ASM – ASSE (1-1) : la Forez Académie livre ses notes

L’avis de Notre Président :

Il est de retour après quelques semaines d’absence. Notre Président vient nous livrer son avis sur ce mâche sur le Rocher. Extrait :

Deuans tous les cas, faut pas s’attendre à ce que défiscalisés neuous accueillent avec des colliers d’billets d’beuanque : les gaziers ont des ambitieuons, comme d’aller chercher les q’nelles ou les sardines sur l’podium. Sauf que nous aussi on aim’rait bien sécuriser une 4e place, et c’est justement celle qu’ils occupent. Dueonc, aller chercher les 2 godiv-olympiques, pourquoi pas, mais ça pass’ra pas par une victoire cont’ nous.

Notre Président a été entendu : ses pillots n’ont pas été battus. Mais il a dû être déçu car il y avait sans doute mieux à aller chercher. Pour découvrir la suite, ça se passe à cette adresse sur la page de la Forez Académie.

 

Le match résumé en 1 phrase : « Pas les 2 meilleures défenses de Ligain pour rien »

On le savait : ce mâche allait opposer la meilleure défense (Monaco) à sa dauphine (Sainté). On s’attendait donc à une opposition assez fermée, avec 2 blocs bien en place et peu de spectacle. Il n’en fût rien. Perso, j’ai trouvé le mâche plaisant, avec peu de temps morts, quelques occasions bien senties et 2 buts assez jolis. Bref, je me suis pas fait chier.

 

La compo :

Plusieurs (nouvelles) absences à déplorer au coup d’envoi : Gradel et Clément sont suspendus, Hamouma ressent toujours une gêne au mollet. Du coup, on se retrouve avec Diomandé titulaire dans l’entrejeu et une doublette d’ailiers Mollo / Monnet-Paquet. Bon. Forcément, on ne part pas avec une confiance au plus haut quand on voit ce 11, mais finalement, on se dit que sur un malentendu, ça peut passer (à moins que ça passe VRAIMENT du côté de Monnet-Paquet et Diomandé). Bref, on claque un peu du fessier, mais Galtier ne peut pas faire vraiment mieux : jouant à l’extérieur et face à une équipe de tête, une titularisation de Corgnet était exclue afin de ne pas affaiblir l’assise au milieu de terrain. Autre point à surveiller : Lemoine ne doit SURTOUT PAS prendre de carton, sous peine de louper de derby (dernier match sous la menace, ensuite les compteurs sont remis à zéro). Hamouma était dans le même cas de figure mais je vous laisse comprendre pourquoi c’était moins grave.

 

Le mâche :

Comme je le disais plus haut, j’ai trouvé le mâche plaisant. Certes, on a vu 2 équipes très bien en place avec 2 défenses difficiles à prendre en défaut, mais dans l’ensemble c’était plutôt sympa à regarder. La 1e grosse occasion est stéphanoise avec un déboulé de Lemoine côté droit qui frappe fort au 1er poteau, mais Subasic repousse facilement. Les Verts sont bien dans la partie, et sur un coup-franc de Mollo, Monnet-Paquet se retrouve en bonne position dans la surface mais son tir du droit après une toupie a à peu près la puissance d’une gueulante d’Hugo Lloris. Au lieu de compliquer la chose, pourquoi t’essaie pas avec ton pied gauche, Kevin ? Réaction monégasque avec Fabinho qui enrhume Theophile-Catherine avec un grand pont tout en finesse et en toucher de balle. Sauf qu’il est dans la surface, qu’il a 1 m² d’espace libre et qu’il reste quand même latéral : son centre est sans pb pour Ruffier. La plus grosse alerte sera pour le Matheus qui envoie une tête depuis le point de penalty juste à côté du poteau gauche de la Ruff. 3 minutes plus tard, Raggi, qui s’est cru bon après avoir fait 2 crochets un peu plus tôt, tente de relancer en dribblant Erding dans la surface. Raté : mon taureau lui pique la balle, mais envoie une saucisse toute pourrie du gauche qui file taper le poteau de corner opposé alors qu’il était environ aux 6m sur la droite. Dernier frisson : la frappe de Diomandé de l’extérieur de la surface qui passe de peu à côté.

