La Forez académie note Arlavignon-Saint Etienne (0-1)

3 points et c’est tout.

Un match piège : voilà ce qu’on pouvait dire avant ce match. Arles venait de prendre une branlée monumentale face à Lille, et devait réagir pour sauver ce qui pouvait encore l’être. Et souvent dans ces cas là, les Verts se font un plaisir de jouer les victimes expiatoires. Du côté stéphanois, pas de Matuidi blessé ce qui n’ajoute pas de la sérénité, loin de là. Au final, un match dominé de bout en bout par les Verts, mais un seul but de marqué. Perso, je faisais dans mon froc à chaque nouvelle occasion de loupée, craignant la Janade (les pieds dans le béton sur un ballon aérien dans la surface et but à bout portant), ou une Ebondade (relance/passe en retrait foirée, csc,…). Finalement rien de tout ça n’est arrivé et les Verts repartent avec les 3 points, et c’est tout.

 

La compo

=============Janot===============

Ebondo===Bocanegra==Monsoreau===Ghoulam

=============Guilavogui======================Perrin=======

Battles==========Alonso=====================Payet

=============== Rivière ===============

 

Retour au 4-5-1 classique du début de saison. Défense habituelle depuis plusieurs matches avec la charnière Bocanegra-Monsoreau. Perrin retrouve une place de titulaire aux côtés de Battles, qui fait lui aussi son retour dans le 11 de départ. Devant, Alonso prend la place de Sako, et sera épaulé par Payet. Rivière sera seul en pointe.

 

Les faits de jeu

6ème : Alonso tire dans le petit filet sur une belle ouverture dans le dos de la défense.

8ème : tête de Rivière sur un bon centre. Au dessus.

18ème : frappe du gauche de Payet. Planté se couche bien. 22ème : unique occasion pour Arles-Avignon. Sur un contre, Kermorgant tire, Janot détourne du bout des doigts et Ebondo dégage en catastrophe en corner.

30ème : Payet lancé à pleine vitesse est taclé par derrière par Baldé et percuté par Planté. Guy Roux hurle qu’il n’y a pas faute. Mouais… Baldé touche la balle pas sûr que Planté ne déséquilibre pas Payet. Dans tous les cas, ce pénalty (et le carton qu’il prend dans la foulée) récompense Baldé pour l’ensemble de son oeuvre depuis le début du match (dont une magnifique De Jong). Pénalty transformé par Alonso qui s’embrouille avec Planté quand il veut aller chercher le ballon au fond des filets.

35ème : Baldé découpe Battles à la Di Méco style. 2ème jaune donc rouge. C’est le 2ème match consécutif que les Verts vont jouer en supériorité numérique.

47ème : Enorme occaz des Verts avec Ghoulam qui centre et c’est dégagé en catastrophe par Pavon. Sur le corner qui suit, Bocanegra envoie une mine à bout portant mais au dessus.

58ème : Payet casse les reins à Aït Ben Idir (un peu comme Mancini face à Réveillère), frappe enchaînée mais ça finit sur le poteau.

70ème : ouverture lumineuse de Payet pour Sanogo qui croque comme un gros porc. 86ème : rebelote avec les mêmes joueurs. Et même résultat…

90ème : Payet qui tergiverse, qui ne frappe pas. Ben au final pas de 2ème but.

 

Les notes

Janot (3/5) : pas spécialement rassurant sur les rares interventions qu’il a eu à faire. Mais pas de but encaissé, donc rien à signaler.

Ebondo (3/5) : match transparent. Il a joué ?

Bocanegra (3/5) : pas de soucis pour le Ricain.

Monsoreau (3/5) : quelques bonnes interventions, mais quelques ratés aussi.

Ghoulam (3/5) : toujours autant porté vers l’avant, combine de mieux en mieux avec Payet.

Guilavogui (2/5) : beaucoup de passes ratées, peu d’interventions et de ballons grattés. Petit match.

Perrin (3/5) : match sans relief pour le capitaine. Déjà, il ne s’est pas blessé pour son retour.

Battles (3/5) : bon match du vétéran qui devrait prolonger pour une saison de plus. Une bonne nouvelle. Remplacé par Sako (non noté) à la 86ème. Trop peu de temps de jeu pour se mettre en valeur.

Alonso (3/5) : assez combatif, on l’a plus vu que sur les derniers matches qu’il a disputé. -1 pour son pénalty tiré comme une merde, mais +1 parce qu’il le marque quand même. Remplacé par Landrin (non noté) à la 76ème. Pas vu, pas pris.

Payet (4/5) : il n’a pas marqué mais provoque le pénalty. Un tir sur le poteau à son actif + 2 ouvertures lumineuses vers Sanogo qui vendange les offrandes de Saint-Dimitri. Le meilleur sur le terrain, et de loin.

Rivière (2/5) : encore le sale boulot pour Manu qui s’est procuré quelques occasion mais rien de bien transcendant. Match difficile pour lui alors qu’on a joué à 10 pendant plus d’1h. Remplacé par Sanogo (non noté) à la 63ème, qui a croqué ses 2 seules occasions. Même avec 30 min de plus, il n’aurait jamais marqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.