La Gones académie note Lyon-Valenciennes

Torben est fatigué par ses joueurs…

Frustration… Bon, c’est quand qu’on finit nos actions offensives correctement parce que là, ça pèse beaucoup…

Lloris: 3/5. Le capitaine abandonné a eu le plaisir de retrouver un équipage. Bon, un peu en carton sur le but de Bong où les Lyonnais l’accompagnent juste, mais quand même. Pour la première fois depuis la promenade digestive campagnarde et chiante à mourir qu’était le match contre Monaco, l’adversaire a tiré moins de dix fois au but. Une copieuse remise à plat qui va enfin donner ses vacances à Lloris si les buteurs font leur boulot.

Diakhaté: 3/5. Alléchant. Non pas pour des raisons esthétiques (quoique j’aime beaucoup les défenseurs efficaces), mais pour des raisons pratiques. Comme l’un des commentateurs l’a signalé, il  est prêt à imposer une théocratie à Lyon (oui, Pape=> Vatican, etc…). En tout cas, son association avec Lovren a donné des signes de solidité, et une envie de trucider des coiffeurs a émergé sur le terrain, qu’on verra sans doute souvent.

Lovren: 3/5. Un peu tendre par moments, il commence toutefois à Dejan donner des garanties. Oui, le jeu de mots est pourri et pourrait être digne de Pierre Menès. C’est que pour payer ses études, on a besoin de sous, alors si je peux raconter n’importe quoi et être payé, je prends et tant pis pour l’éthique.

Kolodzieczak: 3/5. Assez entreprenant, parfois en difficulté par son manque d’expérience, notamment quand il faut gérer deux joueurs dans son couloir, il a tenté, combinant avec Pied un duo de sales gosses prêts à faire tourner en bourrique l’adversaire. La Team Rocket (parce qu’ils ont l’âge d’avoir regardé Pokemon en leur temps) est prête à jouer des tours pendables à bien des équipes.

Réveillère: 2/5. Il semblerait qu’un petit miracle ait eu lieu. Non pas qu’il ait été bon, il est toujours en vacances et j’ai envie de vérifier que ses pompes ne sont pas des tongs cachés sous de la peinture. Quasi absent au niveau des centres alors qu’en l’absence de Cissokho, il est sensé jouer les spécialistes. Ou alors a-t-il compris qu’il devait se mettre au niveau des journalistes de C+? Une explication qui tient la route. Bon, le petit miracle c’est qu’il ait, il me semble, DEUX bonnes touches consécutivement. Un exploit depuis… vingt matches non?

Toulalan: 2/5. Il a commencé à se réveiller vers l’heure de jeu et a émergé vraiment après le but de Bong. On a donc un argument de plus pour ne pas le remettre en défense centrale: vu le temps qu’il a fallu pour être à l’aise à son poste naturel, on ne va pas prendre le risque de prendre vingt fois plus de temps pour qu’il retrouve ses automatismes. Hop, c’est réglé, la Toule reste en récupérateur car Puel nous adule, nous lecteurs. Et oui, il ne répondra pas car qui ne répond pas consent…

Gonalons: 2/5. Il a prouvé qu’il n’a pas les épaules pour tenir seul ce poste, mais en même temps personne ne lui demande cela. Un peu dans le dur quand la Toule rêvassait, il a gratté bien peu de ballons par rapport à son habitude tentant de faire deux choses à la fois. Et à part s’il lit aux toilettes, il n’en semble pas capable.

Pied: 3/5. Enorme en première mi-temps, montrant qu’il était plutôt un Dracofeu qu’un Miaouss, il conclut ses quarante-cinq minutes de rêve d’un but de la tête [Insérez ici le communsymbole ou la remarque que vous voulez sur son nom, histoire de copier les journaleux…]. Moins en vue en seconde mi-temps, parce que c’était forcément prévu qu’il soit plus couvé, il reste un sale morveaux qu’on verra avec plaisir foutre le boxon dans le bac à sable de Gerland.

Briand: 3/5. Une occasion pour lui: drop kick. Un centre, but de Pied. On résout de suite le problème en rappelant qu’il n’est pas un finisseur et c’est sans doute une large part du problème lyonnais de ne pas savoir tuer les matches: de la qualité dans le jeu en prévision, mais finalement que peu de joueurs tueurs devant le but…

Gourcuff: 3/5. Eva a dû faire de drôle de rêves en voyant que le couple Lisandro-Gourcuff se transformait en trio avec l’inclusion de Briand qui a tenté des combinaisons osées pour violer la défense de Valenciennes. Bref, en deux matchs, il est vraiment devenu sexy_boy_du_69 et rappelle pourquoi on l’a recruté: on a un meneur de jeu cohérent et régulier.

Lisandro: 2/5. Oui, il a pesé sur les défenses, mais fait parfois preuve d’usure dans le match et n’a pas été en réussite sur ce qui lui était demandé: marquer, tirer, humilier Penneteau. Dommage, dommage, mais encore quelques matchs et il va de nouveau faire mal.

