Derrière les mains courantes de Renardin, épisode 6

Scandales et cauchemars

Je suis dans un bureau, assis à côté de monsieur Rémoulade, madame Yvonne, et Laurent le kiné du club. Seuls tous les quatre à attendre dans une grande pièce, accoudés à une longue table, entourés de mûrs recouverts de différentes sculptures. Parmi elles, certaines me font très peur comme cette mouche géante aux dents longues, ce chat tranchant le cou d’un enfant ou encore ce clown brandissant une bouteille d’absinthe vide. J’étais déjà complément apeuré d’être convoqué à la Ligue d’Auvergne, mais là j’ai vraiment la sensation d’être dans une autre dimension, bien au delà de ce que je ressentais dans les châteaux fantômes de la fête foraine de Renardin. Au passage, je me fais tout de même la remarque que tout ce pognon aurait pu être injecté directement dans les clubs, pour acheter des ballons ou baisser le prix des consommations. Soudain, le Président de la Ligue se présente à nous . C’est un homme d’une soixantaine d’années, très enrobé, au teint rougeâtre sans doute malheureusement atteint d’un début de couperose. On jurerait qu’il est russe.

Psdt Li. : « Messieurs dames vous savez bien entendu pourquoi je vous ai convoqué en urgence ?
P.Rém. : – Bien sûr monsieur le Président nous le savons, et nous tenons à présenter nos excuses au nom de tout le FC Renardin.
Psdt Li. : – Des excuses ?! Pensez-vous que des excuses suffiront à la survie de votre club ?! »

Je dois absolument intervenir ! De quoi ils parlent ?! Il va pas bien le gros lard ?

Moi : « Mais je comprends pas ? Qu’est ce qu’on fait là ? On s’excuse pourquoi monsieur Remoulade ??
P. Rém. : – Vous vous foutez de notre gueule Jean-René ?! Continuez et je vous égorge ! Avec vos conneries je peux dire adieu à la Mairie !! Je vous encourage une fois et plutôt que d’appuyer ma campagne vous brisez ma carrière politique !! »
Moi : – Mes conneries ?
Pst Li : – Messieurs calmez-vous, je n’ai pas plus de temps à consacrer à d’ignobles voyous de votre espèce ! Passons directement au verdict de la commission de discipline. Au vu des preuves apportés de l’organisation d’une manifestation au profit de la cause du Téléthon, et du détournement de la somme de 3800 euros qui en a suivie pour fournir la réserve de la buvette du FC Renardin, les membres de la commission de discipline de la Ligue Auvergne ont statué sur la fermeture administrative du FC Renardin. Vous pouvez disposés, la séance est fermée. »

Mon dieu… Comment ont-ils pu l’apprendre ? Comment pourrais-je m’en remettre ? J’ai tué le club…
Je me réveille soudainement en transpiration intense alors que Laurent cherchait à m’enlever mon froque. Quel cauchemar… Le palpitant à 2000, la difficulté à reprendre mon souffle, j’ai vu mieux comme lundi matin. Bien que je sois maintenant réveillé, je ressens un fort traumatisme de ces pensées. Voir le coach Rémoulade me haïr comme ça, peu de temps après la marque de reconnaissance qu’il m’a accordé, c’est dur franchement. Ma fonction est de plus en plus source de pression pour moi. J’ai reçu pas mal d’appels anonymes bizarres après ma signature en faveur de la cause palestinienne, je suis certain que c’est ça qui m’a fait inventer ces folles histoires. Du grand n’importe quoi en plus, parce que je pense pas qu’un club serait radié pour ça, y avait pas de quoi en faire un drame. Je suis même entrain de me demander si je pourrais pas tirer du positif de ce mauvais en moment, en mettant en pratique une telle idée pour renflouer un peu le budget du Club de Supporters. Coach Rémoulade dit souvent à l’équipe : « retenez toujours des leçons dans la souffrance !! ».
Me sentant si mal au réveil, malgré le souvenir immédiat de la logique victoire de la veille, j’ai même décidé d’aller chez le médecin. Je dois absolument mieux contrôler le stress dû à mon rôle au club, puis diminuer mes terreurs nocturnes. Mes 16,8 de tensions l’ont inquiété, et comme d’habitude il a fallu qu’il extrapole. Aucune réponse concrète à mes problèmes de cauchemars, il a préféré m’emmerder avec ses soupçons de carcinome hépatocellulaire ou une connerie du style. Quand ça devient comme ça, moi la médecine ça me saoule je comprends rien. Ce que je sais c’est que j’ai pas envie de me prendre le chou avec tous ces examens alors que j’adore ma vie en ce moment. Je me suis assez fait chié à l’usine, je peux bien profiter. Puis j’ai du boulot avec le club. Même si j’ai un peu peur de Laurent, j’irai lui demander des conseils pour mon stress.

Le médecin m’ayant ordonné de me reposer j’ai pas voulu trop forcer cette semaine. J’ai privilégié l’idée de faire du lien avec le club. C’est vrai, Président du Club de Supporters ça doit pas être que pour les ptits gars, ça concerne aussi nos petites pousses. Alors entre quelques coups de ménage dans les vestiaires ou au foyer, j’ai pu voir tous les gamins cette semaine. Des U6 aux U19. Vous me croirez ou pas, mais j’ai beaucoup appris. Quand on a dégagé ces saletés de roms, on a eu le nez fin de penser football et de laisser un logement social aux Georgeanu. Le petit Radu, qu’a 12 ans, c’est un futur petit génie. D’ici qu’il ait 17-18 ans en plus il arrivera pour la CFA. En U9 aussi y a un gamin impressionnant. Un ptit Cyril Pouget . J’ai pas vraiment été sympa avec lui malgré ça, je sais que son père a déjà joué à l’US Teuche donc je suis méfiant. Globalement je trouve le niveau de nos jeunes très satisfaisant. J’ai été content de pouvoir discuter avec les entraîneurs. Ça fait plaisir de voir que les moins jeunes entraînent les plus jeunes. L’esprit solidaire du FC Renardin m’aide à me rappeler que c’est aussi ça les jeunes générations en football. Je me rends bien compte qu’ils sont flattés en plus que les adultes du club s’intéressent à leurs performances. Y en avaient peut-être dont le père leur avait dit que j’étais proche de l’équipe première.

Pour le reste ma semaine a été calme comme le souhaitez le doc. J’ai été jusqu’à me priver du Crazydisco. De toute façon j’étais pas trop tenté, je sais que Zia était à Paris quelques jours pour un rendez-vous à l’OFPRA où ils vont décider si elle peut rester à Renardin. J’espère.
Je suis tout de même allé à la mairie pour faire ma première carte d’électeur. Je m’en fous un peu d’habitude de tout ça, sauf que dans le cas présent l’enjeu est grand pour le FC Renardin et ses finances. Malgré ma gestion de mes efforts, je me sens pourtant fatigué. Je vais essayer de dormir beaucoup pour me rétablir et être prêt dimanche à encourager les ptits gars.

1 thought on “Derrière les mains courantes de Renardin, épisode 6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.