La Canaris Académie est charette mais note Clermont-Nantes (0-0)

2

Raynald est frais, c’est pour ça qu’on l’aime.

J’aurais bien envie, pour cette académie, de vous demander d’aller voir à mon académie précédente si j’y suis, tellement je suis à la bourre, tellement je sors de deux 0-0 éprouvants, tellement j’en ai marre de la Ligue 2, et tellement la vue de ce numéro 19 jaune et vert floqué D – Le Tallec est pour moi un véritable viol oculaire.

Mais bon, on va la jouer cool, on est pas des enculeurs de mamans.

L’analyse du match est vite faite : en première période, Nantes domine, frappe au but, et conserve sans trop de difficulté le cuir. Et comme face à Metz, on ressassera sans doute longtemps le festival d’occasions manquées, soit par maladresse (Bessat), manque de réussite (Veretout), ou tout simplement mauvais choix (Djordjevic). La fatigue du lundi précédent conjuguée à la sortie prématurée de Ngoyi achèvera de convaincre cette équipe de se contenter du match nul.

Et voilà, alors que nous pouvions être 3èmes après ces deux matchs, nous voilà 6èmes, dépassés par le Troyes de Furlan et le Sedan de Guyot, et toujours devancés par le Clermont de Der Zakarian. Vous avez compris maintenant, le karma, tout ça,… Vivement l’année prochaine que le Istres de Gentili nous envoie en National, après un ultime match perdu face à Sedan, sur un but de Mamadou Diallo.

La dernière place pour la montée va donc se jouer entre ces trois équipes (Troyes, Sedan et Nantes), Clermont risquant fort de dégringoler au vu de sa prestation dégueulasse de vendredi. Pour Nantes, la remontée en L1 dès cette année est quasiment obligatoire si nous voulons conserver nos meilleurs éléments. Sans ça, nous pouvons dire adieu à Ngoyi, Veigneau, Djordjevic, suivis sans doute de près par Trébel et Veretout. Et puis, je commence à me demander s’il ne faudra pas mieux être en L1 l’année prochaine avec Evian, Ajaccio et Dijon (no offense hein) qu’en L2 avec Nice, Auxerre, Sochaux, Lens et le Spartak Monaco…

Bref, il reste une grosse dizaine de matchs pour aller arracher la troisième place, ce serait dommage que tout le travail de Chauvin (et de Baronchelli) soit balayé l’été prochain par Tonton Waldy.

 

Les compos de Vulcania :

Retour au 4-1-4-1 de la première partie de saison. Krychowiak fait l’essuie-glace devant la défense, tandis que Veretout et Ngoyi alimenteront le trident Bessat-Djordjevic-Pancrate. Du coup :

Privé d’Alessandrini (suspendu) et de son meilleur buteur Rivière (blessé au pied et saison terminée), Der Zak’ ne chie pas pour autant dans son froc. Il reconduit son sempiternel 4-4-2 et titularise même Guillaume Moullec. Michel ne doute de rien.

 

Les gars de chez nous :

Riou (5/5) : Il n’a pas eu grand chose à faire, mais ce fût fait parfaitement. Niveau Liguain sur les trois derniers mois, Rudy nous prouve que les prénoms de merde ne sont pas une fatalité dans la vie.

Martins Pereira (3/5) : Très inspiré offensivement, parfois absent défensivement : il retrouve son rythme de croisière, prouvant que la purge de Metz n’était qu’un accident.

Djilobodji (3/5) : Quand il arrête les longs ballons et se contente de jouer simple, quand il monte balle au pied pour apporter le surnombre, alors il devient un bon joueur de L2. En difficulté sur deux actions en seconde période tout de même, où il perd ses appuis et laisse le champ libre à l’attaquant.

Vivian (4/5) : Quel bel homme.

Veigneau (3/5) : Grosse activité dans son couloir. Confronté au côté préférentiel des Auvergnats, il n’a pas lâché, perdant un minimum de duels. Du coup, il a rien branlé en attaque. Tant pis.

Krychowiak (3/5) : A la ramasse contre les (quiches) Lorraines, notre plombier polonais a bien redressé la barre. Des ballons récupérés et ressortis proprement, c’est tout ce qu’on lui demandait sur ce match.

Ngoyi (4/5) : Raynald milite pour la sélection de Granddi pour l’Euro 2012 au poste de relayeur-meneur. Non, sérieusement, il a montré que lorsqu’il avait plus d’espace devant lui, il pouvait quasiment jouer sous l’attaquant axial et qu’il possédait une palette technique intéressante. Sorti sur blessure  et remplacé par Trébel (50′)

Veretout (4/5) : De retour dans le onze de départ, et comme par hasard, le jeu de l’équipe s’en est trouvé fluidifié. Deux énormes frappes qui auraient mérité mieux qu’une claquette du gardien et un frôlement de lucarne.

Pancrate (2/5) : Bon, de l’activité, beaucoup de volonté. Mais cramé à la 60ème. Remplacé par Raspentino (66′)

Bessat (3/5) : Peu en verve sur son côté gauche, il s’est en revanche trouvé plusieurs fois à la conclusion des actions, mais a manqué de réalisme. Raynald recommande un stage à l’école des ailiers-buteurs Monterrubio pour les vacances de février. Remplacé par Le Tallec (84′)

Djordjevic (2/5) : Incertain suite à une entorse contractée face à Metz, le Serbe ne semblait pas à 100% physiquement. Peu d’occasions, du mal dans les déplacements mais une qualité dos au but et dans les déviations heureusement intacte. Précieux à défaut de dangereux, ce qui est un peu con pour un attaquant de pointe.

 

Les gars du banc :

Trébel (3/5) : La comparaison avec Ngoyi est dure pour le rouquin, beaucoup trop imprécis dans le dernier geste. Mais il a apporté son envie et sa capacité de conservation du ballon, donc Raynald a envie de dire banco, a envie de dire 3/5.

Raspentino (non noté) : Très effacé sur le côté droit, et surveillé de près de surcroit. Oui, Raynald fait des rimes riches, comme un symbole du meilleur quotidien sportif de France.

Le Tallec (non noté) : Trois ballons touchés, trois ballons perdus. Elle est belle la formation rennaise tiens…

 

Raynald en a ras-le-cul des streamings pourris de CFoot mais vous file quand même les images du match.

Câlins beurrés.

Raynald Dunoeud.

2 thoughts on “La Canaris Académie est charette mais note Clermont-Nantes (0-0)

  1. Il parait que Le Tallec c’est une reponse a Capron… Ils sont susceptibles les galettes-saucisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.