La Gones académie note Lyon-LOSC (3-1)

17

Un Torben convaincu par la communication de son président et de l’adversaire d’un soir.

« Je l’ai à travers de la gorge » A. Rami

Un match sympa au final, même si flippant. On était loin de la boucherie de l’an dernier avec un arbitrage correct. Troisième victoire consécutive, le chat noir battu pour la première fois à Gerland depuis septembre 2006. Et ce avec « la pire équipe de l’OL depuis des années », la ritournelle que nous sort la presse depuis le départ d’Houllier…

Lloris: 4/5. Même s’il prend un but, même si certaines de ses sorties sont… spéciales, Ugolyoris a encore sorti un grand match. Préparez vos magnétos, réglez sur OL Tv, vous aurez un festival de «Il s’est envolé, l’ange s’est envolé » et de « Main opposée Richard! ». Si même son jeu au pied devient correct (il a encore du boulot pour être bon… Bats le fait exprès pour justifier son poste ?), s’il capte les ballons plus souvent sur les balles aériennes, on va avoir un monstre. [Insérer là un rire à la Dr. Frankenstein]. Il a fallu la complicité de Pied et un superbe geste de Sow pour le battre. Bref, c’est pas tous les week-ends qu’on aura Bruce Harper en ailier droit face à Julian Ross en milieu défensif en face.

Cissokho et Réveillère: 3/5. Torben assure le service minimum (ou pas…) durant ces grèves. Ces deux joueurs ont fait à peu près la même performance: grosse pression défensive, montées régulières quand Lyon jouait. Et en plus, Cissokho commence à percuter pour faire la spéciale
Réveillère : débordement, passage entre la sortie de but et le défenseur pour repiquer au centre. Une frappe un peu mollassonne, mais des perspectives alléchantes pour l’amateur de jeu. Entre Aly les Chicots et Anthony Ligaments élastiques, Lyon possède une paire de latéraux monstrueuse. Ouais, l’OL prépare Halloween.

Cris: 3/5. Un bon match de reprise, voilà tout. A sa position fétiche, avec l’accessoire Défense +1 aussi appelé « Brassard de Capitaine », il a livré un match solide. Bon match donc, de reprise vu les crampes. Difficile de dire s’il sera là contre le Benfica, en tout cas, il a livré une partition revival: jeu de tête défensif en première mi-temps, « j’ai le pied le plus fort » en second. Des fulgurances bienvenues quand l’équipe allait mal. Donc pendant 60% du match…

Diakhaté: 4/5. Heureusement qu’il n’était pas à sa place préférentielle. Un peu plus libéré, cheveux au vent tel un héros de soap opera face à l’immensité… de… de… de l’inefficacité du jeu nordiste passé le milieu de terrain, il s’est permis d’intervenir et de démontrer à son tour la spéciale qu’il a mise au point: « hop je te fauche la balle et je te l’envoie en touche pour t’empêcher de combiner sur corner ». C’est simple, les deux tiers des ballons qu’il a touchés sont des ballons dérobés aux Lillois. Alors qu’en début de saison on flippait avec Toulalan défenseur central et on s’interrogeait sur la valeur de Lovren, son arrivée et l’éclosion de Dejan ont résolu pas mal de questions…

Toulalan: 3/5. Incertain, puis aligné. Tout ça pour sortir blessé. Non sans avoir démontré aux Diarra fanboys qu’une conduite de balle, c’est facile, contrôle du genou et frappe enchaînée. Alors que Landreau gueulait déjà de ne pas avoir peur, un bruit étrange lui a rappelé qu’il portait des couches, parce qu’il fait vieux le Landreau maintenant, et que la Toule ne manquait que d’une chose, de réussite. Son soixante dix neuvième poteau en trois ans ou presque… Facilement son quatre ou cinquième montant touché depuis le début de la saison.

Kallström: 3/5. Dernier élément du Rocky Horror Picture Show parmi les joueurs qu’on vient d’évoquer, Kim réussit sa reconversion. Depuis que Puel s’est rendu compte qu’un milieu récupérateur n’était pas qu’un hachoir, Kim joue, Kim élimine. Bref, Kim me fait presque oublier que je le voulais milieu gauche. Après, penalty ou pas… Penalty. Balmont fait une obstruction, involontaire, mais qui existe. A deux mètres près, c’était un coup franc, et vu comme ils sont tirés à Lyon, cela aurait été anodin. Pas de bol pour l’ex-Lyonnais, qui rappelle furieusement un pitbull par moments… Par contre, Kim a eu du mal à contenir les assauts lillois quand il a fallu gérer et les Lillois, et le hachoir ambulant, cela aurait pu éviter quelques crispations..

Pied: 1/5. Léger dans les impacts, il n’a été présent en défense que par petites touches. Malgré un tir, son bilan offensif est très, très limité. De plus, il offre un but à Sow, fait deux fautes bêtes et prend donc un rouge logique. Bilan du match? Jimmy est rassuré, son partenaire n’est pas si brillant que ça (©L’Equipe). Même les caresses amicales de Gourcuff pour le féliciter des rares bons gestes ne le consoleront pas.

