La Forez Académie raconte le merscato – Episode 19 : merc-atone

 

Toujours rien… On parle encore de Tremoulinas et Hoarau, mais rien ne bouge du côté de l’Etrat. Les sites merscatiques deviennent fous et balancent tous les noms qui leur passent par la tête (Ciani, Cana, Taiwo,…). Et au milieu de tout ça, la direction travaille dans l’ombre.

Nous sommes le jeudi 24 juillet. Dans les couloirs de l’Etrat, un homme malingre, et au faciès déplaisant erre dans les couloirs. Il s’agit de Rémi Garde qui, après son passage dans le Jour du Seigneur, a trouvé la voie de la rédemption et est venu s’excuser de son comportement provocateur pendant ses années lyonnaises. Il croise alors Roland Romeyer, visiblement très pressé.

 

Garde : Ah Monsieur Romeyer, bonjour. Je suis venu pour vous dire que je tenais à m’exc…

Romeyer : Tire toi d’là la qu’nelle ! J’ai pas l’teuemps pour écouter tes jâcounasseries !

Garde : Mais serrez-moi la main oooooh !!!

(Romeyer rentre dans son bureau et claque la porte au nez de Garde)

Rocheteau : Il voulait quoi, Garde ?

Romeyer : J’en sais rien c’qu’il voulait c’bobiat. J’l’ai à peine vu d’tte façon, pas eu l’teumps d’lui parler.

(Garde derrière la porte : « Oui, ben y’a pas que ça que vous avez pas vu ! Y’a pas que ça que vous avez pas vu !!)

Romeyer : Beuon, 2 secondes les gars… Oui, Mouss ? Tu peux v’nir avec Flo ? Y’a une quinarelle d’vant mon bureau qui m’casse les pieds. J’crois qu’ça lui f’rait du bien d’prendre un peu l’air. Oui, merci pillot. Beuon, on en est où ?

Rocheteau : On est toujours sur Tremoulinas, on doit le signer dans les prochaines 48h…

Romeyer :… qui s’étendent depuis 2 semaines !! Beuon, les b’lets, c’est pas qu’j’vous preuends pour des faramelans à m’annoncer du Trelimounasse quasi-bouclé alors que pour l’instant, on a autant de joueur que d’neurones dans le cerveau de Joël Bats mais beuon ! Faudrait pas voir à m’faire prendre des crêpes pour des râpées neuon plus ! C’est quoi l’problème avec le pillot ? Il veut plus d’argent ?? J’vous préviens : on dépasse pas l’salary cap !

Galtier : Non, non. Le joueur est OK depuis des semaines, j’ai vu ça avec lui. Sainté et le club lui plaisent : il veut s’engager avec nous pour revenir en équipe de France.

Rocheteau : Non, c’est plutôt avec le club que ça coince. Ils veulent plus que ce qu’on leur offre. Pas forcément beaucoup plus, donc peut-être qu’on pou…

Romeyer : J’te vois v’nir Dominique ! Hein, avec la finesse d’un saccaraud mal dégrossi, t’essaie de faire cracher le Roro au bassinet ! Et ben j’vais t’dire qu’il…

(Garde derrière la porte: « Ah bonjour Bayal. Je suis venu pour m’exc… Mais lâchez moi le bras oooooh !! »)

Romeyer : Oui beuon j’disais : pas question de lâcher un centime de plus que ce qu’on offre ! On va pas s’faire plumer par des mecs qui seuont pas capab’ de viser l’bon avieuon, neuon ?? Attends, mais s’ils sont aussi beuons en négo qu’au tir de missiles, dans 2 jours, c’est eux qui nous paient pour le prendre le Treniloumasse. Beuon, on attend donc. Ma Brandade, elle va commeuent ? Elle est prête à partir ? Elle le prend commeuent son transfert ?

Galtier : Ben plutôt bien. Regarde par toi-même, là, dehors.

 Brandao

Phenoménaaaaaaaaaaaaal !

 

Romeyer : Ah oui, en effet. Il a l’air plutôt conteuent l’pillot. Beuon, ben tant mieux pour lui. Si tout l’monde y trouve son compte, on va pas s’foutre la lourde pour rien neuon ? Par contre, un truc les b’lets : votre Poireau là, le grand badinguet qui r’vient d’Chine, il en est où physiquement ? Parce que beuon, si c’est pour se coltiner un gazier sans condition et gras comme un nem, on aura pas le temps de lui faire passer 8 jours sous une benne pour le remettre en conditieuon !

Galtier : J’en fais mon affaire Roland. Je me suis assuré qu’il continuait à s’entretenir de son côté, et avec Thierry, on lui a prévu un programme de remise à niveau « spécial Bayal » : si on a réussi à refaire de Mouss un joueur de foot, pas de raison qu’on y arrive pas avec Hoarau.

Romeyer : OK, beuon, ben on va essayer d’accélérer sur ces 2 dossiers. Mais tant que ma Brandade est pas partie, pas question d’faire venir le légume vert ! Allez, on s’y r’met les gars, j’crois que Mous et Flo se sont occupés de l’autre quinarelle de la banlieue, on peut sortir.

 

Tremoulinas va-t-il enfin signer après des semaines à se faire attendre ou nous planter pour le « challenge $portif ukrainien » ? Brandao va-t-il signer à Bastia ou plutôt du côté du Poiré-Sur-Vie ? Hoarau arrivera-t-il avec un cul de la taille de l’Île de la Réunion ? La suite au prochain épisode.

 

Roland Gromerdier

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

4 commentaires

  1. Sans mauvaise fois aucune, quand tu parlais d' »homme malingre, et au faciès déplaisant » j’ai cru que tu parlais de Roland Romeyer. Ca marchais aussi.

  2. L’amical contre Porto est diffusé Roro?
    Toujours aussi bon la retranscription de l’accent de Romayer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.