ASSE – FC Lorient (2-0) : la Forez Académie livre ses notes

L’avis de Notre Président :

Après les sardines, les Merlus. Notre Président en a eu un peu marre du poisson, et il espère que cette fois, il va bien le digérer. Extrait :

Allez hop, assez bajassé, on va parler d’la poiscaille qui vient nous voir ce dimeuanche. Une équipe qui nous a bien fait baronter les années précédeuantes, mais là, comme on les a battu 2 fois chez eux, on les enteuend moins bomber les nageoires. Beuon, après, j’les connais mes pillots : va pas falloir trop faire les faramelans, parce qu’on pourrait bien se faire rentrer dans l’gorgeon et ramener encore moins d’points qu’sur les derniers mâches.

Tant mieux, pour cette fois, pas d’aigreur d’estomac. Pour découvrir la suite, ça se passe à cette adresse sur la page de la Forez Académie.

 

Le match résumé en 1 phrase : « Une mi-temps infâme, une autre passable »

Les Verts brisent la série de 6 matches sans victoire en Ligain, et c’est bien le principal. Alors que se présentait face à eux une équipe qui joue sa peau, à un horaire qui ne leur a jamais réussi cette année, les Stéphanois se sont tirés du piège merlu grâce à une 2e mi-temps plus aboutie et un petit coup de pouce du destin.

 

La compo :

Des blessés en pagaille en défense (Pogba, Baysse, Sall, Brison, Tabanou) obligent Galtier à revoir complètement son organisation. Du coup on se retrouve avec le jeune Karamoko aux côtés de Perrin dans la charnière, Théophile-Catherine jouera à droite et… Clerc à gauche. Bizarre, surtout que KTC avait il me semble la polyvalence arrière droit – arrière gauche, mais bon. Le reste c’est du classique avec les tridents Clément-Lemoine-N’Guemo au milieu et Hamouma-Erding-Gradel devant. Pas de Ricky titulaire, preuve que Galtier s’attend à ce que Lorient joue un peu moins au ballon qu’avant.

 

Le mâche :

Et ben on peut dire qu’en 1ère, c’était pauvre. Des 2 côtés. Seule occasion côté Lorient: un déboulé et une frappe de Philippoteaux bien stoppée par Perrin. Côté Sainté, une belle tête de Hamouma suite à un centre de Gradel, mais sortie par Lecomte.

Passons en 2e. Les Verts ont trouvé un second souffle et Lorient souffre. Du coup, ça passe son temps à mettre des coups, sous l’œil bienveillant de l’arbitre. Du moins, jusqu’à un certain point. Sainté pousse mais ne trouve jamais la faille. Mais heureusement, le génie Ding Dong se fera expulser pour une faute légère qui lui vaudra un 2e jaune. Vu du stade, le tacle était violent. Au ralenti, il n’y a pas une grosse faute. Seulement pour moi, l’ami Patpong paie aussi ses 15 fautes d’anti-jeu depuis le début du mâche, en plus d’une coupe dégueulasse. Merde, si on évite de mettre ASM sur la pelouse, c’est pas pour se retrouver avec son sosie capillaire dans l’équipe d’en face ! Suite à ce fait de jeu, Perrin sur une reprise du gauche (!!) trouvera la barre, puis Mollo rentre et 2 minutes plus tard trompe Lecomte d’une frappe à l’extérieur de la surface, déviée par Mostefa. Les Verts déroulent, inquiètent une 1e fois Lecomte sur un ciseau de Lemoine puis sur un double une-deux Gradel/Mollo. Avant de trouver la faille par l’omniprésent Max-Alain suite à une bonne récupération de Corgnet un service 4 étoiles d’Hamouma. 2-0 à la 90e, le match est plié.

Les Verts remportent donc logiquement ce match face à une équipe que j’ai trouvé agressive dans le mauvais sens du terme. Ils pourront toujours dire que l’expulsion les a plombé, avant ça, Ruffier n’avait quand même pas vu un ballon en 2e mi-temps (encore moins après). Pour moi, rien à redire sur cette victoire même si la manière n’était pas là. Comme souvent cette année, Sainté a gagné ce match à l’envie et à la gnac, avec une bonne dose de réussite pour amorcer la pompe, et un peu de talent quand même. Prochaine rencontre face à Metz, avant-dernier: si on veut encore espérer accrocher une place d’honneur en Ligain, il faut ramener les 3 points.

