Un match spectaculaire, du suspense et des rebondissements : bienvenue en Serie A. La semaine dernière, la défense était le principal motif de satisfaction. Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. Quatrième match nul de la saison. L’invincibilité de la Vieille Dame se poursuit, mais cède sa première place au profit de l’Udinese.

Les faits marquants :

Rodriguo Palacio, la calvitie de Zidane, la tresse d’Anakin Skywalker. Quant à ses simulations, elles sont aussi crédibles qu’une analyse arbitrale de Gregory Nowak sur Canal plus.

Quagliarella, 9 minutes depuis le début de saison, s’emmerde tellement qu’il fait des vidéos avec son équipementier. Le pire, c’est qu’il a l’air en forme. A vous de juger, ici.

Le couloir droit de la Juventus est une autoroute sans péage. Pepe et Lichtsteiner, faisant offices d’aires de repos pour les attaquants adverses.
Chiellini, trop fébrile pour jouer dans l’axe, est devenu trop fébrile également dans le couloir gauche. A ce rythme là, Grosso passerait presque pour la sécurité sociale.

La présence de Vidal devient une question de santé publique.
Il n’y a rien de honteux à partager les points avec le Genoa dans l’absolu. C’est problématique quand l’égalisation intervient à la 85e minute, et que la semaine précédente, la Juventus avait déjà perdu deux points contre le modeste Chievo Verone.

Les circuits préférentiels de l’équipe démontrent que le jeu passe essentiellement entre les centraux, les deux joueurs devant la défense et les deux pointes. Problème, les joueurs de couloirs sont inexistants et inexploités. Ca tombe mal, l’équipe est disposée en 4-4-2.

Sebastien Frey a un sacré buffet quand même.

La semaine dernière, sofoot.com tirait des conclusions sur la journée précédente de Serie A marquée par des 0-0 exceptionnels. Oubliant largement les scores et le jeu spectaculaire de la saison précédente. Pour information, le Milan AC a gagné 4-3 contre Lecce, tandis que les rencontres de la Juventus et de la Fiorentina se sont terminées sur le score de 2-2. Probablement, un besoin typiquement Français de se rassurer après des années de purgatoire.

Les notes :

Storari (2/5) Il réclamait une place de titulaire la saison dernière, visiblement ce match lui aura apporter des éléments de réponses. L’ancien de la Sampdoria n’a su diriger sa défense et sa sortie hasardeuse sur le second but n’arrange rien. Pas évident de remplacer le gardien le plus classe du monde, n’en déplaise à Dudu.

Lichtsteiner (0/5) Michel voudrait bien le noter, mais sur quels critères? Parce qu’il ne l’a pas vu du match.

Barzagli (1/5) La vitesse n’est pas son point fort, mais Palacio n’a pas existé dans ce match. Problème, il a disparu de la circulation sur le premier but…

Bonucci (1/5) Il arbore la même coupe de cheveux que Chiellini. La resssemblance est encore plus troublante quand il décide de se trouer comme lui sur le second but.

Chiellini (0/5) Après deux participations au Onze Mondial, Giorgio rejoint le cercle des anaux. Oublie Marco Rossi sur le premier but du Genoa, puis battu dans les airs sur la déviation qui amène l’égalisation de Caracciolo, sa prestation a été catastrophique. Aucune distance de marquage, aucun duel remporté, aucun marquage. Le pire, c’est qu’offensivement il a eu deux situations pour marquer de la tête sur corner.

Pirlo (5/5) Andrea lit GQ et ça se voit. Manche longue, short blanc bien ajusté. Si Michel était un Philippe Doucet, il résumerait son match aux statistiques suivantes : 103 ballons touchés, 16 perdus. Pirlo appartient à la catégorie des joueurs qui sont décisifs même s’ils ne touchent pas la gonfle. Un geste, une feinte, un coup d’oeil. Génial et imprévisible. C’est lui qui joue le calcio d’angolo à l’entrée de la surface pour Marchisio, dont la frappe sera détournée par Matri au fond des filets. Puis, sur le second but, il laisse filer brillament le ballon entre ses jambes sur la passe de Vucinic à destination de Matri.

