La Feria-Pont Académie note Arles-Avignon-Monaco (0-2)

Choa d’Arelate remplace Michel Estevanziatao au pied levé.

César: – Tu mets d’abord un tiers de curaçao. Fais attention : un tout petit tiers. Bon. Maintenant, un tiers de citron. Un peu plus gros. Bon. Ensuite, un BON tiers de Picon. Regarde la couleur. Regarde comme c’est joli. Et à la fin, un GRAND tiers d’eau. Voilà.
Marius : – …Et ça fait quatre tiers !
César : – Exactement. J’espère que cette fois, tu as compris ?
Marius : – Dans un verre, il n’y a que trois tiers.
César : – Mais, imbécile, ça dépend de la grosseur des tiers !
Marius : – Eh non, ça ne dépend pas. Même dans un arrosoir, on ne peut mettre que trois tiers.
César : – Alors, explique moi comment j’en ai mis quatre dans ce verre.
Marius : – Ça, c’est de l’arithmétique.
César : – Oui, quand on ne sait plus quoi dire, on cherche à détourner la conversation.

Fanny, de Marcel Pagnol (1932).

De lui, nous ne savons que peu de choses. Bucco-rhôdanien de naissance, il fut abandonné un soir de novembre par sa famille sur l’aire d’autoroute des Cantarelles avant sa rénovation, quelque part entre Arles et Saint-Martin-de-Crau. Recueilli par un couple de sangliers provençaux d’origine juive slovaque, il exerça ses instincts bestiaux primaires très jeune en compagnie de ses frères adoptifs marcassins dans les vastes champs de foin de sa contrée natale. Doté d’un acuité visuelle supérieurement développée et d’une ouïe extrêmement fine capable de capter RMC en modulation de fréquences, il hante les nuits des braves gens et des fidèles de Téléfoot. Combattant le turn over et les pièges du hors-jeu, il enfile la nuit venue son costume sombre comme son âme. Torturé par ses démons intérieurs, l’abus de Suze et par le 4/5/1 de Pablo Correa, il fait régner le respect des tacles à la carotide, des lassérations de crampons de 16 sur terrain gras et l’anti-fair play. De lui, nous ne connaissons que son nom: Choa d’Arelate. Choa d’Arelate est prétentieux, ne vous aime pas et vous le fait savoir.

Point de sémantique: c’est l’AC Arles qui joue car c’est l’équipe d’Arles et point celle de la Cité des Papes. Le double A n’est pas l’appellation officielle du club. Merci donc d’éviter toute combinaison foireuse mélangeant les 2 noms du style « Arléso-avignonnais ». Si ça peut aider Johan Micoud… En plus, c’est moche. Ainsi, préférez les appellations « Arlésiens » et « Acéistes ». Néanmoins, nous remercions les Vauclusiens de nous offrir un toit et une soupe chaude depuis 2 ans.

L’Arlaten Masochiste Football Club a une nouvelle fois régalé son public du Parc des Sports en se faisant savater par une équipe monégasque pourtant faiblarde. A cette occasion, grâce au dénommé Lorenzi, l’AC Arles a inventé le concept de jouer tout le match à 10. On dit merci qui? M’étonnerait quand même pas si ACA-ASM devenait une affiche du lundi soir sur Eurosport la saison prochaine. Jean-Luc Arribard here we come!

Planté (3/5): peut-être son ‘meilleur’ match sous les couleurs Acéistes. Rassurant par ses sorties jusqu’au but de Moukandjo où, il ne peut que repousser la frappe de Coutadeur sur l’ancien Croco nîmois. Impuissant sur le pion de Park. M’enfin, faudra faire quelque chose pour son maillot. Mauve et gris c’est affreux, même pour descendre les poubelles.

Lorenzi (0/5): homme du match après seulement 1 minute de jeu. Ouverture de Niculae pour Park, faute à l’entrée de la surface sur le Coréen, carton rouge, merci d’être venu. Encore un brillant transfert réalisé pendant le mercato hivernal. Un type jamais titulaire à Brest, entré 3 fois en jeu depuis août, ça sentait pas le Mr Propre fraîcheur lavande.

Baldé/Pavon (3/5): on ne peut leur donner moins dans la mesure où ils ont fait ce qu’ils ont pu. L’ancien joueur du Celtic et l’ancien Merengue sont en bout de course mais pourront faire illusion une année de plus en L2.

Fanchone (1/5): pas le niveau L1, pas le niveau L2, à peine niveau National en étant gentil. La façon dont il se fait prendre le ballon par Alonso sur le 2ème but monégasque est indigne d’un joueur de foot corpo. Et en plus, il râle et file direct aux vestiaire quand il est remplacé Nanou Corrèze à la 78ème.

Laurenti (3/5): se bat, faire mine d’y croire. On n’en demande pas plus. Peut-être aussi parce qu’il ne peut pas faire plus. N’usurpe pas son brassard.

