La Blaugrana Académie à la bourre note Barcelone – Grenade (5-3)

21

Le poney-club de Fernando est le plus coté de Catalogne.

Mieux vaut se réveiller avec la raide qu’avec le RAID.

Putain, je t’avais concocté une superbe introduction à base d’Alizée grimée en hôtesse de l’air, de mecs qui mettent des pots Bidalo sur leurs scooters pour frimer devant les écoles juives de Toulouse, de visite chez Mémé Nandrolonas et ses copines dévergondées qui ne rechignent pas à retirer leur dentier, de cuite avec des individus à la moralité contestable, de poneys qui se bousculent pour me lustrer le dard (Frédéric) une dernière fois avant que mon 747 ne se désintègre au-dessus de l’Atlantique comme un vulgaire vol de la TWA et d’assauts à 15 dans un appart’ de 30m² (soit 3 fois plus que mon taudis et 5 fois moins que le loft de l’Éditeur Belhomme), mais mon chien l’a mangée. Par contre j’avais prévu de faire une phrase-paragraphe de 7 lignes et c’est plutôt réussi.

Non, plus sérieusement, je me casse bientôt prendre des taz et des pines à San Francisco (ville de drogués et d’homosexuels), ce qui fait que j’ai pas mal de formalités à régler et par là-même moins de temps pour te pondre une Académie bien chiadée. Du coup aujourd’hui, c’est un torche-cul version allégée que je te livre, ce qui fera plaisir à ta grosse meuf, rapport qu’elle pourra enfin rentrer dans son slim taille 46.

On enquille donc directement avec ce match de la 29ème journée face à Grenade. Avant la rencontre, le Barça est à 8 points après la victoire face à Séville (match non noté because j’étais trop occupé à essayer de différencier la raie des bourrelets sur les corps flétris copines de Mémé) et le match nul du Real face à Malaga (match non noté par l’Homme Mystérieux because trop occupé à fouetter ses domestiques).

Les compos

Barcelone (sans la petite image qui fait que c’est plus facile à lire)

Valdés

Alves – Piqué – Puyol – Adriano

Keita – Xavi – Thiago

Alexis – Messi – Cuenca

Grenade (voir remarque ci-dessus)

Julio César

David Cortés – Mainz – Gomez – Siqueira

Moisés – Mikel Rico

Jara – Martins – Benitez

Ighalo

Le mâche

Comme toute bonne rencontre de NBA, le match s’est déroulé en 3 parties (oui je recycle mes vannes, j’essaye d’être éco-responsable pour compenser les 9m³ de méthane que je dégaze quotidiennement).

De la première à la 45ème minute : Domination dans le donjon.

Le Barça masterise (je commence à employer des anglicismes des fois qu’une entreprise corporate daigne m’embaucher) la première mi-temps. Le ballon circule bien malgré un milieu de terrain assez inédit et les Catalans se procurent des occasions qu’ils concrétisent rapidement. Les Andalous ne voient pas le jour et les 2 buts d’avance à la pause sont amplement mérités.

 De la 45ème minute à la 65ème minute :  » Bordel, mais sortez vous les doigts du cul ! « 

C’est en substance ce que j’ai rabâché pendant ces 20 minutes où les Blaugranas ont semblé plus apathiques que Chantal Sébire et Vincent Humber réunis. Souhaitant contrôler le match sans s’en donner les moyens, le Barça se fait piner sur deux coups de pied arrêtés (un coup-franc et un penalty). Autant te dire que j’ai dû m’atteler à descendre d’un trait ma pinte de Guinness sans quoi elle finissait encastrée dans l’écran du pub. Bref, tout est à refaire alors qu’on menait tranquillement de deux buts. Sale… wait for it… histoire.

De la 65ème à la 90ème minute : La chevauchée des vaches qui rient (putain que c’est naze…)

Le Barça pose ses couilles sur la table et remet le couvert (au risque de se transpercer une boule avec une fourchette). Grenade explose (un sofoot d’or pour celle-là) devant les assauts catalans qui, soit dit en passant, étaient un peu mieux organisés que ceux du RAID. Bref, 3 buts (et un nouveau penalty encaissé) plus tard, les Culés sont rassurés et l’équipe enchaîne sa sixième victoire en Liga, revenant provisoirement à 5 points du Real qui se déplaçait au Madrigal.

Les buts

Avec le résumé qui va bien.

Les notes

Les mec qui tricotent

Valdés /2 : Battu sur la tête de Mainz et les deux pénos, il va chercher 3 fois le ballon au fond des filets sans y être pour grand chose, un peu comme quand tu prends un vent par le poney que t’as ragassé comme un prince toute la soirée sans te rendre compte qu’elle est lesbiche.

