Bordeaux-Rennes (2-1) : la Breizhou académie est sur courant alternatif

Salut les copains,

La Breizhou est tellement solidaire de son club qu’elle publie comme le Stade Rennais joue : n’importe comment. Roazh Takouer devait écrire une acad’ sur la rouste subie à domicile face à Toulouse (0-3) lors de la 7e journée, mais le chouchen et le whisky ont sans doute eu raison de lui. Passons donc directement au déplacement à Bordeaux pour la 8e journée.

Surfant sur une impressionnante série de zéro victoire, zéro but marqué et six encaissés en deux matches donc, les Rouge et Noir se rendent en terre girondine pour affronter rien de moins que le deuxième du championnat. Réputée pour être LA purge de la liguain, cette rencontre programmée un dimanche à 14h promet donc d’être aussi bandante que Loana après sa dix millième tentative de suicide.

 

Loana

Coucou, tu veux voir mon Bordeaux-Rennes ?

 

Suite à la branlée reçue à domicile dans le Saucissico, Guy-Gilbert fait quatre changements dans son onze de départ avec les disparitions de Diagne, Konradsen, Prcic et Habibou, trop nuls. Ce qui donne :

Costil

Danzé – Armand – Mexer – M’Bengué

Gelson Fernandes – Pajot

Doucouré

Moreira – Toivonen – N’Tep

Ar matc’h :

Pour être honnête, j’ai pas vu la première mi-temps, je décuvais. J’ai quand même réussi à trouver la force de me lever pour la deuxième mi-temps par conscience anale. Autant vous dire que je suis retourné me coucher dès le coup de sifflet final. En résumé, le Stade Rennais a passé un bel après-midi à la Fistinière du Sud-Ouest, merci. Les Rouge et Noir ne méritaient sans doute pas de gagner, faut pas pousser, mais ils ne méritaient sûrement pas de perdre, et encore moins avec une lucarne de Thomas Touré à la 93e, qui te ferait passer des pinces croco sur les couilles pour un happy-end de salon de massage thaï.

Que dire de ce match ? Déjà, ça a été agréable à regarder, ce qui n’était pas gagné au départ, hein Daniel Ri(g)olo ? Les deux équipes ont produit du jeu et se sont procuré des occasions. Si on peut dire en toute objectivité bretonne que Rennes a dominé une bonne partie de la rencontre et aurait pu (dû ?) marquer en première mi-temps, l’équipe a aussi concédé pas mal d’occasions et a surtout coulé physiquement en fin de match. La sortie de Gelson Fernandes, qui tenait bien le ballon, a d’ailleurs précipité notre chute.

Alors même si on continue de descendre au classement et qu’on n’a pas pris de points sur les trois derniers matches, celui-là est quand même vachement plus rassurant que les deux torgnoles précédentes. Il confirme en tout cas que N’Tep a un Enflurini dans chaque orteil, que Gelson Fernandes est notre nouvel envoyé des dieux, et qu’en parlant de dieu, Ola Thorvonen a intérêt à se bouger sérieusement le cul.

 

Les buts :

73e : Touré fait un slalom côté gauche entre deux plots… Ah non pardon, entre Grokiki et Danzé, avant de plus ou moins tirer au but, ce qui se transforme en centre pour Khazri, qui marque seul au deuxième poteau. Sa célébration-crachat est à l’image du but : dégueulasse. Bordeaux 1 – 0 Rennes.

80e : Doucouré sollicite le une-deux avec Pedro Henrique au milieu du terrain. Le Brésilien lui remet magnifiquement dans la course sur la droite de la surface bordelaise. Doucs frappe à ras de terre, Carrasso ne peut que repousser sur Habibou, qui égalise. Bordeaux 1 – 1 Rennes.

93e : Sodomie et verre pilé. Long ballon à destination de Diabaté, à l’entrée de la surface. L’attaquant bordelais contrôle de la poitrine en posterizant un Rennais anonyme, avant de remettre le ballon à Touré en une touche, qui enroule sans contrôle depuis la gauche de la surface. Le ballon nettoie la lucarne et l’anus de Costil. Bordeaux- 2 – 1 Rennes.

