La breizhou académie note Caen/Brest

De retour après le déjeuner et la sieste, Roazh Takouer signe le doublé.

C’était avec un plaisir non-dissimulé que la Breizhou académie pouvait enfin voir évoluer le stade brestois en ligue 1. Elle tenait donc, exceptionnellement à remercier orange sports pour avoir choisi cette confrontation opposant le dernier champion de ligue 2 et son magnifique dauphin, et ce malgré les commentaires de Denis Balbir et de Frank Sauzée. Visiblement, le tavernier n’appréciait guère le duo de choc d’Europe 1 foot, puisqu’il ne tint qu’une demi-heure avant de couper le son de la télé et de le remplacer par de la musique au grand soulagement des clients.

Passons au match. Lequipe.fr, mode footix, ne mit que deux étoiles à cette confrontation pourtant loin d’être dégueulasse. Ça ne devait pas être assez sexy pour eux comme affiche. Remplacez n’importe quel club par Marseille ou Paris, et on passait direct aux 4 étoiles, surtout avec un tricoteur inutile comme Sessegnon pour emballer leur coeur de midinette. Ce Caen/Brest était pourtant un match de football très agréable, et même plus, la Breizhou peut vous l’avouer, que l’Arles-Avignon/Rennes qui le précédait.

Deux 4/4/2 clairement attirés par le but adverse s’opposaient. Le 4/4/2 breton présentait un réel souci de construction dès l’arrière, là où son homologue voleur de Mont Saint-Michel misait davantage sur la vitesse et la qualité technique de son trio Mollo-El Arabi-Hamouma. L’autre pointe normande Yatabaré s’avérait moins utile. Pour ne pas dire néfaste, sa faute grossière sur Ferradj dès la 19e entrainait son expulsion et provoquait sans doute le tournant du match. Patient, les Brestois poignardèrent leurs hôtes juste avant le dernier 1/4h. Jusque là, chaque équipe obtenait d’intéressantes occasions mais butaient sur deux gardiens solides. Passons maintenant aux 14 acteurs de cette première victoire brestoise en Ligue 1.

Elana (4/5) : De retour à Caen, là où il avait été écarté après quelques matchs moyens et considéré comme le chat noir, le félin finistérien a pu donner quelques remords à son ancien public. Solide du début à la fin, à l’image de duel gagné contre Hamouma à la 64e.

Daf (2/5) : A souffert face à un adversaire, Mollo, qui n’y allait pas doucement. Et j’arrête dès maintenant les jeux de mots pourris. Il paraît que Monaco cherche un milieu gauche. Il va falloir m’expliquer pourquoi Moustache a décidé de prêter ce joueur au stade malherbe.

Ferradj (4/5) : Face au duo Hamouma/El Arabi, le meilleur client du Mac Do Coat ar Queven risquait de souffrir. Mais ce sera finalement Yatabaré qui lui aura fait le plus mal, déchirant même sa chaussette sur un tacle di mequesque. Mais le joueur aussi large que haut est solide, et retourna sur la pelouse sous les sifflets bas-Normands. Vu le poids de l’expulsion sur le match, la Breizhou a choisi de lui mettre 4.

Brou-Apanga (2/5) : Devait à la fois sauver Daf de Mollo et Kantari d’El Arabi quand il n’était pas lui-même face à la pépite du stade Malherbe. Moise a pris l’eau à plusieurs reprises. Et j’avais dit que j’arrêterai les jeux de mots pourris, donc on va dire que j’ai rien dit. Précieux dans les airs, ça c’est bien, moins dans les relances, une de ses passes permettant à Hamouma de filer seul au but. Et ça c’est moins bien.

Kantari (3/5) : Nouvel international marocain, comme son adversaire du soir, il avait face à lui un sérieux client à la fois puissant et technique. Heureusement pour lui, ce dernier s’est progressivement éteint. A eu le droit, lui aussi, de goûter à la poésie normande : un coup de coude de N’Diaye qui lui a mis l’arcade sourcilière en sang.

Ewolo (4/5) : La Breizhou académie ne cache pas son admiration pour ce gentleman à qui l’on donnerait le bon dieu sans confession. Et pas objectif pour un sous, elle lui met 4/5 parce qu’elle aime bien le voir sourire quand il applaudit le public. De toutes façons, les notes objectifs en foot, ça n’existe pas au cas où vous n’auriez pas remarqué.

Li?ka (3/5) : Et ouais, la Breizhou se la pète tchécophone avec son accent circonflexe à l’envers. En même temps, un pays où la bière est moins chère que l’eau ne pouvait que fasciner Roazh Takouer. Plus sérieusement, c’est la première fois qu’elle voyait ce joueur et elle l’a trouvé plutôt intéressant, jouant beaucoup vers l’avant. Il lui reste encore à acquérir davantage d’automatisme avec ces coéquipiers. Un pénalty bien tiré pour conclure sa soirée. Sortie à la 80e.

