Everton-Liverpool (0-0), la Reds Academy livre ses notes

Voilà près de deux mois que je n’ai pas écrit pour la Reds Academy. Cette absence a ses raisons : au lendemain de l’humiliation de trop après la défaite sur le terrain de Manchester United, j’ai décidé de changer, d’être un homme nouveau. J’ai donc arrêté alcool&sexe et, à l’instar de notre cher Gerrard Mouillée, je suis parti au Tibet. Là-bas, le manque de liqueur m’a provoqué quelques hallucinations ; j’ai rencontré de nombreux chauves que j’ai confondus avec Skrtel. Ces derniers m’ont emmené dans un centre de désintox sur les hauteurs de l’Himalaya où prières et masturbation rythmaient des journées parfois longues. Si j’ai bien encaissé le manque d’alcool en buvant de la pisse de yack, l’absence de coït a terni ma réputation : après une exhibition en pleine préparation d’un repas, j’ai été viré. Je suis alors parti avec Jackie. Non pas Jackie Chan mais Jackie l’âne, avec qui j’ai retrouvé le plaisir de la pénétration. Et puis le vent m’a parlé et m’a annoncé que Gerrard prenait sa retraite partait en MLS à la fin de la saison. Accompagné de mon compagnon boiteux, j’étais de retour à Liverpool. Pile poil pour le derby de la Mersey. Chic.

LES ÉQUIPES, LE MATCH, L’ENNUI

L’équipe des beaux garçons

Sur le pré, Brendan aligne un 3-4-3 devenu habituel et surtout invaincu en 2015 (sauf contre Chelsea en coupe, donc pas vraiment invaincu mais ça fait bien de le dire). Mignolet va tenter de garder sa cage inviolée pour la quatrième fois de suite ce qui serait un exploit pour un gardien qui était proche de l’autisme il y a de ça encore deux mois. En défense, le topo habituel : Can le Magnifique, Skrtel le Chevelu et Sakho 12etitularisationdesuite. C’est au milieu qu’un petit changement s’impose avec un presque puceau qui accompagne les Moreno, Lucas et Hendo habituels : Ibe. Jordon le Gentil effectue ici sa deuxième titularisation. Pour un derby de la Mersey. Rien que ça. Alors hypothésons (au Tibet ce mot existe, je te vois déjà me faire la leçon) :

  1. Brendan a vu l’engin d’Ibe sous la douche et en a conclu qu’il en avait une assez grosse pour un tel match.
  2. Ibe a martyrisé Markovic qui a demandé au coach de ne pas jouer.
  3. Ibe a peut-être géré à l’entraînement.

Enfin, devant on compte toujours sur Sterling parce qu’on a peur que 90 minutes ce soit trop pour Sturridge, on compte toujours sur Coutinho pour vendre du rêve et on compte enfin sur Gerrard pour jouer son plus beau derby.

Teamshit

En face, onze peintres dont tout le peuple rouge aime se moquer tellement ils sont mauvais cette saison et qui n’ont surtout pas gagné ce derby depuis le 17 octobre 2010. Pour te donner une idée, en 2010…

            . Sterling et Ibe se rasaient pour la première fois le pubis.

            . Skrtel avait encore l’espoir de voir un cheveu sortir de son caillou.

            . Liverpool jouait son dernier match en France. Lille avait gagné 1-0. Oui, Lille.

            . 33 mineurs chiliens étaient sauvés. Les Gooners certifient aujourd’hui que Sanchez est l’homme qui les a sauvé. Un par un. Un héros quoi.

