La Jup’ : 26ème journée

Salut les filles !

Cette 26ème journée fut une sacrée purge. Les gros n’ont pas gagné, les équipes-surprises non plus, les affreux ont pris 3 points et seuls 14 buts ont été inscrits, le pire total cette saison. Et v’là-t’y pas que depuis quelques semaines, la RTBF a géolocalisé, à la demande de la Pro League, ses résumés de JPL. Cher lecteur français, tu ne peux donc plus profiter de nos spécialistes Rodrigo Benkeens ou Benjamin Deceuninck. Par conséquent, comme vous l’avez constaté ces deux dernières journées avec Bart, les résumés sont dans la langue de Vondel.

Westerlo/Genk : 1-2

J’ai beau pertinemment savoir que je vais assister à un beau match de merde, je me suis senti obligé de le regarder avec l’infime espoir de revivre le Westerlo/Genk d’août 1999. Le match s’était terminé sur un génial 6-6, avec 12 cartes jaunes et 4 rouges. C’était d’autant plus extraordinaire que lors de la saison 97/98, les deux équipes s’étaient quittées sur un 5-5.

Peine perdue. On était pourtant parti sur de bonnes bases, Buffel ouvrant le score pour Genk dès la 23ème seconde de jeu. Imaginez, à ce rythme, on aurait vu 234 buts ! On en verra finalement 78 fois moins. Koffi égalise de la tête après l’heure de jeu. Apau est tout proche de donner l’avantage à Westerlo et de décrocher au passage le prix Puskas du plus joli but de l’année 2015, mais ça finit sur la barre. Sur le dernier corner, Kara Mbodji permet finalement aux visiteurs de repartir avec 3 points.

Waasland/Courtrai : 1-0 (à partir d’1’30)

Coup d’arrêt pour Courtrai, battu sur le terrain des affreux Waaslandiens suite à un superbe coup-franc de Maric en première mi-temps.

Si le reste du match est chiant, on notera un 47ème problème de maillot cette saison : Addy a voulu entrer en jeu mais n’avait pas de vareuse floquée à son numéro, le 7. Du coup, on lui donne le 17 et on fout du sparadrap.

Zulte Waregem / Standard : 1-1 (à partir de 11’50)

Le mercato n’est pas terminé. En pleine semaine, Igor De Camargo, 10 buts cette saison, est parti au Qatar pour visiter les installations d’Al-Arabi. Le Standard a refusé la proposition, mais De Camargo a par la suite refusé de revenir s’entraîner. Il est donc absent pour cette rencontre mais devrait rapidement revenir, Al-Arabi ayant finalement trouvé son bonheur dans un autre club belge. On y reviendra plus tard.

L’éviction de Vukomanovic est toujours aussi bien acceptée par les supporters.

Sur le terrain, le Standard ouvre rapidement le score grâce à Arslanagic. Mais, quoi qu’en dise José Riga, la suite fut plus compliquée. Zulte a de nouveau raté un pénalty (comme la semaine passée, et avec le même tireur s’il vous plaît) avant d’égaliser très logiquement à la 86’ sur une superbe frappe de Troisi.

Lierse/Cercle : 2-1 (à partir de 20’30)

Putain de bordel de merde. Avec sa deuxième victoire en une semaine, le Lierse est à 2 points du premier non-relégable. C’est la nouvelle la plus terrible du week-end.

Reconnaissons toutefois le bon travail d’Olivier Guillou depuis sa nomination il y a quelques semaines. La victoire à Zulte Waregem la semaine passée a donné beaucoup de confiance à cette équipe, qui a cette fois-ci battu le Cercle Brugge en ayant évolué 65 minutes à 10. Notons que 8 joueurs issus des académies de Jean-Marc Guillou étaient titulaires.

Ce match tendu bascule à la 49’, lorsque la défense du Cercle nous rappelle qu’elle est incapable de faire circuler le ballon proprement entre ses deux défenseurs centraux. La passe est trop faible, le Lierse récupère et marque. Le deuxième but est en revanche superbe, Kasmi allant chercher la lucarne opposée

La réduction de l’écart par D’Haene (81’) laissera un peu de suspense dans ce match des grosses buses.

Scènes de Lierse après cette victoire qui leur permet de rester derniers.

