C’est arrivé près de chez eux : Vinnie Jones entraineur

Oui coach, je bosserai mes contrôles.

0-0 dans un match quasi ordinaire en Californie, causerie du coach à la mi-temps, ok. Sauf que quand c’est Vinnie Jones qui est votre coach, ça prend une autre tournure. Le service vidéo n’a pas compté les « fucking » et les « bullocks » parce qu’il était plié. Au fait, score final 0-0. Les petits cons.

10 thoughts on “C’est arrivé près de chez eux : Vinnie Jones entraineur

  1. Standing ovation!
    Oscar du meilleur court métrage
    Oscar du meilleur acteur dans un role dramatique
    Prix « Robert De Niro » du film contenant les plus grand nombre de « fuck » ou affilié
    Prix spécial du jury pour le « air-coup-de boule » et le « air-tacle-au-genou »

    Il supplante Canto en une seule oeuvre, chapeau l’artiste!

  2. il aurait pas un accent britannique, le coach? parce que s’il est anglais, on comprend plus facilement qu’il pète un boulon à entraîner des américains qui n’y connaissent rien!

  3. Heureusement, 0-0. Ils prenaient un but, il leur arrachait les yeux avec sa clé à crampons.

  4. J’ai compté 62 « fucking » soit un toutes les 6 secondes. Le mieux c’est qu’il n’y en n’a pas un de trop, on sent que tous viennent du cœur. Et ça les a même pas motivés pour aller en claquer un? Les petits cons…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.