La Gones académie note Bordeaux-Lyon

19

Torben Pfannkuch est content et ça se sent.

Notre académicien Torben Pfannkuch se sent de plus en plus chaud…

Mwahaha! Enfin! Hop, ce sera tout pour introduire ce match, l’essentiel est dit.

Lloris: 5/5. Pourquoi mégoter hein? A mes yeux, il ne peut rien sur le but, à moins de faire une Koné sur Cissokho (pour ceux qui ne se rappellent pas ce qu’est une Koné chez Hugo, c’est une sortie « à peine » musclée.). Sur la barre trouvée par Diarra, il semble y être. Et sort la parade qu’il faut chez Wendel. Finalement, ce dernier, il bouffe la qualif des Bordelais par deux fois non? Et c’est Lloris qui est responsable. Le grand bonhomme du match et même de la Ligue des Champions des Lyonnais.

Boumsong: 4/5. Oui, un peu haut la note, mais sans les décimales… Après lui avoir tant cassé de sucres sur le dos, je lui reconnais un bon match. Tant dans l’engagement, le jeu de tête défensif et le positionnement pour une fois percutant, que dans l’état d’esprit, digne d’un capitaine. Le grand frère d’Aly, remettant sur le droit chemin le jeune en train de se foutre en l’air. Un beau sujet de téléfim tiens… Espère-t-il une place à Arsenal après avoir vu la très mobile paire Silvestre – Campbell et se défonce-t-il pour cela? Vise-t-il carrément la place de Gallas? Vous le saurez dans un prochain épisode…

Cris: 3/5. Pas moins bon que Boumsong, mais c’est plus habituel donc l’effet de surprise joue moins. Il réalise un bon match nul avec Chamakh: il le neutralise, et c’est 1-1 au niveau des penalties sans doute oubliés. Le magnifique mouvement de judo du Bordelais contre la poussette du policier qui a pu compter sur la cinéma de son vis-à-vis pour bien s’en tirer.

Cissokho: 2/5. Son principal mérite est de finir le match parce que bon… Il est le symbole de la permissivité de l’arbitre de ce soir, ceci étant il le fut dans les deux sens. Auteur d’un quart d’heure où il est à deux doigts de quitter le terrain, il a fait étalage de sa nervosité, qui n’est sans doute pas dû à une rage de temps. Un peu cuit en fin de match, il a quand même livré sa partition habituelle pendant le reste du temps…

Réveillère: 3/5. Il disputera sa première demi-finale. Le joueur le plus expérimenté de la bande a sorti un match solide et ne s’est pas fait dessus face à l’enjeu. Quelques mésententes avec Bastos un brin dommageable et un jeu vers l’arrière sous la pression, mais Réveillère c’est du solide: trois bouts d’herbe et il vous fait un genou en béton armé, prêt à disputer soixante matchs. Une recette à vendre pour Alou Diarra et Pat Vieira?

Gonalons: 2/5. Pendant un temps ce fut la mitrailleuse lourde: tous les ballons à portée finissaient par se ramasser un pointu direction les tribunes, quand bien même c’était du rond central. Moins de faute que d’habitude, ce qui n’est pas un luxe. Une frappe risible. Et sa biscotte régulière. Dans son élément, mais moins percutant que d’habitude, il ferait presque croire que Bordeaux est largement supérieur à Liverpool. On peut plaisanter, mais à ce point, c’est douteux…

Toulalan: 3/5. Le débat est ouvert: Gourcuff redescendait parce qu’il pensait mieux relancer ou qu’il en avait marre d’entendre Toulalan lui fredonner les Lacs du Connemara pour chaque ballon touché? Employé en marquage strict sur Gourcuff en deuxième mi-temps, il a participé à sa manière à la grosse tortue lyonnaise, en ralentissant le jeu bordelais. Une talonnade de tentée aussi. Ratée sans grande surprise…

Bastos: 3/5. Christian Jeanpierre affirme qu’il voulait imiter Roberto Carlos sur son coup franc. Il n’a donc pas compris que Michel ne sait les tirer que comme cela. Et comme Bakayoko, comme le démontre son double hommage: salutation à Gourcuff en lui explosant les abdos puis reprise à faire pâlir d’envie Johnny Wilkinson. Un peu moins en verve que dans ses matchs précédents, il a quand même livré une grosse prestation, une nouvelle fois. Jusqu’à son passage en attaquant de pointe, où il ne servait qu’à presser la défense…

Delgado: 4/5. Ses qualités de conservation de balles ont été un atout précieux: avec autant de ballons joués que Bastos, il a deux fois plus de temps de possession. Avec vingt ballons de moins que Gourcuff le temps de possession est le même. Tout l’art de savoir garder une balle résumé en quatre-vingt-dix minutes. Les nains argentins sont à la mode et à la fête en ce moment et il en profite le bougre. Et nous aussi parce qu’il agrémente ça de gestes techniques efficaces, donc beaux.