Après le match, les joueurs du Cercle ont publié un communiqué pour leurs supporters : « Ce n’est pas la peine de chercher des excuses, on n’en a aucune. On a été nuls ! Ce que nous avons montré sur le terrain contre le Lierse était carrément mauvais. […] En plus on n’est pas venus vous saluer après le match, ce qui est également inadmissible, même dans pareil contexte. C’était une faute. Il fallait venir écouter vos remarques et répondre à vos questions. On vous présente aussi toutes nos excuses pour cela.« 

Mouscron/Ostende : 0-1

A l’occasion de ce MarcCouckico (plus pour très longtemps), les supporters mouscronno’ font la grève en début de match. Après 7 défaites et l’arrivée de Rodelin, on ne peut qu’être solidaires.

On voyait la grosse poisse de l’équipe en crise arriver au loin, et le RMP l’a eue ! Combattifs à défaut de réellement bien jouer, les Hurlus s’inclinent 0-1 sur un but en fin de match. Coulibaly est le buteur, reprenant un centre à ras de terre que Cros a décidé de laisser passer pour une raison inexpliquée. On n’est pas l’ami de Marvin Martin pour rien.

Anderlecht / Malines : 1-1 (à partir de 1’00)

La première mi-temps fut absolument horrible. Passons tout de suite à la seconde qui fut plus intéressante et enlevée suite aux réajustements tactiques. Anderlecht est bien plus tranchant mais bute sur un excellent Biebauw. Privé d’un pénalty relativement flagrant (©J-A Boumsong), le Sporting trouve finalement le chemin des filets grâce à Aleksandar Mitrovic (79’), très en forme en 2015.

Mais Malines n’abdique pas, principalement grâce au déchet technique d’Anderlecht. Une succession d’erreurs diverses (relances foireuses, placement aussi judicieux qu’un investissement chez Eurotunnel il y a quelques années) amène à l’égalisation de l’ancien de la maison, Dalibor Veselinovic, à la 94’.

Qu’est-ce que c’est que ce geste ?

Plus inquiétants que ce nul et ces nouveaux points perdus avant un match de Coupe d’Europe, Anderlecht recevra Moscou sans Conte, Praet et Mbemba, tandis que d’autres sont encore aux soins (dont Defour).


Bruges/Lokeren :
1-1 (à partir de 19’10)

Grande classe du Club Brugge au Jan Breydel, une nouvelle fois : alors que Ryan était logiquement célébré par ses supporters après sa victoire en Coupe d’Asie avec l’Australie, le gardien de Lokeren, Barry Copa, héros de la finale de la CAN, a également reçu les félicitations des dirigeants et l’ovation du stade.


En reprenant un rythme d’un match par semaine, Lokeren semble enfin capable de redevenir une équipe dangereuse. C’est d’ailleurs elle qui ouvre le score à la 21’, suite à son 6ème corner du match.

La puissance brugeoise est toutefois trop importante et Lokeren craque à l’heure de jeu. #DeSutter2016 égalise. Il joue peu, mais son ratio but/minutes doit être sympathique.

Cette contre-performances Blauw & Zwart ne remet toutefois en cause les qualités de Michel Bel’Homme. D’ailleurs, Zidane, Sagnol et Makélélé sont venus demander des autographes lors d’un entraînement.

Comme Anderlecht, Bruges n’est pas épargné par les blessures avant son déplacement à Aalborg : Bazquez et Izquierdo sont out.

Charleroi / La Gantoise : 0-0

Le résultat arrange plus les Gantois que les Carolos. Les premiers conservent en effet 5 points d’avance sur leurs adversaires, premiers non-participants aux PO1. Ils n’ont donc pas cherché à tout prix la victoire, ce qui conforte leur place dans le top 6.

L’équipe est bien équilibrée.

En revanche Charleroi a désormais 3 points de retard sur le 6ème et devra finir fort. La saison sera autrement quasi-terminée et le Sporting devra affronter 6 fois des adversaires tout aussi démotivés que lui. Passionnant.

La victoire des Wallons aurait pu intervenir dans les arrêts de jeu, mais l’excellent Sels (coucou la Ligue 1, c’est 2M€ maximum il parait) a détourné le pénalty de Kebano, en pleurs après le match. En même temps, quand on tire un péno aussi mal, c’est limite bien fait pour ta gueule.

Classement

BONUS.

Jean-Marie Pfouff

Retrouvez-moi sur Twitter, Facebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Bart Van der Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.