La Blaugrana Académie note Barcelone-Valence (2-0) et Osasuna-Barcelone (3-2)

22

Terminez cet adage : « Doublette fatale… « 

On parle beaucoup de la mort de Whitney Houston, mais personne ne s’inquiète du sort de Matt Houston. C’est moche.

Salut lecteur ! Installe toi confortablement et vire la grosse qui est en train de t’astiquer le joufflu parce qu’aujourd’hui c’est Fernando qui te flatte le pourtour génital.

Si t’es pas trop con et que t’as su lire le titre, tu auras remarqué qu’aujourd’hui on met les bouchées doubles, comme un symbole de ta meuf. Deux fois plus de Barça, de foot, de grossièretés et de vannes pourries. Je t’avoue que les raisons qui font qu’on en arrive à cette doublette académique ne sont pas très flatteuses pour moi (flemme + grosse cuite + gueule de bois + reflemme) mais au final tu te retrouves avec deux fois plus de temps à perdre devant ton écran au boulot. C’est pas beau ça ? On attaque tout de suite avec la demie finale retour de Copa face à Valence.

BARCELONE – VALENCE

Les compos

Les mecs qui sont à la ramasse en championnat et qui veulent leur finale

Pep envoie le 4-3-3 :

  • Pinto dans les buts.

  • Puyol à droite, Piqué – Mascherano dans l’axe, Abidal à gauche.

  • Thiago devant la défense, Xavi et Sex à la mène.

  • Alexis à droite, Messi dans l’axe, Cuenca à droite.

Les mecs bah, qui sont à la ramasse en championnat et qui veulent leur finale

 

Unai Emery doit composer sans Soldado qui a fait une allergie au maquillage de Rami avant le match et sort un 4-4-2 qui change un peu du traditionnel 4-2-3-1 proposé par les adversaires du Barça.

  • Diego Alves est dans les buts.

  • La défense : Miguel – Rami – Victor Ruiz – Mathieu.

  • Un milieu Feghouli – Albelda – Banega – Jordi Alba.

  • Aduriz – Jonas en attaque.

 

Le match

Je ne m’attarde pas à te relater la rencontre vu que beaucoup s’en sont chargés avant moi :

Les buts

C’est par ici, avec un résumé bien complet

Les notes

Les bosseurs

Pinto /3 : La seule constante chez Colorado, c’est son jeu au pied dégueulasse. Pour tout le reste, il est capable du pire comme du meilleur. De beaux arrêts enchainés avec des sorties infâmes qui mettent l’équipe en danger. Il tient tout de même  » sa  » finale, même si tout le monde serait plus rassuré de le voir sur le banc à chercher la merde à l’adversaire, comme un symbole de Rémy Vercourtre.

Puyol /5 : Son match est plus accablant pour le sport espagnol que les accusations de Yannick Noah et l’inculpation de Contador réunies. Sans déconner, on aurait dit Dani Alves avec une moumoute, et tout Gros Membre qui se respecte te dira que ça se voit toujours. Intraitable défensivement, il s’est permis d’enchaîner les montées avec l’enthousiasme d’un puceau dans un bordel.

Piqué /4 : Il a fait le boulot en défense, et voyant son capitaine s’amuser à aller foutre le bordel chez l’adversaire, il a décidé de se transformer en attaquant le temps de quelques actions. En point d’orgue, une séquence de conservation de balle sur l’aile gauche où il a humilié deux défenseurs. Ça m’a rappelé le Piqué de 2009, ce qui n’a pas manqué de me mettre la larme à l’oeil et la goutte dans le caleçon.

Mascherano /4 : Moins omniprésent que face à la Real Socidedad, Javier a tout de même été encore une fois impressionnant. Ses tacles sont des merveilles de justesse et d’engagement, sa relance toujours impeccable et sa technique balle au pied supérieure à celle de 95% des défenseurs. Me Gusta.

Abidal /3 : Toujours aussi tranquille voire nonchalant, il a fait le taf défensif sans trop se sortir les doigts du cul pour apporter le surnombre sur son aile en attaque.

Thiago /3 : Après avoir fait étalage de son incapacité à prendre le jeu à son compte lors des rencontres précédentes, il a été repositionné devant la défense où il a fait un boulot intéressant. Évidemment, c’est à des années lumière de ce que proposer un Busquets, mais il ne s’est pas échappé dans les duels et a su mettre sa technique au service de la relance. Pour dépanner, c’est toujours mieux qu’un Keita (d’ailleurs la CAN est finie et le Malien sera de retour prochainement. T’es content hein?).

