La Lens académie note Saint-Étienne-Lens, 3-3.

Je ne sais pas trop comment vivent mes copains académiciens de longue date les aléas rencontrés par leur club. Est ce que des périodes de succès (genre celui traversé par l’excellentissime pornophile Gwen Tagrenmer) contribuent à l’envie d’écrire tout de suite plein de trucs sur les matches et si à l’inverse, la disette (Bart ( lillois enculés)) engendre forcément une démotivation?
Il faudra pour cela faire un sondage, ce qui pour un site analement respectable, ne serait somme toute que logique.

Pour ma part, j’ai connu 2 relégations et 3 ans de L2 en 4 ans d’académies et Lille champion lors de ma 1e saison. Autant vous dire que j’en ai chier.
Pour autant, je trouvais un réel défouloir dans l’écriture d’académies où le foot pratiqué par mes Racingmen n’était que prétexte à extérioriser ce mal être du supporter ex-ultra (et oui, je vieillis) que je suis. Mais, ça, c’était avant.

Car je me retrouve désormais à supporter le club le plus ridicule de toute l’histoire du foot pro … par l’amateurisme avec lequel tout est géré. De la comm’ aux finances, des supporters au recrutement, rien n’est fait de manière crédible. On est nul, on le dit, on le montre, on en a même pas honte.

Tant est si bien que je suis devenu le mec le plus désabusé au monde quand on parle de foot. On est le 9 février, et on ne sait même pas si on va finir la saison… On en vient à vendre des mecs à Rennes (Cavaré) pour se les refaire prêter histoire de pouvoir payer les joueurs. SANS DÉCONNER??? Pire, on ne sait même pas qui est l’actionnaire, mais par contre on sait qu’il y a en Azerbaïdjan toute une brochette de FDP qui n’attendent que la chute de Mammadov pour récupérer le bébé. L’état de santé du bébé n’étant évidemment pas un objet d’inquiétude.

Et dans ce marasme, dans ce merdier, je suis contraint d’avouer que plus je débecte mon club, plus j’aime cette équipe. J’ai trop longtemps été déçu de starlettes nullissimes pour ne pas apprécier de voir 11 mecs, dont certains n’ont pas le niveau L2, se défoncer comme des fous sur le terrain, toujours tenter de jouer aussi bien que possible au foot au lieu de bétonner bêtement, et ne jamais lâcher l’affaire alors qu’ils savent qu’en coulisse, c’est géré comme l’équipe B de Bousies.
Il y aura de la casse, surtout si on descend. Physiquement, moralement, collectivement, sportivement. A tous les niveaux. Tu ne peux pas tenir ce niveau de pression psychologique sans lâcher prise à un moment, mais bordel, qu’est ce que ça fait plaisir.

Oui, certes, on pourra me rétorquer qu’on est nul. Ce qui n’est pas faux : on donne la victoire aux lyonnais alors qu’ils n’ont strictement rien prouvé chez nous, idem à Guingamp, on fait n’importe quoi contre Bastia et à St Étienne encore, on voit des carences aberrantes.

Mais en vrai? Sans déconner? C’était pas un trip total ce St Étienne-Lens? Cet ascenseur émotionnel? Cette envie de péter la télé, suivie d’une envie de sortir dehors par -10 la bite à l’air (les seins pour les filles, j’ai des lectrices en Picardie), à nouveau suivi d’une demi-déception quand Erding égalise?
Si. Ça l’était.

Alors, je fais contre mauvaise fortune bon cœur. Je n’essaie de voir que le côté sportif et les valeurs ® que je reconnais à mon équipe. Même si elle est composée d’une bonne demi-douzaine de buses. Même si elle est vouée à la relégation. Même si je ne peux continuer à espérer que non.

Le reste, Martel, Mammadov, les y’a qu’à – faut qu’on, les FDP, les lillois, les Dupraz, les Thiriez, le tribunal administratif de Besançon, les IBAN, les mercato en bois, les U19 devenus titulaires, tout ça attendra. Pour l’instant, mon Racing n’est pas encore achevé. Et tant qu’il y aura des Saint Étienne-Lens de ce type, j’essaierai, à mon très humble niveau d’entretenir la flamme.


Place au match.

