La Lionceaux Académie note Brest-Sochaux (2-0)

Elle démarre pas souvent. Là par exemple, heureusement qu’il pleut pas.

Le FCSM est comme une boulimique, il subit l’effet yoyo…

La contribution au diaporanal :

L’homme invisible est très bien membré…

Le résumé du match en une image :

 

Comme un symbole du Stade Brestois 29 dominant une équipe de Sochaux totalement neurasthénique.

Ce match fut pour nous une véritable purge, des gestes techniques n’ayant rien à envier à un match de DHR, une tactique visant à balancer loin devant en espérant un exploit de Privat, Sochaux avait tout pour réaliser l’exploit de gâcher tous les points positifs entrevus lors du match contre Lyon. Pourtant, les Sochaliens ont été chanceux une bonne partie du match en conservant le match nul jusqu’à la 68ème alors que la possession de balle est à 62% brestoise.

Mais cette saison, le FCSM est maitre de son destin, que ce soit pour le meilleur ou bien ici pour le pire car c’est grâce au talent de Peybernes (3 pénaltys provoqués cette saison) que Brest peut enfin débloquer ce match à la 68ème minute par Grougi qui se permet l’outrecuidance de tromper 2 fois Richert.

Les joueurs sochaliens ne montrant aucune réaction, Brest se montre de plus en plus offensif et Poyet assure à la 80ème la victoire à domicile pour son club.

Au final, ce match montre bien l’inconstance des joueurs, leur incapacité à se motiver hormis face aux grands clubs du championnat. A aucun moment les Sochaliens n’ont fait illusion et n’ont donné l’impression de pouvoir renverser la tendance. Heureusement que Brest n’a pas su concrétiser rapidement sa domination sinon le score aurait pu être semblable à celui contre Rennes à domicile il y a quelques temps. Pour Sochaux, la Bretagne ce n’est pas la gagne, putain de bretons !

 

Les Lionceaux anémiés :

Richert 3/5 : Il a fait ce qu’il a pu et il faut bien avouer qu’on ne peut pas grand-chose quand un des défenseurs centraux se nomme Peybernes. On ne peut pas lui reprocher le pénalty, Grougi a fait ce qu’il fallait… 2 fois. Et sur le 2ème but, il est surpris comme tout le monde par l’absence de marquage sur Poyet.

Corchia 1/5 : Jean-Claude et Bernard n’ont jamais caché leur affection à la limite de la décence pour Corchia. Néanmoins, il faut savoir juger l’autre de la manière la plus juste possible afin que la relation puisse se poursuivre sur des bases saines. Depuis son retour de blessure, ce n’est pas vraiment ça, on a l’impression qu’il se retient comme un homme après un problème de frein, et je ne parle pas de voiture… On espère qu’il reprendra confiance et qu’il retrouvera très vite son niveau qui nous a tant enthousiasmés.

 Carlao 3/5 : Le boucher de Sao Paulo était le meilleur Sochalien sur le terrain, engagé comme on le connait, surtout auprès de Nolan Roux, il a bien défendu, mais affublé d’un cornichon comme Peybernes, il n’a pas pu tout faire tout seul.

Peybernes -5/5 : Cet ersatz de défenseur central aux allures de jeune dernier mal peigné n’arrivant pas à cacher son incompétence notoire à être le dernier défenseur a provoqué trois pénalties contre Sochaux depuis le début de saison. Deux contre Rennes et un contre Brest, à croire que la Bretagne est sa Némésis, surement la faute à son numéro 29… On ajoutera néanmoins que son expulsion nous semble sévère au vu de la faute commise.

Sauget 2/5 : Pour la première fois depuis longtemps, Sauget n’a pas la plus mauvaise note mais cela ne doit pas faire croire que sa prestation fut « bonne », non. Mais au final, la notation de chaque joueur dépend de la performance de l’équipe en général et contre Brest, la prestation des jaunes et bleus a été si pitoyable et inconsistante que Sauget arrive à tirer son épingle du jeu. Il a presque un peu mieux couvert son côté droit et a su mieux utiliser les ballons qu’il a eus.

Nogueira 1/5 : En net progrès depuis Lyon puisque cette fois la Lionceaux Académie a eu la chance de le voir sur le terrain. Mais au final était-ce mieux ? Non, serait-on tenté de répondre au vu de sa prestation, il ne manque pas d’envie mais de talent, c’est ballot…  Il ne sait pas ratisser les ballons comme un vrai milieu de terrain défensif et a aussi des faiblesses dans le marquage.

