La Meringue académie note Real Madrid-Barcelone (0-2)

Robert Carlos sort sa grosse analyse. Tous aux abris.

(Robert Carlos tient à préciser qu’il avait déjà ce titre à la bouche à la fin du match au bistro hier, et qu’il a été conforté en voyant notre footballologue utiliser la référence)

 

La victoire de la société du spectacle

 

Robert Carlos qui est le plus grand des académiciens (étant donné que notre footballologue n’en est pas un évidemment), vous avez expliqué hier que le Real allait perdre. Ce pouvait sembler être du pessimisme pervers, mais les questions ironiques avaient déjà analysées les raisons de la défaite : d’abord le projet tactique avec Pepe en point d’orgue entamé par Mourinho dès le « premier round » de ces 4 « clasicos » fût heureusement adéquat pour réaliser l’exploit de gagner une finale contre le Barça, mais jamais il n’aura permis au Real de dominer le Barça. Soit, seuls les « journalistes » du foot comme ceux de l’Equipe ou de Sofoot et les supporters blaugranas sont assez bêtes pour penser que cela était possible pour Mourinho (et donc que c’est un méchant pas beau de pas avoir voulu jouer l’attaque) avec l’effectif actuel.

Football champagne face à ersatz de catenaccio

Il fallait donc ce système pour tenter de rééditer l’exploit. Cependant, en qualité d’exploit, la victoire en Coupe du Roi était fragile et la renouveler ne serait-ce que sur ce même score minime eût été encore plus exceptionnel.
Que les pauvres brebis du foot assoiffés de « spectacle » arrêtent donc de bêler, il est clair que Mourinho ne pouvait pas viser le « beau jeu » mais devait essayer de passer en finale à coups de 0-0/1-1 ou autres trucs « à l’arrache » (façon parler vu la rigueur tactique mise en avant) dans le genre.
A ce sujet, Robert Carlos trouve bizarre que des gens qui supportent une des (si ce n’est la meilleure) meilleures équipes de tous les temps avec un des (si ce n’est le meilleur) meilleurs joueurs de tous les temps soient scandalisés parce qu’un entraîneur adverse fait tout ce qu’il peut pour pouvoir ne serait-ce qu’arracher un nul contre cette équipe.
Rappelons que lorsque Mourinho est allé au Camp Nou en première partie de saison, il a voulu attaquer et marquer, jouer à armes égales avec le Barça, et que ça lui a coûté un revers cinglant à 5 doigts.
Critiquer « El Traductor » (quel surnom ridicule…) parce qu’il joue la « défense à outrance » et les « contre-attaques moisies » alors qu’en face de lui il a cette équipe surdouée, n’est pas justement cela « le point godwin de la culture tactique footballistique » ? On parle en plus d’un coach qui a mis 3 buts au Barça l’année dernière au même stade de la compétition. Qui a lui aussi mis avec son équipe des 8-0, des 7-0, et qui venait même ce week-end de claquer 6 buts à Valence sur leur terrain. Authentique héraut de la défense à outrance donc…

Le FC Barcelone, une école de théâtre

Heureusement pour le spectacle donc, le Barça était là pour nous égayer par son jeu si léché et sa pureté immaculée. Véritables disciples de Jacques Séguéla, les blaugranas ont même poussé la beauté du jeu jusque à exécuter de magnifiques simulations qui ont parachevé la grandeur du spectacle mercredi. Le must du must étant qu’ils ont également fait ça pour la beauté idéologique et morale, répondant aux relents de franquisme présents dans la formation madrilène (en commençant par son coach).