0-0 à la mi-temps, on passe la 2nde. Et c’est Monaco qui démarre le mieux cette période. Kurzawa sur une belle volée de l’extérieur du gauche à la 48e ou Berbatov (à la 51e) qui réussit à passer devant Perrin pour piquer son ballon au-dessus de la transversale font passer quelques frissons dans les rangs stéphanois. Les Verts font le dos rond et laissent passer l’orage pour mieux déclencher la foudre : sur un très bel appel côté gauche, un contrôle orienté soyeux et un centre en mode « caviar de chez Rybolovlev », Tabanou dépose l’offrande sur le front de Metl’but Erding qui décroise parfaitement sa tête dans la lucarne gauche de Subasic. La construction est parfaite, l’exécution létale et les Verts mènent au score pour mon plus grand plaisir. Monaco est sonné et Sainté tente d’en profiter par Perrin (frappe du gauche après un coup-franc de Mollo, 65e) ou Lemoine (percussion plein axe et frappe au-dessus, 66e). Mais malheureusement, le Rocher n’aura pas été ébranlé bien longtemps : Martial rentre à la 66e et 2 minutes plus tard vient égaliser d’une volée du gauche à bout pourtant sur un caviar de Kurzawa. Monaco pousse mollement (centre de Ferreira-Carrasco repoussé dans la surface par Théophile-Catherine (putain de noms composés, bordel !), 71e), Fabinho et Raggi prennent enfin les cartons qu’ils auraient dû manger 45 minutes plus tôt, mais le dernier sursaut sera stéphanois. Dans les arrêts de jeu, Clerc reçoit un ballon venu de la gauche aux 20 m pour envoyer une volée de l’extérieur du droit. Et là, je revois ASSE-PSG en 2013 : la volée de Clerc qui égalise. La position est presque la même, la coupe du joueur n’est pas la même par contre (on y a pas gagné au change), et le résultat ne sera malheureusement pas le même. Son tir passe de peu à côté de la lucarne gauche de Subasic. Mais bordel, j’y ai cru !

Au final, Monaco et Sainté se séparent sur un mâche nul qui, sans forcément faire sauter les 2 équipes au plafond, ne les plombe pas. Les Verts préparent leur demi-finale de Coupe de France en ayant sorti un bon match face à un adversaire européen, Monaco ne perd pas avant d’aller jouer son match en retard contre Montpellier qui pourrait lui permettre de refaire son retard sur les 3 de devant. Maintenant, l’objectif « Coupe de France » est dans toutes les têtes, et on espère que les Verts vont nous emmener de nouveau au Stade de France. Pour cela, il va falloir battre Paris, chez lui, dans un stade qui ne nous a guère réussi dans notre histoire. Ouais, mais c’est la magie de la Coupe, et il sera temps qu’elle nous mette not’ b’naise : on a assez bouffé de merde dans cette compétition, on voudrait bien goûter de nouveau au dessert.

Le mâche vu par Toulalan, le joueur qui donne le plus de boulot aux machines à laver de l’ASM à force de goûter la pelouse.

 

Les buts :

   62: but de Erding, 0-1. Sur une relance longue de Perrin côté gauche, Tabanou enchaîne l’amorti poitrine orienté, le débordement sur 3-4 pas et le centre millimétré qu’Erding vient couper au point de penalty. Tête décroisée qui finit dans la lucarne opposée d’un Subasic resté les pieds dans le béton. C’est superbe.

