La Scapulaire académie note Bordeaux-Lyon

16

Jean-Claude Beize en veut un peu à la terre entière…

Jean-Claude Beize carrément goutedé fait quand même semblant d’être fair-play..

Et oui il est des soirs comme ca où il faut accepter la défaite. Même si l’adversaire n’était pas plus fort, même si les décisions arbitrales n’ont pas été en notre faveur, tant pis c’est pas grave, nous sommes morts avec nos idées, notre conception du football et personne n’a à avoir honte du résultat de ce soir. On aurait certes pu faire mieux mais qu’importe, cette génération nous aura fait rêver et la France du foot avec. Car ne vous trompez pas, avec leur vision du jeu cynique les lyonnais n’ont ce soir toujours pas réussi à s’attirer l’approbation du football car ce soir le foot français a vibré pour nos amis girondins. Félicitations à eux pour nous avoir fait croire au miracle et j’espère qu’ils sauront se relever pour un deuxième titre de champions. Bravo aussi aux supporters girondins qui ont été à la hauteur du rendez-vous. Passons maintenant aux notes:

Carrasso (3): Il n’a pas eu grand chose à faire mais il s’est montré au niveau. Autoritaire sur les coups de pied arrêtés adverses il a rapidement fait comprendre aux lyonnais que leur salut ne passerait pas par leur attaque.

Sané (4): En marquage individuel sur Bastos, il a très bien joué son rôle. Quand les Lyonnnais ont abandonné le jeu, il a essayé d’apporter plus au jeu offensif malheureusement ses qualités techniques ont été trop limitées pour pouvoir faire illusion. De l’envie à revendre par contre, sur ce point là il est irréprochable.

Ciani (3): Tout de suite, avec Planus à ses cotés il a un autre niveau. Impérial aux duels, il a certes pu paraitre peu serein, mais aucune de ses erreurs n’a amené d’occasions franches. Par contre il aurait pu se montrer plus entreprenant offensivement alors que les lyonnais nous avait complètement abandonné la possession du ballon.

Planus (3): Le patron est de retour. Rien à dire, au four et au charbon ses tacles glissés ont toujours la même efficacité. Un match exemplaire défensivement. Par contre un gros déchet à la relance l’empêche d’avoir une note plus élevée. Ceux qui n’avaient pas compris que Bordeaux sans Planus n’est pas un vrai Bordeaux savent maintenant pourquoi.

Trémoulinas(4):  Alors certes son erreur au match aller peut être à la source de notre élimination, mais ce soir rien à dire. Offensivement indispensable et défensivement propre que lui demander de plus. Il va même gagner un duel de la tête contre Gomis dans notre surface de réparation! Et puis sa passe décisive vient après une action collective d’une telle beauté que l’on ne peut que s’incliner devant une telle vista. Qui a dit qu’il était ridicule face à Cissokho si fébrile ce soir?

Diarra (3): Captain Courage a tout donné jusqu’à la blessure. Impérial dans son rôle de piston entre la défense et le milieu bordelais il a montré pourquoi il était indispensable au collectif girondin. Sa reprise de volée méritait un meilleur destin vu la merveille qu’il nous a distillée. Dès qu’il a été atteint physiquement Bordeaux a eu beaucoup plus de mal à construire le jeu.

Plasil (4):  Resplendissant dans son rôle de milieu relayeur, comme au match aller il nous a fait admirer sa technique et sa combativité. En plus il est très influent dans la construction du jeu bordelais. Sur les 2 matchs il a été sans aucun doute le seul à être vraiment au niveau avec Marouane.

Jussié (1): Invisible jusqu’à la 20ème minute, ce qu’il nous a montré par la suite ne nous a pas vraiment rassuré. Placé en « fausse patte » côté gauche il n’a jamais pu se mettre en position de repiquer au centre ni d’effectuer de bonnes passes en profondeur. Inutile au possible il a été encore plus invisible en deuxième mi-temps. Le coach l’a sorti 60 minutes trop tard.

Wendel (2): Placé coté droit pour la première fois de sa vie, c’est un pari raté! il n’a lui non plus jamais pu repiquer pour frapper de son pied gauche. Du coup il n’a jamais pu centrer et s’est retrouvée bien inutile. Sa précision sur coup de pied arrêtés sauve son match.

Gourcuff (2): Il a régalé 2-3 fois la galerie pour un résultat bien maigre. Il rate une tête qui pouvait donner rapidement l’avantage à Bordeaux. Pour gagner un grand match dans une telle configuration (4-2-3-1) une équipe a besoin d’un numéro 10 décisif. Malheureusement Yo ne l’a pas été.