Car un des point les plus importants : pour les défenseurs du Barça, jouer physique et tricher c’est la même chose. On défend son équipe comme on peut, et les culés pensent à la fois que c’est normal d’avoir simuler autant pour se défendre des méchants merengues et que Pepe mérite son rouge pour son intolérable tacle barbare là où les comédiens blaugranas n’ont pas grand chose à se reprocher (puisqu’ils ne faisaient que se défendre). Simuler et faire un tacle un peu rude (j’ai dit un peu, notons qu’aucun Barcelonais n’a été blessé dans tous les « clasicos » de cette saison…) c’est la même chose. Se rouler par terre en se tenant le visage alors qu’on s’est juste fait pousser par Arbeloa (paye ton joueur physique en plus…) en épaule contre épaule, c’est la même chose. Assimiler une façon de jouer qui ne nous plaît pas à de la tricherie : voilà le comportement type du tricheur. Et à en voir les images qui tournent de tous les côtés, inutile de dire que le comportement de tricheur des Barcelonais n’en n’est pas resté qu’aux mots…
A ce sujet je note que mon compère académicien blaugrana n’a pas cautionné les actes directement, il descend d’ailleurs Busquets là-dessus (mais se trompe à mon avis sur son rôle, car il a encore été déterminant au milieu, contribuant à faire disparaître Ozil). Mais le problème, c’est qu’en ne remettant pas en cause également le comportement général, « l’idéologie », on cautionne indirectement les actes.
Donc, c’est bien de dénoncer le comportement de Busquets (ou Mascherano/Pedro) mais si c’est ensuite pour le justifier en disant que le Real a joué un match de « bouchers », autant rien dire.

Bref, il est clair que c’est totalement incohérent que Mourinho et Pepe aient un rouge alors que Busquets, Mascherano et Pedro n’ont rien pour des simulations qui méritaient dans le match au moins un jaune, et qui sont tellement exagérées qu’après match, en étant honnête, on ne comprend pas comment il ne peut pas y avoir de sanctions.

Et les débats à deux balles Robert Carlos en a marre, mais c’est pour ça qu’il livre un pavé une bonne fois pour toutes.
Parce que dans tout ce truc « tricheur/simulateur » contre « bouchers » il y a un fait réel, pas du blabla, qui vient définitivement faire taire toutes les brelles culés : le Barça a commis mercredi 22 fautes contre 18 pour le Real selon les stats de l’Equipe. Voilà, en tout objectivité, l’argument du jeu physique du Real est absolument ridicule. Mieux : subjectivement (c’est à dire ici, en allant voir de plus près chaque faute), il est encore plus improbable. J’ai vu toutes sortes de conneries en commentaires, genre l’évocation du règlement de l’UEFA qui fait que Pepe mérite son rouge. Soit, mais dans ce cas, Mascherano doit avoir au moins 3 jaunes et Alves au moins 2.
Enfin dernier détail : pour une équipe qui finit à plus de 70% de possession, je trouve ça vraiment balèze de finir avec 4 fautes de plus que son adversaire, et que certains arrivent encore à dire que ce sont ces mêmes adversaires qui étaient bourrins…

En résumé, la plus grande simulation du Barça ce mercredi, fût de faire croire à tout le monde qu’elle était une équipe de danseuses pleines de grâce, tandis que le Real était une équipe de bouchers assoiffés de sang…

Identité nationale, impératif moral catégorique et justice du kairos

Loin de Robert Carlos l’idée de faire passer le Real pour des saints. Il semble évident que le but de Mourinho était de nous offrir une purge pour tenter d’arracher la victoire au retour. On passera sur le questionnement tactique que cela implique, Robert Carlos en parlera après, mais dans un premier temps, il est clair que pour réaliser tout ça Mourinho ferait jouer au Real un jeu dangereux.
Pour autant ce qui est énervant dans le brouhaha actuel, c’est précisément que de l’autre côté on voudrait passer pour des anges innocents, et surtout, pour une équipe qui est « restée fidèle à [son] idée de jeu et à [son] identité ». Si on se réfère aux précédentes analyses, qu’est-ce que « l’identité » barcelonaise ? Tout sauf un idéal du « football total », un vieux 4-3-3 défensif presque similaire à celui de Mourinho, de la simulation à chaque contact (et même parfois sans contact), de la pression sur l’arbitre lors des ces grotesques simulations, de la baston à la mi-temps, et donc, par-dessus tout, le culot des culés, de se faire passer pour des « gentils ».
Le Barça représente de manière parfaite la société de consommation dans ce fait précis : l’idéologie qui l’entoure et la constitue. Le culé et persuadé que tout ce que fait le Barça est la consécration totale et idéale du football. Tout supporter blaugrana est donc un kantien fanatique, qui voit son équipe agir conformément à la loi morale du philosophe Allemand : « Agis seulement d’après la maxime grâce à laquelle tu peux vouloir en même temps qu’elle devienne une loi universelle. »

