La Breizhou Académie note Rennes-Udinese (0-0)

Roazh Takouer a déjà vu de meilleurs matches amicaux

Bien que nous soyons tous impatients de connaître la suite des passionnantes aventures en rouge et noir du Stade Rennais, avec un palpitant déplacement en terres nissardes et morliniennes qu’orange retransmettra spécialement pour vous, la direction du club nous a proposé une sorte de sympathique match amical d’avant noël.

Clin d’oeil à l’histoire, les adversaires jouaient en noir et blanc, comme la Juve renaissante au sommet du Mont Paladin. Malheureusement ni Shabani Nonda, ni Christophe Le Roux ne seront cette fois de la partie.

 

Konpozision.

Equipe sympa puisque son capitaine est Youssouf Hadji. Ça permet ainsi de voir ce que sont devenus ceux qu’on avait plus vu depuis un petit moment et prendre de leurs nouvelles.

Aux côtés de Youssouf, on retrouve Boukari le comique, qu’on avait déjà aperçu samedi, et Brahimi qui a obtenu la permission de l’hôpital de pouvoir remarcher sur du gazon. Espérons que sa cheville supporte le contact avec les brins d’herbe.

Au milieu, Stéphane Dalmat a pu annuler son apéro pour venir. Il sera soutenu par Alexander Tettey, le gentil ourson norvégien tout trognon, et Vincent Pajot s’il réussit à uriner dans une éprouvette à temps.

En défense, Jean-Mamelle a pu se libérer aussi grâce à son expulsion de samedi. Il accompagnera John Boye dans l’axe, pour son grand retour. Sur les côtés, titularisation de Jebbour à droite et de Mavinga à gauche.

Billy clôt la compo, parce qu’il est fort et beau

 

En face, ils ont toujours un mec qui s’appelle Asamoah, mais qu’ils ne vendront probablement pas 18M€, et Mehdi Benatia. Tonio Di Natale est sur le banc. Le reste, on s’en fout.

 

Ar Matc’h

Bon, c’était un match amical, fallait pas trop en demander aux gars. La Breizhou va pas s’emmerder à refaire un compte-rendu action par action, non pas que ce serait long à faire remarque, vu qu’il n’y en a pas des masses, mais juste parce qu’elle a pas vraiment envie de repenser à ce qu’elle a vu.

Retenons qu’Udine trouve le poteau dès la 13e grâce à un magnifique service en deux temps de Boye dans la profondeur.

C’était l’action à retenir en première mi-temps. Celle-là, ou peut-être une autre pour Udine remarquez, de toute façon Rennes n’a toujours pas tiré une seule fois au but.

 

Gros coaching à la mi-temps avec l’entrée en jeu de Mandjeck en défense centrale en lieu et place de Boye.

Moins de 10 minutes plus tard et une tête sur corner 2m au-dessus (première occasion rennaise), Pitroipa est appelé par les dieux et surtout par Antonetti pour emballer un peu le match.

Moins de 5 minutes plus tard, Anto décide de tenter le tout pour le tout et fait sortir Dalmat, son numéro 10, pour faire entre un 3e récupérateur. Le score est toujours de 0/0.

Alors certains vont se moquer, mais la stratégie d’Anto a failli se révéler payante puisque sur un corner en fin de match, le goal d’Udine se troue comme le premier Grégorini venu et Hadji parvient à s’arracher pour récupérer sans toutefois pouvoir éviter les joueurs adverses sur sa frappe. C’était la grosse occasion du match. Merci. Bonsoir.

 

Les gars du stade

 

Vu que c’était une équipe B, on peut en profiter en s’interroger pour la suite de la saison qui ne sera marquée donc que par les deux vraies compétitions nationale.

Costil 4/5 : Magnifique arrêt du poteau en début de match, très sûr et finalement tranquille le reste du temps. En même temps, c’était pas nos adversaires qui devaient impérativement gagner. À Nice, ça risque d’être autre chose. D’ailleurs, il devrait y entendre parler de sa femme, de sa mère, et de sa rondelle.

Jebbour 2/5 : Jebbour est amer. Paradoxalement, en fin de match, certains pensent qu’il a paniqué. Globalement, il a pourtant tenu la route défensivement dans son couloir. Offensivement en revanche, il n’a même pas fourni la moindre cartouche aux deux détracteurs de Romain Danzé qui sont passés lire la Breizhou la semaine dernière. A bien mérité un prêt de 6 mois pour s’aguerrir un peu et gagner en expérience.

