Trois semaines depuis la dernière académie de Nigel… Trois semaines d’absence, donc, expliquées par un gros changement dans la vie de Nigel. En effet, Nigel n’est plus étudiant, Nigel est parti pour quarante années de « métro-masturbation-boulot-masturbation-dodo »… Pour l’occasion, Nigel a bu, Nigel a beaucoup bu… Mais surtout, votre serviteur parle à partir d’aujourd’hui à la troisième personne, commun symbole de Michel Panini, l’idole de Nigel.

Pour son retour, Nigel se lèche les babines avec un excitant Porto-City en 16èmes de la coupe de l’UEFA, Nigel est vieux jeu… Les Citizens, toujours en forme en Angleterre, se déplacent chez les tenants du titre pour enfin prouver qu’ils savent tout de même un peu jouer en dehors de leur terre (Villarreal, ça compte pas vraiment cette année).

Dans ce but, le beau Roberto disposait de tous ses jouets, les frères Touré de retour d’Afrique avec des idées de meurtre plein la tête (Gervais, Didier, nous nous comprenons…), et lançait donc une équipe quasi-type. La défense est classique avec le retour de Capt’ain Vinz qui permettra de remettre un peu d’ordre dans la défense citoyenne. Au milieu, le beau Roberto prend la décision de muscler en titularisant Nigel (l’autre) et d’avancer Yaya d’un cran. El Kün sacrifié, c’est Super Mario qui bénéficierait des ballons de Silva, aka God, et Samir, aka gode. En gros, ça donne un truc du genre :

Le match :

0’ : Un match le jeudi soir, c’est nickel. L’obligation professionnelle forçant Nigel à rester à peu près sobre lui permet de ne pas partir trop vite en vue de la soirée.

3’ : Les Citizens font tourner la balle, mais les Portos pressent bien haut et les empêchent de passer sereinement la ligne médiane.

4’ : Première touche de balle de Clichy… Contrôle de la main… Nigel en est à sa troisième bière et abandonne déjà l’objectif « à peu près sobre »…

6’ : Hulk enchaine 6 passements de jambes puis un plongeon Gilardinhesque, C. Ronaldo likes this.

13’ : Le pressing portugais est vraiment très efficace, et ces derniers commencent à pousser. Sur un corner tiré en deux temps, une tête de Rolando est sortie in extremis par le crâne de Gaël Clichy

17’ : Troisième hors-jeu (.net) déjà pour Super Mario.

19’ : Superbe action de Yaya qui élimine trois joueurs avant de se jeter à terre. Le pauvre Danilo qui taclait pas trop loin de là est sanctionné d’une faute imaginaire tout en se brisant la cheville lors de son intervention… Le pauvre homme recevra son carton jaune sur une civière…

22’ : Silva, d’une passe superbe qui élimine quatre défenseurs portugais, sert Samir qui se retrouve seul face à Helton, mais allume ce dernier.

26’ : Hulk déborde assez aisément Capt’ain Vinz qui balance l’attaquant brésilient par terre. L’arbitre ne bronche pas et indique un renvoi aux six mètres… La classe de Vinz est décidément internationale.

27’ : Au plus fort de la domination portugaise, Lucho sert en profondeur Hulk qui centre en une touche de balle. Varela, bien placé (j’entends par là qu’il s’est démerdé pour être couvert par Clichy), reprend l’offrande et transforme entre les jambes de Hart. 1-0

29’ : Super Mario, bien servi dans le dos de la défense, prend tout son temps pour armer une reprise repoussée par Helton, S. Guivarc’h loves this action…

34’ : Sur une mauvaise passe de Super Mario, Moutinho se jette les deux pieds décollés sur Samir qui évite habilement l’agression et assène subtilement une belle semelle au Portugais… Bien Mino !

Mi-temps : Dur, dur…

49’ : Première action collective pas dégueu pour les Citizens. Sur un service de Samir, Silva décale en une touche de balle Richards, dont la reprise est renvoyée par le poteau de Helton…

52’ : Lucho est vraiment toujours aussi lent…Il a mis un beau but en arrivant, m’enfin, combien de temps est-ce que ça va faire encore illusion ?

55’ : Sur un duel, Peireira frôle de l’auriculaire le visage de Super Mario qui s’écroule et hurle de douleur permettant à l’uruguayen d’obtenir sa biscotte. Sur le coup franc, Cap’tain Vinz sert Yaya qui envoie un long ballon sur Mario toujours à la lutte avec Peireira. L’italo-connard pousse habilement le latéral qui dévie la balle dans son propre but. 1-1

60’ : Capt’ain Vinz, Nigel et Barry obtiennent trois cartons jaunes en 1 minute sans réussir à blesser un mec… Ils ont bien changés les larrons…

66’ : Les portugais poussent de plus bel, mais Cap’tain Vinz est vraiment énorme.