C’est tellement juste et moral, ce que fait tout blaugrana, que l’univers lui-même punit tout ce qui s’oppose moralement au Barça. En effet, le Real a été tellement méchant vis-à-vis des barcelonais, allant jusqu’à gagner en finale, que le kairos dans toute sa puissance a décidé de faire justice aux anges bleus et rouges.
En effet, qu’est-ce que l’exclusion de Pepe si ce n’est l’élément décisif de la victoire du Barça mercredi ?

Étrangement, certains supporters catalans arrivent à nier ce fait. Là-dessus, Robert Carlos ne ressent même pas le besoin de polémiquer, mais l’analyse tactique qui corrobore ce fait, en revanche, va être avancé par la suite. Il faut juste répondre à cette chose qui a encore une fois fais marrer votre génial académicien :

« Alors certes Barcelone a marqué lorsque le Real était à dix, mais où est le problème ?
En tout et pour tout, Madrid a dû se procurer moins de trois occasions pendant la rencontre. Si à 11, à domicile ils ont été simples spectateurs, qu’on aille pas me faire croire qu’à 10 le Real en aurait planté deux.
Malheureusement, les arguments venant des socios de la Maison Blanche sont toujours aussi pauvres. »

Je ne comprends pas qu’on puisse parler de pauvreté argumentative alors qu’au même moment on avance un argumentaire tout simplement illogique qui semble venir de la bouche d’un shemale de Secret Story. Ca me parait même bizarre de devoir répondre à ça tellement l’incohérence du propos le détruit immédiatement, mais c’est clair que personne n’a jamais dit qu’à 10 le Real allait claquer des buts, alors qu’on espérait déjà simplement ne pas en prendre à 11.

Bref, vieille pirouette pleine d’incohérence et de mauvaise foi pour minimiser le fait le plus important du match.

Retour au football et analyse tactique

Robert Carlos ne dit pas sa par fainéantise même s’il est un exemple de gros porc avachi toute la journée à rien foutre (en cela les gros membres sont ses modèles de vie), mais il se permet de renvoyer encore une fois, d’abord, à l’analyse de notre footballologue (d’autant plus que par le passé, au sujet du Real, il n’a pas été d’accord avec lui quelques fois).

Avec son 4-3-3 à vocation « ultra-défensive », Mourinho avait, tout le monde l’a compris, l’intention de défendre… Passé ce secret de polichinelle, que dire sur la stratégie du Portugais ?

Premièrement, comme l’a indiqué le plus gros académicien du monde avant le match, l’erreur principale de Mourinho fût sans doute de croire que sa tactique était assez bonne pour ne pas avoir à y remettre un peu de surprise. Comme dit en début d’acad’, les exploits ne sont pas fait pour être renouvelés, et reconduire une formation identique contre le Barça n’était peut-être pas la meilleure idée. Les choix de Guardiola, s’ils semblaient limités et inquiétants pour la réussite de son équipe, ont permis de répondre grandement à l’impact physique que voulait imposait Mourinho. Ozil et Ronaldo ont été balayés par Keita, Busquets et Mascherano, Di Maria a lui un peu plus sorti son épingle du jeu, mais un Benzema en remplacement d’Ozil aurait semblé plus judicieux qu’Adebayor… Au pire, avec la sortie de Pepe, il aurait surtout paru plus logique d’enfin faire entrer un autre attaquant, ou d’amener plus de jus au milieu.

