La Bundesliga Académie – 8e journée

Jan-Karl vous offre encore un bonus d’anthologie.

L’affiche de la trêve internationale était Allemagne-Turquie. La rivalité entre les deux nations a été exacerbée dans la presse par certains joueurs. Nuri Sahin avait été l’un des premiers à lancer les hostilités. La reprise de la Bundesliga aurait pu être l’occasion pour lui d’oublier la déconvenue de Berlin, cependant Podolski a tenu à mettre en évidence toute sa frustration et son aigreur.

Mainz perd la tête

Mainz avait l’opportunité lors de cette 8ième journée d’entrer dans la légende en réalisant le meilleur début de saison de l’histoire de la Bundesliga. Il n’en fut rien. Hamburg ne s’est pas fait prier pour gacher la fête et s’est montré séduisant. Dans une partie très disputée, les deux équipes trouvaient des décalages. Van Nistelrooy pensait avoir fait la différence mais son but a été refusé. Holtby faisait le spectacle avec une roulette au milieu de terrain qui éliminait son adversaire direct. Mais c’était l’ancien, Ze Roberto, qui lui montrait en fin de match comment allier classe et efficacité. Le revenant Guerrero se chargeait de conclure le travail

Dortmund qui, à Köln, avait remporté son match 1 à 2 vendredi soir, s’emparait de la première du championnat. Le polonais Jakub Blaszczykowski, 3 voyelles pour 10 consonnes, ouvrait la marque en première période, avant que Poldi et Nuri ne s’en mêlent (s’emmêlent?).

Derrières les deux équipes échappées, on retrouve à six longueurs le Bayer Levekusen, sans Ballack. Leur déplacement à Wolfsburg a été récompensé par une victoire 2 à 3. Pourtant Wolfsburg avait le match bien en main. Par l’intermédiaire de ses brésiliens Diego et Grafite le Vfl menait 2 à 0. Puis il y eu un quart d’heure de flottement et un doublé de Simon Rolfes tout juste entré en jeu.


Et le Bayern dans tout ça?

Les bavarois diminués se sont facilement imposés 3 à 0 contre Hannover à l’Allianz Arena. Tymoshchuk était titulaire en défense centrale, Braatfreid à gauche, Ottl au milieu et Gomez devant. Mario le revanchard inscrit un triplé classe. Le Bayern conserve malgré tout la pire attaque de Bundesliga (avec Köln).

Le début de saison des hommes de Van Gaal est si faible que Hoffenheim se retrouve devant au classement. Les coéquipiers d’Ibisevic ont tremblé une mi-temps contre Mönchengladbach qui avait ouvert le score par l’intermédiaire de Bobadilla. En seconde période, sous l’impulsion de Demba Ba, Hoffenheim s’impose 3 à 2. Il est loin le temps où il jouait pour l’AS Montgaillard.

Se retrouve également devant le Bayern, le promu Sankt Pauli. Il empoche lors de cette 8ième journée sa première victoire au Millerntor contre un futur candidat à la descente, Nürnberg. Asamoah a ouvert la marque peu avant la mi-temps, 3 à 2 score final.

Se retrouve également devant le Bayern, l’Eintracht Frankfurt. En même temps il n’y pas de hasard, Gekas a inscrit ses six et septième buts ce week end soit quasiment le total des buts inscrits par l’équipe bavaroise. L’Eintracht est allé étriller Kaiserslautern 0 à 3, le promu est en nette perte de vitesse.

Se retrouve également devant le Bayern, le SC Freiburg malgré la défaite 2 à 1 au Werder. Dans ce match la décision s’est faite avec la sortie de Sylvestre et l’entrée en jeu de Pizzaro qui a offert le but de la victoire à Almeida.


L’affiche de la journée

Paradoxalement elle concernait le dix huitième et le seizième, soit deux équipes qui sont derrière le Bayern au classement. Les hommes de Magath recevait le VfB Stuttgart de Jürgen Keller, tout juste nommé en remplacement de Gross. Le premier quart d’heure était à sens unique, Marica qui s’était économisé au stade de France se créait plusieurs occasions mais c’est Gebhart qui ouvrait le score sur une passe de l’ancien stasbourgeois Boca. Le VfB aurait pu tuer la rencontre mais l’arbitre en décidait autrement, ce qui permit à Schalke de revenir dans le match sur une superbe reprise de Edu, étrangement seul sur corner. Raul touchait quelques ballons mais ne se montrait pas décisif. Le match devenait équilibré. En seconde période, Harnik remplaçait le buteur de son équipe et donnait l’avantage dans la foulée. Huntelaar permit au Königsblauen de sauver les apparences, 2 à 2 score final. Si tout cela n’est pas assez clair, voici le décodeur.


Bonus

Si certains en sont restés à l’Allemagne-Turquie du 8 octobre, Jan-Karl a toujours en tête celui de 2008 :

2 thoughts on “La Bundesliga Académie – 8e journée

  1. Hallo jungs !
    Qui peut bien me préciser ce que ce cher Jan-Karl a voulu dire lorsqu’il a écrit :

    « Nuri Sahin avait été l’un des premiers à lancer les hostilités » ?

    La presse française à largement relayé l’attaque minable d’Altintop envers Özil, mais je n’ai rien lu à propos de Sahin.

    Ca m’intéresse car j’ai regardé Köln/Borussia et que j’ai effectivement constaté la tension entre Lululu-Lukas Podolski et Nuri Sahi. Le but vainqueur inscrit par le turc quelques secondes après son altercation avec l’ex-bavarois prouvant d’ailleurs une fois de plus le statut de gros poissard de Poldi!

    Danke !

  2. Hei Pa Scal,

    Nuri avait déclaré qu’il serait particulièrement heureux d’inscrire un but contre la Nationalmannschaft.

    La poisse de Poldi est inversement proportionnelle à sa réussitte en équipe nationale.

    Machs gut,
    Jan Karl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.