Les entrants:

Bastos: 3/5. Correct dès son entrée, il a parfois semblé un peu lancinant. Il boude que Pied soit préféré à ses missiles? Se réservait-il pour Schalke? Il a inauguré pendant dix minutes une formation où aucun attaquant de métier était sur le terrain. On peut soupçonner Puel d’avoir voulu garder son 4-2-1-3-0 si Valenciennes n’avait pas scoré…

Gomis: non noté. L’équipe adverse vient de marquer, vous faites entrer un attaquant. Vous avez tenté de déstabiliser le bloc par du jeu vif, vous faites rentrer un pur pivot. Résolvez l’équation…

Pjanic: non noté. C’est Noël régulièrement avec Coach Pupu: il fait jouer Kallström à gauche, tente de régler le problème de la préparation physique et… lance un second meneur de jeu offensif pour sortir un récupérateur…

La gueulante du vieux ronchon. Elle concerne Chapron. Oui, je n’aime pas forcément son arbitrage, je n’aime pas forcément son application des règles. Mais en deux ans, face aux Nordistes, il a pu voir à quel point les journalistes papier et télé étaient de sales cons. A Lens, son assistant s’est fait caillassé par divers objets. Pourquoi? Parce que selon les crétins du café des sports médiatique, Chapron est coupable d’avoir appliqué le règlement. Et c’est là où cela m’agace pour rester poli. Parce que le règlement reste tel qu’il est, parce que l’arbitre, même aussi pointilleux que Chapron, doit garder le respect. Et parce que la règle médiatique de « l’arbitre à toujours tort » est telle qu’on a fait de l’affaire Decourrière l’an dernier l’affaire Chapron (à savoir que Chapron avait parfaitement arbitré au grand dam de l’Equipe, Decourrière l’insultant était devenu la victime au lieu du coupable. Vomitif. ). Martel a prétendu qu’il s’agit d’une boule de papier qui aurait frappé l’arbitre. Je sais que les dossiers de RSA et de surendettement sont légion dans le Nord, qu’ils sont volumineux, mais je doute qu’on les amène au stade. Bref, que le groupe Amaury, qui soutenait dans les années 70 les hooligans contre les arbitres par le biais de France Footix, a choisi sa voie, celle de pourrir le football pour vendre leurs torchons…

11 thoughts on “La Gones académie note Lyon-Valenciennes

  1. Torben, défenseur de Chapron, un « j’accuse » digne de Zola mais surtout de Saez. Moké taquine, Toto..

    Le fond de ton propos est vrai mais Chapron accumule trop d’histoires pour être tout blanc. Et c’est un policier qui te le dit. C’est un boeuf-carottes le Tony, du genre a te foutre des coups de bottin là où ça ne fait pas de marques…

  2. @Torben

    Mes rêves n’étaient pas que drôles mais humides. J’ai aimé en effet le grand carré de feu (Briand, Pied, Kolo, RVR) encadrant la catapulte axe du mâle Diak-Cuff-Lopez. Alléchant, oui, même si ça n’a pas volé bien haut.

  3. RvR= Réveillère.

    @ Eva: oui, mais devais-je dire devant nos millions de lecteurs que tu allais fantasmer devant l’équipe de l’OL qui compte le plus d’appâts de la gente féminine de son histoire?

    @ Moké: le problème de Chapron, c’est qu’il applique le règlement pointilleusement. Il est un bon client pour les médias parce qu’il est facile à critiquer (manque de psychologie, manque de pédagogie, sévérité, etc…). L’an dernier, son arbitrage de Valenciennes est excellent, Decourrière l’insulte, les médias suivent le président nordiste tout en affirmant que l’arbitrage est bon. Maintenant, bien arbitrer devient une provocation, faire des erreurs aussi. Bref, si au lieu de chasser l’arbitre, on s’occupait du jeu?
    Mais je te rassure, quand Chapron est sévère contre des Lyonnais, je suis le premier à pester.

  4. Réveillère = RvR

    mais aussi

    Gones = les loutres, East Coasters
    Girondins = les lemmings, West Coasters
    Blaugranas = les p’tits bouchons
    Lionel Messi = Lili, Pupuce
    Xavi = Papa
    Puyol = Puyi d’Amour, Tonton
    Iniesta = Tata, Tante Inieste
    Gomis = la Fée Clochette
    Lloris = Saintugo, Poulet, Poussinet…

    … et je puis t’assurer que ces sobriquets neuneulapraline proviennent de surnoms réels ou trouvent une explication logique en observant le foot que tous ces joueurs pratiquent…

  5. Merci ca m’est venu aprés pour RvR c’était pas trop dur en fait.
    Mais la fée clochette, franchement, je vois pas. Deja la panthere c’est limite… Pourquoi pas Sister Act ?

  6. T’as pas lu Peter Pan ? La Fée Clochette, parce qu’il semble toujours dans la lune, enfin largué quoi. Parce qu’il est mignon, gentil, et donc un peu agacant (comme le personnage) même si on l’aime beaucoup. Et surtout parce qu’il réapparaît comme par enchantement, se rappellant à notre bon souvenir en marquant des buts quand on s’y attend pas vraiment.

  7. @Eva: pour le beau jeu pratiqué par Puel? Bon, plus sérieusement, tu suis l’OL depuis que tu as vu Lisandro Lopez débarquer sur les rives du Rhône?

  8. Eva si si je te rassure je connais mes classiques. J’accepte ta belle description, même si justement fée clochette et panthère, c’est un peu l’oxymore qui tue.

  9. @Torben

    Non, j’ai d’abord eu un vrai coup de foudre pour Lloris en le voyant jouer en sélection (Turquie, Ile Féroé, Irlande). Puis j’ai commencé à le suivre à l’OL. Après, oui, même si c’est toujours lui que je préfère, je me suis attachée très facilement aux autres membres de l’équipe. A noter que c’est aussi Hugo qui m’a fait découvrir horsjeu via Google…

    @chantivlad

    J’avoue, c’est un peu poussé du bouchon. J’ai trop lu de Serge Daney et de Jean-Patrick Manchette que veux-tu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.