Mais en réalité, Mourinho avait-il réellement le choix ? Et son entêtement était-il si malheureux ?

Sans retourner à la polémique, quoiqu’on en dise, à 0-0, le programme entamé par Mourinho tenait toujours, certes fragilement, mais encore une fois, contre une équipe aussi exceptionnelle (Robert Carlos ne blague pas là) que celle-ci, comment pouvait-il en être autrement ? Notons que déjà dans le 1-1 en championnat, avant la bêtise d’Albiol, le nul vierge tenait. En coupe, l’exclusion s’est faite au dernier moment, alors que le Real menait, mais en toute honnêteté, l’évidence tient : le système mis en place par Mourinho a toujours fait ses preuves contre ce Barça, et c’est toujours une exclusion qui a mis fin à cet équilibre. Pour terminer dans l’idée, voyons que Mourinho a tellement bien joué son coup, que même à 10 contre 11, le Real a su revenir et égaliser, et a même failli gagner, dans le « premier round » de ces 4 « clasicos ».
Et donc, personne n’arrive chez les culés à comprendre pourquoi ?

Parce que la clé de ce système, évidemment, c’était Pepe. Qu’on ne dise donc pas que l’exclusion du Portugais était anecdotique.
Ce n’est pas un hasard si c’est précisément Messi qui marque les deux buts de cette demi-finale. Le deuxième but est le plus significatif, Messi profitant de l’espace laissé par l’arbitre (en sortant Pepe) pour s’engouffrer dans la défense madrilène.

Encore une fois, si certains avaient un peu de probité, ils reconnaîtraient que Mourinho a réussi là où en trois ans de « guardiolisme », personne ou presque n’avait réellement réussit, c’est à dire à amoindrir (on ne peut pas raisonnablement dire arrêter ou neutraliser, car c’est impossible) le jeu de Xavi et Messi. Que ce soit avec l’Inter ou le Real, c’est tout de même le seul à avoir fait ce qu’il a fait contre le Barça, c’est à dire gagner dans des matchs aussi importants, avec un système de jeu si abouti.

Robert Carlos finit sans faire sa pleureuse. Il pensait et pense toujours que ce Real, même avec ce système, n’aurait pu battre le Barça sur deux matchs. Cela dit, il est amer de ne pas avoir pu voir toute l’étendue de la justesse tactique du coach portugais, et surtout, il est déçu de voir que ce premier match a vu tout son intensité détruite par un choix plus que douteux, et que le retour en devienne presque anecdotique. Robert Carlos aime la baston et la tension, et là c’est un peu fini de ce côté…

Et Robert Carlos part comme un prince, réaffirmant ce qu’il a dit plusieurs fois mais de manière détournée : ce Barça est clairement une des équipes les plus fortes de tous les temps, et cela ne passe pas que par du kiki-caca à la con. Non, ce Barça, tel un véritable Gœtz du ballon rond, a tout de même sans ironie le talent de savoir jouer à savoir le Diable et le bon Dieu. Ce Real a bien lui aussi plusieurs facettes, mais Robert Carlos brûle d’impatience de revoir le côté football plus que champagne redevenir la plus importante.

Les notes on s’en branle un peu, Robert Carlos en met juste pour dire :

Casillas, Pepe, Lass : 5/5
Marcelo, Sergio Ramos, Di Maria : 3/5
C.Ronaldo, Arbeloa : 2/5
Xabi Alonso, Albiol, Ozil : 1/5

50 thoughts on “La Meringue académie note Real Madrid-Barcelone (0-2)

  1. Pas le courage de lire tout ce pavé ce soir! je pense que ça attendra lundi, ou pas…en tout cas t’as l’air de l’avoir mauvaise! Il faudra tourner la page mardi prochain et passer à autre chose. Sinon ça va finir avec encore combien de pages cette histoire? Allez faites vous plaisir, étripez vous! et laissez l’arbitre tranquille…