Un petit mot sur l’ambiance un peu morbide j’ai trouvé. On avait donc un Kop Nord fermé en partie inférieure suite aux jets de projectile face à Paris (on parle quand même de boulettes de papier, hein ? On verra si ce qui s’est passé à Bastia entraînera les mêmes conséquences). Et un Kop Sud qui a sorti des banderoles suite aux différents arrêtés préfectoraux, en plus d’imposer 10 minutes de silence en début de match suite à la fermeture du Kop Nord évoquée plus haut. Bref, la partie avait pas démarré qu’on était déjà dans l’ambiance. Alors quand en plus, les sifflets tombent à la mi-temps, on est mal. Galtier ne se privera pas d’ailleurs de le faire remarquer en conférence de presse, lui qui est venu salué le Kop Sud à la fin du match, sans doute pour remercier les Green Angels de ne pas avoir trop fait durer la grève des encouragements. Toutes les photos des banderoles et du Kop Nord inférieur vide sont à retrouver sur l’excellent site Furania Photos.

Son nom, il s’le tatoue à la pointe de son front. D’un « M » qui veut dire « Mollo ».

 

Les buts :

   74: but de Mollo, 1-0. 2 minutes après son entrée en jeu, l’ailier stéphanois récupère une balle légèrement côté gauche. Il repique au centre, et décoche une frappe à 20m environ. Mostefa est sur la trajectoire et dévie le ballon, prenant Lecomte à contre-pied.

   90: but de Gradel, 2-0. Récupération autoritaire de Corgnet au milieu de terrain, chassé quand même par un Lorientais. Ce dernier fait faute mais le milieu stéphanois a eu le temps de glisser la balle à Hamouma côté droit. L’ailier s’enfonce, déborde son défenseur et lui centre entre les jambes. Max-Alain reprend tranquillement du droit et marque, malgré le retour de Lecomte.

 

Les notes :

Ruffier (RAS pour le CRS, 3/5): après-midi tranquille pour la Ruff même s’il a eu s’employer sur 2 frappes à ras de terre peu dangereuses en 1e mi-temps. A essayer de curer son nez avec ses gants en 2e pour passer le temps .

Théophile-Catherine (toujours aussi bon, 3/5): grosse présence derrière avec du tampon et du tacle autoritaire. Intéressant devant quand il a essayé d’apporter le surnombre, il a encore fait un match de mammouth au niveau physique. Bon, il nous a envoyé aussi une frappe toute pourrie en pivot. Mais c’était du gauche.

Karamoko (Kara-costaud, 3/5): une bête même vue de loin. Il a été bon dans les duels, notamment aériens, même si j’ai trouvé son jeu de tête un peu faiblard pour sa taille. A fini la rencontre avec des crampes et prend un jaune à cause de ça. Bon match au final, même si on sent qu’il est un peu emmerdé avec sa relance. A noter toutefois une ouverture de grande classe sur la barre de Perrin.

Perrin (impérial, 4/5): le meilleur derrière et de loin. Il a absolument tout intercepté, ne laissant que quelques miettes à Jor Danaillou. Particulièrement impressionnant: le nombre de duels qu’il a remporté de la tête. Sa reprise du gauche sur la barre méritait mieux.

Clerc (maladroit à gauche, 3/5): pas son poste et ça se voit au moment de choisir son pied pour la passe. Mais sinon, il a plutôt bien bloqué son couloir, malgré une pointe de vitesse négative parfois. Plus en vue devant après l’expulsion.

Clément (ouaf ouaf, 3/5): il a couru, beaucoup. Il a touché des ballons, beaucoup. Mais il a joué en retrait aussi, beaucoup trop. Il a aussi frappé, une fois. Et ça aurait même pu faire but. Bon match quand même dans l’ensemble de notre yorkshire qui lâche encore moins les mollets de ses adversaires que Roro les euros.

N’Guemo (sauté, 2/5): quand ta défense te saute systématiquement pour envoyer le ballon devant, c’est soit une consigne du côche, soit que t’es mauvais. Un peu des 2 je dirai. Mais merde, soigne quand même tes sorties de balle.

==> remplacé à la 60e par Corgnet (non noté) qui a tué un stadier qui regardait le béton du Kop Nord vide sur une frappe. Mais qui est aussi dans le coup du 2e but. Plutôt en jambes j’ai trouvé.

