Salut les filles !

Après son nul face à Lyon et sa défaite à Saint-Pétersbourg, La Gantoise se déplace à Valence. Lors du tirage au sort, Hein Vanhaezebrouck avait confié à la DH qu’il aurait souhaité éviter un club espagnol : «J’aurais préféré Manchester United ou même Arsenal que Valence. Je crois que ça a été prouvé ces dernières années, les équipes anglaises ont des difficultés à passer au niveau européen. […] En Espagne ils forment. En Angleterre ils ne forment pas, ils achètent. Mais ça ne veut pas dire que tu vas avoir une équipe, si tu ne mets rien en place… Parfois je me demande ce qu’ils font. Quand je regarde certains matches en Angleterre, je vois des choses tactiquement et je me dis « pfiouu, c’est quand même pas possible« . Je me pose souvent des questions. »

Les compos

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Le match

6’ J’étais plutôt confiant avant le match, mais on me dit dans l’oreillette qu’il ne s’agit pas de l’ASOA Valence. Ça se complique.

9’ Suite à un coup-franc rapidement joué, Santi Mina se retrouve en bonne position pour frapper. Ça passe au-dessus.

9’ 40 secondes plus tard, Santi Mina se procure une nouvelle excellente situation. Bien repris par Foket, il bute sur Sels.

13’ La Gantoise a du mal à conserver le ballon. En revanche, l’engagement et la qualité de récupération sont excellents.

15’ BUT ! Feghouli ouvre le score en coupant un centre de Joao Angelo. 1-0.

18’ Parejo prend le premier jaune de la partie après avoir décollé les deux pieds pour tacler irrégulièrement Milicevic. Connard.

Hebergeur d'image
Connard.

25’ Le triple arrêt de Sels ! Santi Mina tente une frappe à 20m, repoussée par le gardien gantois dans les pieds de Parejo. Le portier se relève très vite et s’interpose sur la frappe du n°10. Sur le corner, Sels est une nouvelle fois décisif en arrêtant la déviation de Santos.

26’ Flottement dans la défense gantoise, qui perd le ballon devant sa surface. Alcacer cadre sa frappe, mais #Sels2016 est évidemment encore là.

27’ Ça passe beaucoup trop facilement sur le côté gauche de la défense. Déjà averti, Asare ne se livre plus vraiment, tandis que Saief n’aide qu’occasionnellement.

31’ En fait Saief a un rôle très libre. Le milieu gauche se retrouve parfois en 10, côté droit, en 6 et parfois arrière gauche quand Asare est un peu plus axial pour former une défense à 5 lors de bonnes phases valenciennes. C’est dans ce dernier rôle qu’il serait le plus utile : il soulagerait Asare et pourrait libérer Foket de l’autre côté, plus à l’aise en tant que latéral droit offensif.

40’ GOOOOOOOOAAAAAAAAAAAAAALLLLLL !!!! FOKET ! Neto voit l’appel de l’arrière droit dans le dos de la défense. Gaya essaie d’intervenir mais manque son retourné acrobatique. Foket contrôle et envoie une demi-volée du gauche sous la barre. WAT EEN GOAL ! 1-1 !

41’ Sur le banc, Vanhaezebrouck et son adjoint sont écroulés de rire.

Hebergeur d'image

44’ Feghouli peut donc écraser des chevilles sans être averti.

45’+1 Gaya peut donc faire de grosses obstructions sur Kums sans faute sifflée.

Mi-temps. Si la première demi-heure a été majoritairement espagnole et si Sels a sorti plusieurs ballons chauds, La Gantoise a su réagir en haussant son niveau technique et en conservant ses facultés de récupération. Valence ne s’est plus approché du but gantois depuis la 31’. Lors des 10 dernières minutes de cette première période, Gand affiche même plus de 60% de possession de balle, avec à la clé l’égalisation de Thomas Foket. Kums, dépositaire du jeu du KAA Gent, affiche un taux de passes réussies de 100%. Exceptionnel.