  2. Encore un bien beau discours de pisseuses tout ca! je pensais que seuls les Gunners jouaient dans ce domaine apres les grosses defaites mais en fait non…
    Vous vous enterrez alors qu’il y a un match retour a jouer, vous devenez incontinent a l’arrivee de ce match et vous faites votre pleureuse en tirant sur tout le monde sans prendre le temple de reflechir a la situation…
    Prenez du recul pour preparer le prochain match, peut etre que Marcelo et sa caravane ne sont pas suffisant a droite surtout si Ozil ne descend pas aider?Arbeloa est-il tout simplement necessaire?Sergio Ramos peut il suppler les erreurs de marquage d’Albiol et refouler sa stupidite originelle dans le meme match?
    Ca fait plusieurs annees que vous n’avez aucun defenseur centraux potables (Metzelder, Cannavaro…) et que vous ne sortez aucun jeune du centre de formation donc les defaites a repetition ca vient de la aussi peut etre?

  3. « vous avez expliqué hier que le Real allait perdre » . Dès la premiére phrase c’est violent.

  4. Globalement d’accord avec ton analyse. Sans rien enlever aux qualités défensives et tactiques des barcelonais, ils ont ce métier et cette expérience (notamment Xavi et Iniesta) nécessaire pour faire les bonnes fautes.

    C’est à dire que sur les pertes de balles à 70m de leurs buts, ils savent comment permettre à leur bloc de redescendre tout le terrain sans être mis en danger. Si ce sont des joueurs géniaux, il faut reconnaître qu’ils savent très bien mettre la semelle quand il le faut.

    Enfin, ce qui a fait la légende des plus grandes équipes de l’histoire, c’est souvent l’élégance. Si j’admire le talent du Barcelone-deuxième moitié des années 2000, force est de constater que cette équipe n’en possède pas un gramme. Pas plus que Madrid, en fait.

  5. Très bel article. Vivement le match retour. Je suis impatient de connaitre la tactique que Mourinho utilisera. La bise.

  6. Je vais corriger quelque passage:
    « aucun joueur n’a été blessé cette saison pendant un clasico » = faux
    Messi après le 5-0 et après le tacle de Sergio Ramos a été blessé pendant 10 jours !
    Pedro lors du 2-0 en champions league lorsqu’il c’est fait marché dessus par Marcelo c’est aussi blesse .
    Mais vous avez raison Marcelo n’a pas fait exprès, de plus on pouvais apercevoir la marque du crampons de marcelo sur la jambe de pedro.
    Enfin je pourrais argumenter toute la soirée pour contredire ce que vous avez écrit.
    Tout d’abord en faisant que defendre, vous commetté plus de faute donc le risque de se prendre un carton augmente et lorsqu’un joueur est aussi agressif pendant toute une partie et qu’il réalise un geste dangereux sur alves meme s’il y a une simulation pensée seulement que ce geste aurait pu entrainer une grave blessure (qui aurait meme pu coute ca carriere mais vous vous en moque)
    Enfin d’apres une étude qui a interroge de nombreuse personne ayant vu le match, les résultat qui en sont sorti sont tout d’abord le genie de Messi et en deuxieme position l’agressivite des joueur madrilain !