78’ : Super Mario out, El Kün in. 1-1, c’est pas mal, mais pourquoi pas un peu plus…

83’: Silva out, Kolarov in. Bon bah finalement restons à 1-1, alors…

84’ : Quoi que… Yaya récupère un ballon à 35 mètres des buts portugais et sert Samir. Ce dernier combine avec Yaya qui sert finalement sur un plateau El Kün qui n’a plus qu’à pousser le cuir au fond. 1-2.

86’ : Quatre minutes à jouer, 1-2, et les joueurs de Porto se permettent de tenter des talonnades à 35 mètres de leur but… Et bien entendu, ils perdent la balle… Ah ces latins…

88’: Samir out, Zabaleta in.

 

 

Citizens:

Hart (3/5): Pas grand-chose à faire pour Joe, une bonne intervention sur un coup franc de Moutinho (59’), sinon c’étaient généralement des frappes de Huk dans les tribunes ou de Lucho en touche. Il ne peut vraiment pas grand-chose sur le but.

Cap’tain « Planet » Vinz (5/5): Nigel lui aurait mis 5 juste pour son retour et l’absence de (cette quiche de) Savic, mais alors là… Vinz a été impérial du début à la fin de la rencontre et même quand il est dépassé par un adversaire, il peut se permettre de lui asséner une prise de judo… La classe, surement…

Lescott (3/5): Une performance assez sereine pour Lescott également. Toujours aussi dur dans les duels, la présence de son capitaine lui permet de regagner la confiance qu’il avait perdu aux côtés de (cette chèvre de) Savic.

Richards (4/5): Très impressionnant offensivement (sa frappe à la 49’ méritait meilleur sort…) et toujours très solide défensivement, Micah aura effectué une performance solide.

Clichy (3/5): Vraiment en retard sur l’ouverture du score, Gaêl aura finalement rendu une copie correcte.

Barry (3/5): Quelques interventions sympas, mais une influence sur le jeu bien en deçà de ce qu’il nous propose en général.

Nigel – l’homo (2/5) : Nigel n’a pas récupéré un ballon proprement… De plus, il met une belle cartouche, prend jaune (jusqu’ici tout va bien), mais ne blesse même pas son adversaire… Décevant…

Silva – God (4/5): Encore une belle performance d’El Chino, ses passes n’étaient pas toujours propres, mais lorsqu’elles l’étaient, elles faisaient énormément de mal aux Portugais.

Samir (3/5): Baaah rien… Ok, il lance Yaya sur le dernier but, mais à part ça, Nigel n’a pas grand-chose à ajouter…

Yaya (5/5): Superbe performance de Yaya (et Dieu sait que venant de Nigel, ça veut tout dire…). Malgré son retour récent d’Afrique, Yaya récupérait encore des ballons dans les arrêts de jeu.

Super Mario – Super Connard (3/5): Toujours aussi vomitif, Super Mario vendange des actions de par son replacement médiocre et une envie inexistante. Il force malgré tout Peireira à inscrire le premier but Citoyen.

 

Remplaçants :

El Kün  (4/5) (78’ pour Super Mario) : Totalement invisible durant un quart d’heure, « Sergendre » marque tout de même le but de la victoire.

Kolarov  (-/5) (83’ pour Silva) : R.A.S

Zab  (-/5) (88’ pour Samir) : R.A.S

 

Super résultat pour les Citizens, surtout au vu de la physionomie du match. Les Citoyens s’en sortent vraiment bien et devraient normalement passer ce tour sans trop de problème.

Pourquoi s’emmerder à faire une analyse… C’est si simple…

 

Nigel de Jonc

4 thoughts on “La Blue Moon Academy note F.C. Porto-Manchester City (1-2)

  1. Merci pour l’hommage.

    Les photos incrustées dans la compo’ sont savoureuses.

    Et pas touche à Lucho. ;)

  2. Tu oublie la superbe passe de nasri pour balotteli…. mais bon apparemment tu deteste ce joueur……..

  3. @michel Panini : tout le plaisir est pour moi!

    @Dick El Man : Tu oublieS la superbe terminaison de la 2ème personne du singulier… Mais bon, apparemment tu détesteS cette langue……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.