Lemoine (le ciseau, 3/5): comme Clément, il a beaucoup couru et ratissé au milieu. L’expulsion lui a donné des ailes et on l’a vu aller devant pour placer un ciseau. Improbable, mais on aimerait vraiment le voir plus souvent apporter son soutien comme cela.

Gradel (insaisissable, 4/5): oui, il est énervant quand il ne lève pas sa balle sur corner ou qu’il tape des coup-francs à gauche en se plaçant plein axe par rapport à la balle (qui a forcément fini dans les panneaux publicitaires). Mais bordel quelle activité ! Il ne lâche jamais rien, fout le feu sur nombre de prises de balle, délivre quasiment une passe décisive à Hamouma avant de clore la marque en fin de match. Indispensable en ce moment.

Erding (mais t’es où ?, 1/5): comme le dit le dépressif de la chanson, « pas là ». Une tête sur corner en 1e et c’est tout ce dont je me rappelle. Faible.

==> remplacé à la 70e par Mollo (non noté), qui rentre et qui marque 2 minutes plus tard, entrée la plus tonitruante cette saison chez les Verts. Il a l’air en confiance, c’est plutôt bon pour nous.

Hamouma (éclair en fin de match, 3/5): lui, clairement, l’expulsion l’a libéré. Même s’il a failli marquer en 1e, et délivre un bon centre à Gradel après un numéro d’équilibriste dans la même période, il a péché dans le dernier geste. Souvent par manque de solutions, il est vrai. Malgré cela, il n’a pas plongé et a continué à faire ses appels côté droit sans ménager ses efforts dans le repli. Sa passe pour Gradel sonne comme une petite récompense.

 

Le côche (à l’envie, 3/5): il a su remobiliser ses troupes après un match éprouvant mardi soir. Il replace Gradel dans l’axe avec Mollo et Hamouma devant pour faire la décision, et ça marche. En conférence de presse, il mettra un petit taquet aux sifflets du public après la 1e mi-temps. Pas tort, mais cette période a été particulièrement infâme.

 

Les adversaires: au sortir du match, j’étais passablement énervé sur les coups à répétition que les Lorientais avaient mis. Et puis, j’ai vu les stats : 15-15, Sainté au service. Comme quoi, les impressions en live… Mais sur cette partie, Lorient n’a rien montré malheureusement pour eux. Pour arracher le maintien, il va falloir jouer, pas seulement attendre que l’adversaire vous donne 1 point.

 

La question minitel : la question n’a plus peur des Bretons en ciré orange.

Les Verts brisent la spirale de la « matchnullite » aigüe qui les avait pris depuis 4 matches en se débarassant d’une des équipes qui les a le plus emmerdé ces dernières années. Propre. Mais vous en retenez quoi de ce match ?

Click to enlarge your image, not your penis.

On peut le dire : ce qui domine sur ce mâche, c’est le soulagement d’avoir gagné. Bordel, ça fait du bien ! Après 2 défaites et 4 nuls, on peut dire qu’on l’a attendu cette victoire, alors on ne va pas bouder notre plaisir ! Sinon, N’Dong, je sais pas ce que ça vaut d’habitude, mais faudrait juste lui dire que ce n’est pas parce qu’il copie l’attitude un peu nonchalante de Pogba (Paul, pas le notre) sur le terrain qu’il joue comme lui. Enfin, Ayew, Mollo et Mostefa ne récoltent à eux 3 moins que le seul N’Dong : il aura au moins remporté la bataille des cerveaux.

 

Roland Gromerdier


Roland t’offre les images du match. Enfin une victoire dans ce lien. Tu peux cliquer, c’est que du foot. Sale, mais du foot quand même.

L’avis d’en face c’est normalement Tristan Bourrepif qui aurait dû le donner. Mais comme on est sans nouvelle de lui depuis que Morel est devenu bon à Marseille…

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

5 commentaires

  1. « Pour arracher le maintien, il va falloir jouer, pas seulement attendre que l’adversaire vous donne 1 point. »
    L’hôpital, la charité, toussa toussa…parce que pour arracher une place pour l’Europe faudrait peut-être créer un peu plus de jeu, et ça marche aussi pour marquer des buts en coupe d’Europe, mais c’est sûr qu’Erding en pointe ça reste tout de même un sacré handicap, je compatis.

  2. L’ambiance, toujours cette putain d’ambiance…

    Sinon, j’étais curieux de savoir quel genre de copie avaient rendu Karamoko et Erding. Le merci, donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.