Marchisio (4/5) Bien là sur l’ouverture du score. Son apport demeure indispensable tant dans l’orientation du jeu que pour gratter des ballons. Pas loin de former le duo le plus classe du monde avec Pirlo. Un comble quand on connait l’histoire de la Juve.

Pepe (0/5) Pourquoi est-il si inutile? Dans l’imposture des statistiques, il réussit la plupart de ses passes. Explications : elles sont toutes en retrait ou à trois mètres. Ferait passer Alou Diarra pour un quarter-back. Michel prierait presque pour qu’il se blesse, mais son style de jeu n’est pas du genre à le mettre en danger.

Estigarribia (2/5) Une première décevante. Mais quelques fulgurances qui laissent présager d’un avenir meilleur. Et oui, à ce poste, on en est là.

Vucinic (2/5) Si on retient le positif, il est à crédité d’une passe décisive. Par contre, vu le reste de sa prestation, il est clairement débiteur. Déchet technique, positionnement aléatoire et absence, la note est salée. En plus, il a loupé un face à face offert par la défense des Rossoblu…

Matri (5/5) Plus chaud que Federica Nargi, c’est dire. Deux buts, une activité débordante, il est à l’origine d’une demi-douzaine d’autres occasions dans ce match. Bref, il était temps de revoir le grand Matri, son compteur étant bloqué à un but jusque là. Quand l’attaque va, c’est la défense qui ne suit plus…

Les remplaçants :

Piazienza (Non noté) Sa mission était simple, assurer une présence supplémentaire dans l’entre-jeu et consever l’avantage au tableau d’affichage. Echec de la mission.

Krasic (Non noté) Même pour jouer les dix dernières minutes, Michel se dit que c’est déjà trop. Direction la réserve, peu importe l’avis de son agent.

Del Piero (Non noté) Remplacer Pepe à la fin du temps réglementaire dans la même semaine que l’annonce de sa dernière saison avec la Juve. A croire qu’on souhaite vraiment le pousser vers le suicide. Il parait que chez France Télécom, on utilisait les mêmes méthodes.

 

Michel Panini.

 

Message à caractère informatif :

Vous aimez Horsjeu.net et la Bianconero Académie, c’est bieng. Si, grâce à Michel, vous pouvez vous la raconter en soirée en le citant, sachez que vous le devez à l’éditeur belhomme. Donc, si vous voulez devenir quelqu’un dans ce monde de merde, abonnez-vous pour nous soutenir, ou faites un don. Si vous n’avez pas de fric, ou que simplement vous êtes un con, vous pouvez toujours cliquer sur les pubs ainsi qu’en bas de page sur l’insigne +1, pour un meilleur référencement du site.

Comme vous êtes forcemment quelqu’un de bien, vous allez cliquer sur le bouton j’aime de cet article en bas de page et le poster sur le mur de vos amis afin que Michel fasse sauter les compteurs et que le monde entier lise la Bianconero Académie.

Enfin, si tu es Zaira Nara, tu peux venir poker Michel Panini sur Facebook. Pour le reste, on peut toujours discuter. Tu aimes des analyses percutantes, des informations croustillantes, des indiscrétions coulissantes? Michel est et répond à toutes les questions. Enfin, pour ceux qui voient la vie en 140 caractères, Michou est encore là.

Bref, Michel est pour le fair-play, alors il vous propose le résumé de ce match ici.

12 thoughts on “La Bianconero Académie note Juventus-Genoa (2-2)

  1. Elia ne joue pas, il était sur le banc. Depuis le début de saison, il n’a joué que 45 minutes contre Catania.

    Giaccherini s’est blessé contre le Chievo la semaine dernière. Il sera absent une quinzaine de jours.

  2. Salut Michel , je suis kammars de chez Riolo oui le même. Bon j’aime bien tes académies, franchement c’est bien résumé, je viendrai plus souvent!
    Pepe ça fait un moment que je le trouve très faible de ce côté. Lischteiner ça me surprend bien plus.
    Sinon beh sur le début et l’analyse française de la Serie A, je n’écoute même plus. Il n’y a aucune objectivité… Serie A = Ennui pour eux…

  3. Kammars

    Bienvenue à toi.