Touré (4/5) : Les mauvaises langues retiendront de lui sa précision digne d’un Basile de Carvalho. Les gens plus intègres ne pourront que louer sa dépense d’énergie, son pressing permanent, son repli défensif qui s’imposait (cf Daf), et également sa participation au jeu puisque c’est lui qui lance Mi?ola sur l’ouverture du score. Était donc pour la Breizhou la recrue la plus intéressante hier.

Soumah (2/5) : On était un peu déçu de ne voir ni Lesoimier ni Grougi titulaires hier, mais on ne serait pas permis de remettre en cause les choix d’Alex Dupont. Point positif, il obtient pas mal de coups francs. Point négatif, il les tire moins bien qu’un demi Grougi aveugle. N’a pas encore retrouvé son niveau guingampais d’il y a deux ans. Mais il vient à peine d’arriver. Patience donc. Sortie à la 73e.

Mi?ola (3/5) : Etait bien parti pour être le bouc émissaire de la Breizhou avant qu’il ne réalise un modèle de centre pour Nolan Roux. Avant cela, la moitié tchèque d’un duo offensif au physique de boys band n’était pas avare en effort, mais semblait surtout incapable de marquer entre manque de précision (44e), frappe de poussin (50e), prise de décision trop lente (59e) ou hors jeu (57e et 83e). Néanmoins, son duo avec Roux reste intéressant et même très prometteur puisque c’était la première fois qu’il jouait ensemble en match officiel.

Roux (4/5) : Est un super joueur. La Breizhou le savait déjà. Presse, descend chercher le ballon, déborde côté gauche, et marque un joli but au terme d’une belle accélération collective qu’il lance depuis le milieu de terrain. Faudrait aussi m’expliquer comment le RC Lens a pu lui préférer la bandelette. Sortie à la 85e.

Les entrées en jeu

Lesoimier (4/5 – 73e) : Certes, il va moins vite que Soumah, mais il n’est pas dit pour autant qu’il soit moins bon. Ses passements de jambe font toujours des dégâts. Aura même été décisif en provoquant le pénalty du break. Pour une demi-faute qui n’était peut-être pas dans la surface, ça mérite bien 4/5.

N’Goyyi (non noté – 80e) : La Breizhou n’avait pas trop envie de regarder ce joueur. Elle n’a pourtant pas grand chose à lui reprocher. Bon, il a été formé à Paris. Mais il est peut-être sympa quand même. Et si ça se trouve, c’est un vrai footballeur. Enfin, à 2/0, elle s’est permis d’être distraite et commencer à fêter cette triple victoire bretonne de la soirée. Yec’hed mad !

Grougi (3/5 – 85e) : Son entrée en jeu a redonné envie à la Breizhou de regarder la fin du match par intermittence. Son coup-franc surtout, obtenu par une belle montée d’Ewolo, stoppée illicitement par Taboreau. Il a fallu un bon Thébaux pour éviter le 3/0. Reviendra dans le onze type quand Sir Alex, le vrai, l’unique, pas l’imposteur de Manchester, retournera à un 4/5/1.

Si comme Roazh Takouer vous avez un club fétiche, souhaitez étaler vos fantasmes sur le web footballistique, et que votre club n’a pas encore son académie, écrivez à editeur@horsjeu.net.

Pour le tour d’actualité de la journée de Ligue 1, en attendant le billet de Jean Paul Hoth, vous pouvez consulter la grosse review de nos confrères de panenka. Ici.

3 thoughts on “La breizhou académie note Caen/Brest

  1. Balbir-Sauzée, rien que pour ça, je remercie Orange de diffuser du foot, on ne les voit pas ailleurs.

    Et bien content de cette 1ère victoire brestoise.

  2. en fait Elana après une très bonne période caennaise s’est blessé et Planté s’est imposé indiscutablement à sa place. pas de chat noir là dedans…

  3. Tout ce que je dis n’est pas forcément à prendre au pied de la lettre, mais en l’occurrence :

    « Parti de Caen en fin de saison dernière, « avec un sentiment d’amertume, car sur le plan humain, on n’a pas été super correct avec moi », Steve s’est refait une belle santé sportive depuis ».

    « Elana, la grosse satisfaction brestoise » par Thierry Dilasser in Breizh football pro n22, décembre 2005.

    J’ai un peu galéré pour le retrouver d’ailleurs. ça m’apprendra à mieux ranger mes affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.