Chamakh (4): Irréprochable comme d’habitude. On ne peut tarir d’éloges sur un tel joueur. Il mérite sa statue sur la place de la Victoire (à la place de la tortue qui sert à rien, vous voyez?).  Combien de duels aérien a-t-il livré? Combien de relances dégueulasses a-t-il nettoyé? Sur les 2 matchs il met les 2 buts bordelais. Un EXEMPLE!

Remplaçants:

Chalmé (2): Il a essayé d’apporter ce qu’il pouvait. Des centres néanmoins trop imprécis.

Gouffran (1): Est rentré alors que les lyonnais avaient déjà bétonné. Du coup il n’a pas pu montrer grand chose. Il n’a pas su insuffler une nouvelle dynamique.

Cavenaghi (dégouté): Quel est l’interet de le faire rentrer alors que ca fait 20 minutes que les lyonnais ne jouent plus? Le pauvre n’a pas pu toucher un ballon. Il mérite mieux que ca.

Bon ben voila cette belle aventure européenne se termine, merci aux girondins pour tous vos efforts, lyonnais escusez moi de ne pas être passionné par votre incroyable panache mais le tour prochain je supporterai le Bayern. Eum sine gloria uinci qui sine periculo uincitur…

Si comme Jean-Claude Beize avec Bordeaux, et les autres académiciens, tu soutiens un club, manques d’objectivité et de patience, écris nous à editeur@horsjeu.net pour faire des essais et créer ton académie.


16 thoughts on “La Scapulaire académie note Bordeaux-Lyon

  1. Déçu déçu déçu… pas loin du tout mais la marge de manœuvre laissée par le match aller était vraiment très étroite. Les faits de jeu comme les appelle le coach ne nous ont pas souri, sans que ce soit scandaleux. Je dirais même qu’on a quelques « Ravanelli » dans les rangs qui m’agacent un peu et qui en amplifiant tous les contacts ont pu dissuader l’arbitre de siffler. Mais fier fier fier de ce qu’ont montré les hommes au scapulaire.
    Et pour les notes, j’aurais vu Planus beaucoup plus haut tant son retour et ses interventions ont apporté à la défense.

  2. Lyon n’a peut être pas gagné sa qualification avec panache au retour, mais vouloir faire de l’OL le grand méchant sans coeur et nous dire que les Bordelais sont des martyrs je ne suis pas d’accord.

    Lyon a été pauvre offensivement, notamment en étant privé, a cause d’une erreur d’arbitrage grotesque, de son meilleur joueur offensif Lisandro. Avec lui sur le terrain, le match aurait été plus consistant de la part des Rhodaniens en attaque, j’en suis persuadé.

    Il n’y a pas de quoi être fier du match de l’OL quand on est Lyonnais, sauf si l’on se dit que cette performance défensive face a des Girondins décomplexée est de bon augure avant une demi-finale face a un club expérimenté comme le Bayern Munich.

    Quoi qu’il en soit, je serais pour Lyon jusqu’au bout de la compétition, car non seulement cette qualification est une récompense pour un groupe qui a sorti le Real et fait ravaler sa gomina et son orgueil a CR9, qui a montré de grosses qualités d’abnégation et de persévérance, mais c’est aussi la récompense pour Jean-Michel Aulas, décrié par tous les supporters lambda des autres clubs francais, mais respecté par tous les autres présidents de clubs, respecté a Lyon et en Europe.

    10 qualifications d’affilée en LdC, je trouve que la récompense est belle cette année et belle, et tant pis si c’est au dépends de Bordelais qui ne l’oublions pas, n’ont pas sorti de grosses prestations face a l’Olympiakos en 8e, mais qui se sont qualifiés. A ce moment la, les supporters Bordelais ne se plaignaient pas de l’absence de folie dans le jeu de leur équipe il me semble.

  3. Si on n’a pas Jussié en début de match, c’est aussi parce que CJP le confondait tout le temps avec Wendel.

    J’avais presque l’impression que Lyon était un club étranger : La majorité des articles étaient pro-bordelais, sans compter les commentaires sur TF1.
    Je ne sais pas si c’est parce qu’on encourage la tortue qui essaie de rattraper le lapin, ou si nous autre français préférons les 2eme.

    En tout cas, belle aventure européenne pour les Girondins. Dommage que l’an prochain ils n’aient plus l’effectif pour en faire autant.

