La Breizhou académie note Rennes-Montpellier (0-1)

Roazh Takouer a perdu un match, mais toujours pas sa place de leader. La semaine prochaine sans doute.

L’une des deux équipes d’Europe jamais menées au score et très digne leader  »par défaut » du championnat accueillait le Montpellier qui nous a un tous faits un peu honte en coupe d’Europe cette saison. Autant dire que théoriquement, Rennes n’avait pas grande raison de trembler. Sauf que…

Comme les supporters rennais ou d’autres aiment le répéter, on joue pas très bien, on est surtout bien en place et costaud derrière avec une grande réussite devant. Montano toujours absent, Apam et Lemoine aussi. Mandjeck, qui je confirme, est bien un faux blond, était lui de retour, mais sur le banc, Frédo choisissant la configuration la plus offensive qu’il pouvait faire et qui allait au passage confirmer que le banc manque clairement de profondeur.

10e journée donc, et la réussite nous fuit enfin. Après quelques tentatives de frappes éloignées plus que molles et inoffensives, le MHSC allait ouvrir le score juste avant la mi-temps par le grand frère Marveaux sur corner. Restait donc à voir la capacité de réaction de l’équipe, qui avait tout une mi-temps pour conserver cette invincibilité. 45 minutes et trois/quatre occasion maximum plus tard, c’est l’échec. Rennes concède sa première défaite, à domicile et ça c’est pas cool, face à une équipe qui n’a pourtant rien des deux cadors qu’on s’apprête à affronter. Pire, les Rouges et Noirs vont devoir se passer de Captain Kader au moins pour le déplacement au Vélodrome.

Douchez (2/5): Avait un arrêt à faire et ne l’a pas fait. Façon donc élégante de dire qu’il n’a servi à rien sur ce match et que d’une certaine façon, Pouplin n’aurait pas fait pire.

Danzé (3/5) : N’a pas fait son meilleur match, ni devant, ni derrière. Derrière, ça n’a jamais paniqué sans toutefois être aussi dur que du granite. Devant, la Breizhou est arrivée à la conclusion qu’il devait centrer plus souvent en première intention. Ne l’a fait malheureusement qu’une fois dans le match. A l’expulsion de Mangane, il a hérité comme un saint bol de cid’ du brassard. Et ça lui va plutôt pas mal. A fini le match ailier droit.

Théophile-Catherine (2/5) : Bien moins convaincant que la semaine dernière, curieusement moins enclin à monter sur son couloir et n’a pas osé recentrer une seule fois du gauche, pas plus que du droit. Par contre, il a failli marquer, lors d’une des rares fois où il a osé aller au bout de son pressing. A fini le match arrière droit.

Kana-Biyik (3/5) : Principale réjouissance défensive de la défense rouge et noir, « Jean-Mamelle » comme commencent à l’appeler amicalement certains supporters du club, aura prouvé encore une fois toutes ses qualités. A semblé indiquer à un moment de la première mi-temps qu’il pouvait non seulement lancer une contre-attaque mais peut-être même la suivre.

Mangane (2/5) : Capitaine courageux hier, mais un rien en difficulté, avait tendance à multiplier les fautes grossières (derrière) et pas franchement évidentes (devant sur chaque coups de pied arrêtés, où les arbitres ont tendance à siffler dès qu’il le voit approcher du ballon avec un adversaire à terre). Injustement expulsé pour avoir mis KO Souleymane Camara sur une simple charge aérienne. Sorti sous les applaudissements de la route de Lorient quand même.

M’Vila (3/5) :Au cas où vous ne l’auriez pas compris, la Breizhou académie lui promet un avenir plus brillant que Yoann Bigné, et même qu’Ousmane Dabo. A failli marquer son premier but en L1, sur sa seule frappe du match, caguée par Jourdren, mais pas trop.

Dalmat (2/5) : Sait conserver la balle. Aucun doute là-dessus. Va devoir savoir maintenant comment la transmettre. Surtout quand il cherche la profondeur. Ou alors va devoir apprendre à tirer. Ne serait-ce que pour obtenir un corner. Quoi que tant qu’on les tirera à deux ou même à trois, c’est pas sûr que ce soit bien plus utile que les touches qu’il concède quand il frappe au but.

Brahimi (3/5) : C’est pas encore très très utile tout ce qu’il peut tenter, mais au moins, c’est un peu joli à voir. Mais c’est pas très très utile quand même. Quand l’arbitre, à 2 m de l’action, siffle un pénalty en sa faveur, il se transforme miraculeusement pour nos hôtes en coup-franc.

