de la provoc’ ratée me parait la plus plausible, il a payé tant pis pour lui et pour Liverpool. Move on.

    Le geste antisportif de Suarez contre le Ghana me parait par contre impardonnable. Ça a fait mal au football.

  13. mark> qu’il y ait le mot ou pas, le concept reste le même

    et je suis entièrement d’accord avec justwide sur la main de suarez contre le ghana, rien que pour ça je détesterai ce joueur (et non l’homme, entendons nous bien) jusqu’à la fin de ma vie, le football africain attendait ça de puis longtemps et cette équipe du ghana était très belle

  14. Ah merde…Même le geste contre le Ghana ne me parait pas si grave (on parle bien de l’arrêt de la main, hein?).
    Chais pas moi un mec qui joue avec autant de rage, de malice et de volonté de gagner; et qui met la main pour permettre à sa bande de pote d’aller en demi, moi ça m’émeut. (-oui je suis un peu parti pris avec Luis. – un peu qu’il dit l’ahuri…)

    Sinon pour le reste c’est exactement ça, la fédé s’est retrouvé dans un quiproquo énorme et n’a pas su/pu faire marche arrière. Et du coup c’est Suarez et Liverpool qui ont trinqués. Le seul souci dans tout ça, dans le fond, c’est qu’y a juste eu un type qui a été accusé de racisme et qui aujourd’hui est vilipendé sur toutes les tv et dans tous les stades. Je trouve ça profondément dégueulasse.

  15. > Oui, Abe le concept reste le même… Je tiens aussi à te préciser qu’ici je ne défends pas une idée, j’expose un constat sur une chose qui m’avait choqué lorsque je vivais là-bas. Dire à quelqu’un qu’il est raciste ne fonctionne pas là-bas et il ne comprendra pas ce que tu cherches à lui dire.

    Mais dans tous les cas tout ça est très éloigné du sujet de départ, Suarez, qui lui a juste utilisé une expression courante dans sa culture. Manque de pot, ça a une autre signification ailleurs.

  16. Tout ça c’est très bien, une petite polémique pour une 1ère Acad, Rommel qui défend la paix et l’amour entre les peuples… Mais au fond je crois que la vraie question que tout le monde se pose cest « bordel mais c’est quoi Gomel??? »

  17. Rien à foutre du football africain, Gyan n’avait qu’à mettre son pénalty. Suarez l’a fait, d’autres le font tous les week-ends. C’est comme la main de Thierry Henry, il y’en a 5 ou 6 par match, mais on retient celle-là à cause du contexte.
    Arrêter le ballon sur sa ligne avec la main c’est comme simuler pour obtenir une faute, tu peux le faire, mais ce n’est pas dans l’esprit du jeu.

    @Kamikaz : Pour Gomel, il fallait lire l’academy du match aller. Mais au fond, il ne vaut mieux pas que tu saches.

  18. Autant pour moi, c’est donc un club bielorusse inconnu meme sur FM.

    D’accord avec Just, les Africains veulent pas qu’on leur donne une Coupe du Monde pour qu’ils arretent de chialer aussi?? Tu veux aller en finale, faut gagner meme si un mec arrete le ballon sur la ligne, c’est tout. Faut arreter avec la mentalite de losers, si ils y sont pas arrivés, c’est de leur faute, pas de Suarez, des arbitres, de la FIFA, des sionnistes ou des illuminatis

  19. L’ennui avec cette histoire avec Suarez, c’est meme pas forcément le geste, parce que bon, si t’as le choix entre ne rien faire et faire perdre ton équipe en quart de finale de mondial, ou alors maintenir un peu d’espoir, c’est compréhensible, d’autant plus qu’il avait pas beaucoup de temps pour réfléchir non plus, c’est par réflexe plutot. Donc l’ennui c’est l’attitude derrière, le mec n’exprime aucune gêne, et meme de la fierté d’avoir fait ça… Disons qu’il aurait pu agir avec un peu de classe, ça lui aurait pas fait de mal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.