La Belgique a eu droit à son Boxing Day cette année. Quand certains récupéraient tranquillement de leur cuite de la veille et d’avant-veille, d’autres devaient être bien frais pour faire chavirer les cœurs de badauds préférant se geler les couilles et ce qui va autour devant un divertissant Lokeren – Saint-Trond plutôt que de passer l’ après-midi devant un de ces flims qu’on ne regarde lors de la période de Noël (genre Sister Act, Blues Brothers ou encore Sissi…), et comme moi j’aime les Blues Brothers, je me suis pas trop attardé sur cette journée… Eh oh mollo hein !! Moi aussi j’suis en vacances.

Alors je ne vous offre pas un papier match par match, mais plutôt un résumé assez complet, je l’espère.

 

Ceux qui sont (un peu) importants

On commence donc par les gros et, non, je ne parle pas de Gignac. La Gantoise accueille Westerlo et se dit que ce serait cool de passer la trêve avec le rang de futur vainqueur (déjà qu’il en a la tête). Les spectateurs n’ont pas à attendre longtemps pour voir le beau jeu déployé par les locaux qui se concluent parfois par des bonnes occasions, comme celle d’El-Ghanassy qui est stoppé par Vanhamel (20ème), Vanhamel qui s’y prend pour garder ses cages inviolées (inviolé… un peu comme la fille que personne voulait toucher au lycée, celle qui s’habillait comme une grenouille de bénitier post-68, avec des lunettes que même Eva Joly en voudrait pas et accessoirement un appareil dentaire signé Vinci BTP), si bien qu’à la 45ème minute, les Gantois sont surpris par une tête imparable de Dekelver. Gand ne se laisse abattre comme une vulgaire galinette cendrée et repart à l’assaut à la reprise. Il faut attendre la 69ème minute pour voir Ljubjankic remettre les équipes à égalité. El-Ghanassy donne un avantage mérité aux locaux après un mouvement encore une fois de toute beauté (78ème). Jorgensen tue tout suspense à la 84ème minute, ça fait 3-1. Un autre club ne voulait perdre des points (et des plumes) avant la trêve, c’est le FC Brugge, qui accueillait Zulte-Waregem. Le Club peine toutefois à inquiétait le gardien de Zulte. A l’approche de la mi-temps, alors que Zulte s’approche de la surface bruggeoise, Skulason est poussé dans la surface par De Jonghe, mais l’arbitre ne dit rien. Quelques minutes plus tard, Vleminckx ouvre la marque. La seconde période ne donne rien, Brugge se contentant de gérer tout en essayant d’en mettre un deuxième, 1-0 score final.

Genk et le Standard tentent de recoller au tableau de tête. Tandis que Genk affronte le Cercle Brugge, Liège va à Courtrai « l’équipe dont on ne parle jamais » ( d’après Jacques Brol. En même temps, on devrait ?). Genk – Cercle Brugge est une première mi-temps qu’on aimerait voir se doubler pour donner un grand match de foot, un vrai (si avec ça, j’suis pas dans un bonus prose du comité). Le premier coup est donné à la 8ème minute par Vetoleke à la suite d’un bon pressing. Barda donne l’égalité à son équipe après un bon mouvement individuel côté gauche. Genk continue de mener, mais sa maladresse l’empêche de se mettre à l’abri et Brugge en profite pour mener à la 30ème minute par Köteles. Mais Barda va encore mettre son équipe sur les rails, bouge la défense adverse sur son côté gauche, toujours, et sert parfaitement Benteke (36ème).  A la 44ème minute, Tözser envoye le ballon vers le but, Vossen reprend de la tête pour faire 3-2 au marquoir. Le Cercle réagit mieux à la seconde période et sait qu’il est possible de jouer les trouble-fêtes à la Cristal Arena, mais le salut ne vint pas. Pire, à la 92ème minute, Genk tue le suspense par Camus, 4-2. Courtrai – Standard, c’est autre chose. Pour être honnête même, par rapport à l’autre match, on s’est littéralement fait chier. Le Standard a proposé un match médiocre, Courtrai avait le plus souvent le ballon mais ne savaient pas comment s’en servir (arf…). Bref, De Mets ouvre le score à la 79ème minute et Joseph-Monrose, le jeune Espoir, clôt la marque à la fin du match.