Kallström: 2/5. Une position encore plus bâtarde que d’habitude pour lui. Même Kim a dû se pincer en écoutant les consignes du coach qu’il a appliquées sur le terrain, parce que ce fut un grand moment pour lui. Coincé à mi-chemin entre l’idée de défendre pour empêcher les Bordelais de marquer et de contre attaquer, il s’est donc trouvé que Puel lui a demandé de couvrir les deux fonctions. Problème: Kim est un joueur normal, bon, mais normal. Il ne sait pas et ne peut pas faire ça. Résultat: un match mitigé de sa part, avec beaucoup de déchets…

Gomis: 2/5. On sent les efforts, mais l’élève Gomis n’est pas mis dans des bonnes conditions. Dans l’espèce de kick and rush joué au début, il manquait une donnée fondamentale côté lyonnais: il faut une pointe relativement rapide. Ca, Gomis ne l’est pas. Quelques ratés agaçants plus tard, il en reste un match ingrat. Surtout que les tirages de maillot n’aident pas sa vitesse de pointe gastéropodique…

Les entrants:

Pjanic (pour Gomis 66e): 2/5. Dix ballons touchés, souvent par terre, Miralem a passé un sale match où il a principalement défendu en densifiant le milieu. Pas de chance, c’est plus un joueur offensif, mauvaise pioche…

Bodmer: (pour Boumsong 77e): non noté. Il n’a quasiment pas eu de ballons à jouer: un centre dégagé en corner, un centre dégagé de la tête en touche. Un blindage renforcé de l’axe lyonnais, mais pas plus que les autres. On note cela comment hein?

Ederson: (pour Bastos 87e): non noté. Principalement là pour le féliciter de ses efforts consentis ces derniers temps. Le Hansa Rostöck se rapproche… Sinon, je vois pas…

Si comme Torben et les académiciens de horsjeu.net, tu soutiens un club, manque d’objectivité et de patience, écris nous à editeur@horsjeu.net pour faire des essais et créer ton académie.


19 thoughts on “La Gones académie note Bordeaux-Lyon

  1. Boum,Hugo et Chélito méritent ces belles notes.
    Chélito aurait pu avoir 5 si il avait quelqu’un à qui faire la dernière passe.
    Boum, tout comme Cris,on fait parlé l’expérience grâce à leur science du placement et le vice jamais perdu pour Cris.
    J’aurais été plus clément pour Gomis.
    Certes, on le sait depuis longtemps, ce n’est pas le buteur espéré lors de son arrivée à Lyon.
    Toutefois, par sa conservation du ballon, il a permis à l’équipe de remonter.
    Quand il est sortit, c’était plus dur et chaque fois qu’un lyonnais avait la balle devant, il était tristement seul.

    Ce que je retiendrait de ce match c’est ce mot de soulagement : OUF !

  2. Physiquement je crois que les deux équipes ont fini sur les rotules ! Et plus Bordeaux que Lyon d’ailleurs, parce que si l’OL a fait la tortue (ou le hérisson ?), les Girondins ont fait des gros efforts, insuffisants. Mais je pense que Lyon est très costaud défensivement : qui aurait dit ça il y a 4 mois sans être la risée du monde du football ? qui aurait cru que Boumsong obtiendrait un 4/5 de notre ami Torben cette saison sans s’étouffer avec sa bière ? Par contre, c’est sûr dans ces matches, sans Lisandro… bah c’est pas pareil quoi ! Le tueur de la pampa a manqué hier soir, pas grave, on est qualifiés, et Butt le bien-nommé n’a qu’à bien se tenir !

  3. « rage de temps » ou de « dent » Torben ?

    Bon étant totalement neutre, je pense que Lyon s’en sort très bien. Cissokho merite un rouge direct sur Wendel, et à 11 contre 10 je pense que Bordeaux pouvait planter au moins un second but…surtout en LdC..Quand tu vois pkoi Drogba s’est fait sortir, it’s a fucking amazing disgrace qu’Aly reste sur le terrain…

    Sinon Delgado est vraiment très bon. Attention au Bayern quand même, c’est pas le même qui a affronté Bordeaux.

  4. pour le coup franc dans le bide de Gourcuff, c’était tactique pour amoindrir Les girondins, il n’imitait pas Roberto Carlos mais R Koeman au Barca qui disait qu’il tirait toujours le premier coup franc dans le mur pour que les adversaires laissent des trous pour les coup franc suivants

    sinon d’accord avec les notes, et bon courage aux lyonnais pour la demi.

