La Breizhou académie note Rennes-Auxerre (0-0)

Roazh Takouer a mis un peu de temps a bien digéré cette purge

 

Retour aux joies palpitantes de la ligue 1 ce week-end pour le Stade Rennais avec la réception de l’AJA. Déjà, ça puait un peu l’embrouille. Auxerre ne nous réussit jamais, et la rechute de Yacine Brahimi un peu plus tôt dans la semaine nous permettait d’ores et déjà d’humecter les subtiles effluves d’une bonne vieille purge, entre piquette bouchonnée, et ketchup dans la galette-saucisse. Sans oublier bien entendu la suspension de Victor-Hugo Montano, toujours susceptible de briser une défense adverse, enfin surtout ses os, et en pouvant oublier par contre l’absence d’Abdul Kirikoumara, qui aurait des problèmes de dos. En face, bonne nouvelle, Pedretti et Jelen sont indisponibles, soit les principaux joueurs de football de l’équipe et 95% de la stratégie offensive d’Auxerre.

Prudence toutefois, on est jamais à l’abri des fulgurances de Dennis Oliech, la terrible vedette kenyane déformée à la Jonelière, et qui nous a déjà fait l’affront d’un doublé d’une victoire auxerroise aussi mémorable que cauchemardesque.

 

Sur Auxerre, on doit avoir environ 35 revanches à prendre, sur des matches moisis où on finit forcément par se faire enfler. Preuve en est le match aller, où les Rennais trouvent le moyen de laisser échapper le nul après être revenu au score. Preuve en est aussi le match de l’an dernier, où on cumule expulsion de Bocanegra et but sur le coup-franc qui suit. Etc. Etc.

Et cette saison comme les précédentes, on s’avère impuissant, comme face à une vieille bourguignonne au visage couleur beaujolais, et qui sent la moutarde. Même pas la moindre pénétration notable à signaler, malgré quelques tentatives de notre alcoolique vedette Stéphane Dalmat. Le score reste vierge, mais on a quand même l’impression de l’avoir eu un peu dans le cucul. Devant plus de 27 000 personnes en plus, et les inévitables neuneus qui sifflent, ça pourrait faire un peu jaser.

 

Sinon pas grand chose à signaler dans le match. Il aurait fallu un coup de génie de Leroy qui n’est jamais venu, un contre improbable de Stéphane Dalmat qui lui aurait permis une réussir une passe décisive une deuxième fois dans la saison, ou un bon centre, qui est arrivé à la 87e, et qui aurait pu…Les principales bonnes nouvelles du week-end viennent d’autres stades, si Lille et Marseille en ont profité pour accélérer, le PSG n’a pas fait mieux que Rennes chez lui, et l’OL a trouvé le moyen de se faire encore revenir au score dans la semaine. Si Rennes-Auxerre, c’était chiant comme la pluie en Bourgogne (en Bretagne, il ne pleut jamais), il faut reconnaître que ceux qui sont donc nos principaux rivaux pour la 3e place (puisque c’est l’objectif officiel) savent faire le spectacle sur le terrain et dans les couloirs. Entre l’expulsion de Diakhité qui a concédé deux pénalties dans le même match, la rebellion adolescente d’ Hugo Lloris et l’embrouille type sous le préau du caïd Jean-Mimi Lol-Ass, le show était définitivement au Sud.

 

Avec le recul, on digère un peu cette purge qui nous rend tout barbouillé le dimanche, puis on se rend compte que non seulement on n’a pas perdu, mais que surtout encore aucune équipe du Top 5 de la L1 n’ait encore parvenu à battre Auxerre. Pas un si mauvais point que ça donc.

 

Les gars

 

Douchez 5/5 : Arrête tout. Même les frappes en position de hors-jeu. Même les duels avec Dennis Oliech. Même le petit roupillon tranquille de Samuel Souprayen en deuxième mi-temps. Définitivement plus fort que Grégory Coupet.