Xavi /5 : Un bon gros match de papa pour celui qui provoque des pollutions nocturnes à Hristo. Après 10 minutes fantomatiques, il a décidé de prendre les choses en main. La rencontre s’est alors déroulée au rythme qu’il avait décidé. Un mec capable de s’y retrouver dans la comptabilité de Zahia Un but pour couronner le tout.

Sex /5 : Bien plus à son avantage que lors de ses dernières sorties, il a réussi à se mettre au diapason du maître Xavi. Avec ce dernier, il a déglingué le milieu adverse par de belles combinaisons et des séquences à une touche comme on en avait plus vu depuis un bon moment. Dans un porno, Sex, c’est le mec qui s’incruste en anal en cours de scène. Il ne dicte pas le tempo mais créée une valeur ajoutée indéniable. Une passe décisive toute en finesse pour 2-0 et un but astucieux, bien aidé par un Diego Alves qui ne sait toujours pas s’il aurait dû sortir ou rester sur sa ligne. (remplacé par Iniesta à la 92ème)

Alexis /3 : Il a pas mal remué, mais essentiellement dans le vide, comme un symbole de Mike Brant. Il mène tout de même le contre du 2-0. (remplacé par Dani Alves à la 86ème)

Messi /4 : Déjà en panne de confiance, il est en plus tombé sur un Diego Alves qui avait décidé d’être beaucoup moins sympa avec lui qu’avec Sex. Reste qu’on a retrouvé un peu de son génie dans ses dribbles et qu’il offre une belle passe en profondeur à Fabregas (le vrai, pas le lecteur qui n’aimera pas cette Académie) pour le 1-0.

Cuenca /4 : Positionné à gauche, il a pas mal repiqué plutôt que de s’entêter à déborder. Utile dans le jeu, il a enfin sorti un match digne de la confiance que lui accorde Pep. (remplacé par Tello à la 89ème)

Les fonctionnaires

Tello (pour Cuenca) /Non noté : Entré pour la forme

Dani Alves (pour Alexis) /Non noté : Juste pour prouver que c’était bien Puyol qui jouait latéral droit.

Iniesta (pour Sex) /Non noté : Le retour du Don. C’est bieng.

Comme d’hab, j’ai vu le match en différé, du coup j’avais lu que le Barça s’était pas mal fait bouger en début de rencontre J’ai vraiment pas eu cette impression. Certes Valence a su exercer un bon pressing mais les Blaugranas n’ont pas paniqué comme ça a pu être le cas face au Real. Le match était plaisant et laissait entrevoir un regain de forme de bonne augure pour la fin de saison. Ouais, sauf que…

OSASUNA – BARCELONE

Le Barça enchaine les match comme Hristo enchaine les filles aux radiateurs. Alors que le France – Irlande était annulé, me privant d’une cuite pourtant dûment programmée, les Catalans se déplaçaient une nouvelle fois au Pays-Basque pour rencontrer Osasuna et obtenir un sursis dans un championnat qui semble promis au Real. Franchement, ça sentait le match de merde : surface de jeu digne d’un visage d’adolescent acnéique, public hostile (je ne suis pas un fin hispanophone, mais j’ai cru comprendre que les insultes fusaient comme les balles en Syrie), température à faire débander un âne, et maillots bleu-verts dégueulasses. Et comme souvent cette saison, ça n’a pas raté. Le Barça a fait honte au jeu qu’il avait lui-même instauré depuis 3 saisons. Pour tout te dire j’ai pas envie de revenir sur ce match tellement il était infect. Ça risque d’être aussi dur à lire qu’à regarder/écrire, tu es prévenu.

Les compos

Les bouffeurs de piment d’Espelette

Les  » Putain mais c’est pas vrai, enculé ! « 

Et oui, comme tu peux le voir, Pep, qui  » croit encore au championnat  » nous pond un milieu de terrain qui ne comprend ni Xavi, ni Iniesta, ni Sex, ni Busquets (blessé). Non mais sans déconner, il nous prend pour des pines le Guardiola ? Il est clair qu’il mise maintenant tout sur la Copa et la Ligue des Champions. Pari risqué, on verra le résultat en fin de saison.

Le match

Pressing sur la relance, putain de réalisme (deux buts sur deux occasions en première mi-temps) et agressivité, voilà pour Osasuna (je t’avais prévenu, j’ai pas envie).

