La Gones Académie note Lyon-Nancy (3-1)

Un Torben facile depuis le début de saison.

Un quart d’heure presque bon pour une purge absolue. Une première mi-temps plus que poussive jusqu’à que l’équipe décide enfin d’enlever le frein à main, puis une seconde mi-temps où les gars ont été faire la sieste pour récupérer avant les matchs à venir. Franchement, c’est comme la bande annonce de pseudos films drôles, les meilleurs moments sont dans les deux minutes que vous voyez de partout pour résumer le machin.

Garde était obligé de composer avec les retours de blessures (Cris, Ederson, Gourcuff) dont les niveaux de forme étaient délicats à gérer, les suspensions (Lovren, Kallström) et un Lisandro toujours absent. Ainsi que la gastro de Lloris qui décidément a eu du mal à se remettre du match contre la Bosnie derrière sa si fabuleuse charnière centrale. Non, sérieusement, que l’on galère à battre des équipes à peine meilleures que l’Albanie, ça fait rêver… Bref, revenons aux pioupious. Devant Vercoutre, Réveillère et Cissokho reprenaient leurs postes habituels tandis que Cris était préféré à Mensah pour pallier l’absence de Lovren aux côtés de Koné. Gonalons était associé à Fofana, avec devant eux un Grenier de retour de blessure, pas pour longtemps… Le trident offensif restait le même, Briand, Bastos et Gomis n’ayant pas de remplaçants potables pour le moment. En face, c’était Nancy et si Correa n’était plus là, Fernandez ne propose pas forcément du jeu léché. C’est rude, ça cherche à être efficace, mais guère plus. L’innovation stratégique majeure, c’est la présence de quatre joueurs offensifs (Correa doit qualifier Fernandez de fou archaïque d’ailleurs. Deux ça lui suffisait…), mais tous dans la même zone. Pour minimiser les pertes de balles sans doute… Mais vu que pour l’OL c’était « Just win, baby », on va dire que le contrat fut rempli. Salement, avec plein de taches sur la feuille, mais rempli.

Difficile de noter un match pareil. Disons que les notes des joueurs offensifs sont surtout dues aux dix minutes de réveil. Sans quoi, on les divisait facilement par deux ou trois.

 

Vercoutre: 4/5. Si quelqu’un regardait son ratio, je suis certain que le meilleur chauffeur de banc du monde serait parmi les meilleurs stoppeurs de penalties. Par contre, cette saison, quand il joue, il y en a presque toujours un de sifflé contre l’OL. Et à chaque fois, il n’y est pas pour grand chose. Sinon, il se prend un but splendide, en parfaite cohérence avec le quota de buts improbables encaissés par Lloris. Là, c’est son tour.

Réveillère: 5/5. Hail to the King, baby! Un but, même en Bleu, cela mérite 5. (Surtout que son match… Bref.)

Cris: 2/5. En bon capitaine, il a inspiré son équipe. Cela s’est vu sur le tempo, sur son jeu. Et dire qu’on était perplexe initialement sur la charnière Lovren-Koné, bah Cris s’est chargé de nous montrer que nous fûmes médisants. Précisons qu’il a 2 pour son retour de blessure. Sans quoi…

Koné: 3/5. Il a enfin cotoyé le Policier. Il a dû le trouver aussi crédible dans ce rôle que de Funès en gendarme. Et aussi drôle, mais surtout pour les autres. Lui a essayé de faire le boulot. Et l’a fait correctement. Au jeu de la comparaison, il n’a rien à craindre de Cris. Maintenant, le choix de confier le brassard cette saison à un joueur dont le niveau sportif fut aussi moche que son autocritique (le « C’est pas ma faute, c’est de celle de Celui-dont-il-faut-pas-dire-le-nom (Car Cris ne mentionne pas le nom de Puel désormais, alors qu’il parle de Rémi au sujet de Garde)) était peu logique. Va-t-on frôler la catastrophe contre Madrid avec Cris titularisé?

Cissokho: 1/5. Provoque à nouveau un penalty… Son match n’est pas si mauvais, il est juste médiocre, sans le penalty provoqué.

Fofana: 3/5. La note est peut-être indulgente, mais il m’a donné l’impression d’avoir fait le boulot du mieux qu’il pouvait et d’avoir de quoi laisser espérer un bon potentiel encore à venir. Certes, ce n’est pas Kiminounet, mais son match fut, pour moi, satisfaisant, surtout en comparaison du souvenir qu’il m’avait laissé sur quelques entrées en match bien moins enthousiasmantes. Pas de quoi sauter au plafond, juste de quoi se dire que le banc est potable à ce poste.