   68: but de Martial, 1-1. Kurzawa reçoit un ballon côté gauche, et attend une solution. Ça coupe dans son dos, Clerc ne l’agresse pas, Diomandé non plus alors il envoie un centre dans la boîte sans élan. Martial (qui a quand même profité d’un écran-poussette de Berbatov sur Perrin) peut reprendre le ballon derrière et de volée, du gauche. Beau but là aussi.

 

Les notes :

Ruffier (classic shit, 3/5): il n’a quasiment rien eu à faire, et il prend un but sur lequel il ne peut pas grand chose. En fait, les matches de Ruffier se suivent et se ressemblent : souvent peu de boulot, il est rarement sollicité, mais quand ça arrive, il lui faut sortir un exploit pour empêcher la balle de rentrer. Pas d’exploit sur ce match, il se réserve pour plus tard.

Clerc (à deux doigts, 2/5): à deux doigts de nous faire lever de notre siège sur sa volée à la 92e. Mais deux, c’est aussi sa note qui est plombée par sa passivité sur le centre de Kurzawa et son gros raté sur une protection de balle en corner qui a failli se transformer en but pour Matheus.

Théophile-Catherine (contrôle, 3/5): très tranquille derrière, il s’est fait mettre une seule fois à l’amende (par Fabinho) sur tout le match. Pour le reste, il a contrôlé les assauts monégasques même si l’entrée de Martial lui a posé quelques problèmes puisqu’il est complètement perdu sur ce but. Dommage.

Perrin (campe mieux sur tes arpieuons !, 3/5): s’est fait bouffer de la tête tout le match par Berbatov alors que c’est d’habitude l’un de ses points forts Bon après, le Bulgare culmine à 1m90. Sinon, il a été plutôt bon, agressif sur le porteur de balle et pas mauvais dans la relance longue. C’est d’ailleurs lui qui lance Tabanou sur le but. Reste juste à résister un peu plus sur les impacts.

Tabanou (son meilleur match, 4/5): je crois que c’est le meilleur match que j’ai vu de lui à Sainté. Très fort défensivement (notamment avec ce sauvetage du bout du pied… droit), il a été un poison pour Fabinho qui a rarement eu le dessus. Et noix de sarasson sur la râpée, son centre d’une précision redoutable pour sa 3e passe décisive de la saison.

Diomandé (encourageant, 3/5): alors que je craignais le pire, Ismaël a sorti un match pas dégueu du tout. Certes, il y a toujours du déchet (notamment sur les contrôles et les sorties de balle pas toujours très propres), mais il a compensé par une grosse débauche d’énergie. En plus, il n’hésite pas à frapper de loin (ce qui lui avait réussi face à Bastia l’année dernière), même si pour son 2e essai, il a plus tué les pigeons que cassé la cage.

N’Guemo (sur sa lancée, 3/5): je l’avais trouvé pas mal face à Lille, il confirme face à Monaco. Des récupérations de balle autoritaires au milieu, et un Kondogbia complètement étouffé : Landry a mis le pied sur le milieu de terrain. Reste à travailler ses renversements de jeu qui, s’ils sont souvent bien vus dans l’idée, deviennent beaucoup moins bandants dans la réalisation.

==> remplacé à la 77e par Baysse (non noté), pour un changement tactique suite à l’entrée en jeu de Martial. Galtier a voulu passer à 3 défenseurs centraux pour contrer l’apport de ce dernier, mission réussie pour Paulo.

Lemoine (en avant, 3/5): profitant du bon travail de nettoyage du milieu par ses 2 coéquipiers de l’entrejeu, Fabien a eu plus de libertés sur ce match. 1 frappe trop sur Subasic en 1e période, 1 frappe trop enlevée en 2e, et un caillou dans la chaussure de Toulalan le reste du temps, il a fait le taf et plutôt bien. Et surtout, il n’a pas pris de carton et a donc remis son compteur à zéro pour les matches qui arrivent : une très bonne nouvelle !