Kana-Biyik 4/5 : Mis à part qu’il était sur le point de tataner un adversaire une fois de plus, il a signé de ses tacles et de ses biscottos une belle prestation. Ses montées balle au pied vont écrire sa légende Route de Lorient.

Boye 1/5 : Bien plus bad que d’hab le Boye. À part sa nouvelle coupe de cheveux, il n’a pas montré grand chose de positif, et a failli passer dans la petite lucarne d’horsjeu.net pour son contrôle du droit direct dans la tronche qui sert idéalement l’attaquant adverse. Pas mal de fautes également. On plaidera pour le manque de rythme. Mais avec toute la concurrence qu’il y a à son poste, pas sûr qu’il puisse beaucoup jouer durant le premier semestre 2012.

Mavinga 3/5 : En progrès. Ça casse pas non plus des briques ou mêmes des pattes adverses, mais il y a du mieux, déjà défensivement avec quelques beaux retours, et même offensivement en 2e mi-temps, où il a pu réaliser d’intéressantes montées, conclues par des centres pas tous dégueulasses. KTC peut dormir tranquille, mais il semble tout de même plus prometteur que Samy Soup’à rien. Va pouvoir parfaire son apprentissage aux entraînements et sur le banc de touche où il pourra suivre de près les matches de KTC.

Tettey 2/5 : S’est réveillé par intermittences pour dribbler un adversaire sur un contre favorable ou récupérer un ballon qui trainait. Des prestations toujours aussi fades qu’une saucisse toulousaine ou que du beurre doux sur un krisprols. Sera sans doute utile sur le banc pour faire des gros câlins à ceux qui seront remplacés dans le match.

Pajot 1/5 : Il a beau être à la conclusion non-cadrée de la plus chaude action rennaise, bénéficiant notamment de pas mal de contres, il n’en demeure pas moins que son match est l’un des plus ternes qu’il ait fait jusqu’à présent. Beaucoup de fautes en première mi-temps, avec pourtant un arbitre qui n’avait pas très envie de siffler. Peut-être qu’il était encore en train de réfléchir à cette question existentielle qui est « pourquoi je n’arrive pas à faire pipi dans une éprouvette quand on me le demande ? ».

Dalmat 1/5 : Unique point positif de la rencontre pour lui, sa volonté de récupérer les ballons durant la première demi-heure (surtout quand c’est lui qui perdait la balle). Mais il a arrêté après avoir obtenu un carton jaune inévitable. Sinon, c’était mauvais comme tout. On a appris cette semaine qu’il était surnommé à l’inter « Petit Ours Brun ». On imagine qu’il aime bien son papa (Jacques Dalmat, dit Jack Da) et sa maman aussi (Pina-Cola Da, grande amatrice de cola entre autres). Sorti sous les sifflets. Sorti probablement ensuite aussi.

Boukari 3/5 : Quand Boukari est le meilleur devant, c’est quand même inquiétant. Et ça a bien été le cas hier. On ne peut pas dire qu’il ait été spécialement efficace ou même vraiment intéressant, mais il a été volontaire et relativement utile. Même quand il a continué à jouer blessé. Etonnant d’ailleurs que Totonetti ait fait la même erreur qu’en match aller en faisant trop tôt ces 3 changements pour presque le même résultat. On attend de voir janvier sans Pitroipa pour se prononcer vraiment sur son avenir à Rennes.

Hadji 2/5 : Capitaine de soirée alors qu’il est au club depuis quelques mois, cela signifie au moins un réel investissement et une bonne influence dans le vestiaire. Première mi-temps assez fantomatique, qui n’est pas sans rappeler un match normal de Tettey, il s’est bien bougé en 2e mi-temps, se montrant adroit dans ses contrôles et à l’affût dans son placement, rappelant au passage qu’il a un profil très différent de Montano (un profil plus sympa, bien entendu).

Brahimi 1/5 : Pas prêt. Ni physiquement, ni sans doute mentalement. À force d’avoir enchaîné les rechutes, il semble inévitablement craindre le moindre coup, ce qui limite grandement sa prise de risque. Va devoir retrouver le moral parce qu’on aura sûrement besoin de lui au mois de janvier. Ce n’est pas une sortie sous les sifflets qui va l’aider, mais peut-être déjà que la consolation d’avoir pu presque jouer pendant 50 minutes sans blessure va lui faire du bien.

 

Les entrées en jeu

Mandjeck – 45e pour Boye- 3/5 : Très bonne entrée, même s’il en a fait un peu trop sur sa seule montée du match qui aurait pu se terminer sur un contre dangereux.