Pour ce déplacement dans le Forez, AK a biffé sur sa liste tout ce qui ressemblait de loin à un joueur pro en état de courir. El-Jadeyaoui, Landre et Ndiaye sont donc restés chez eux alors que Madiani ou Ba sont sur le banc. Baal, Belon, Chavarria et Touzghar, (de retour) complètent.
Derrière, ça sent le sapin d’ici, avec une doublette Gbamin-Kantari, garantie haute teneur en slip sale, Cavaré et LA grosse recrue de notre inter-saison, Boulenger oui oui, le mec qui a joué 3 matches en L2 l’an dernier) sur les côtés.
Un milieu supposément à 3 à 5 en phase défensive et Guillaume en pointe.

St

En face, les Verts paraissent costauds, avec un Ruffier toujours aussi flippant dans les bois, et quelques valeurs sûres comme Perrin, Baysse ou Mollo. Evidemment, tout le monde a déjà imprimé que N’Guémo nous calerait un cageot.

Le Match :

  • 2e : Van Wolfswinkel (que je me fais chier à écrire une fois, mais ce sera VWv par la suite) prend le dessus sur Cavaré et tente le 1e tir du match. Gbamin finit bientôt sa douche, il arrive sous peu.
  • 7e : VWv et N’Guémo combine mais le centre de ce dernier n’est pas repris par Hamouma.
  • 10e : Alors qu’on pause le pied sur le ballon, Lemoine lance un contre foufou qu’Hamouma flingue en la jouant perso. Gbamin enfile ses chaussettes, il est presque prêt. Dans la continuité, on trouve Cyprien dans l’axe pour le 1e tir lensois.
  • 13e : Nomenjanahary crame Tabanou à la course et sert un amour de centre en retrait aux 11m pour Valdivia. Placé idéalement, il nous sort un plat du pied qui scotche totalement Ruffier. Le plus dur était de ne pas la cadrer, bravo Pierrick, c’est très fort.
  • 18e : N’Guémo accélère vaguement (mais Valdivia est lent, donc ça suffit), fait 5m, fait 10m, fait 20m, et frappe. Lucarne. 1-0
    Jean-Michel Aphatie likes this…
  • 21: VWv, pas con, passe sa soirée entre Cavaré et Gbamin, enfin rentré mais qui ne sait pas couvrir dans l’axe. Du coup Ricky a une occasion de doubler la mise, Riou sauve.
  • 23e: C’est toujours la sieste dans notre mileu de terrain, et Mollo se retrouve peinardement en position de frappe. Au-dessus
  • 27e : contre lensois avec Guillaume lancé plein axe mais descendu comme une saloppe par Baysse. Jaune.
  • 29e : Lemoigne fait enfin la loi au milieu et Cyprien prend ses aises. Il mène un contre 3 vs 4 mais s’enferme au lieu de servir Coulibaly, seul aux 6m. Ruffier détourne la frappe.
  • 30e : sur le corner, Kantari claque une tête petit filet, que Lemoine sauve sur sa ligne.
  • 32e : Des nouvelles de GBamin, qui livre avec VWv un intéressant challenge de celui qui loupera le plus de trucs sur ce match. Ricky mène aux points suite à cette occaz’.
  • 34e : Ricky toujours, avec une belle frappe.Riou détourne d’une claquette un peu chelou, mais détourne. GBamin égalise dans ce match dans le match grâce à cet air-marquage de toute beauté.
  • 37e : Ricky se retrouve seul à 3m du but suite à un corner tiré au second poteau. Sa reprise est à montrer dans les toutes les écoles de vendange.
  • 41e : Les verts poussent et Théophile-Catherine fait le foufou sur Boulenger dans la surface, Riou détourne à nouveau.

    Mi – temps.
    On est ultra fébrile derrière, mais les Verts sont loin de faire beaucoup mieux. Y’a vraiment la place pour marquer … et pour en prendre 5. Ricky va sortir alors qu’Adamo est déjà sur le banc. Triste vie que celle de l’attaquant pas en réussite.
  • 51e : Mollo, servi par Hamouma, qui a pété 2 reins à Kantari, grille Cavaré en force et en vitesse pour placer un tir croisé aussi dangereux que pas cadré. On s’en sort bien…
  • 54e : ... mais pas pour longtemps. Lemoine envoie Erding en profondeur, la balle retombe dans le dos de Kantari. Riou sort n’importe comment, Boulenger n’est pas placé et Gbamin ne peut rien : le décalage est fait. Lemoine joue froidement l’action et sert Mollo sur un plateau. 2-0.