Côté Blaugrana c’est un festival d’approximations, de passes ratées, de dribbles foireux et de relance à la j’t’emmerde. L’état du terrain semble pas mal gêner les Barcelonais, mais ça n’excuse en rien tant de médiocrité. Puyol et Piqué sont aussi à l’aise à la relance qu’un juif orthodoxe dans une mosquée, Abidal et Alves sont bien bloqués, Thiago et Sergi Roberto n’arrivent pas à dicter le tempo du match, et Alexis est le seul à surnager en attaque. La première mi-temps est tout simplement ce que j’ai vu de pire de la part du Barça depuis très longtemps.

Dès la mi-temps, Pep lance Tello et Cuenca. L’équipe semble plus enthousiaste, fait tourner le ballon de manière bien plus fluide, et réduit le score avant qu’Osasuna ne s’envole sur une énième erreur à l’arrière.

On passe dès lors en 3-4-3 avec l’entrée de Sex qui tente de mettre un peu d’ordre dans la baraque. Trop tard et trop insuffisant pour l’emporter ou même accrocher le nul.

Les buts

C’est ici, mais ne te sens pas obligé de regarder.

Les notes

Les admissions directes

Valdés /2 : Battu en face à face sur le premier but puis fusillé à bout portant sur le deuxième, il a décidé que ça l’emmerdait de ne prendre que des buts où il ne pouvait rien faire. Du coup il a réédité sa fameuse relance du Clasico de décembre pour un résultat tout à fait identique.

Alves /3 : Il a fait son match en défense mais son apport offensif a été très peu visible et ses rares montées ponctuées de maladresses. Le temps d’un match, Dani s’est transformé en Maxwell.

Piqué /0 : En retard sur le premier but, pas au marquage sur le second puis de nouveau en retard sur le troisième, Shakiro nous a gratifié de son plus mauvais match depuis son retour à Barcelone. Et comme si ça ne suffisait pas, il s’est permis de rater la totalité de ses relances. Je le soupçonne de participer à l’émission  » Vis ma vie d’Arbeloa « . (remplacé par Sex mais j’ai pas noté quand)

Puyol /1 : Pas à l’aise du tout à gauche de la charnière centrale, il a souvent été battu dans les duels et a envoyé 3 relances courtes en touche. Complètement méconnaissable par rapport à ses précédentes sorties. (remplacé par Cuenca à la mi-temps)

Abidal /2 : Prestation tout à fait incolore. Pour un black c’est un peu con.

Mascherano /3 : Pas très à l’aise en sentinelle malgré une belle volonté d’aider à la relance, il a livré une prestation correcte quand il est redescendu en défense, comme un symbole de mec qui n’a plus l’habitude de jouer que face au jeu.

Thiago /3 : Il s’est débattu en première mi-temps où il a tenté de conserver la balle grâce à sa technique, sans pouvoir faire briller les autres. Replacé devant la défense en seconde mi-temps, il a été bien plus précieux à la relance et dans la construction.

Sergi Roberto /2 : Il a tenté de faire du Messi avec des rushs tout en conduite de balle. Manque de pot, il a fait du Messi version 2012, tout en pertes de balle.

Alexis /3 : Seul danger pour la défense basque en première période, il a marqué 3 buts au cours du match. C’est con que deux aient été invalidés…

Messi /1 : Mauvaise période ou début de la fin pour D10S (non mais sans déconner, c’est quoi ce surnom à la con…) ? Totalement absent, il n’a toujours pas retrouvé son efficacité devant le but et a en plus perdu son influence sur le jeu. Flippant.

Pedro /0 : On nous ment. Perdro n’était pas sur le terrain. C’était Bojan. (remplacé par Tello à la mi-temps)

Les mecs sur liste d’attente

Cuenca (pour Puyol) /4 : Le jeu a pas mal penché de son côté et il s’en est bien sorti. Une passe décisive pour Alexis, une grosse activité, et une belle technique.

Tello (pour Pedro) /3 : N’a pas eu l’occasion de se mettre en valeur dans son style tout en débordements, mais a su se montrer dangereux devant le but. D’ailleurs il en a encore planté un le bougre.

Sex (pour Piqué) /Non Noté : N’a pas permis à l’équipe de revenir. Mais ce n’est pas à lui qu’il faut en vouloir.

Avec tout ça on se retrouve 10 points derrière le Real. Rendez-vous mardi pour la Ligue des Champions chez nos amis teutons.