Mollo (le retour, 3/5): on attendait de lui l’étincelle qui mettrait le feu à la défense monégasque. Finalement, il a plus été « pétard mouillé ». Attention, je ne dis pas qu’il a un mauvais match, loin de là. Il a beaucoup provoqué, a bien tiré ses coups de pied arrêté dans l’ensemble et aussi, il faut le noter, a bien aidé Tabanou dans les tâches défensives. Cantonné à rentrer en cours de mâche depuis quelques temps, il avait su se montrer décisif à chaque fois ou presque sur les dernières fois. Vendredi, il ne l’a pas été, mais lui aussi se réserve pour les échéances à venir.

==> remplacé à la 88e par Brison (non noté), parce que c’est toujours sympa de le voir rentrer avec le sourire. Prends-en de la graine, Zlatan.

Erding (taureau, 4/5): j’ai retrouvé mon Metl’but. Le gars qui se bat sans cesse. Le lâche-rien qui va presser le gardien ou les centraux pour les pousser à la faute. Le taureau qui est capable de résister ballon au pied à Raggi et Toulalan en même temps. L’attaquant capable de gestes de buteur comme cette magnifique tête décroisée. Vas-y Metl’but, fais le jusqu’à la fin de la saison.

==> remplacé à la 81e par van Wolfswinkel (non noté), qui aurait pu être le héros sur cette interception géniale sur la passe de Wallace. Mais, comme un symbole de mec pas en confiance, il a queuté son contrôle et s’est fait rattraper.

Monnet-Paquet (la crise, 2/5): je vais pas être trop méchant, mais bordel… Quand on est pas capable de passer Raggi en vitesse ou en dribbles, quand on a un 56% de passes réussies, quand on rate des occasions de buts dans les 6 m…Grosse crise de confiance pour ce joueur qui ne nous a pas coûté de but vendredi. Mais qui n’a jamais été en mesure de nous faire croire qu’il pouvait en marquer un non plus.

 

Le côche (le coup était presque parfait, 3/5): encore beaucoup de blessures à gérer pour Galtier sur ce mâche encore, et une attaque à reconstruire cette fois. L’avantage, c’est que ce groupe connaît bien le système, et que les remplaçants ne sont pas paumés quand ils doivent remplacer au pied levé le titulaire habituel. J’ai apprécié le fait qu’il ait d’baord chercher à gagner le match avant de vouloir défendre le nul. Et finalement, ça ne se joue à pas grand chose qu’il réussisse le coup parfait.

 

Les adversaires: en fait, on comprend que si la défense est si forte, ce n’est pas grâce aux défenseurs centraux (Raggi, lol), mais plutôt à Toulalan qui abat un boulot monstrueux juste devant. Même s’il passe beaucoup de temps le nez dans la pelouse, si tu l’enlèves du 11, l’équipe s’effondre derrière. Ah oui, Monaco nous a encore sorti un joueur de derrière les fagots : Matheus donc, soi-disant Brésilien. Alors là, stop, faut arrêter : entre lui, Raggi et Fabiano, les mecs ont plus la gueule de bledards que ton épicier arabe au coin de la rue. Et sinon, Berbatov, dès que les ballons n’arrivent plus, ben tu joues à 10.

 

La question minitel : la question se prépare au combat.

Un mâche entre les 2 meilleures défenses de Ligain qui se termine sur un nul. Logique. Oui, mais on s’est quand même pas fait chier. Vous en retenez quoi de ce mâche ?

Click to enlarge your question.