Pitroipa – 55e pour Brahimi – 3/5 : Entrée espérée vu la tristesse des 45 premières minutes et qui a inévitablement amené du mieux devant. Notamment, parce qu’il a réussi le meilleur tir cadré rennais du match, sur un dribble mode « fais trois fois le tour de ton slip sans toucher l’élastique ».

Doumbia – 59e pour Doumbia – 3/5 : Entrée audacieuse. Il fallait impérativement gagner ce match et Totonetti a donc sorti l’artillerie lourde en faisant entrer un joueur qui cherche toujours son premier but ou sa première passe décisive avec le SRFC et qui joue milieu défensif. Ça a rajouté de l’impact au milieu, c’est déjà ça.

 

Les autres apparitions

Le duo de dépressifs anal + Non Noté : Vu qu’on a cette fois-ci regardé le match que d’un œil,un œil et demi, on allait pas s’emmerder à tendre l’oreille pour écouter les complaintes de Thierry David sans Jonathan et les expertises de Janol. De même que les titulaires du SRFC n’ont pas à être inquiets de la prestation de l’équipe B, les Jeanpierre et Margotton malgré leur nullité sont assez tranquilles aussi.

L’invincibilité du SRFC Route de Lorient 4/5 : On aurait préféré gagner c’est sûr, mais c’est déjà pas mal de ne plus perdre à la maison même face à un cador du championnat italien avec une équipe B. De toute façon, si vous voulez lire des trucs négatifs sur le SRFC, il suffit d’aller sur n’importe quel site de merde qui parle mal de football. Même Vincent Duluc raconte n’importe quoi sur twitter.

Michel Platini 2/5 : Entouré de Patoche Le Lay et de Pierre Dréossi, il a dû franchement se faire chier. On espère pour lui que Dalmat s’est occupé de son after. Sinon, si ce match peut l’aider à rendre l’Europa league plus attrayante pour la L1, c’est tout bonus.

Jésus 2/5 : On l’a vu à la télé plusieurs fois. Aujourd’hui Jésus est supporter de l’Udinese et il ressemble un peu à Chabal en moins grand et moins costaud.

 

La non apparition

La première victoire du SRFC en phase de poules 3/5 : pas pour ce soir non plus, et à moins d’une surprise en terres madrilènes, pas pour cette année donc. Mais vu que l’élimination semble inévitable depuis le Celtic Parc, ça n’a pas bien grande importance. On est plus pressés maintenant, un peu comme des puceaux qui ont plus de 18 ans.

 

Roazh Takouer vous offre les images avec.
Il vous recommande également de vous abonner à horsjeu.net parce c’est pas cher et parce que c’est important de faire de belles actions à l’approche de noël.
Il vous signale qu’il a toujours un compte twitter qui ne sert pas à grand chose, mais vous pouvez l’y contacter, surtout si vous voulez lui payer un coup.

6 thoughts on “La Breizhou Académie note Rennes-Udinese (0-0)

  1. Bravo pour avoir réussi une académie aussi réussie sur un match aussi moisi.

    « Jebbour est amer. Paradoxalement, en fin de match, certains pensent qu’il a paniqué. »

    « (Pina-Cola Da, grande amatrice de cola entre autres) »

    Du grand art :)

  2. « Des prestations toujours aussi fades qu’une saucisse toulousaine »

    André-Pierre Gignac does not approve this message.

  3. Ayant eu la chance de ne voir que la 2è mi-tps j’ai pu voir une partie correcte, et les latéraux n’ont pas été trop dégueu. C’est plutôt rassurant pour le championnat je trouve.

    Sinon totalement d’accord avec Jordiaz, ma préférée étant celle-là :
    « dribble mode « fais trois fois le tour de ton slip sans toucher l’élastique ». »

  4. Ayant eu la malchance de ne voir que la première mi-temps, j’ai pu voir que les italiens avaient eu de très belles situations défensives.
    Faire ce genre de match devant Platini (dieu le père) et Jésus (dieu le fils) ça expose quand même vachement à un déclenchement immédiat de l’apocalypse.

  5. En même temps dans les détracteurs de Danzé y’avait un bouzeux, y’a pas de mystère, à part Carnot là bas ils ont pas l’habitude des mecs avec la classe.

  6. J’ai bien dormi pendant tout le match. Heureusement la BA est encore là pour secouer mes vieux os. Toujours LE point fort de notre site.
    PS Encore un effort : se faire éliminer de la Coupe de France par une L2 pour mieux viser l’Europe, via le championnat. La vie, Madame Michu, est un éternel recommencement depuis quarante ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.