    Pour conclure, à l’époque de Capello, celui-ci c’etait fait siffle pour avoir composé une équipe defensive contre le Barca à Bernabeu mais on s’apercoit que l’attente des supporters est en baisse et que meme un match nul les aurait satisfait, ce qui est imcompréhensible pour un Club comme le Real qui se voit comme étant le Club de tout les temps !!!
    Regarde votre banc et ne me dites pas que vous ne pouvez pas mettre en place une equipe à caractère offenssif : kaka, benzema, higuain,… c trois la vale 120 millions d’euros ! puis sur le terrain di maria, ozil, ronaldo…. il vous faut koi d’autre, et oui admete le enfin il vous faut le meilleur joueur du monde et c bien Lionel Messi !
    Non soyons serieux, Madrid n’a aucune philosophie… et enfin murinho avait decide de defendre pendant les 180 min de jeu d’ou sont discourt d’apres match : « nous aurions pu tenir pendant 3 h (180min) à 0-0, comment pouvez vous être satisfait de cette vision lorsque vous supporte le real!
    Et Murinho était oblige de se plaindre après le match, meme si lorsque que l’on regarde la faute de pepe on s’apercoit qu’il y a simulation, sans le ralentit, il est impossible de le voir !!! Et pourquoi c’est il plaint ? la reponse est simple, pensez vous qu’il aurait pu mettre en avant la vrai force du Barca en avant sans ce faire remonter les bretelle par la direction madrilaine… ! Il etait oblige de pleurnicher !
    Et en parlant d’arbitrage, il n’est pas en position de parler car l’annee derniere lor du match Inter vs Fc Barcelone: il y avait une contestation sur les 3 but ( un hors jeu, deux faute non signalé).
    Enfin, a stamford bridge, nous avons joue a 10 contre 11 face a chelsea pendant plus de 30 min ( et il n’y avait pas de rouge pour abidal mais l’arbitre a quand meme signale la faute !et nous avon gagne). Et l’anne derniere lors du clasico gagne 1-0 busquet a ete exclut a la 60 min et le barca a joue a 10 contre 11 face au real, donc ronaldo ne pourra pas dire (comme il a insinue dans la presse) qu’il n’a jamais joue face à une equipe du Barca réduit à 10 !!!!

    Ce rapport ne sera sans doute pas publié, se qui prouvera qu’il est vrai et que vous ne voulez pas que vos fan le lise pour pouvoir les rassurer ! Bonne soiree et sacher que murinho est entrain d’entacher votre club, jamais un entraineur au real n’a eu autant de pourvoir meme pas Valdano n’a le droit de l’approché !
    Il y aura un gros clasch !!!!!
    Visaca el Barca

  7. Et vous avez raison en disant qu’en sortant pepe le second but etait plus facile pour messi mais attention vous remettez en question la defence du real ! car ni diara, ni ramos ni arbeloa, ni marcelo n’a reussie a chipper la balle a messi !!!
    SVP soyer honnete et pour une fois reconnaissser le génie de Messi, reconnaisse son talent qui est largement au dessus de n’importe quel autre joueur sur terre !!!

  8. On en recient toujours a la meme renaine! C’est l’autre qui est mechant, c’est l’arbitre, on est pas les plus mecants etc etc, voys etes des enfants?
    Au final qu’a fait le Real pour meriter la victoire? Mieux pour se donner les moyens de gagner? Ou a vous ecouter de faire match nul? ( vu que c’etait le but?)
    Le Barca lui a fait le necessaire, quoi qu’on en dise, et Pep a enfin montre aux aveugles qu’il valait largement un Mourinho, que ce soit sportivement ou en salle de presse.
    Alors toutes les analyses\excuses pitiyables ne valent rien!
    Il vius reste quand meme a rattrapper 3 buts alors madrid devrait se mettre au boulot au lieu de chialer… C’est trop facile.

  9. Jolie académie, incroyablement énervante aussi…

    Une académie meringué ou on ne parle donc que du barça et de l’arbitrage (chercher l’erreur).

    Une bonne partie du raisonnement est purement rhétorique; l’idée d’un sacrosaint barça, pure et vierge, élevé dans les cymes… Que dalle mon pote.

    J’aime ce club depuis longtemps et comme le rappelle Hristo dans l’une de ces académies le FCB a aussi joué sans talents et sans ambition, avec son lot d’unijambiste (Oleguer) et de cobaye pour orthodontiste sans talents (je vous laisse deviner).

    Le barça n’est pas au dessus des autres, même s’il reste un club particulier et n’est surement pas irréprochable, d’ailleurs qui le soutient sérieusement à part toi et José « c’est l’UNICEF qui nous a niquer » Mourihno.