 

Danzé 3/5 : N’a jamais pu se mettre en valeur offensivement, mais ce n’est pas non plus faute d’avoir essayé de monter. Et puis il avait rencontré Pierre Salviac dans la semaine. Y’a de quoi être encore sous le choc.

 

Kana-Biyik 4/5 : Patron. Si, si ! Il ne manquait qu’un coup de tête rageur à la 93e pour avoir la note ultime.

 

Mangane 3/5 : à part une relance dégueue et cauchemardesque qui provoque un des rares contres auxerrois du match, captain Kader n’a pas tremblé face à l’armada auxerroise. On aurait préféré tout de même le voir un peu plus aux avants-postes en fin de match en mode Kapten Petter à l’abordage, mais les Rennais rechignent à tenter la tactique du « dans la boite » même en fin de match.

 

Souprayen 1/5 : C’était la grosse surprise du onze. Anticipant sans doute une défense très regroupée, et un attaquant de D2 hollandaise plus à l’aise dans le jeu aérien qu’au sol, Anto a choisi de titulariser Samy, pur gaucher, et donc plus à l’aise pour centrer que KTC. Choix presque payant à la 86e avec la seule vraie occasion rennaise du match, provoqué par un centre en première intention côté gauche. Le petit Kévin était rentré 10 minutes plus tôt. Idée à la con donc.

 

M’Vila 2/5 : A joué comme contre le Luxembourg. Sauf qu’Auxerre est meilleur, qu’on a pas eu de coups de pied arrêtés bien exploités, qu’on a pas Franck Ribéry côté gauche et qu’on le voudrait plus leader. Donc, peu aidé par le manque d’appels notables des collègues, il a joué prudemment.

 

Tettey 2/5 : Pas au top. On dirait le Tettey de l’an dernier. En peut-être un peu plus haut et légèrement moins discret, mais tout aussi inoffensif. Peut-être aussi qu’il ne sait jouer que l’hiver. Il ne faut pas oublier qu’il est norvégien. Ça doit être dans les gênes.

 

Dalmat 1/5 : Hué par la majorité, défendu par d’autres parce qu’il est le seul joueur à avoir pris des risques au milieu, la Breizhou veut bien lui reconnaître des qualités de percussion, et un bon jeu de fesses, mais aimerait quand même passer à autre chose l’année prochaine, et même la semaine prochaine. Son retour coïncide tout de même avec des insuffisances criantes dans le jeu de l’équipe, à l’exception du match contre Lens, où il est entré dans les arrêts de jeu. Et puis ses passes en touches, même s’ils dribblent deux joueurs avant, nous exaspèrent. Sans oublier son tacle débile sur Sammaritano, où il peut casser le joueur (pas très grave), et tuer le match (plus grave). Et puis sa tronche aussi. Assume ton rôle de leader technique présumé, et de bouc-émissaire assuré Steph’.

 

Leroy 2/5 : Mérite un de plus que Dalmat de façon totalement subjective, partiale et injuste sur la physionomie du match, mais la Breizhou fait ce qu’elle veut. Et là où Dalmat nous réveillait avant de faire une passe à son pote de beuverie en tribunes, Jéjé a eu le mérite de nous avoir donné envie d’applaudir en tentant un magnifique enroulé en lucarne. La différence qui fait le +1 s’appelle la classe. Sinon, globalement inutile et sorti à la 62e.

 

Boukari 2/5 : De retour de blessure donc pas à 100%. C’était sûr lui que reposait nos principaux espoirs. C’est dire à quel point nos espoirs sont bancaux en cette période de disette offensive. Ne veut plus trop centrer depuis qu’il a découvert qu’il pouvait marquer plus de deux buts dans la saison.