La sortie de Riou, vue de mon salon.

AK est dépité, moi aussi, je râle, je traite, me ressert une bière et me prépare à passer une soirée de merde.
Quand soudain…

  • 60e : Baysse fait du Gbamin en défendant en reculant, Touzghar, lancé plein axe en profite. Frappe vicelarde bien placée qui finit au ras du poteau d’un Ruffier, tout dég. 2-1.
    Le Chaudron se mue alors en un énième stade où le seul parcage lensois étouffera le reste des tribunes.
    Seul dans mon salon, je suis dedans, ça y est, je sais que ça devenir n’importe quoi.
  • 63e : Instant flip : Lemoigne sort pour Chavarria. On a donc Cyprien et Valdivia, seuls pour défendre au milieu. Couillu vu le bouillon qu’on prend depuis une heure dans cette partie du terrain.
  • 66e : Lalaina grille Mollo et Tabanou, centre (merveilleusement bien, ce qu’il faut signaler) pour Chavarria, seul au second poteau. Sa volée acrobatique m’arrache un hurlement. S’il marquait là-dessus, je lui offrais mon cul.
  • 68e : Lens pousse, Guillaume insiste seul côté gauche, Ruffier dégage en corner.
  • 69e : Sur le corner, Théophile Catherine défend bras écarté. La balle retombe dessus, pénalty. Que ce soit justifié ou pas, la seule question qu’il faut se poser, c’est comment tu peux être défenseur professionnel et sauter dans ta surface bras écartés? Simple : tu ne peux pas. Touzghar transforme d’une mine en plein milieu. 2-2.A partir de là, plus rien n’existe. J’ai hurlé, réveillé les gosses, gueulé sur madame pour qu’elle fasse son boulot-de-mère-sans-déconner-tu-les-as-voulus-tu-les-as-eus-me-casse-pas-les-couilles-avec-tes-mioches-on-vient-d’égaliser.Les Verts sont KO. Lemoine débute son show et fait avertir Kantari pour une faute inexistante. Hamouma en prend un pour ouverture de gueule inconsidérée.
  • 77e: Ouverture de qualitey de Cyprien pour Cavaré, Mollo-Tabanou dans le placement, c’est royal aussi. Cavaré rentre dans la surface, centre en retrait, Chavarria met dans la lucarne ce que Valdivia n’avait pas cadré en 1e période. 2-3.

Chérie, Arrête de casser les couilles avec tes marmots que j’ai réveillé. Regarde, on mène.

Le chaudron ne chaudronne pas tandis que le parcage lensois est hystérique. Je n’ose même pas changer mon 4e caleçon du match, pourtant bien salopé.

  • 84e : Défense anale de Boulenger qui relance dans l’axe au lieu de balancer en touche comme le joueur de CFA qu’il est, St Maximin récupère et sert Erding dans les 16m. Kantari a peur du péno et se fait mystifier par le coup de rein du Turc. Mine, lucarne. 3-3. Larmes.On tombe alors dans l’irréel. L’ascenseur émotionnel m’a vidé. Les 22 joueurs n’ont plus peur que d’une chose : perdre ce match de fous.
    Si Touzghar et Chavarria tentent d’arracher la décision, M Thual renvoie ce beau monde aux vestiaires.Des regrets, forcément.
    De la fierté, assurément.
    De l’analité en défense, encore pour longtemps.
    En L1, mais jusque quand ? On n’en sait rien, on sait juste que Martel nous ment.

 

Les joueurs :

Riou : 2.
Il fait 243 arrêts pendant le match mais se troue sur 2 des 3 buts. La main molle sur le but de N’Guémo et sa sortie moisie sur le second ternisse une copie néanmoins honorable.

Cavaré : 2.
Constamment emmerdé par le placement de VWv, il fait une partie défensivement faible. Le nombre d’occasions venant de son côté est parlant. Pour autant, il n’a pas lâché son match et nous a offert le but du 3-2 sur un appel supersonique. C’est très con de l’avoir vendu. A Rennes en plus…

Gbamin : 1.
Tant que Landre sera sur le flanc, il jouera à ce poste où il passe ses matches à se faire martyriser. Tiens bon mec.

Kantari : 3.
Auteur du pénalty le plus moche de l’histoire du club la semaine dernière, il en aura bien bavé aussi, mais avec plus de réussite sur ses interventions… Sauf sur le 2nd but, qui lui vaut le prix Koji Nakata du « où qu’il est le ballon ».