    Au petit jeu arithmétique des cartons pour simulations moi aussi je veux jouer (j’ai une vidéo dans une enveloppe). Alors, je peux sortir pour cumul de jaune Di maria, Ramos. J’ajoute un petit jaune pour CR (sur le contact avec puyol, y’a faute mais faut pas en rajouter, hein..). Après faut voir aussi pour Marcelo qui s’essuie sur le genou de Pedro (mais Affelay l’a punit, alors on oubli).
    Pour le rouge de l’autre dingue, pas de pot mais manifestement l’idée c’est qu’il faut y laisser sa jambe pour que l’arbitre puisse sortir ce type.

    Étrangement Webb vient subitement de se faire des amis madrilènes et champions du monde.

    Bref tout cela est stérile. La preuve: « Notons que déjà dans le 1-1 en championnat, avant la bêtise d’Albiol, le nul vierge tenait. En coupe, l’exclusion s’est faite au dernier moment, alors que le Real menait, mais en tout honnêteté, l’évidence tient : le système mise en place par Mourinho a toujours fait ses preuves contre ce Barça, et c’est toujours une exclusion qui a mis fin à cet équilibre. Pour terminer dans l’idée, voyons que Mourinho a tellement bien joué son coup, que même à 10 contre 11, le Real a su revenir et égaliser, et a même failli gagné, dans le « premier round » de ces 4 « clasicos ».
    Et donc, personne n’arrive chez les culés à comprendre pourquoi ?

    Ce que le culé comprend c’est qu’en championnat le real égalise en devenant joueur et ça alors qu’il est réduit à 10. Le real est réduit à 10 ? c’est chiant, mais ça il faut le dire à Albiol (ou à Villar peut être ?).
    Donc dans ce match l’expulsion casse l’équilibre du real de José qui joue (putain le bug) et réussi à égaliser (jolie glissade de Marcelo par ailleurs).

    En Copa, le real fait le boulot et gagne alors qu’il est réduit à 10 à la 102e encore une fois c’est chiant mais c’est à Di maria qu’il faut le dire (ou au francs maçon de l’UNICEF ?).

    Et enfin le match de LDC ou Pepe se fait sortir parce que, comme pour les 2 premiers, les madrilènes jouent à la limite pour ne pas prendre de but ou simplement conserver le score.

    Le real joue donc toujours en rupture et les putains d’arbitre les empêchent de mener à bien leur opération commando; incarnation de la « justesse tactique du coach portugais ».
    Bref je peut comprendre que tu soit énervé par les simulations (bienvenu dans le foot, ami dont l’équipe préféré a signé CR7) pour le reste je comprends pas vraiment ou tu veux en venir.

    Le 5-0 du match aller de championnat ressemble de plus en plus à une excuse pour la manière dont joue ce real, comme s’il fallait une justification pour jouer comme cela.
    Comme si tout les clasicos allait se finir sur un 5-0. C’est pas vrai et tu le sait. Imaginer un monde entre les deux équipes est juste faux. Disons juste qu’en ce moment a défaut d’être les meilleurs sur le champ, c’est les champions du tweets à la con et de la conf’ de presse. Ridicule.

    ps: navré pour le pavé

  10. 48 H pour pondre ça ?
    A chaud, j’aurais compris, mais avec deux jours de recul, répéter les mêmes conneries, les mêmes pleurnicheries, c’est inacceptable, juste risible…

    – « Pepe/Alvès », touché, pas touché ?
    Bin non pas touché, because Alvès récupère sa jambe de justesse, histoire de la revoir. Pepe y va comme un connard, la balle y s’en tape, ROUGE indiscutable.

    – Les simulations de Busi & consorts, insupportable ? OK, un bon jaune d’entrée à chacun et ils se calmaient. Et après, ç’aurait changé quoi ?

    – Le Real a voulu jouer les caïds au lieu de jouer au foot ? Le Barça leur a mis à l’envers à tes « cailleras » de pacotille. Comme on dit chez moi :  » enculé pour enculé, y a pas d’enculette ». CQFD.