Alves /0 ou /5 : Deux passes décisives VS deux penalties provoqués et une expulsion. Très volontaire devant, il n’a pourtant pas été foutu de réussir une passe pour un autre joueur que Messi. Ça me rappelle vaguement la relation Gourcuff-Chamakh, avec moins de sodomie.

Piqué /0 : Ok, on sait que tu t’en bats les couilles du foot et de ton équipe, mais c’est peut-être pas la peine de l’afficher de manière aussi ostensible. En difficulté sur les attaques andalouses, il nous gratifie d’une superbe détente sèche de 8cm permettant à Mainz de mettre tranquillement sa tête sur le coup-franc du 2-1. Tocard !

Puyol /3 : A fait le boulot, ni plus ni moins. Il semble bien parti pour jouer latéral gauche pour le reste de la saison, ce qui est bien, mais pas top.

Adriano /4 : Un bonne première mi-temps avant de disparaître totalement en seconde période. Logique puisqu’il a été blessé et remplacé à la pause par Mascherano. Pas con le mec.

Keita /4 : Bon match à la récupération et prestation plus que correcte en phases offensives. D’ailleurs, je veux pas balancer, mais même Hristo a été agréablement surpris du match du Malien. C’est un signe qui ne trompe pas (contrairement au vilain petit canard).

Xavi /5 : Le Maître n’en finit plus de marquer, réussissant une volée topée volontairement dégueulasse afin de mieux tromper le gardien adverse. Le reste du temps, il a animé à lui tout seul l’entre-jeu barcelonais en étant à la fois à la relance et devant la surface andalouses à régaler tout le monde avec sa technique.

Thiago /1 : Match de reprise pour le gamin, ce qui explique peut-être son incapacité à se montrer sur le terrain.  » Franchement, tu me mets à sa place, c’est pareil  » a déclaré le gros beauf aviné assis pas loin de moi. Le pire c’est qu’il n’avait peut-être pas tort. Un match que Claude Pèze aurait qualifié de jussiesque. (remplacé par Iniesta à la 72ème minute.)

Alexis /2 : Très volontaire, toujours à galoper partout, il n’a pourtant que très peu existé au sein de l’attaque barcelonaise. Lui aussi revenait de blessure, l’indulgence est donc de mise. (remplacé par Tello à la 72ème minute)

Messi /5+++ : La Pulga bat un nouveau record et ne cesse d’écrire lui-même sa propre légende. C’est ce que j’aurais écrit si j’avais été journaliste pour L’Équipe. Perso, je préfère me concentrer sur son premier but. Avec n’importe quel autre joueur, ça frappe coup de pied et il y a 4 morts en tribune. Messi lui, il te cale un intérieur du pied en se grattant les burnes. Après ça il remet tout le monde dans le sens de la marche quand Grenade égalise et claque son triplé histoire de bien montrer que le meilleur, c’est lui.

Cuenca /4 : Intenable pendant 20 minutes, il a délivré deux passes décisives puis est ensuite retombé dans ses travers en repassant systématiquement derrière.

Les mecs qui se tripotent

Mascherano /2 : Rentré à la place d’Adriano, il n’était visiblement pas prêt à jouer et n’a pas eu son impact habituel. Sa collection de slips arrachés reste donc bloquée à 346.

Iniesta /Non noté : Rentré pour provoquer des érections et relancer la natalité en Catalogne. Més que du Viagra.

Tello /Non noté : Encore beaucoup de percussion et un nouveau but. Reste qu’il va falloir qu’il fasse un peu évoluer son jeu sous peine d’être trop lisible.

Bon bah avec tout ça on se retrouve à 6 points du Real avec un Clasico à jouer. Je n’ai pas envie de m’enflammer vu que le Real a son destin en mains et ne se fatiguera pas trop face à Nicosie tandis qu’on galèrera contre Milan, mais le suspense est un peu relancé pour la fin de saison. Ça devrait rendre les matches bien plus excitants.

Sur ce, on va passer à la Boite acacadémique si tu le veux bien.

La Boite acacadémique

Non mais tu te fous de ma gueule ? Deux pauvres questions alors que t’as eu une semaine pour m’inonder la fente ?

Comment on fait pour dompter un poney ? (T. Suisse)

A coups de carottes. Et si ça marche pas tu l’attaches au radiateur et tu lui fais regretter d’être venu au monde.