46’ Valence comment la deuxième mi-temps comme la première s’est terminée : en jouant irrégulièrement. L’arbitre a retrouvé son sifflet et ses cartons : Santi Mina est averti.

47’ Sur le coup-franc qui suit, Depoitre est à deux doigts de donner l’avantage à son équipe. Il est repris in extremis par Mustafi dans le rectangle des 5m50.

50’ Alcacer et Parejo combinent dans la surface. Le premier frappe au-dessus, au grand dam du frère de Mesut Özil.

Hebergeur d'image

54’ C’est au tour de Joao Cancelo d’être averti pour avoir essuyé ses crampons.

60’ La Gantoise a le ballon et le jeu se déroule principalement au milieu du terrain. Après une période hésitante en première mi-temps, Asare enchaine les interceptions de qualité.

66’ Carton jaune pour Saief. L’arbitre a probablement été influencé par le cri rageur du commentateur, scandalisé qu’un Gantois puisse jouer de manière aussi agressive qu’un Valencien.

70’ Valence a récupéré la possession du ballon sur ces dernières minutes. La Gantoise semble marquer le pas physiquement et est plus en difficulté pour récupérer la balle.

72’ BUT ! Alors que le centre de Joao Cancelo termine sur la barre, Gaya reprend et frappe. Ça n’est pas cadré, mais Mitrovic, sur la trajectoire, détourne de la poitrine dans ses filets. 2-1 !

80’ RHAAAA L’OCCASIOOOOON ! Kums trouve la poitrine de Depoitre. En déviation, ce dernier trouve Matton, qui profite d’une grosse boulette de Mustafi pour se retrouver en excellente position face à Domenech. Surpris et sous pression, l’ex-Courtraisien trouve les poings du gardien.

82’ Finalement Gand n’est peut-être pas si cramé que ça physiquement et a retrouvé une belle qualité de circulation. Dommage d’avoir concédé un but lors du seul temps faible de la deuxième période…

Terminé. Malgré la défaite, La Gantoise a encore sorti un match très intéressant. Elle a su entrer dans la surface adverse mais a été imprécise, s’est confrontée à une bonne défense ou a commis des fautes évitables. La presse espagnole est sous le charme.

Dans l’autre match, Lyon s’est incliné sur la pelouse du Zenit. La Gantoise est troisième.

Les notes

Sels (5/5) : 1 point par arrêt décisif.

Asare (3+/5) : s’il a été en difficulté sur les quatre occasions en une minute du VCF, il s’est bien rattrapé et termine la rencontre en tant que meilleur intercepteur (7).

Nielsen (3/5) : pas mal d’interceptions pour lui aussi, après une première mi-temps compliquée. Très bon à la relance

Mitrovic (2/5) : globalement la même chose, sauf qu’il a marqué dans son propre but.

Foket (4/5) : WAT EEN GOAL.

Neto (4/5) : WAT EEN ASSIST.

Kums (3+/5) : Un peu de déchet en deuxième mi-temps, mais une conduit de balle et une vision du jeu toujours aussi excellente.

Saief (3/5) : l’homme à tout faire s’est parfois un peu trop éparpillé. Ça n’est pas trop dommageable en championnat, mais en Ligue des Champions c’est vite problématique.

Matton (2/5) : son absence s’était fait sentir à Mouscron. Si l’équipe était plus équilibrée mardi soir, il ne s’est pourtant pas particulièrement mis en valeur.

Milicevic (3/5) : activité incessante côté droit, en relais avec Foket. Qualité inégale des CPA : beaucoup d’erreurs.

Depoitre (4/5) : Rarement en bonne situation de marquer, il a pourtant pesé tout le match. Son pressing incessant, sa conservation de balle, son jeu de tête et ses déplacements ont fait bien mal.

Jean-Marie Pfouff

Retrouvez-moi sur Twitter, Facebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Bart Van der Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

On a récemment accueilli Llikael dans l’équipe. C’est un Liégeois mais il ne se gaufre jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.