Au courrier des lecteurs: Reviens Karim…

16

Ce site n’a jamais eu autant d’effusions d’amour en page d’accueil…

Cher Karim,

Comme je suis désolé et triste pour toi. Je sais que c’est facile à dire a posteriori (ça veut dire après coup), mais ta non-sélection valide cette vicieuse sensation qu’il y aurait quelque chose de pourri au royaume de France, cette tristesse infinie que j’ai ressentie lorsque tu es parti voir si l’herbe était plus verte ailleurs, si les maillots du Real étaient lavés plus blanc que le blanc de l’OL.

Depuis le funeste jour de ton départ, je t’ai écrit tant de lettres, sans jamais oser t’en envoyer une. Par excès de pudeur, sans doute. Et aussi parce que je n’ai pas ton adresse.

Je souffrais en silence, comme un Tourgueniev en peine (un avant-centre du CSKA Moscou presque aussi talentueux que toi) après la perte de son premier amour (un ballon de foot en peau de vache, déguisé en fleur), mais je me forçais à écouter et entendre la voix de la raison. La voix de la science des chiffres, imbattable et imperturbable comme un Saint Hugo Lloris les soirs de gala. Cette voix m’expliquait, bilan comptable à l’appui, que ton transfert était inévitable et même financièrement souhaitable. Sans doute. Je regrette quand même.

Pire, pas un jour sans qu’une petite voix ne me chuchote : « imagine s’il était resté… ». Je t’imagine alors t’éclater avec Lisandro, gagner la Ligue es Champions et aller triomphalement en Sudafriquie, ce pays dont tout le monde est heureux qu’il accueille la première coupe du monde africaine, à part Ted. Mais ce n’est pas parce qu’ils sont inutiles que l’on peut chasser les regrets, comme disait Franck Lebœuf (un philosophe contemporain). Mais tu es parti si tôt, si jeune. Et maintenant, pour satisfaire ton rêve du Real, tu vas rater le vrai rêve.

Laurence Ferrari nous l’a montré. Après avoir expédié des titres aussi insignifiants que l’absence totale de perspectives optimistes pour le régime des retraites en France pour le demi siècle à venir, elle a laissé Raymond présenter les heureux élus sur un fond de musique de tirage du loto. Et puis c’est tombé. Tu n’as pas gagné au loto. Tu n’es même pas un numéro complémentaire.

Alors que l’autre, le gosse insupportable, celui qui ne te faisait une passe que sous la torture, celui…arfff ! je ne veux même pas prononcer son nom. Il a l’air de bien se marrer, pendant que tu es au fond du gouffre.  M’étonne pas de lui.

Karim, je ne peux qu’imaginer ta détresse et je veux te dire à quel point je suis de tout cœur avec toi.

Non, Karim, t’es pas tout seul
Et j’arrête de pleurer
Sinon tu vas t’y mettre aussi
Parce qu’un faux coach
Parce qu’un faux acteur
T`a relaissé tomber
Non Karim, t’es pas tout seul

Viens il me reste trois sous
On va aller les fourguer
au président Pérez
Viens il me reste trois sous
Et si c’est pas assez
Ben il me restera l’ardoise
Puis on ira manger
Des quenelles et des tripes
Des tripes et des quenelles
Comme à la Lyonnaise
Et si t’es encore triste
On ira voir les filles
Au café Zaman
Paraît qu’y en a de nouvelles
On rechantera comme avant
Qui ne saute pas n’est pas Lyonnais !
Comme quand on était jeunes
Comme quand c’était le temps
Que tu jouais à l’OL

Viens il me reste mes crampons
Je les chausserai pour toi
Et on sera lyonnais
Comme quand on était mômes
Même que t’aimais bien ça
T’imiteras Ronaldo
Plus jamais sur un banc
On parlera du Real Madrid
Où c’est que tu iras
Quand  t’auras tout gagné avec l’OL
Et si t’es encore triste
Ou rien que si t’en as l`air
Je te raconterai comment
Tu deviendras Ballon d’Or
On sera bien tous les deux
On rechantera comme avant
Comme quand on était beaux
Comme quand c’était le temps
Qu’on était les champions

Allez viens, Karim, reviens.

Dr. Desproges

16 thoughts on “Au courrier des lecteurs: Reviens Karim…

  1. Je suis aussi un peu ouin-ouin, Desproges.
    J’aimais le duo qu’il formait avec Ribéry sur le terrain. Quoiqu’il en soit, je trouve beaucoup plus honnête que Raymond ne le prenne pas, plutôt que de le laisser se ronger les ongles sur le banc comme cela se passe depuis des mois. C’en était devenu carrément insupportable à regarder.
    Allez, ce n’est que partie remise. Demain sera un autre jour avec Lolo Blanc.

  2. Très beau texte sur notre Jef Benzema.

    Moi aussi j’ai imaginé a de nombreuse reprise cette saison ce qu’aurait pu faire un duo Benzema-Lopez…

    En tout cas la porte reste toujours ouverte au cas ou notre petit Karim en est marre des meringues et veuillent retrouver des coussins Lyonnais

  3. Karim a participé à la qualification de l’équipe, pas autant qu’Henry ;) certes, mais c’est dégueu de ne pas le sélectionner.

