Gazelec – Brest (1-1) La Penn Ar Bed Académie l’avait vu venir

A quoi ça sert qu’il se décarcasse ?

Le Gazelec est une équipe solide, sans talent notable à part Ducourtioux, qui n’est pas là pour emballer un match.

On fait mine de venir pour gagner, d’être ambitieux, enfin ça c’est ce qu’on déclare.

Reste le plus important.

Petit 1 (ou gros, c’est selon les joueurs et les coachs)

Petit 2 (marche aussi avec une table carrée, ou un peu plus design)

Petit 3 (t’as vu, en plus on est éducatif)

NSFW

Petit 4 (vous pouvez le faire sans le tapis vert)

Personne ne se fait violence dans cette équipe, elle est capable d’asseoir sa domination sur l’adversaire durant 15minutes, mais relâche toute la pression ensuite, qu’il y ait eu concrétisation ou pas. Il ne s’agit pas de jouer tout un match en surrégime au risque de craquer et d’exploser dans les 10 dernières minutes, mais d’en ajouter un peu plus, de se mettre au moins dans le rouge sur des sprints quelques fois dans le match, pour créer la différence.

Même si individuellement nos joueurs sont dans la moyenne haute du championnat, tout est perdu collectivement, tactiquement et surtout mentalement. On joue à notre main, comme si on menait tous nos matchs 2-0.

Personne ne se jette sur les pertes de balles adverses, on attend, on repasse par derrière, on contrôle. ON GÈRE. Alors qu’il n’y a rien à gérer puisqu’il n’y a rien.

On est désespérant, toujours là, mais désespérant.

Bisous, et à la semaine prochaine pour un match nul plein de promesses, et oh combien désolant façon « on est pas passé loin, on a manqué de réussite » face à une équipe d’Auxerre qui aura pourtant un match de coupe stressant dans ses petites patounes.

Les Joueurs :

Voir les images et le cheminement ci dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.