  4. moins vindicatif que Trétré mais d’accord sur un point, je serais pour lyon en demi, par respect pour le travail d’Aulas: les résultats et la régularité en évitant de mettre en péril le club avec des magouilles

  5. Bon, Torben aurait mis un point de plus à Planus. Rien que pour l’aura mentale du bonhomme sur sa défense. Un vrai état d’esprit de capitaine. Franchement, il a été simplement énorme.
    Je suis tout à fait d’accord sur les contacts surjoués. Comme je l’ai dit dans la Gones Académie, il y a péno sur Chamakh quand Cris le pousse. Mais votre attaquant en rajoute une tonne donc se fait gruger.

    Après, vous faîtes un beau match, il n’y a rien à redire. C’est votre défense gruyère du match aller qui vous élimine. Et aussi la gentillesse de l’arbitre pour Cissokho sur ce match. Pas de panache de notre côté, mais simplement du froid réalisme. Avec deux buts d’avance, et surtout à 1-0 pour vous, nous n’allions sûrement pas jouer les esthètes super offensifs. C’est frustrant, c’est stressant, mais c’est le jeu. Cela n’enlève rien au beau parcours bordelais quand même, parce que l’expérience prise là, elle restera.

  6. Produire du beau jeu, mériter de gagner, passer à côté d’une qualif’ par manque de réussite, faire vibrer d’espérances ses supporters, obtenir l’approbation du beau football… inutile d’essayer de s’en contenter, tout ça ne sert strictement à rien sauf à rendre l’élimination encore plus amer et indigérable, c’est dur, c’est exactement ce par koi est passé l’OL lors de ses « grandes éliminations » face à Milan ou le PSV, c’est désormais vérifié rien ne vaut qualification arrachée, avec les tripes

  7. @ doblejuan: d’accord avec toi on a trop cherché a faire la différence sur coup de pied arrêtés. D’ailleurs j’ai trouvé que tactiquement, on a assez mal géré ce match. Trop de ballons balancés devant alors que nos deux buts sont venus de phases de jeu construites… Et puis Laurent Blanc est à la ramasse avec les changements cette année je trouve. Malgré tout c’est clair qu’on ne peut qu’être fier de la réaction d’orgueil girondin.

    @ Tré²; Excuse moi de ne pas « kiffer » votre cher président mais je trouve qu’il manque beaucoup de classe et de hauteur pour pouvoir être admiré. Une sorte de Sarkozy footballistique. Ceux qui sont dans son camp l’adulent. Les autres ne peuvent pas le voir. Quand à ta remarque sur CriCri… Ce joueur est vraiment trop fort, au dessus de tous les autres, in-critiquable!

    @blagman: tu me reproches d’être pro-bordelais? Je te le concède. Pour l’année prochaine t’inquiètes par pour nous, si Gourcuff nous quitte on va être blindés pour pouvoir recruter le remplaçant de Marouane et puis Cavenaghi va enfin montrer de quoi il est capable!

    @jfb: tout comme CriCri, JMA est in-critiquable sur son travail.

    @ zechiel: Pour Planus, il a été trop imprécis a la relance pour mériter 4. Étant le premier relancer, sa faillite dans ce domaine a forcé Bordeaux a joué plus directement provoquant un nombre de balles perdues important. Par contre sur son comportement , son leadership, sa classe rien à dire. Marc est comme ca, Marc est beau. Pour les pénos, ben nous on a eu une action confuse dans notre surface y’a eu péno(sans que ce soit honteux), Lyon on en a 2 (main de boumsong et poussette sur Chamakh), et rien n’est sifflé (sans que ce soit honteux). Manque de réalisme! Mais bon contre les lyonnais on commence à avoir l’habitude… :)

  8. Je ne comprend pas pourquoi les Bordelais sont déçus.

    Le président Triaud nous a dit hier que ce match n’était pas important.
    Qu’une demi-finale de LDC ne s’écrivait pas sur une carte de visite.
    Que le match important était celui de ce Week-end et le championnat.

    Réjouissez-vous, vous allez pouvoir vous consacrer au championnat.

  9. @ jean claude
    je pense tout au contraire que JMA est parfaitement critiquable sur bien des points (interferences sur les arbitres par exemple) mais dans l’ensemble, le travail effectué par L’Olympique Lyonnais depuis des années mérite quand même qu’on les encourage quand ils vont représenter La France en demi finale de C1.

  10. @ jean claude: j’aurais plus comparé Aulas à Mourinho: le même souci de prendre sur lui pour protéger l’équipe, la même morgue et le même orgueil, la même pression.
    Pour les penaltys, je l’ai dit dans le compte rendu de la Gones Académie, l’arbitre a été très permissif hier (ceci étant, pour moi, il y a double main, il me semble que et Boumsong et Chamakh la touchent).
    Sur le manque de réalisme, si quand même: les têtes de Sané et de Gourcuff, les Bakayoko de Plasil… Ca coute cher à la fin. Blanc a quand même raison de dire que c’est l’aller qui vous plombe parce que ce soir, vous avez été indiscutablement bons.