Anin 2/5 : Cela devient lassant de toujours dire la même chose et de voir que rien ne change. Pour faire simple, Anin joue un match sur deux, un peu comme toute l’équipe en fait, mais son cas est remarquable car ce joueur est totalement différent quand il décide de bien jouer, il peut se montrer percutant (dans tous les sens du terme) et plein d’envie, bien loin de cette épave digne d’un soir de cuite au Balto…

Butin 2/5 : Après avoir été contre-nature milieu gauche, voilà que Bazdarevic a envie de continuer le grand n’importe quoi en le titularisant milieu droit du fait de l’absence de Boudebouz. Alors il fait de son mieux et ça se voit, malheureusement, un attaquant ne devient pas milieu latéral aussi facilement, nous pensons qu’il a un bien meilleur rôle à jouer pour Sochaux (voir le commentaire sur Privat).

Mikari 1/5 : Nul dans ses choix, nul dans ses frappes, nul dans ses courses, il se fait remplacer par la chèvre Camara à la 53ème minute ce qui montre si besoin est que Mikari n’est plus un bon joueur à Sochaux, mérite de finir à Grenoble avec Mecha.

Martin 0/5 : Enchainer les passes sans repos, c’est aussi fatiguant que l’on soit une prostituée bulgare chauve et manchote qu’un jeune joueur plein d’avenir. Marvin Martin est bon, nous n’avons aucun doute là-dessus, par contre, il fait encore moins de doutes qu’il doit se reposer sous peine de finir comme un vulgaire Gourcuff. Remplacé à la 69ème par Zouma.

Privat 1/5 : Dans une précédente Académie, il a été écrit que Privat n’est pas fait pour ce rôle d’attaquant de pointe esseulé. Etant peu technique et relativement lent, il ne peut pas faire la différence comme des joueurs plus rapides sachant prendre la profondeur comme Butin. Par contre, il a pour nous un rôle à jouer comme attaquant de soutien, son jeu de tête et son physique peuvent être précieux à ce niveau. Remplacé à la 59ème par Maïga.

 

Les fantômes :

Abdoul « The Goat » Camara NN : Le mystère du mercato sochalien est enfin révélé ! On sait désormais quelle est l’utilité de cette chèvre au club. C’est très simple, il s’agit de montrer que Boudebouz a du talent derrière son habitude de tricoter encore plus qu’un chinois de 6 ans. En effet, Boudebouz se montre régulièrement décisif alors que Camara ne fait que se lancer dans une série de dribble en oubliant ses coéquipiers et sans pour autant faire la différence.

Maïga NN : Comme un juif caché dans un grenier en 1942, pas vu, pas pris. Il est entré alors que ses coéquipiers avaient déjà abandonné l’idée de se porter vers l’avant, un petit footing pour notre futur départ du club.

Zouma NN : Après Valenciennes, Brest. Zouma n’a pas de chances, son talent à nos yeux ne fait aucun doute, mais en entrant durant les pires purges du jeu sochalien, il n’arrive pas à montrer se dont il est capable, on espère le revoir dans de meilleures conditions.

 

L’entraineur sous Prozac© :

Bazdarevic 0/5 : Il y a clairement un problème à Sochaux et Mecha ne semble pas être l’homme de la situation, encore plus passif qu’un soumis dans une vidéo de Maitresse Ulla, il ne sait pas motiver ses troupes et les joueurs ont l’air de se donner à fond quand ils le veulent bien. Son choix de mettre Butin en milieu latéral alors que c’est un attaquant parfait pour prendre la profondeur et donc jouer seul en pointe à l’inverse d’un Privat trop statique ne s’explique pas à nos yeux. Il faut quelqu’un qui s’impose dans ce club, quelqu’un de dominateur pour gérer les joueurs, il faut une Maitresse qu’on n’a pas, à Sochaux, il manque Ulla.

 

La position 29 ; l’enfoncement du clou :

Une position parfaite pour résumer l’effet de ce match sur la Lionceaux Académie et le FCSM. Il y a tout d’abord Miss France à qui Jean-Claude et Bernard veulent enfoncer leur clou encore plus profondément que ceux existant dans la jambe de Ben Arfa. Ensuite nous avons l’image résumant ce match qui montre à quel point Brest est passé à travers la défense sochalienne. Enfin nous avons les 2 buts, logique tant Sochaux a été trop approximatif dans son jeu et dominé tel un novice dans un donjon SM.

 

L’instant Pierre Menès sur l’arbitrage :

Les arbitres 0/5 : Des hors-jeu imaginaires, des fautes improbables, un carton rouge que l’on peut trouver discutable au vu de la gravité de la faute de Peybernes, bref, un arbitrage des plus étranges sur ce match.

 

L’auto-rectificatif de Foot+ :

A la 82ème minute :
« Un garçon [Nolan Roux] en confiance, en manque de confiance » Ou comment avoir toujours raison…

 

Jean-Claude Persil et Bernard Lionsot.

Vous prolongerez bien votre plaisir. Jean-Claude Persil et Bernard Lionsot vous offrent les images.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.