Ils sont forts ces péruviens

Là par exemple, on ne voit rien.

Au Péruve, pour un pénalty et un carton rouge, on se met sur la gueule, comme des grands. Mais ce qu’il y a de mieux, c’est qu’après s’être battus pendant une bonne demi-heure, on reprend le match dans le calme. Des putains de génies.

15 thoughts on “Ils sont forts ces péruviens

  1. [mode_loulou=ON]Quelques grammes de virilité dans ce sport de tarlouzes[mode_loulou=OFF]

  2. on comprend la frustration des spectateurs qui ne peuvent venir participer aux festivités sur le terrain.

  3. Tout est moche… Le stade, le terrain, les maillots, l’énorme machin violet de la télé, la baston… A croire qu’ils ont régressés culturellement depuis l’Empire Maya.

  4. Bien sur que je déconne… J’avais peur que ça fasse un peu trop raciste, j’ai hésité avant de poster. Mais ne vous en fait pas, je ne suis ni un attardé culturel, ni un ***phobe (vous pouvez mettre ce qu’il convient à la place des étoiles… xéno, homo…)

    C’était pas les Mayas par contre ? Machu Picchu toussa… C’est bien le Pérou… Et donc c’était qui ?

  5. On va offrir le coffret des cités d’or à Ipee. Il y avait toujours un peu de culture à la fin.

  6. Après recherche, c’était les Incas. J’ai énormément mal pour situer les peuples amérindiens…

  7. Et puis faut savoir être réaliste aussi. Des mecs qui sacrifient des enfants à coup de silex, qui n’ont pour armes que des vieux gourdins, qui se mettent des plumes de le cul et qui adorent le soleil, c’est difficile de les voir régresser culturellement. Au mieux tu pourrais parler de stagnation.

    Et d’après ce que je vois du Pérou, c’est drôlement moderne. Ils se battent à peu près de la même manière que les bulgares, en mode « hit and run »… Ils sont loin les fiers hoplites qui attendaient la mort bien en ligne.

  8. @Moké : J’ai déjà l’intégral des Cités d’Or, mais du coup j’ai l’impression de m’enfoncer doublement en l’affirmant haut et fort. En plus, maintenant, j’ai la chanson en tête…

  9. ultra pénible cette poussière, ils ont tous la silicose je suis sûr , en fin de carrière…

  10. Non mais le racimse on s’en fout c’est surtout l’amalgame Pérou/Maya qui fait mal. C’était bien la peine de se casser le cul à construire ces foutus temples sur ces putains de montagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.