Le Luis n’a pas de connexion Internet donc je pègue tout seul pour la J8.

Au programme de cette Jornada 8, Porto et le Sporting Portugal qui maravent, Benfica qui est bordé et Nuno Gomes qui guide Braga.

Porto 

Menacé après le nul ramené de Chypre en Champion’s (1-1 contre l’Apoel), Vitor Pereira peut souffler. En effet, la goleada (5-0) infligée au Nacional est arrivé à point nommé pour le Dragão qui reste coude à coude avec Benfica. Sous le déluge, c’est le Belge Defour qui trouva le premier le chemin des filets. Chanceux, sa frappe fut détournée par un défenseur et la balle loba Valverde (24′). A cinq minutes de la pause, le Canari Hulk trouva Rolando sur corner; à l’affût au second poteau, Walter n’eut plus qu’à pousser au fond (40′). Hors-jeu? Quel hors-jeu? Quand ça veut pas, ça veut pas. C’est ce qu’a dû se dire Valverde quand, après être allé chercher un coup franc du Samouraï Belluschi, sa claquette retomba…dans les pieds de Sapunaru (67′). Entré en jeu pour les 20 dernières minutes, João Moutinho, lancé par Guarin, offrit un but tout fait à Kléber (90′). Deux minutes plus tard, Hulk, tout en finesse une fois n’est pas coutume, glissa un amour de lob dans la lucarne opposée de Valverde qui aura passé une soirée magnifique (90+2′).

En dépit de ce large succès, la semaine à Porto a été mouvementée. Tout d’abord, Fernando a une nouvelle fois manifesté des velléités de départ. Courtisé par la Juve, il serait sur les tablettes de l’Inter et de la Lazio. Son agent a fait savoir que son protégé mettrait les voiles dès janvier. Encore faudra-t-il lever l’option de 30M€. Ensuite, Pinto Da Costa a présenté les comptes du club. En gros, la SAD (Société Anonyme Sportive) a gagné de l’argent (sans compter les ventes de Falcao et Ruben Micael pour 45M€) mais a creusé son passif. Celui-ci atteint désormais les 202M€.

Benfica 

Evénement à Aveiro: face à Beira-Mar, Jorge Jesus a aligné Ruben Amorim, un Portugais! Incroyable non? Hormis cela, les Aigles n’ont pas particulièrement brillé et peuvent remercier Rui Rego qui l’a joué Luis Rego sur une sortie en dehors de sa surface. Miraculeusement, la balle est arrivée sur la tête de Cardozo qui n’eut plus qu’à pousser au fond des filets (41′). En fin de match, Ruben Amorim déglingua le poteau du guarda redes et ce fut à peu près tout. En face, Beira-mar aurait pu marquer mais Artur et Garay sauvèrent la baraque à temps. Les pessimistes se poseront des questions quant au niveau du SLB, les optimistes se diront que c’est aussi en gagnant des matches à la zob qu’on remporte un titre en fin de saison.

Côté business, Nico Gaitan a prolongé son bail jusqu’en 2016. L’ancien Bostero a affirmé qu’il souhaitait rester à Benfica le plus longtemps possible. Si c’est pas mignon! Malgré une clause inchangée de 45M€, l’Argentin est courtisé par MU, le PSG, l’Inter et Valencia. Les rumeurs font déjà état d’un transfert en fin de saison.

Sporting Portugal 

A la mi-temps, grâce à un but de Carriço, les Leões ne menaient que 1-0. En seconde période, ils se sont fâchés et ont dérouillé le promu. Peu avant l’heure de jeu, le Batave Van Wolfswinkel, élu joueur du mois de septembre, transforma un penalty (58′). Trois minutes plus tard, au terme d’un mouvement d’école, Diego Capel donna un avantage rédhibitoire (61′). Dans la foulée, l’ancien Sévillan, bien placé, ajouta un cageot (65′). Malgré la réduction du score par Roberto (75′), les Coqs perdirent encore quelques plumes après l’entrée de Bojinov. Sur son premier ballon, le Bulgare reprit victorieusement un centre du Péruvien Carrillo (79′). Enfin, dans les arrêts de jeu, il clôtura la marque et le martyre d’Adriano, le pauvre gardien (90+2′). La dernière fois que le Sporting Portugal avait marqué 6 buts au cours du même match en Liga, c’était il y a 10 ans quasiment jour pour jour contre Paços de Ferreira (6-0). Ce soir-là, les buteurs furent Beto, Sa Pinto et Jardel.

Sporting Braga

Battu par l’União Leiria lors de la J7, Braga s’est bien repris face au promu Feirense. Emmenés par le toujours vert Nuno Gomes, les Archevêques n’ont pas tardé à prendre les devants. A la 13ème minute, la Gamine, oubliée au second poteau, poussa la gonfle au fond. A l’heure de jeu, Alan doubla la mise d’un amour de lob, sans doute un des golaços de ce début de saison. Sous une pluie battante, Ewerton clôtura la marque à dix minutes du terme en devançant la sortie de Paulo Lopes (79′).
En face, Feirense a réussi l’exploit de n’aligner qu’un seul Brésilien. Oui oui, vous avez bien lu!
Avec cette large victoire Braga conserve sa place sur le podium.

Vitoria Guimarães

Défait face à Olhanense (1-0), Guimarães occupe la dernière place de la Liga. Indigne de la part du 5ème de la saison dernière. En plus d’être mal barré au classement, le président Emilio Macedo a présenté un bilan déficitaire de 15M€ pour l’exercice précédent. Avec une seule victoire en 8 matches, les ambitions du club qui étaient de faire partie durablement du Top 5 portugais ont du plomb dans l’aile.

Les restes de la Liga

Maritimo-Vitoria Setubal: 1-0
Rio Ave-União Leiria: 2-0

Classement

1. Benfica 20 points
2. Porto 20 points

3. Sporting Braga 17 points

4. Maritimo 17 points
5. Sporting Portugal 17 points

6. Olhanense 12 points
7. Académica Coimbra 12 points
8. Vitoria Setubal 10 points
9. Gil Vicente 9 points
10. Nacional 7 points
11. Feirense 7 points
12. Paços de Ferreira 7 points
13. Beira-Mar 7 points
14. União Leiria 6 points

15. Rio Ave 5 points
16. Vitoria Guimarães 4 points

Choa d’Arelate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.