 

Het grote spel

L’affiche de cette journée était bien entendu Mons – Anderlecht.

Matthys est le premier à s’illustrer avant le quart d’heure lorsque sa frappe file de peu à côté. Anderlecht riposte via un envoi de Suarez, dévié par Dia. Attentif, Werner cueille facilement le cuir. Avant la demi-heure, Gillet provoque et transforme le pénalty après avoir été accroché dans le rectangle par Lépicier (24ème). A première vue, on se dit que l’arbitre a « de la merde dans les yeux » (séquence hommage), mais en fait, en voyant le ralenti (bon, sous un certain angle, d’accord, mais bon, vous allez pas faire chier, c’est MON papier !) l’arbitre a raison de siffler. Puis, de toute manière, le pénalty, même Coupet l’aurait arrêté. Monteyne n’a par contre pas la même chance de se voir indiquer le point de pénalty après avoir senti revenir Kouyaté dans son dos, l’amenant à s’écrouler dans le rectangle.

Après la pause, ce sont des Dragons nettement plus conquérants et déterminés qui prennent les débats à leur compte que l’on voit. Rayon actions de part et d’autre, on notera la frappe cadrée à distance de Bourabia (50ème) repoussée par Proto, alors que la tentative de Wasilewski oblige Werner à intervenir. A quelques minutes du terme, alors qu’il était à peine monté au jeu depuis 60 secondes, Makiese était récompensé de un pressing acharné et haut (ce qui devrait donner des idées à certains, je pense notamment à Jean Fernandez ou à Pablo Correa. D’ailleurs, condoléances anticipées à Frank Ripoux). L’attaquant montois, mettant la pression sur Juhasz, oblige ce dernier à se dégager… mais le cuir heurte vigoureusement la jambe de Makiese qui trompe Proto à bout portant (1-1), un but gag quand on y regarde bien, ici, mais mérité aux vues de la prestation et de l’abnégation (t’as vu comment j’utilise des mots de ouf, aight !). Anderlecht mauvais, Anderlecht accroché, mais Anderlecht leader à l’arrivée (à lire en imitant Charles de Gaulle).

 

Classement

 

Equipe

Points

Journée

Bp

Bc

Diff.

1

Anderlecht

40

19

37

18

19

2

La Gantoise

39

19

42

20

22

3

FC Brugge

37

19

32

21

11

4

Courtrai

33

19

26

21

5

5

Standard

31

19

23

23

0

6

Genk

30

19

36

26

10

7

Cercle Brugge

30

19

24

20

4

8

Mons

27

19

35

32

3

9

Beerschot

25

19

29

26

3

10

Malines

21

19

24

35

-11

11

Louvain

20

19

24

34

-10

12

Lokeren

20

19

25

28

-3

13

Lierse

17

19

14

25

-11

14

Zulte-Waregem

15

19

19

28

-9

15

Westerlo

13

19

17

34

-17

16

Saint-Trond

12

19

24

40

-16

Voilà, j’espère que vous avez apprécié ce papier. Avec Jacques, on profite de la trêve pour vous concocter un p’tit bilan de cette mi-saison assez particulier qui amusera les petits et les grands (cherchez pas, c’est juste pour vendre c’t’ expression) et en attendant, je vous embrasse analement et affectueusement.

Bart Van den Van Krrr

2 thoughts on “LA JUPI ACADEMIE – JOURNEE 19

  1. Bravo Bart. Même quand tu avoues ne pas avoir maté les matchs, c’est bien expliqué.

    Tu as droit à des liens, toi. Je suis jaloux. Si l’Editeur, ou n’importe qui, ne remet pas les liens à mon dernier papier, je me poignarderai le cul avec une saucisse en signe de protestation.

  2. Merci Jacques, j’ai regardé que Mons-Anderlecht pour cette journée, ça m’a permis de faire un compte-rendu plus complet. De plus, grâce aux résumés vidéo, j’ai pas vraiment de mérite, lais c’est gentil tout de même

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.