Leroy (1/5) : A finalement plus tenu à montrer à Yanga-Mbiwa, l’auteur de sa fracture de la pommette l’an dernier, qu’il était plus prêt à en découdre que l’éclabousser de son talent balle au pied. Tous ceux qui ne l’aiment pas vont pouvoir dire qu’il a commencé sa période d’hibernation, la Breizhou a plutôt tendance à l’imaginer présent au Vélodrôme, au pire dans 15 jours contre Lyon. Sorti à le 60e.

Marveaux (1/5) : Principal geste réussi de la soirée : le laçage de chaussures en pleine contre-attaque. Très très loin du niveau de l’an dernier. Encore plus du salaire auquel il prétend. Sorti à la 81e.

Kembo-Ekoko (2/5) : Est super sympa et n’a pas à proprement démérité, mais rate les deux occasions qu’il obtient, dont, pour le deuxième match consécutif, un duel avec le gardien.Compte-tenu du retour de Montano prévu la semaine prochaine et de la recrue offensive qui débarquera au plus tard cet hiver, il se pourrait qu’il ait en fait raté beaucoup plus. Ou pas en fait. Ça ne fait que trois/quatre ans qu’on entend qu’il va finir par exploser.

Entrées en jeu

Camara (3/5) – 60e : Profitant de l’expulsion, à priori sévère, de Garry Bocali, il a pu démontrer sa pointe de vitesse, sa motivation du moment, et il s’est même procuré l’une des principales occasions de la deuxième mi-temps. On se réjouit comme on peut…

Souprayen (3/5) – 81e : Est l’un des acteurs d’un des coachings à priori les plus étranges de ce début de saison. Mené 1/0 mais en supériorité numérique les Rennais voient Sylvain Marveaux, ailier à priori talentueux, sortir pour Samuel Souprayen, défenseur gaucher pouvant jouer dans l’axe ou dans le couloir gauche. La vérité est en fait qu’Antonetti bricole comme il peut et qu’il a préféré donner sa chance à un joueur motivé, arrière latéral capable de centrer du pied gauche, faisant changer de couloir Théophile-Catherine, et monter Danzé d’un cran. Avoir quatre centreurs possibles (configuration après coaching) plutôt qu’1 et demi (configuration avant coaching) est effectivement intéressant quand de surcroît Mangane monte en première ligne. Et merde…

Les autres apparitions

Cyrille Jeunechamp (3/5): Revoir un ancien capitaine du SRFC, Dominique Arribagé excepté, revenir Route de Lorient est toujours un moment intense, surtout pour Roazh Takouer qui en profite pour boire plus. Un match étrange. Même pas un petit jaune pour le chef. Il a apparemment beaucoup changé.

La galette saucisse d’après-match (non noté) : Le double-cheese burger à deux euros peut-il amener une diminution du prix de la galette saucisse ? À priori, non. Comparer la galette saucisse et le double-cheese, c’est aussi absurde que de comparer le SRFC et le Real Madrid.

La place de leader (5/5) : Bon ben, elle est encore là. Après une défaite à domicile… à priori, c’est comme si après la deuxième nuit, on s’était réveillé une première fois vers 8h30, qu’on avait fait un petit concerto en raie majeure de 5 minutes avant de se rendormir. Et de ronfler. Qu’on se réveille deux heures après et qu’elle a préparé le petit déj pendant ce temps-là.

PS : Toutes nos félicitations au stade brestois pour cette belle victoire à Chaban et cette 3e place provisoire. De bien belles performances.

6 thoughts on “La Breizhou académie note Rennes-Montpellier (0-1)

  1. Merci Roazh. J’ai raté le match cette fois-ci, comme les rennais apparemment… Bizarrement j’ai moins peur de nos rennais quand ils jouent contre des gros, donc restons confiants pour la place de leader, ca peut encore tenir ;)

  2. Bien vu pour les centreurs en fin de match qu i se retrouvaient à chercher kembo, brahimi ou camara de la tête (1 mangane et demi à eux 3).

    On est l’équipe qui centre le moins en L1 et ça s’est vu hier puisqu’on s’est borné à jouer dans la verticalité sur jirès qui n’arrivait pas à se défaire de ses 2 compères héraultais.

    Finalement Fanni va retrouver une place de titu…en défense centrale avec la suspension de nos deux défenseurs.

  3. à croire que les dirigeants ne souhaites pas avoir une grande équipe ? après avoir vendu tant de joueurs , et rien pour les remplacer . de plus je trouve que cette équipe n’a pas d’âme il manque un grand meneur de jeux , un patron . leroy na plus l’age pour le devenir ???

  4. Tiens ? On se remémore des paroles toulousaines par ici : trop justes en attaque, trop justes en défense… Mais non, mais non voyons.

  5. tant qu’ils seront ensemble sur le terrain, je continuerai à penser que Leroy et Marveaux ne sont pas fait pour jouer ensemble…

  6. D’accord dans l’ensemble mais je te trouve dur avec KTC qui méritait au moins la moyenne :(

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.