 

Verhoek 2/5 : A bien compris que physiquement la ligue 1, c’était pas la ligue 2 du Gouda. Passait une soirée horrible, perdant un ballon sur deux, affichant une qualité technique déplorable, mais a déjà eu le mérite de n’avoir jamais lâché. À quelques centimètres près, il nous fait une Gerland juste avant la mi-temps en déviant pour Danzé. À quelques centimètres près aussi, il nous fait une mini-Valenciennes en fin de match, mais sa tête passe de peu au-dessus. Mine de rien, il y a quelque chose, il faudrait peut-être penser à jouer plus intelligemment, genre exploiter donc son jeu aérien, ça pourrait le faire.

 

Les entrées en jeu

 

Doumbia – 62e – 2/5 : Entré à la place de Leroy. Si Riolo était devant le match, il a dû en mordre son slip. Un peu comme Roazh Takouer, lorsque Tongo a perdu un ballon dans sa propre surface de réparation.

 

KTC – 75e – 4/5 : cf Souprayen. En 15 minutes, il a réussi à faire ce qu’on attendait du titulaire sur le reste du match. En plus, il centre de mieux en mieux du pied gauche. Titulaire et puis c’est tout.

 

Lemoine – 85e – NN : Très décevant. Même pas foutu de tirer un corner décisif sur sa seule tentative du match. Plus sérieusement, titulaire aussi et puis c’est tout.

 

Les autres apparitions

 

La place de leader 0/5 : Bon là, c’est sûr, on la reverra pas avant un moment.

 

Dennis Oliech FCN/5 : Dennis Oliech, c’est typiquement le genre de joueurs qui te fait rigoler toute l’année, surtout en ligue des champions, mais que t’es quand même pas enchanté de revoir parce qu’il serait foutu de marquer un de ces 4 pauvres buts de la saison contre toi. Au moins, samedi, l’honneur était sauf.

 

L’hypnoflip ASFH/5 : à force de prendre trop de petits bouts de trucs, Roazh Takouer fait des rêves étranges de menuiserie.

8 thoughts on “La Breizhou académie note Rennes-Auxerre (0-0)

  1. En mettant 5 à Douchez tu l’envoies direct au PSG. Alain Roche lit horsjeu.net. Tu dois être plus fourbe si tu veux le garder.

  2. Et j’y étais. Si, tribune Super U virage bas, escalier R, place 11. Les frites étaient pas mal, ma voisine place 13 aussi, normal vu que c’était ma régulière. Erminig a le même regard éteint que Dalmat mais, contrairement à lui, ne se fait pas huer alors que ce serait tout autant mérité. Les sonneurs et Human-Beat-Box ont consciencieusement massacré la musique : abus de cidre sans doute. Et puis ça a commencé. Auxerre a chanté « dix derrière, dix derrière et un devant » et Rennes a regardé faire. Roazh est peut-être un peu sévère avec le jeune Souprayen qui a quand même cru qu’il pouvait s’enflammer une fois en première mi-temps ; et il est sans doute indulgent avec Verhoek dont les seuls ballons qu’il n’a pas perdu sont ceux que ses coéquipiers ne lui ont pas passés. Faut dire à sa décharge qu’il n’a pas eu trop l’occasion de s’habituer à en recevoir, des ballons. Et puis ça s’est terminé, nous sommes rentrés et puis voilà. Soirée tranquille, doucement ennuyeuse, comme la ville un dimanche ordinaire.

  3. Bon, vu que vous pouvez tirer un trait sur le titre (et sur la Champions aussi hein) on va éviter de vous enfoncer un peu plus. Le FCN va rester tranquillement un an de plus en L2… ou alors une petite descente en National pour bien faire parler de nous et vous piquer la vedette (© FCN-Toulouse de mai 2007)

  4. Juste une remarque : c’est Diakhaté qui s’est fait expulser , pas diakhité . Sinon t’as bien résumé , comme d’hab .Mais cap’tain Kader est moins rassurant et moins bon depuis qu’il est revenu , coupable de plusieurs approximations

  5. Les images montrent un Verhoek avec une bonne détente et un bon jeu de tête, on a notre futur Marouane Chameau…
    Merci pour l’académie Roazh, toujours au niveau!