Boulenger : 3.
Ce mec fait rêver tous les mecs de district qui peuvent désormais se dire : moi aussi, sur un malentendu, je peux jouer en L1.

Lemoigne : 3.
Seul au monde en 1e mi-temps, il n’a jamais pu passer le milieu de terrain mais a largement contribué à la prise de liberté de Cyprien. Le travail ingrat de l’homme de l’ombre.

Valdivia : 1.
Monsieur lent paie son immonde raté. Même complètement rôti aux horsjeuiades, je la mets. Une seconde mi-temps plus sympa, mais putain, qu’est ce qu’il est lent…

Cyprien : 4.
On a bizarrement pris le dessus au milieu quand on l’a débarrassé de Lemoigne. Il a alors pris les rênes du match et distribué. Et autant il manque de réalisme devant le but, autant il distribue bien le salaud. La future pépite qui quittera le club… c’est lui.

Coulibaly : 1.
Pas un match pour lui, sorti à la mi-temps pour

Touzghar 5.
Le mec a enfin compris que fermer sa gueule face à AK, c’est la meilleure chose qu’il avait à faire. Alors finies les envies d’aller à Lorient, et bienvenu au mec revanchard. Baysse n’a jamais su le tenir, et Ruffier doit être bien blasé d’en prendre 2 par un remplaçant.

Nomenjanahary : 4
Mieux : Nomenjananepleureplus.
Sa vitesse fait toujours aussi et on se demande comment la supposée meilleure défense du championnat prépare ses matches car Tabanou semblait surpris par le coup de rein du Malgache. De vrais progrès dans les transmissions, des centres très bien distillés et une concentration enfin constante : on est ravi que Madagascar n’aime pas la CAN.

Guillaume : 3.
Le match de merde par excellence pour un avant centre. Bien serré dans l’axe, il n’a pas pu profite de Coulibaly pour se défaire de l’étau Baysse-Perrin. S’il les a fait souffrir, c’est en faisant le travail que Coulibaly n’a pas su faire en 1e période, et qu’il a libéré les boulevards pour Touzghar. En net progrès.

En face:
Lemoine remporte aisément le prix Fabrizzio Ravanelli de la petite salope grisonnante, Perrin est solide, Baysse surcôté, Hamouma fulgurant balle au pied, Mollo n’est pas fulgurant, mais sans la balle, Ricky vendange, Théophile Catherine a un blase de merde et Galthier m’exaspère. De quoi finir dans le Top 5, mais guère mieux.
Bonus :
Les images (sournoisement placée en bas de l’article pour que tu rendes visites à Roro Gromerdier)

A très vite ;
Sur FB, Twitter ou chez ta soeur.

R_Direktor, aka Luissette.

Ne sois pas con, Abonne toi on en a besoin.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

7 commentaires

  1. ca fait plaisir de revoir Luisette ! par contre AK ne pourrait pas mettre Ba à la place de Gbamin, il doit bien voir que le petit est nul en défense !!

  2. Ba est light quand même, et c’est toujours compliqué de changer de charnière d’un match à l’autre. Ce qui manque à Kantari et GBamin, ce sont des repères et des automatismes. Niveau couverture, ils sont très perfectibles mais ça passera par du temps de jeu ensemble.

  3. MAIS POUISKE J’VOUS DIS QUE JE N’AI JAMAIS RIEN ECRIT SUR LE LOSC !!!!

    GIRARD DEMISSION

  4. Moi aussi je me suis pris d’affection pour cette équipe, concernant ba j’ai vu un seul match de lui ou il était sur tous les ballons à ne rien lâcher, relance en mode grosse tatane devant, mais comme toute cette équipe techniquement c’est pas terrible mais grosse volonté.
    Pour le gardien je pense peut être à tort que le ptit Belon est meilleur, mais je comprends qui faut laisser Riou qui est un des rares à avoir de l’expérience.
    Petite question sur Gbamin c’est quoi son meilleur poste du coup?

  5. le meilleur poste de Gbamin?… sur le banc. sinon t’es vraiment bon luissette

  6. C’est toujours sympa ces acads de loosers, y a un côté attachant (j’aimais beaucoup Sochaux l’an dernier).
    Bon courage pour la L2 voir moins, parce que bon ça se voit un peu que vous êtes en LJ là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.