Bastos: 2/5. Pendant tout le match, Michel a choisi de fêter ses retrouvailles avec ses potes lillois en jouant à leur jeu favori : où est Charlie. Car c’est la question à cent roubles, quel était le poste réel de Bastos ce soir ? A gauche, à droite, en pointe, dans l’axe, il était partout, sauf là où il fallait, gênant surtout ses adversaires. Un superbe drop kick à son actif.

Gourcuff: 3/5. Si le RC Toulon a en Jonny Wilkinson son icône, à savoir un beau gosse décisif avec son pied, Yoann en prend directement le chemin: des tics avant de frapper les coups de pieds arrêtés, mais nettement plus classe que la pause gastro de Jonny, mais désormais des buts décisifs. Et hop, comment gagner le coeur de Gerland et attirer à Lyon les midinettes et les femmes plus expérimentées. Le coup marketing est en train de se transformer en bon coup (sportif) pour le plus grand plaisir de tous. Et surtout de toutes.

Lisandro: 3/5. Certains diront qu’il a frappé dès la récupération de balle en entendant le Lillois à terre se plaindre du gros. D’où le hurlement sur la frappe « Je ne suis pas gros! ». Alors qu’on avait du mal à le départager d’avec Gomis sur la vitesse de pointe, quelques séances avec Puel lui expliquant comment il allait devoir le faire jouer une fois son surpoids accepté l’a visiblement convaincu de s’affûter et de retrouver pas mal de ses qualités. Ca tombe bien, mercredi, c’est Benfica, ce serait cool qu’il se rappelle combien il était efficace quand on l’a recruté, là bas au Portugal.

Les entrants:

Gonalons: 2/5. Scissorman, l’affreux des jeux Clock Tower, était de sortie sous Lexomil ce soir, vu son bilan modeste, seulement deux petites fautes alors que les Lillois ont copieusement dominé. S’il a fauché pas mal de ballons, il a surtout été bien baladé. Visiblement, lui ne chante pas les Lacs du Connemara et ça ne perturbe pas l’adversaire…

Gomis: ?/5. Oui, ?. Parce qu’il est difficile de noter un pivot qui rentre quand son équipe ne touche pas le ballon. Il a tenté d’exploiter les rares ballons qu’il a touchés, obtenant corners, touches et faute, mais sérieusement, quand on a Lacazette, autant lâcher le jeune pour sa meilleure vitesse. Un coaching bizarroïde, très Puelien finalement…

Pjanic: non noté. Comme toujours remplaçant de Gourcuff, on a compris ce soir son utilité dans des matchs pareils : c’est une sale teigne, le genre de petit merdeux qu’on aimerait bien claquer vu comme il est chiant. Par chance pour nous, il est Lyonnais et a donc entrepris de pourrir du mieux qu’il pouvait la circulation de balle lilloise. Parce que Puel ne l’a pas fait rentré pour organiser le jeu…

17 thoughts on “La Gones académie note Lyon-LOSC (3-1)

  1. Bien vu Torben. Je rejouterais juste sur Gomis: c’est vrai qu’il a un rôle ingrat mais alors qu’est-ce qu’il se démène. Il se bat partout,à un contre 2, à un contre 3, à un contre 5 – oui j’arrête- , il conserve le ballon, il gagne les duels. C’est notre milieu défensif/défenseur central de devant. Normal. Bon.

    D’accord aussi sur Bastos (tu voulais sans doute dire qu’il gênait surtout ses coéquipiers – ou alors il y a une vanne qui m’échappe?)

  2. C’est vrai que le changement Gomis Lisandro m’a laissé pantois. En même temps on était plus que dix non ? Pied va prendre un coup au moral et à ses chances de titularisation.
    C’est marrant car je me suis effectivement posé la question: mais quel est donc le poste de Michel ce soir ? Et je n’ai pas trouvé la réponse.

  3. Enorme les tests, je ne suis pas lyonnais mais je me suis régalé sur les notes surtout les références aux jeux vidéos avec la perle : « Scissorman, l’affreux des jeux Clock Tower » ^^

  4. Pour moi 3/5 à Gomis. Il a fait ce qu’il fallait : conservation de balle intéressante, physique de bulldozer, et pour ne rien gâcher, il a piqué 3 ou 4 fois des 50 m d’anthologie… Pour tout dire j’étais au match dans le virage sud donc pour apprécier la vitesse c’était pas simple, mais il a quand même fait la misère aux défenseurs lillois. Ce mec là pèse vraiment sur les défenses (oui je vous entends rire : « C’est sûr qu’il pèse ! Il pèse lourd même ! »), ce n’est pas un Lisandro (quel intérêt on en a déjà un, ou alors rejouer la Dupond et Dupont de Marseille ?), mais moi perso j’aime son style de jeu, surtout hier soir où il aurait mérité de marquer juste comme récompense pour le travail accompli, avec un rôle très ingrat (un gras ? warf, warf !).