Tabanou qui fait son meileur mâche sous le maillot vert ou presque, c’est ce que vous avez retenu. Logique, tant l’apport du latéral a été déterminant sur cette partie, des 2 côtés du terrain. En 2e position, mon Metl’but qui retrouve la gnac et le chemin des filets au meilleur moment. S’il pouvait finir la saison comme l’année dernière, je dis oui. Sinon, comme d’hab à Louis II, l’ambiance était plus à chercher du côté du parcage, avec un tifo déployés par les supporters en déplacement, bravo les gars. Enfin, visiblement, il n’y a que moi que ça choque qu’on arrive encore à faire croire que Raggi, Fabiano et Matheus arrivent à se faire passer pour Italien ou Brésiliens respectivement. Perso, je croise les mêmes à Barbès en train de vendre des clopes de contrebande.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match. 2 jolis buts qui valent le coup d’œil.

L’avis d’en face c’est la Monte-Carloff Académie qui devrait te le donner. Bon, sachant qu’elle vient tout juste de revenir pour l’académie du mâche contre Arsenal, t’attends pas à l’avoir tout de suite non plus.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

9 commentaires

  1. J’ai pas trouve N’Guemo si étouffant que ça, Kondogbia a eu un peu plus de mal que d’habitude mais sans plus. Celui qui m’a étonné c’est Diomande par contre, j’étais content de le voir titulaire finalement il m’a surpris.
    Et Clerc a vraiment pris le bouillon, mais fallait voir que KMP l’aidait pas du tout alors que YFC et Kurzawa combinaient bien à deux.

  2. Très bonne académie. j’étais assez choqué d’entendre les commentateurs dirent que St-Etienne s’en sortait bien avec un match nul, il me semble qu’une victoire n’aurait pas été illogique.

  3. @ Octobre : N’Guemo a vraiment fait le taf au milieu. Perso, j’ai quasiment pas vu Kondogbia du match et je pense que Landry n’y est pas étranger. Par contre, c’est vrai que Clerc a souffert face à un très bon Kurzawa. Un peu comme Tabanou en face.

    @ Willy : les Verts ont souffert par moment, le match nul est plutôt logique. Ça aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre, avec un léger avantage pour Sainté peut être.

  4. « Enfin, visiblement, il n’y a que moi que ça choque qu’on arrive encore à faire croire que Raggi, Fabiano et Matheus arrivent à se faire passer pour Italien ou Brésiliens respectivement. Perso, je croise les mêmes à Barbès en train de vendre des clopes de contrebande. »

    Trémoulinas avait bien une tête à vendre des roses appelées « les beautés du Baloutchistan » dans une carriole place Hôtel de Ville, et on l’a jamais fait chier avec ça.

    Sinon Diomandé bon, le but sublime de Mev’, un bon résultat contre le quatrième malgré quelques regrets, un week-end de 4 jours, tout est là pour reprendre tranquillement la Ligain avant le sprint final.

  5. Mouais… Une chose m’a étonné: Fabinho a été assez physique, alors qu’en temps normal, il se fait bouffer contre des papillons ou Valbuena. Et puis la Tabanou et Mollo ont fait que se coucher sur le tapis vert, donc ça m’a surpris un peu.

  6. Sur le but Monégasque, tout va très vite et c’est sur une accumulation d’erreur coté stephanois. N’Guemo perd betement le ballon en milieu de terrain. Clerc et Diomandé sont dépassés. KTC est lobbé. Perrin a le nez dans le gazon et Ruffier se fait trucider à bout portant.

    Le maillon faible c’est quand même N’Guemo qui veut souvent faire la difference à lui tout seul et qui perd quand même des ballons qui coutent chers à l’arrivée. c’etait dejà le cas à Caen et Bordeaux. Et là encore il recidive.

  7. Comme Diomandé, N’Guemo fait des erreurs, c’est pas la sécurité à 100%. Mais comparé à ses prestations fades du début d’année, je trouve qu’il est mieux sur le terrain. Après, comme tu dis, difficile d’incriminer 1 seul joueur sur le but puisque la moitié de la défense est quasiment coupable.

    Dans tous les cas, à moins de sérieusement hausser son niveau de jeu sur la dizaine de matches qu’il reste à disputer, je vois pas le staff le conserver en fin de saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.