  5. @ jah: ouf, c’est mon sentiment à la fin du match. Pour Gomis, je voulais mettre plus, mais ca ne mérite pas un trois. Disons que je ne comprends pas la notion de mettre un pivot esseulé en pointe. C’est aussi bête que Kallström en semi récupérateur…

    @ Hervé: tout à fait, Boumsong a vraiment assuré hier. Dis toi que je lui avais collé cinq initialement et que je me suis ravisé pour un quatre bien mérité aussi. Franchement, il a montré sur ce match ce qu’on attend de lui depuis longtemps. A reproduire donc.

    @ Moké: nous sommes sur la même longueur d’ondes. Il mérite deux fois l’expulsion: pour sa poussette sur Wendel et sur le vilain tacle sur le meme bonhomme quelques minutes plus tard. Il m’a réellement fait peur.

    @ jfb : oui, aussi. Mais c’était plutôt amusant de le coupler avec sa reprise dans les nuages sur le coup.

  6. @ Torbenen fait je l’ai pas vu la reprise dans les nuages, je m’étais penché pour attraper une bière

    @ anonyme, concernant les commentaires de TF1, je les ai trouvé beaucoup plus calme qu’à l’aller, Larqué n’a pas trouvé de bouc émissaire sur qui hurler et il s’est limité dans les répétitions et autres onomatopées

  7. Larqué a justifié ses commentaires pro-bordelais par le fait qu’il se trouvait à Bordeaux (RMC After-foot).

    Et au match aller c’était quoi la justification ?

  8. Donc d’après sa logique (à JM Larqué), ses commentaires pendant la coupe du monde seront pro-Afsud.
    et ses commentaires contre le Bayern à Munich seront pro-Bayern

    et en 1940, il aurait été du côté de Pétain

    En fait pas étonnant

  9. Pas de bouc émissaire ? Et Sané c’était quoi alors ? Il n’arretait pas de dire qu’il était en retard sur des passes de Planus un peu longue. C’était d’ailleurs bien drole quand Planus a refait la même à Chalmé et que là par contre c’était la passe qui était mauvaise.
    Sinon Cissokho c’est fou en effet. Tout comme le nombre de joueurs sous le coup d’une suspension pour le match retour contre le Bayern.

  10. @jfb : pas de politique ici silvouplait mr Jfb.

    De Vichy nous ne parlerons que de son eau et ses pastilles rafraichissantes…Ne m’oblige pas à modérer. J’ai reçu mon taser, j’ai hâte de l’utiliser pourtant…

    Larqué est fan des verts, il ne peut être pour Lyon les enfants… Vous avez déjà vu Luis Fernandez parler en bien de l’OM sans se retenir de vomir ? là c’est pareil.

  11. C’est vrai pour les cartons.
    C’est bien que le match retour soit à la maison mais si la moitié de l’équipe est suspendue se sera moins facile.

  12. Bien vrai jah, mais les joueurs incriminés devraient bien jouer le coup, le seul qui me fait peur c’est Toulalan.
    Concernant les commentaires : que peut-on demander à 3 mecs du sud-ouest dont un qui a joué à Bordeaux. Ces commentaires étaient à vomir, mais j’en parlait à Torben : CJP était moins subjectif qu’au match aller. Le 3-1 lui aurait-il fait retourner sa veste où les responsables de TF1 lui ont fait comprendre qu’un vert sénile et un ancien bordelais courte-botte n’était pas des plus objectifs lors d’un Lyon-Bordeaux ? En tout cas Lizarazu me fait de plus en plus penser à Xavier Gravelaine dans son analyse du jeu : et dire qu’il critique Domenech…

  13. Ah ! Félicitations à Hors jeu qui vient d’avoir (il me semble) son premier point Godwin non-footballistique.

  14. pardon Mr Moké

    @ nashnash, je réitère, je n’ai pas trouvé Larqué très vindicatif contre un joueur en particulier, mais je ne devais pas être assez concentré

  15. et le pire c’est que c’est même pas fait exprès

    plus ça va et plus Larqué m’enerve

    à un point que je fais des comparaisons à la c.. qui n’ont pas lieu d’être

  16. Bah ok très bien j’avais compris. Alors pour avoir le dernier mot je réitère qu’il a continué ce qu’il avait commencé la semaine dernière, à savoir nous faire comprendre que le pauvre petit Sané qui vient de DH n’est vraiment pas au niveau quand il s’agit de jouer dans le cour des grands. Y’a un moment c’est bon on a compris, d’autant qu’on pourrait au contraire dire qu’il s’en sort très bien (oui je suis d’accord avec la note de Jean-Claude)

  17. 5 pour Lloris alors qu’il ne fait qu’un arrêt sur une tête, puissante certes, mais qui lui vient dessus ? Ok. Je veux savoir combien il a eu à l’aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.