 

Les gars du Stade :

Costil : 3/5. Billy a une nouvelle fois été bon, parfois même très bon. Il sort notamment une parade-réflexe à moitié au ralenti en 1ère mi temps sur une reprise de Diabaté. Mais je suis désolé Billy, t’es trop avancé sur la frappe de Touré, comme un saint-bol de sodomie forcée. #Costil2016.

Danzé : 2/5. Ben ouais Captain, Touré s’est cru dans un Super-G à Albertville dans ton couloir. La version bobsleigh de Rasta Rocket m’a suffi.

Armand et Mexer : 2/5. Même si j’étais encore trop bourré pour distinguer qui a fait quoi, c’est l’impression générale de la charnière qui prévaut. Certes, Papy et l’Agité n’ont pas commis d’énorme erreur, Sylvain se payant même le luxe de détourner une frappe de Diabaté en corner grâce à son postérieur. Mais l’attaquant bordelais s’est infiltré deux fois plein axe et a pu jouer son rôle de pivot bien trop facilement à mon goût.

M’Bengué : 3/5. Pfff, mais je ne sais plus quoi penser de toi, Cheick. Tu passes du nul au très bon aussi facilement que moi du rhum au whisky.

Gelson Fernandes : 4/5. Je suis peut-être aveuglé par ses oreilles décollées, mais il me régale. L’année dernière je trouvais qu’on manquait d’un vrai Patron (M’Bia) au milieu, je pense qu’on l’a.

Remplacé à la 78e par Pedro Henrique. C’est chiant parce que la sortie de Gelson et l’entrée de Pierre Henri coïncident avec notre grosse baisse physique. Cela dit, Guy-Gilbert a lancé le brésilien pour égaliser, deux minutes après c’était fait, notamment grâce à un magnifique une-deux avec Doucs. Faudra arrêter de prendre un jaune par match par contre, ou alors seulement à l’apéro.

Pajot : 2/5. Cette coupe de boys band, c’est non. En revanche, Madame c’est oui.

Doucouré : 3/5. Niveau aspects artistique et technique, c’est Kamoulox. Mais c’est parfois efficace. Globalement, Doucs s’affirme, crée du jeu et se procure des occasions. Vivement qu’il vise le but.

Moreira : 2/5. Steven c’est pas contre toi, honnêtement je ne saurais pas vraiment résumer ton match. Enfin si, tu as essayé et puis tu as disparu, comme un saint-bol de puceau.

Remplacé à la 68e par Grokiki. Le Polonais voulait jouer, il s’est fâché tout rouge sur Twitter. Après s’être fait passé comme un plot par Touré à la 93e, c’est le cul qu’il a tout rouge.

Toivonen : 2/5. Alors oui, tu es l’un des meilleurs de l’équipe techniquement. Oui, tu es capable de créer des décalages de fou, oui, tu as un sens du but et du placement qui me fait des chatouilles dans la bite le ventre. Oui, tu un des meilleurs attaquants qu’on ait vu récemment Route de Lorient. MAIS VA FALLOIR LE MONTRER MAINTENANT BORDEL À QUEUES !

Remplacé à la 60e par Habibou. Habib a marqué son premier but en Rouge et Noir, et on a bien cru que ce serait suffisant pour ne pas rentrer brocouille de Gironde. Je l’avais trouvé moyen lors de ses précédentes apparitions, mais là ses 30 minutes ont été encourageantes, comme disent les profs aux élèves qui vont redoubler.

N’Tep : 4/5. Ca peut paraître généreux, mais même si je suis le premier à être énervé quand PG dégomme des supporters en tribune plutôt que de faire marquer ses potes, c’est le Rennais le plus dangereux et de loin. Il ne fait pas toujours les bons choix, et c’est un euphémisme, mais il se donne à fond et cherche à faire la différence par tous les moyens, même les plus ridicules.

 

Peut-être la Breizhou académisera-t-elle la réception de Lens. On ne sait pas.

Kenanalvo,

Marco Grossi

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.