    Content que ça te plaise. Oui, Pepe est faible offensivement, il doit sa place uniquement au fait qu’il n’hésite pas à défendre (encore heureux) et qu’il n’y a personne pour le concurrencer…

    Lichtsteiner avait bien débuté la saison avant de sombrer completement depuis quelques matchs. Sur le premier but, il abandonne son couloir et offensivement il n’a pas centré une seule fois…

    Enfin, la Ligue 1 et les analyses en effet. Depuis que la L1 s’est mit à marquer des buts, les journalistes ne tiennent plus en place, ça frétille… Alors si on peut casser l’Italie ou l’Allemagne (Dortmund dézingué en France après leur non-match contre l’OM) les vieux ennemis…

  4. Par contre Pirlo qui revient en grâce ça me fait vraiment plaisir parce que c’est un super joueur. Et sur la classe du duo Marchisio Pirlo oui!
    Un milieu Vidal Marchisio Pirlo serait vraiment top.
    Sinon moi j’aimerais voir Quagliarella qui même si il a un peu vieilli, a des gestes de grande classe.
    Lischteiner je jugerai en fin de saison mais c’est vrai que ça ne me semble pas de lui de ne pas monter, de ne pas être décisif…

  5. Sinon comment Conte va gèrer « l’affaire Del Piero » pour toi? Franchement c’est quand même dur de se le foutre à dos Monsieur Del Piero.

  6. Oui, Pirlo est exceptionnel depuis le début de saison. Il n’y a eu qu’un match où il n’a pas été décisif…

    Le milieu Vidal-Pirlo-Marchisio sera la norme cette saison, simplement le Chilien était blessé donc Conte est revenu au 442.

    Quagliarella, j’aime bien aussi, mais il s’est peté la saison dernière, il a rechuté cet été, mais depuis il n’a toujours pas rejoué… On a parlé d’un blocage psychologique à un moment, mais j’aimerai vraiment le revoir.

    Bah Del Piero, joue très peu cette année, la grosse polémique cette année c’est qu’Agnelli a annoncé sa dernière saison avec la Juve la semaine dernière, un timing un peu regrettable, mais dans le fond, je pense que Del Piero a fait son temps. Les dernièeres saisons, c’était encore lui qui portait l’équipe, et quand on connait les résultat de la Juve ce n’est pas bon signe comme dirait Daniel… Ce serait bien de le faire finir dignement, qu’il batte encore quelques records, mais il ralentit le jeu et le 442 n’est pas super. On est proche de la fin, l’Italie sacralise beaucoup le sacré, mais je crois que des Marchisio formé au club peuvent écrire une belle histoire. En plus Del Piero bénéficie d’un gros soutient médiatique et par la passé ça a fait des dégats. Diego a été flingué en partie pour ça, Giovinco avait l’ombre de Del Piero qui planait également. Le mieux est que la Juve trouve des joueurs qui s’impose et qui relance un nouveau cycle sportif pour que la sortie d’Ale se passe bien.

  7. Sur les images du résumé, j’ai eu peur à chaque fois que le ballon s’approchait de Storari. Il doit y avoir moyen de le vendre à Arsène et récupérer une meilleure doublure.

  8. Ouais sur Del Piero, je suis en total accord avec toi. Juste que je me demandais comment Conte qui a joué avec lui envisageait le truc. Parce qu’il faut le faire sortir de l’effectif en fin de saison avec dignité. Et en même temps qu’il ne flingue pas de nouveaux types… Donc on verra comment va se dérouler cette saison en espèrant que des Matri ou peut être Quagliarella soient en feu devant. Ou Vucinic.

  9. Jean Colère

    Pourtant Storari avait été très correct la saison dernière quand Gigi était blessé. Là, il a pas été aidé par la défense, mais n’a pas assuré non plus.

    Kammars

    C’était la question que je me posais au début, mais pour le moment ça va. Conte est un bon général avec lui c’est travail, humilité, sérieux et exemplarité. Il est très calme, il me fait forte impression. Il a l’ADN Juve en lui, c’était un joueur qui a du travailler énormement pour atteindre les sommets donc il sait insuffler ça à ses joueurs.

    Krasic en fait les frais notamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.