Ayasse (4/5): comme d’hab, le meilleur Arlésien sur le pré, celui qui a le plus d’avenir. Bref, celui qui a été indispensable la saison dernière, qui aurait dû être le taulier du milieu depuis le début et qui partira sous de meilleurs cieux.

Rocchi (3/5): complémentaire avec Ayasse. Sans être transcendant, il a essayé de compenser le déficit numérique.

Ghilas (1/5): sa spécialité? Prendre le ballon et courir, courir, courir sur le côté droit, se rendre compte que, ah tiens!, il y a la ligne de sortie de but, reculer, attendre, faire une passe en retrait ou paumer la gonfle. Remplacé à la pause par N’diaye et son accélération fulgurante qui ne fera pas de vieux os sur les bords du Rhône.

Kermorgant (3/5): tente des choses beaucoup trop compliquées pour le niveau de ses coéquipiers. Voit les choses avant, quand ses acolytes arrivent à peine à réussir un contrôle. S’il est conservé la saison prochaine, les supporters acéistes verront quelques éclairs de lumière.

Dja Djédjé (1/5): bégaye son football aussi bien que son nom le laisse suggérer. Remplacé par Cabella à la 74ème, dont il faudra bien qu’on nous explique pourquoi il n’est pas titulaire et rentre quand le résultat est plié.

Hadzibegic: laisser croire que son équipe sera tournée vers l’offensive alors qu’il aligne 7 joueurs à vocation défensive, c’est pas mal. A enfoncé une porte ouverte en déclarant que l’ACA n’avait pas le niveau de la L1. Rencontrera Salerno dans la semaine pour évoquer son avenir. Darling you gotta to let me know: should I stay or should I go?

Supporters acéistes: surclassés par les ultras monégasques. Encore plus triste que la défaite.

Choa d’Arelate

8 thoughts on “La Feria-Pont Académie note Arles-Avignon-Monaco (0-2)

  1. Le problème est qu’on a pas du tout entendu les supporters aceistes, dejà qu’avant on les entendait pas trop. Dommage, ce carton rouge apres 67 secondes de jeu, ça te tue le match et ça te le rends ennuyeux à souhait, dejà qu’il ne s’annonçait guere passionant.
    Sinon je suis d’accord, avec tes notes, tres bonne acad’.
    Oui Dudu etait au stade et donc la meringue acad’ repose sur ce couillon de Robert Carlos

  2. C’est la première fois que je vois les termes Planté et « Rassurant par ses sorties » aussi près l’un de l’autre.
    Bonne acad’ pour le reste et bravo pour la combativité!

  3. @DudU: de ce que j’ai pu voir, la banderole des Suportaïre Arlaten n’a pas été déployée, je ne sais pas encore pourquoi. Lorenzi est juste catastrophique mais apparemment chez nous c’est une marque de fabrique!

    @Michel: d’où l’utilisation de guillemets! Mais pendant 30 minutes, il a été correct. Ouais, à moi aussi ça m’a fait tout bizarre. Merville reste au-dessus.

  4. Enfin, le Choa sur HJ.net, c’est un petit évènement. Arles va retourner en L2 mais on va espérer une amélioration de la structure du club pour une pérennisation dans l’élite. La bise Choa.

  5. Juste une petite précision, si tu as trouvé Alonso sur le terrain, c’est que tu as du regardé le match aller… C’était pas plutôt Lacombe?
    Sinon bien d’accord avec Kermorgant. Mais je peux pas être objectif avec un mec qui a joué à Reims!

  6. @Bob: ah ouais, j’ai eu une putain d’absence effectivement! L’abus de Suze certainement. D’autant plus qu’il a failli signer chez nous l’Alonso. Merci à Moustache d’avoir été viré juste avant qu’on le signe. C’est Adriano qui a chouravé la balle. Putain de noms espagnols!
    Est-ce que tu as le même raisonnement avec Kermo qu’avec P.Ménès? Sûr que non.

    @Robespierreback: ma réputation me précède visiblement! J’ai bin une idée de qui tu es derrière ce pseudo révolutionnaire mais il me faudrait un indice. On se voit à la feria de toutes façons. Pour ce qui est de l’amélioration du club, le centre de formation est en route après 2000 ans d’attente tandis que l’équipe s’entraînera vraisemblablement à Avignon. Fini les journées à bronzer à Fournier cet été. Tout fout l’camp! Des bisous.

  7. Tu bois de la Suze ?

    sinon pour Lorenzi, désolé, c’est la faute de Faruk, il l’aime bien apparemment… Nous on était pas mécontent de le voir partir, par contre je suis sur qu’on a essayé de vous refourger N’Tame vu que vous avez l’air d’aimer les défenseurs limités passé par Brest (Je ne critique pas du tout l’implication de Laurenti qui s’est toujours donné à fond)
    Vous avez bien fait d’refuser.

  8. @Jean-Louis: N’Tame rime avec rétame donc il n’a pas dû être loin de faire un tour par chez nous. Pour Lorenzi, ç’aurait pu être pire: vous auriez pu nous envoyer Miossec et Nolwenn!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.