La boite acacadémique

Une boite un peu vide aujourd’hui, comme les testicules de Roland Gromerdier après le but d’Aubameyang. Active-toi donc que diable !

Tu as trois thèmes de soirée pour trois joueurs du Barça : gang bang bukkake, scrabble et open bar. Tu prends qui, pour quel thème et pourquoi ? (Thomas R.)
Après la prestation de samedi, je les envoie tous en session SM à Abou Ghraib.

Est-ce que toi aussi tu préfères une illusion réussie plutôt qu’une réalité médiocre ? (Michel Panini)
Michel me demande ici si je préfère un orgasme simulé à un coït interrompu. Ne souhaitant me retrouver dans aucune de ces deux situations, je pratique exclusivement l’onanisme.

La bise Nandrolanale !

Fernando.

Ah merde, j’ai oublié de te dire, tu peux me retrouver sur Facebook.  Par contre laisse moi t’informer que tu me verras jamais sur Twitter. Y’a que les pédés et les taureaux qui vont sur Twitter.

Je ne vais pas non plus te laisser filer sans te recommander l’excellente page de la Blaugrana Académie co-animée par Hristo et mézigue. Il arrive même qu’on y parle football.

En parlant de Hristo, il est peut-être en train de se faire lustrer le dard par des filles que tu ne sauteras même pas en rêve, mais tu peux toujours le retrouver ici.

Et la bonne nouvelle, c’est que la Blaugrana a de nouveaux amis. Ils sont deux, jouent à touche-pipi sous la tente quand ils partent en camping, et rédigent l’excellent Blograna. Vas-y, ils ne mordent pas (sauf si tu leur demandes gentiment).

22 thoughts on “La Blaugrana Académie note Barcelone-Valence (2-0) et Osasuna-Barcelone (3-2)

  1. Hristo remarque qu’il y a les matchs avec et les matchs sans Xavi.
    Hristo n’a que ça qu’à dire.

  2. Même Laurent Gera et Michel Leeb l’ont trouvé facile. Moi peu pourrie. J’ai nommé la remarque sur Abidal.

    L’inspiration ou son manque pousse parfois à faire de la merde,c’est con pour un académiste.

  3. Dites-moi Fernando, j apprécie habituellement votre plume distillant sa poésie pointillée, comme un petit crachin de sécrétions agrémente un coucher de soleil romantique, et j ai d ailleurs bien souri à la vanne sur Mike Brant, mais puis-je me permettre deux remarques ?
    1. La blague black vs incolore, elle ne marcherait que si les blancs étaient transparents. Et d ailleurs ils sont beiges, en fait. Enfin rougeauds et couperosés pour les plus lucides.
    2. Une fois qu on a constaté que le terrain était un genre d hybride entre iceberg et champ de patates, aussi impraticable que dangereux, comme un symbole d hemorroides carnivores, est ce bien la peine de reprocher ainsi leurs relances pourries et autres approximations à des joueurs qui vous font souiller vos caleçons de plaisir depuis si longtemps ?
    D ailleurs je doute que Pep ait décidé avant ce match de lacher le championnat. A mon avis il a surtout voulu éviter à la moitié de son équipe-type de se blesser sur ce traquenard. La preuve : Piqué a passé tout le match à éviter de se blesser…

    Enfin je dis peut etre des conneries. Je sais meme pas comment on dit #fellation# en catalan

  4. Hristo remarque que les blagues sur les roux passent beaucoup mieux. Dans le jargon on appelle ça deux poids deux mesures.

  5. Monsieur Commode:

    1. La blague black vs incolore, elle ne marcherait que si les blancs étaient transparents. Et d ailleurs ils sont beiges, en fait. Enfin rougeauds et couperosés pour les plus lucides.

    Tu auras sans doute remarqué que dans le langage courant on parle de « personne de couleur ». D’où la vanne.

    Non je déconne, c’est juste mon racisme primaire qui avait besoin de ressortir…

    2. Une fois qu on a constaté que le terrain était un genre d hybride entre iceberg et champ de patates, aussi impraticable que dangereux, comme un symbole d hemorroides carnivores, est ce bien la peine de reprocher ainsi leurs relances pourries et autres approximations à des joueurs qui vous font souiller vos caleçons de plaisir depuis si longtemps ?