Si Pep s’en va, tu vois qui pour entrainer le Barça ? (tyrone)

Ranieri, histoire de voir à quelle vitesse il serait capable de faire exploser l’équipe.

Rendez-vous samedi pour le dernier match avant ma mission civilisatrice en Californie.

La bise manitanale.

Nando.

Ah merde, j’ai oublié de te dire, tu peux me retrouver sur Facebook.  Par contre laisse moi t’informer que tu me verras jamais sur Twitter. Y’a que les pédés et les taureaux qui vont sur Twitter.

Je ne vais pas non plus te laisser filer sans te recommander l’excellente page de la Blaugrana Académie co-animée par Hristo et mézigue. Il arrive même qu’on y parle football.

En parlant de Hristo, il est peut-être en train de se faire lustrer le dard par des filles que tu ne sauteras même pas en rêve, mais tu peux toujours le retrouver ici.

Et la bonne nouvelle, c’est que la Blaugrana a de nouveaux amis. Ils sont deux, jouent à touche-pipi sous la tente quand ils partent en camping, et rédigent l’excellent Blograna. Vas-y, ils ne mordent pas (sauf si tu leur demandes gentiment).

N’oublions pas de causer de l’appel du Che Fredac, vrai et émouvant et beau.

21 thoughts on “La Blaugrana Académie à la bourre note Barcelone – Grenade (5-3)

  1. Petite rectification dans la note de Piqué: le CF n’est pas égalisateur, c’est celui du 2-1.

  2. Putain, ça a marché. C’est comme une commande vocale, mais à l’écrit. Une commande écrite donc. C’est Patron!

    1. @ Nando : t’as cru quoi ? T’as vu ta gueule ? T’as vu nos pompes ? T’as tout compris. Un bisou.

  3. Bonne bourre acad.

    Petite rectification en ce qui me concerne : ma meuf met un baggy taille 46 pour se faire un slim.

  4. Ah et tiens, une question pour remplir ta boite à caca démique.

    Qu’est-ce que ça te fait d’apprendre que Sergio Ramos est amoureux de toi ?

    (D’après des sources sûres, tu provoquerais à la fois ses principales érections et ses choix capillaires. En effet, il chantonne régulièrement ce refrain sous la douche : « Quand je pense à Fernando / Je bandeau »)

  5. et ma réponse sur les poneys dressés !

    En plus tu pourras la recyclé dans la patrie de pedretti…

  6. Rhô, Jackos, gâches pas tout. Enlève ton slip et viens t’amuser. Tu vois pas ? Today c’est fil happy gay.

    Sur ce, je vous salue messieurs et je m’en retourne à ma Gonacadémie. La bise moelleuse à Hristo et à mon beau Xavi love que j’aime.

  7. Pour la boîte académique: Si je mange, au sens propre, Lionel Messi, ai-je une chance d’acquérir ses capacités footballistiques? (avec ses hormones et tout et tout)

  8. Luke> J’ai demandé à Bernard Morlino. Il m’a répondu qu’il aimait bien le Barça mais que c’était quand même une équipe de merde qui n’arrive pas à la cheville de Man U. Du coup je sais pas trop…

  9. Si tu vas à Frisco, n’oublie pas d’aller manger au Stinking Rose.

    Toute info sur le ouèbe.

  10. Sinon, Neymar au Barça : avec Puyol et sa touffe, plus Piqué et sa brosse, c’est pour avoir le 11 qui aligne les coupes les plus dégueulasses ou quoi ?

  11. J’en ai une, Nando, j’en ai une !
    Je parle de question, bien sûr. Et celle-là, c’est une vraie, une sérieuse, hein, que j’ai eue sous la douche, et même pas en train de bander parce que j’étais concentré.
    Alors voilà : considérant que,
    d’une part, le Barça a des équipes dans plein de sports dont on se fout royalement;
    d’autre part, tu ne le sais pas mais je suis fan de cyclisme encore plus que de foot, jusqu’à éplucher les résultats des moindres étapes du tour de Normandie ou d’Azerbaidjan;
    penses-tu que le Barça va lancer une équipe de vélo ? Parce que, je te le dis sans fard, si je prends un plaisir certain à voir jouer tes protégés au foot, j’aurais quelques problèmes à voir des nains d’un mètre, chevauchant fièrement des tricycles bleus et granas, fleurant les hormones, et foutant une branlée à tout le monde à l’Alpe d’Huez.
    En fait, je ne sais même pas ce que tu peux répondre à cela. C’est même plus vraiment une question. Bon, ben j’en ai plus, Nando, j’en ai plus. De question. Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.