  11. si l’utilsation des gros pavés de texte est une feinte pour niquer Moke, detrompez vous. Le policier lit tout et contrôle chaque mot ecrit.

    Moké Computer, Paronoid Android.

    sinon pour redevenir plus calme : Pourquoi Blanc a joué le match aller comme un match à élimination directe ?? 1/1 suffisait sur le match aller, alors pkoi autant se decouvrir ?

  12. Ça me fait quand même bien marrer de voir les supporters bordelais essayer de se faire passer pour les gentils qui ont pas eu de bol, se sont fait à moitié volé et aurait soit-disant mérité de se qualifier.

    D’abord mettons les choses au point : certes le jeu lyonnais depuis Puel de fluidité et est parfois très stérile offensivement, mais il y a aussi de superbes matchs (surtout en 2010) avec un Lyon impressionnant. Sinon depuis 10 ans lyon produit du beau jeu, alors allez pas dire que lyon à une vision « cynique du jeu ».
    Le jeu bordelais est pas toujours sublime, loin de là. Rappelez-vous le bordeaux de Ricardo, defense en béton et puis c’est tout.
    Avec blanc les choses ont un peu changé, mais bordeaux à quand même gagné pas mal de match cette année sans produire de beau jeu. Une équipe qui marque la moitié de ses buts (qui sont pas si nombreux que ça) sur CPA, c’est pas une équipe qui produit que du beau jeu.

    Ensuite je veux bien comprendre que tu sois déçu que Puel est pas voulu planter 3 buts ce soir mais faut pas être stupide non plus, avec 2 buts d’avance même Blanc aurait laissé l’initiative à l’adversaire.
    D’ailleur Puel a encore montré qu’il était un très bon tacticien au contraire de blanc a mal géré le coaching, surtout au match aller.

    De plus, ce n’est pas parce que les 2 « consultants » essayaient de faire passer lyon pour un club étranger que la France à vibrer pour bordeaux, si tu veux mon avis, largement plus de la moitié des téléspectateurs hier soir ont vibré pour les 2 club et se réjouisse qu’un club français soit en demi.

    Et pour finir sur ton introduction, l’arbitrage sur les 2 rencontre n’a pas été spécialement à l’avantage de lyon : le pénalty à l’aller y est 100 fois, au retour, cissoko à eu chaud mais en même temps on sifle une fautre contre lui alors que c’est Wendel qui fait faute. Chamack plaque Cris comme Chabal plaque un anglais. Les 2 camps ont eu leur lot de décision limite mais, à part le carton jaune de lisandro, il n’y a rien eu d’honteux.

    J’aimerais aussi dire adieu aux bordelais qui vont probablement perdre Blanc, Chamack et Gourcuff la saison prochaine et qui risquent donc d’avoir beaucoup plus de mal à garder leur niveau.

  13. @tortue : tu nous autorises une légère amertume quand même de se faire sortir par une équipe qui n’a eu de meilleur que son gardien ? Et peut-être le coaching. Ou on est obligé de se prosterner tout de suite devant le Grand OL ?
    Laisse nous une petite semaine pour digérer et on sera les premiers à soutenir L’OL en demi. Merci pour tes condoléances également, c’est rare autant d’empathie chez un vainqueur…

  14. D’ailleurs, vu qu’on parle départ, si Blanc et Chamakh partent, enfin le second ce n’est même plus un « si », il y a des pistes déjà pour les remplacer?

  15. @Doblejuan : Je serais à votre place j’aurais aussi les boules, c’est tout à fait normal. Je tenais juste à nuancer les propos JCB, qui semble t-il, tiens absolument à faire passer bordeaux pour les « gentil » et lyon pour les « méchant ». Le lyon de cette année n’a rien du grand OL de 2005, et a de grosse lacune, et la qualif n’est due qu’à une réussite un peu plus grande, surtout au match aller.
    Et même si Lloris permet en effet à lyon de se qualifier, je te laisserais pa dire que c’est le seul élément qui a permit à lyon de se qualifier. Lisandro est le meilleur attaquant de L1 dans son registre, delgado est un des meilleur dribleur de L1, Toulalan, on en parle même pas. Enfin bref y avait de la

  16. qualité dans les 2 equipe, juste un peu plus de chance d’un coté que de l’autre.

    J’espère que tout français sera derrière l’OL pour les demi, comme j’aurais été derrière bordeaux si ils étaient passé, mais ça ne semble pas le cas lorsque l’on lit les propos de JCB.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.