            . La Fifa filait le mondial 2018 à la Russie et l’édition 2022 au Qatar. #lol

Revenons donc à 2015 et notre derby. Et autant te dire qu’on s’est fait chier autant qu’un dimanche en maison de retraite. Les anciens ont presque clapsé à l’image de Lucas, qui s’est blessé dès la 14e. Quant à Gerrard, il n’a été que l’ombre de lui-même, il est vrai bien cerné par Barry et Besic. Du coup, le capitaine ne pouvait que briller sur coup de pied arrêté, et il aurait bien pu ouvrir la marque sur son coup-franc ou sur cette motherfucker de retournée qui aurait sans doute était l’un des plus beaux buts du derby. Mais non. Finalement, on ne retiendra que la transparence du n°8 des Reds. On espère un tout autre match de sa part pour la rencontre face à Man. U.

Non, l’étincelle dans cet amas d’ennui est finalement venue du petit puceau, Ibe, qui aurait dû marquer à la 16e. Et que dire de sa frappe dix minutes plus tard qui termine sur le montant ? On a enfin retrouvé un Mignolet avec de l’assurance, tout comme sa défense. Un luxe qui ne fait pas de mal à Liverpool. On aussi vu Can frôler l’insolence devant un Lukaku en demi-teinte. Mais, au final, on a surtout l’occasion de revenir à un petit point d’Arsenal. C’est dommage.

LES NOTES

Mignolet (4/5) : Autant sollicité qu’une prostituée un jour de Saint-Valentin, le Belge a livré une prestation très convaincante sur ses rares ballons. C’est pour le moral la confiance.

Can (4/5) : Elle est là notre assiette royale préférée : de la technique, de la sérénité et une coiffure toujours impeccable. Dommage que ces quelques morceaux de kebab cramés aient un peu gâchés l’ensemble. Mais ça se mange quand même.

Skrtel (4/5) : Entouré de Can et Sakho, le capitaine de la défense a tenu la barre avec succès. Notre dernier pirate chauve a été impeccable.

Sakho (3/5) : Finalement, Kirikou a été le ‘’maillon faible’’ de la défense. Parfois en difficulté par sa propre faute, prenant quelques risques, Mamad’ nous a fait trembler. Mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime.

Lucas (#1monthout/5) : Resté trop peu longtemps sur le terrain, mais il nous a manqué. Remplacé par Allen (2/5) : Si tu cherches un fantôme qui fait des fautes à la con et nous met dans l’embarras, le voilà.

Henderson (3/5) : Notre cap… Vice-capitaine a livré une prestation moyenne. Quelques belles anticipations, mais quelques erreurs techniques aussi.

Moreno (2/5) : Le petit lutin espagnol stagne. En même temps, il est difficile de régresser quand on joue aussi souvent. Quelques bons appels mais systématiquement gâché car Alberto tergiverse trop. Prends donc exemple sur ton copain de 19 qui est de l’autre côté du terrain.

Coutinho (3/5) : A beaucoup tenté, parfois trop. Son absence a cruellement manquée à Liverpool. Remplacé par Sturridge (3/5) : qui a essayé, décroché mais sans parvenir à nous aider.

Gerrard (2+1/5) : Un dernier derby bien, bien triste pour notre capitaine. Bien trop marqué, il n’a pas pesé sur la rencontre. On lui offre un ‘’+1’’ pour sa retournée de folie et son beaucoup coup-franc.

Ibe (4+/5) : MOTM so far. L’année dernière, Sterling s’est révélée. Cette seconde partie de saison peu être celle d’Ibe s’il réalise à chaque match une telle performance. De la percussion, des risques mesurés, des passes en arrière quand trop pressé, UN POTEAUSAMAMAN… Néanmoins, aurait dû marquer en tout début de match.

Sterling (3/5) : Un peu trop perso le petit sur ce match. Remplacé par Lambert (AstonVilla/5) : n’a pas joué très longtemps mais a eu le mérite de chercher à tout prix à planter un pion. Raté.

Steve Macadam

Un grand merci à Ana pour ses .gifs plein d’amour.

La Reds Academy est sur Facebook.

JustWide est aussi sur Twitter.

Robbie Flower est lui aussi sur Twitter.

Gerrard Mouillée est, comme les autres, sur Twitter.

Enfin Steve Macadam a emboîté le pas et est aussi sur Twitter.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.