Gonalons: 3/5. Il avait le rôle de patron de la phase défensive (oui, parce que Cris voilà quoi…), il l’a tenu avec pas mal de talent. Moins de déchet que contre Paris, une certaine stabilité dans ses performances au niveau de la récupération. Oui, je suis sans doute d’un enthousiasme béat, mais Gonalons m’épate sur la manière dont il digère son nouveau rôle.

Grenier: 3/5. Intéressant dans le jeu. Après, il était annoncé trop juste pour commencer ou même apparaître, se retrouve sur la feuille de match et débute le match. Résultat des courses, il sort sur une blessure musculaire. Et c’est là où cela devient dommage pour lui, c’est déjà la troisième de la saison, et surtout il devra batailler pour retrouver du temps de jeu, encore plus avec le retour de Gourcuff et Ederson qui sont sans doute ceux qui vont se partager ce poste de 10.

Briand: 2/5. Un peu de réussite ce soir, il a réussi une passe décisive. Sinon, il fait le même type de match que d’habitude. Donc on ne s’étendra guère là dessus.

Bastos: 4/5. Deux buts en dix minutes. Un coup franc direct enfin réussi. Bon en même temps, Grégorini n’est pas réputé pour sa mobilité extrême, alors il suffisait de le mettre un peu loin. Et de compter sur un mur totalement désastreux pour Nancy. Le coup franc tient donc du gag. Sinon, une bonne inspiration sur le but de Gomis. Evidemment, ce coup de bol arrive avant le match de Madrid…

Gomis: 4/5. Il a revécu en partie pas mal de matchs de l’ère Puel. A nouveau… Mais a marqué sur un service de Briand, ce qui est suffisamment rare. Encore une fois, il a fait parlé sa bonne protection de balle et peut aller défier Madrid pour savoir ce qu’il vaut sur la scène européenne. En espérant qu’il gâchera moins que sur ses précédentes sorties en Ligue des Champions.

Les entrants:

Gourcuff (pour Grenier, 43e): 2/5. Entré après le bon moment lyonnais, il a surtout tâté le terrain pour reprendre ses marques, malgré quelques fulgurances. Il a encore du chemin à faire, notamment sur le plan physique, mais on va croiser les doigts pour le voir revenir à son meilleur niveau. Surtout que son absence en Equipe de France a été bénéfique, il a même marqué des points. Personne n’est foutu de débloquer la situation face des équipes nationales de notre niveau. Alors contre les meilleures nations…

Ederson (pour Briand, 69e): non noté. Ce qui comptait le plus ce soir, c’était qu’il rejoue enfin. Ce qui a été fait. Pour le reste, il n’a pas touché beaucoup de ballons. Et vu que l’équipe ne jouait pas…

Lacazette (pour Bastos, 81e): non noté. Pied blessé, c’est à lui de faire les remplaçants et de grapiller du temps de jeu. Il va falloir se montrer à son avantage dès que possible.

 

Torben Pfannkuch.

Torben est un gars bien, il donne donc ses belles images.  Et vous conseille d’aller faire un tour anal par ici…

Pour suivre l’actu lyonnaise, un site pas mal

 

 

7 thoughts on “La Gones Académie note Lyon-Nancy (3-1)

  1. Il ne s’est pas senti un peu seul pour fêter son arrêt de péno Vercoutre ? Comme une impression de « rien à foutre » de la part des autres joueurs (le score aidant oeuf corse).

  2. Maxinalons le Gone, 3 ? Bon.
    Sur le coup j’ai pas supporté ses quelques errances et notamment une perte de ballon immonde (vers la 25e je crois), qui manque de bol, fut télévisée en gros plan et a bien fait radoter les commentateurs de Canal sur la mollesse de notre chère et tendre équipe.
    Mais en y réfléchissant, je reconnais être aussi assez impressionnée depuis un moment par sa manière de gérer son rôle de sentinelle.

  3. bibi fait une bise à bastos sur le but de gomis ou bien j’ai halluciné? ouais je n’ai pas envie de mettre des majuscules aujourd’hui.

  4. 2/5 cest un peu sévère non pour Gourcuff ? Il me parait de nouveau serein balle au pied et a plutot fait les bons choix. Il manque un peu de jus c’est vrai mais il a l’air confiant

  5. C’est vrai que Grégorini, c’est spécial comme conception du gardien de but…

  6. « Évidemment, ce coup de bol arrive avant le match de Madrid »
    Dommage que ce ne soit pas pendant le match de madri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.