  6. +1 pour la référence au nouvel alboum du Stup’..

    Prêt pour Samedi, tu seras à Francis ? Vous pouvez venir sans attaquants pareil ? J’espère que Sir Alex pensera à aligner Ayité pour que Roux ne se retrouve pas tout seul à lutter physiquement contre vos deux monstres de centraux.

    Sinon pour le match de Brest chez mon équipe préférée de la L1 de cette année si on enlève le gros Perquis qui est lent et qui la joue tout le temps à l’expérience et réussis à nous enfler comme les n00b que nous sommes…

    Une belle implication des joueurs, mais aussi des limites et la malchatte qui nous poursuit… Un match décousu, ponctué de deux pénalty mérités et d’un but foireux mais logique d’Ideye dans les arrêts de jeu.
    Un mauvais coaching a mes yeux et à ceux de mes collègues de BabyFoot, mais surtout un manque de confiance criant chez les joueurs, il va vraiment falloir se sortir les doigts, et ça commence Samedi prochain face aux Galettes-Saucisses de Roazh.

    Elana – Rayman/5 – met les mains là ou même les yeux de Runje ne vont pas, prend parfois des buts pourris mais en sort quand même pas mal.

    Daf – Dr Maboul/5 – Sympa cette angulation du coude pour notre nouveau capitaine, la poisse continue pour lui, a eut sa double ovation méritée, mais l’aurait eut même sans son imitation du tibia de Djibril Cissé…

    Kantari – Guybrush Threepwood/5 – je sais pas pourquoi il fauche comme ça en pleine surface pour rien tel un Diakhaté de bas étage, la maladresse, mais on le sait qu’au final il redeviendra le roc qu’il était au début de la saison.

    Baysse et Brou – Banjo et Kazooie/5 – n’ont pas fait d’étincelles, le dernier rate une tête facile seul en pleine surface, comme Rami, Diarra, Mexès contre la Croatie, donc on lui en veut pas.

    Ferradj – PacMan/5 – rate son dégagement sur l’action du 2-1, mais sinon c’est le gros le plus rapide depuis Darcheville et Caucaunibuca, mange tout ce qui arrive dans sa zone.

    Ngoyi – Bomberman/5 puis Pong/5 – a voulu jouer avec Anin a qui se ferait expulser le premier, Anin est sorti sur blessure et aurait donc du gagner, s’est calmé, a fait un de ses meilleurs match.

    Licka – Princesse Zelda/5 – pas vu pas pris on pourrait dire, mais son absence après son remplacement par Ewolo a coïncidé avec 15min de souffrance conclues par un but inévitable tant on ne touchait plus le ballon.

    Poyet et Lesoimier – DoodleJump et CoolSpot/5 – Bof, voir Bof -, l’un n’a servi à rien et n’a même pas pris son quota de ballon de la tête, l’autre rate un truc tout fait… On aurait préféré les vrais joueurs.

    Grougi – Kirby/5 – un dribble qui fait péno, des bons CPA et peu d’influence dans le jeu…
    Marvin Martin a bien vu que Bruno était un des seuls joueurs plus faibles que lui, en a profité pour lui mettre une grosse semelle comme il en prend tous les week-end ne craignant pas de voir la vengeance venir.. Bruno est vraiment trop gentil.

    Roux – Duke Nukem/5 – a rejoué, a tenu 90min, a tenté, redonne de l’espoir, s’est fait savaté, attention à ne pas le reperdre trop vite, va tout défoncer si il ne redisparait pas dans les limbes pour quelques temps.

    le commentateur sochalien – Peach/5 – m’a presque donné envie de dire du mal de la peugeot-team tant il était partisan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.