    Dommage…

  4. Bon, sur le fond, Benzema c’est bien, c’est pas bien, personnellement j’ai pas trop d’avis.

    Mais alors sur la forme, comme d’hab, c’est niquel. Très plaisant à lire et drôle, si tu pouvais faire ça quotidiennement je ne pourrais m’en lasser (comme avec le mec de ton pseudo, là, je l’aime bien lui aussi).

  5. Lisandro a remplacé numériquement et financierement Benzema, donc vous avez en effet beaucoup révé avec votre association fantasmagorique…

  6. Ne trouvez-vous pas que votre cher Karim n’a jamais été meilleur que quand il jouait avec celui que vous appelez le gosse insupportable?

    Sans doute parce que celui qui ne faisait une passe que sous la torture distillait à l’époque les passes décisives comme un distributeur Pez distribue ses bonbons. Remember:

  7. ouai enfin sur Youtube en même temps Quaresma>C.Ronaldo donc bon…
    On pourrait aussi faire une compile des ballons perso qu’il perdait.
    Mais moi a l’époque je le soutenais Hatem , j’ai du le lâcher quelque mois avant son départ devant le rendre a l’évidence que ce gamin était pas fait pour ce boulot.

    Sinon de la video je retient surtout Nanar qui reste pour moi a jamais le meilleur consultant , chauvin, intransigeant, impulsif tout se que j’aime, il parle avec le coeur notre nanard

  8. Certes George c’est vrai que youtube peut être trompeur, en attendant, même sur youtube je n’ai jamais trouvé une vidéo de Gouffran ou il faisait preuve d’intelligence de jeu…

    Concernant Hatem certes il perds beaucoup de ballons, mais Cricri aussi et personne ne lui reproche. Même Benzema à sa meilleure époque faisait des ratés mais on en parlait jamais autant que lorsque c’était Hatem… Pour moi le problème de Ben Arfa c’est qu’il est trop doué et que ca dégoute tout ceux qui ont du se battre pour arriver à ce niveau. Deschamps, gerets, perrin ce sont des taffeurs, ca doit les énerver qu’un type arrive et soit aussi bon sans forcer car pour eux seul le travail mérite salaire. Hatem est la représentation de la haine que cristallisent les génies (cf Cristiano Ronaldo).

    On a beau dire ce qu’on veut ce gars a plus de talent que n’importe quel joueur de l’équipe de France. Il serait né au brésil cela ferai bien longtemps qu’il aurait rejoint un grand club européen au lieu de pourrir dans des clubs qui ne méritent pas son talent.

  9. Sauf que le genie ne fait pas tout dans le foot.
    Hatem aurait cartonner en footsalle…

    C.Ronaldo a aussi toujours eu ce talent mais a qu’elle moment a t’il exploser et fait (quasi) l’unanimité? Suite a la dernière cdm quand il c’est enfin décider a gommer ses défaut (jeu perso, provocation inutile pour privilégier les dribbles efficaces, simulation…).

    La ou je dit que Hatem est pas fait pour ce sport c’est qu’il privilegie bien trop souvent (du moins sa période Lyonnaise je l’ai moins suivit a l’ohéme) les solutions personnelle et la complication, il a pas d’esprit collectif (je ne parle pas que du terrain) et du mal a se remettre en question (fréquent chez les footeux mais plus développer chez lui).

    J’ai longtemps été un admirateur de son talent et optimiste sur son éveil futur mais j’ai fini par perde patiente comme beaucoup devant se manque de progrès a tout les niveau.

    Quand au Brésilien je te dirait juste cf: Robinho
    Ce n’est pas parce que tu flambe au Brésil que tu est l’un des meilleurs joueurs du monde

  10. George je comprends ton raisonnement mais ce sont les mêmes raisons qui sont utilisés par ses entraineurs pour justifier ses non-titularisations. Personnellement à chaque fois qu’Hatem était titulaire dans une équipe il était statistiquement décisif. Le problème c’est que dès que les résultats ne suivent pas c’est tout de suite de sa faute, de son replacement défensif, de sa nonchalance etc… Le problème vient forcément du joueur, jamais de son positionnement de la façon dont il est utilisé, non comme c’est Hatem on cherche pas à comprendre on le met sur le banc… Triste.

    Concernant cricri, avant la mutation dont tu parles, il était déjà un joueur décisif même si les journalistes et les haters lui crachaient dessus, il faisait déjà partie du gratin mondial malgré ses défauts. Ça lui a juste permis de se faire (un peu) mieux accepté.

    Enfin quant à Robinho, quand tu vois la saison 2007/2008 qu’il fait au real… Les 5 premiers mois il était tout simplement inarétable. Bien utilisé, pour moi robinho fais partie des meilleurs mondiaux!

    Après ce sont des joueurs fantasques, certes pas très régulier mais bon si je me deplace dans les stades c’est pour voir des joueurs comme ca n’en déplaisent aux besogneux… C.Ronaldo, Robinho, Ben arfa, Cavenaghi même combat…

  11. Joli texte, on dirait du Brel…ah c’est fait exprès? Je vois qu’on aime les classiques ici!

  12. J’ai noté une référence à Brassens aussi ;-) Les autres je n’ai pas vu. Enfin bien adapté en tout cas!

  13. C’est à Brassens que je pensais en effet, bien joué. Pour les autres références, mon pseudo suffira.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.