    Ça peut excuser certaines approximations, mais certainement pas les passes de 5 mètres qui partent en touche, le marquage inexistant, ou les relances longues qui finissent systématiquement dans les pieds adverses. Et puis il faut savoir s’adapter. Pas comme Sergi Roberto qui se colle des chevauchées hasardeuses sur un terrain comme ça…

  6. Ah nan mais à un roux on peut faire de l humour question couleur. C est lui qui a commencé.

  7. @ Fernando

    Tu auras remarqué que ma petite remarque était elle-meme dite sur le ton de l humour, et brocardait justement cette expression dont tu parles, qui ne releve justement pas du #langage courant#, et dont l absurdité fait foirer les blagues qui s y rapportent, fussent-elles écrites par des académiciens drôles et sales à souhait.

    Sinon, pour les passes à 5m ratées etc… le combo terrain pourri + -5 degrés + zero milieu habituel + 2 buts encaissés en 2 occases a sans doute pu entrainer une perte de confiance collective. On devient pas une buse comme ça en 5mn, c est un peu gros.

    Bref, faut il avoir une vie de merde pour etre en train de poster à cette heure, alors que là je devrais me masturber sur des images pédophiles, comme tout un chacun.

    Bonne nuit Fernande, je promets de venir commenter un de ces quatre pour autre chose que faire chier..

  8. Guardiola qui joue à l’épicier du Finistère. C’est bien de faire reposer le milieu de terrain. Mais si c’est pour jouer un match crucial, à l’extérieur compte-tenu de la formidable maîtrise qu’affiche le Barça en dehors de ses terres. Joli coaching de merde.

    C’est bien d’avoir des principes et de la philosophie, mais il n’y a que les cons qui ne changent pas d’idées. Pour perdurer, il faut savoir s’adapter. Faire rentrer un gamin qui n’ même pas encore de poils au visage et lui faire endosser le lourd fardeau du milieu, je crois que le philosophe en demande trop de Sergi Roberto.

    Pedro, je ne sais pas ce qu’il lui arrive, mais je soupçonne un entêtement acharné à vouloir prouver qu’il peut toujours jouer de la même façon et réussir, même si on connaît, malheureusement le résultat.

    Rien à dire sur le Caniche, il affiche, dorénavant, le même niveau qu’en sélection.

    Bref, la défense, c’est pas ça. Vivement que Shakiro trompe l’autre pétasse libanaise et qu’il se reconcentre sur son jeu. Mascherano dans le rôle de Busquets alors qu’il est impérial en défense.

    Moi je dis à Guardiola, POR QUE ?!

  9. Commode> je ne dis pas que les gars sont devenus des quilles du jour au lendemain. Evidemment que les conditions dont tu parles n’ont pas aidées mais l’accumulation d’erreur était vraiment improbables. Puyol qui se déchire et qui se fait sortir à la mi-temps c’est quand même pas banal, et c’est pas dû au terrain. Les mecs ont lâché l’affaire.

  10. Cher Fernando,

    Je profite de cette double académie pour remplir a la boite a questions:
    – crois-tu que le Barça est Xavi-dépendant?
    – quel est ton joueur préféré a avoir porter le maillot blaugrana?
    – la masturbation rend-elle vraiment sourd?
    – quelle est la différence entre un pigeon?

    D’avance merci,

    Cordianalement.

  11. KK> Merci. Ma fente est ravie

    Fabregas> Mieux vaut qu’il joue à l’épicier du Finistère qu’aller pisser à la Fistinière.

  12. Les notes du barça-valence sont un peu trop généreuses vu la prestation blaugrana. ça faisait un moment que j’avais pas vu un match du barça et le niveau affiché était inquiétant comparé à l’équipe imbattable de ces dernières années.

  13. @Mèch Tuyot
    Voilà ça c’est drôle.

    @Hristo
    Moi j’ai de trés bon amis rouquins mais eux c’est pas pareil ils mettent du déo.

  14. Ma contribution pour ta fente!
    Ne penses tu pas que D10S est destiné à Dos Santos et non pas à Messi?

  15. superbe double Acad ! bien sâle.
    ma contribution à ta boite à question :
    – quelle(s) recrue(s) souhaite tu voir arriver cet été ?
    Moi je pense vraiment qu’un Banega vous ferait le plus grand bien. il permettrait à Mascherano d’etre exclusivement stoppeur (car faut pas se leurrer, il est bien mieux que Puyi ou Piqué en ce moment).

    pat : tu parles de Manuel Dos Santos ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.