Ajaccio (1-2) Clermont : la Consanguine académie gagne dans les règles de l’art

Les flammes du feu de cheminée crépitent, l’épais brouillard auvergnat s’abat sur le jardin de mes parents et me voici emmitouflé dans une couverture. Pas de doute, en ce 20 mars, le printemps est là ! Saison synonyme d’espoir, si elle pouvait donner des idées aux Consanguins en voyage à Ajaccio, ce serait appréciable ! Le quinzième nous reçoit nous, les dix-septièmes. Match qualifié de « survie » par Pantaloni.

La fin de saison de l'ACA, une commedia dell'arte ? N'est-ce pas Pantalone ?

La fin de saison de l’ACA, une commedia dell’arte ? N’est-ce pas Pantalone ?

La compo : Jeannin – Konongo, Laporte, Diogo, Agounon – Ekobo, Moulin, Hunou, Capelle, Nkololo – Rivas toujours en 4-2-3-1. Julien Laporte, défenseur central de 21 ans, fête sa première titularisation après trois apparitions dans le groupe professionnel. Sinon Nokololo est de retour en grâce et prend la place de Goncalves. Rivas en pointe, celle de Diedhiou.

Cling, cling, cling. Les trois coups ? Non, simplement les crampons qui tintent sur le sol du couloir menant au stade. Visages fermés, les joueurs rentrent sur la pelouse. Ceux qui perdront ce match risquent bien de galvauder leur fin de saison ! L’heure est grave. Le début de rencontre est pesant, l’atmosphère est lourde et le stade sonne creux. Les 22 acteurs, et non comédiens, ont du mal à se lâcher. Les Orsi Ribelli, ultras de l’ACA, ont déployé une banderole « Une seule victoire en trois mois. Bougez-vous ! » Première action dangereuse à la 8′, coup-franc frappé par Moulin, capitaine d’un soir, qui atterrit sur Hunou : sa tête décroisée fait mouche mais le but est refusé pour un hors-jeu valable. Bravo à l’arbitre de l’avoir signalé. Oui chez Hors-jeu on aime quand on s’occupe bien de nous. Malgré l’entame de match brouillonne, on domine les Acéistes qui risquent d’être bientôt passéistes en Ligue 2. Nouveau coup-franc, excentré cette fois-ci tel un petit corner, Moulin tente de trouver la lucarne opposée mais Sissoko s’interpose avec brio ! A la 16′, nouvelle occasion : Agounon centre parfaitement pour Hunou qui écrase trop sa frappe. Ce dernier se fait d’ailleurs dans la foulée découper à retardement par Leca. Premier carton jaune de la partie distribué par Olivier Thual, arbitre chevronné de Ligue 1.

But ! A la 21′, Capelle centre en première intention, après cinq passes clermontoises et une action d’école, pour Hunou qui coupe victorieusement au point de pénalty. (1-0) ! Attention à ne pas reproduire les mêmes erreurs que face à Dijon : ouvrir le score et perdre les pédales derrière. A priori, ce n’est pas le cas : deuxième carton jaune de la partie pour un Corse. Sainati, le cousin de Javier ou de Julie, est coupable d’un mauvais coup sur Nkololo. Pendant ce temps, Leca nous montre les deux faces de son visage.

Laïka toute excitée avant d'aller dans l'espace. Chaque samedi soir, c'est  pareil pour la femelle qui a la chance de partager ma couche.

Laïka toute excitée avant d’aller dans l’espace. Chaque samedi soir, c’est pareil pour la femelle qui a la chance de partager ma couche.

Jean-Louis Leca ne part jamais en voyage sans son Leica !

Jean-Louis Leca en voyage ? Jamais sans son Leica !

Agounon se rend à son tour coupable d’un vilain geste sur Diop, coupable de lui avoir volé son yop et son gel vivel Dop fixation eXXXXXXXtrême. Nouvelle biscotte donc à la 31′ tandis que les premiers « Allez Clermont » de nos ultras, positionnés à droite de l’entrée des joueurs, résonnent dans le stade. Jusqu’à la pause, les deux équipes se regardent. Ajaccio ne semble pas enclin plus que cela à chercher l’égalisation. Tant mieux pour nous ! On gère peinards. Mi-temps, les joueurs se regroupent autour de Moulin, capitaine d’un soir, de Capelle et d’Ekobo. Les gars veulent la victoire. Nkololo apporte comme technicien, Rivas conserve bien dos au but, de beaux contrôles de la poitrine avant d’orienter le jeu sur Capelle ou Nkololo justement.

Bon les gars, on va les bouffer les Ajacciens ?! AHU AHU AHU

Bon les gars, on va les bouffer les Ajacciens ?! AHU AHU AHU

Nouveau changement corse : Quintilla sort, Madri rentre. Ce début de seconde période n’est pas inquiétant jusqu’à ce qu’on encaisse un but, la copie conforme du nôtre : Diop coupe un centre ajusté. Laporte a laissé son adversaire dans son dos. (1-1) ! Une partie de la banderole des Orsi Ribelli a été enlevée : ne reste que « Bougez-vous ! » Et leurs joueurs les écoutent ! Jeannin sort parfaitement à la 60′, on subit. A la 63′, Coulibaly tente une frappe lointaine qui frôle la transversale. Fauvergue en profite pour laisser traîner la jambe sur Ekobo : carton jaune. A la 65′ premier changement consanguin : Rivas laisse sa place à Diedhiou. Rarissime que C. Diacre fasse un changement aussi « rapidement » ! Entre les titularisations de Laporte et de Nkololo, Diogo en défense centrale et ce remplacement précoce : soirée des premières. Nkololo justement va lui aussi écoper d’un carton jaune pour contestations. On se laisse gagner par la nervosité ambiante … Jusqu’à ce que Capelle, encore ce diable de Pierrick, ne vienne nous réveiller à la 70′ avec une frappe croisée à ras de terre à l’entrée de la surface. Vidémont, l’ancien Clermontois, sort au profit de Vialla. Pensionnaire du Clermont-Foot depuis l’enfance, il a été transféré l’hiver dernier en Corse. Il aura été timide sur ce match … Sans doute gagné par l’émotion. Côté consanguin, Nkololo, auteur d’une très bonne partie, rentre s’asseoir sur le banc. Dugimont, qui revient de blessure, prend sa place.

La douceur consanguine

Pierrick est aussi candidat pour l’Amour est dans le pré

On continue de commettre de grossières erreurs, sur un une-deux, Diedhiou manque sa remise pour Agounon. Sa passe trop longue finit en touche. Dans la foulée, à la 84′, une tête Corse, peut-être Maure qui sait, frôle notre équerre gauche… Cela pourrait mal finir pour nous ce match ! Oui mais en fait non parce que je ne vous ai pas dit ? Pierrick, Dieu pour les intimes, octroie une passe à Dugimont qui envoie un missile tendu des 20 mètres. Première occasion pour Rémy et but. Coaching payant de C. Diacre. A la 92′, Jeannin s’interpose sur un ballon haut et gagne un temps précieux alors qu’on commençait à cafouiller. Première victoire à Ajaccio (1-2) ! On remonte à la quinzième place, on met six points à nos poursuivants, soirée parfaite. L’équipe qui a eu le moins peur s’est imposée : jouer à domicile quand tes supporteurs te mettent la pression n’est pas toujours la meilleure des choses. Place à la trêve avant la réception danger.

Bon c'est pas l'tout mais on n'est pas d'la nous !

Bon c’est pas l’tout mais on n’est pas d’la nous !

Valéry Tocard de la Catin

stagiaire2D2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.