  5. Et Papa je ne suis pas du tout d’accord avec toi sur le coaching puelien : il connaît Gomis et il savait qu’à 10 contre 11 il pouvait garder les ballons devant, pas sûr que Lacazette aurait été capable de faire de même. Et puis je vois mal un jeune rentrer dans un match pareil…

  6. @ Dr Desproges: effectivement, je suis fan de Gomis pour le boulot qu’il abat. Et son engagement. Pour Bastos, je voulais souligner qu’on la surtout vu dans des phases défensives, parfois en troisième défenseur central, alors qu’il était censé apporter de l’impact offensif.

    @chantivlad: pour Pied, je crois que ça règle la question pour un moment. Pour Gomis, il rentre à la 65e, Pied se fait expulser à la 70e.

    @Marvell: Scissorman correspond parfaitement à Gonalons je trouve, parce qu’il est presque unidimensionnel dans son jeu…

  7. Bastos il a fait un bon debut puis Puel a demandé permutation Pied/Bastos et ensuite on ne l’a plus vu. Apres l’expulsion il jouait milieu defensif droit, a hauteur de Kallstrom.

  8. J’ai vu le match sur Sport TV, une chaîne portugaise, et je peux dire que j’ai vu beaucoup de « grande defesa do Goloris » mais aussi un grand match de Revlère, Cavailler et Diakité.

  9. @chantivlad

    « mais quel est donc le poste de Michel ce soir »

    Enorme ! Je propose qu’on en fasse un running gag ou l’intitulé du topic consacré au compos de Claudette Puelle sur le forum.

    @Torben

    « Ouais, l’OL prépare Halloween »

    +1
    En dépit d’un streaming immonde qui m’a fait loupé le but de Yuff et l’expulsion de Pied, je me suis régalée et suis d’accord avec tes notes (Diak, c’est vraiment la bonne opération recrue de l’automne. Il m’a bluffé. Qu’est-ce qu’il est motivé !)

  10. J’ai aussi trouvé que Diakhaté un fait un gros match, et le gros Ménès lui a mis aussi un 4, mais sur 10. Bon ceci dit c’est vrai que je me fais plus d’illusion depuis longtemps sur l’analyse et l’objectif de Fierrot la Poutre, et je devrais plus m’étonner de ce genre de choses.

  11. Moi aussi j’aime beaucoup le Diak comme dit Eva.
    Sinon JCR; moi sur mon streaming j’ai entendu pas mal de Jean Pierre Aulas quand on voyait sa face en tribune.

  12. Quand est-ce que je vais voir Toulalan exploser de joie après avoir marqué un but ? Même blessé, même dépressif, même en méforme, même sapé en plouc, ce type est impressionnant. Et sympathique : il a envoyé bouler France 98. Je ne sais plus de quoi il souffre exactement au pied, mais j’espère le revoir bientôt. Il y a les matches avec Toulalan et les matches sans. C’est mieux avec.

  13. Sur Toulalan j’ai toujours halluciné sur le nombre de ses frappes passant à moins d’un mètre du cadre (ou sur le cadre). Tout le monde moque sa technique de frappe mais s’il était aussi régulier 1m plus dans le cadre il serait monstrueux. Finalement il aurait un peu plus de dechet(genre tir aux pigeons)pour quelques frappes cadrées ça serait pas plus mal.
    D’un point de vue statistique il a juste un écart-type trop faible par rapport à sa moyenne trop proche du poteau.

  14. J’adore le terme « Ugolyoris ».Les dieux grecques des buts se sont ressuscités en lui.Ceci etant d’accord pour a plupart des notes.Sauf Diakhaté que j’ai trouvé limite dans ses relances hier.Je lui aurais mis 2,5/5.Et pour la rentrée de Gomis je l’ai trouvé interessant dans la conservation de la balle et ses petites provocations qui emmenaient fautes et touches.Et ce matche n’etait pas fait pour les jeunots.On l’a vu avec Pied.Donc le choix de Gomis etait justifié.Pour une fois…

  15. @toutou

    Yes. Diak est franchement pas terrible sur ses relances, un peu comme Dejan, mais bon, il stoppe et franchement ça rassure.

  16. @ Eva: vos désirs étant des ordres, la modification a été faite sur le forum mademoiselle.

    Sur Toulalan, il est clair que cela m’énerve d’entendre dire qu’il ne sait rien faire du ballon quand on voit le nombre de frappes dangereuses qu’il est capable de faire. Quand dans le même temps on vante le « talent » de « buteur » de Diarra qui tourne à trois à cinq buts par saison à Bordeaux.

    @ toutou: oui, Diakhaté a du souci avec ces relances. Ceci dit, il a bien stabilisé la défense et faire un boulot de stoppeur assez énorme pour un joueur débarqué au dernier moment. Ce mec va vite se rendre indispensable au club, je crois qu’on peut lever l’option d’achat dès cet hiver à mon avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.