    José n’a pas voulu jouer à la baballe parce qu’il a retenu la leçon de la manita ?

    C’était il y a presque six mois, le Barça marchait sur l’eau, le Real était encore en rodage. Mercredi soir on avait :

    – Côté Barça : une défense centrale encore expérimentale, Puyol sur une jambe pour pallier l’absence d’arrière gauche, un milieu avec Doudou Keita à la place de Don Iniesta, et devant, Pedro et Villa aux fraises depuis un bail (surtout David).

    – Côté Real : Kaka, meneur de jeu exceptionnel, de retour en grande forme, assis comme un con sur le banc. Pas d’avant-centre pour aller pourrir une DC sans automatismes, personne pour foutre le bordel côté gauche du Barça (Puyol éclopé + Keita)…

    Comme tu le dis toi-même, le plan du Mou était foireux, alors que précisément, il avait de quoi faire face à un Barça amoindri et en proie au doute, qui plus est au San Beu.

    Il s’est vautré tout seul comme un con (jusqu’à sa conf’ d’après match, ahurissante). Merci à lui, on en demandé pas tant. Mès que un génie taque-tique..

    Au fait, recruter Mourinho au moment ou il n y en a que pour Barcelona, c’était pour redorer le blason de la Casa Blanca, lui redonner un peu de sa superbe ?

    Brillante idée, en effet.

    Allez sortez vous les doigts du cul mardi, arrêtez d’écouter cette brèle, jouez au foot avec vos vrais qualités et offrons au monde un clasico digne de ce nom, putain de con…

    Faites chier, merde, tiens : VISCA BARÇA !!!

  11. Plutôt supporter des chialeuses catalanes, mais plutôt d’accord avec Robert, sauf peut-être pour le 5 de Pepe. J’ai trouvé son impact et son pressing moins importants que dans les premiers clasicos, sûrement du a une chaude pisse attrapée avec une pute de Valence le soir de coupe du roi…

  12. Bah peut-être qu’au retour on la verra l’équipe qui en colle des 6 à Valence. Et peut-être qu’on verra du jeu. Pour baiser, faut être deux…

    Et oui Mourinho en a collé 3 au Barca l’an dernier (combien de fautes sanctionnables de Lucio/Samuel au passage?). Mais ne pas voir la différence entre la maestria tactique de l’Inter (réglé comme du papier à musique) et ce qui s’est fait sur ces clasicos… Bouh les barcelonais pleurent, bouh Alves simule au lieu d’y laisser son tibia. Bah ouais. Un entraineur donne des consignes pour casser le jeu et les jambes, l’autre répond par la consigne de simuler, d’en rajouter des tonnes, et de faire péter un cable aux adversaires. Qu’on regarde la fin du geste de Pepe sur son action, mais aussi son visage. Çà me parait assez parlant.

    Enfin bon, au moins on aura du jeu au retour. Ozil pourra distribuer, Di Maria aura autre chose à faire que simuler (oui, ce n’est pas le propre du Barca… Btw, le rouge de Marcelo pour son piétinage sur Pedro_la_catin il vient quand?), Ronaldo pourra attaquer à bloc (je ne l’aime pas, mais putain que je comprend sa réaction sur le dernier match, cf service vidéo), Kaka pourra peut-être entrer en jeu, et Benzema/Higuain/Adebayor faire ce qu’ils ont à faire.

    Pour terminer, vu qu’il est 7h, que je rentre de soirée, et que mes propos sont incohérents au possible, à quelle heure Ramos s’achète un cerveau? Parce que la faute qui lui vaut le jaune (immérité peut-être? non? personne?) est juste d’une connerie absolue.

    Non en fait je n’ai pas terminé. Ceux qui croient que les catalans sont mes que un club pour autre chose que pour leur histoire sont à coté de la plaque. Tocards…

  13. ca parait surprendre les madrilenes que le barca ait su s’adapter après les premiers classicos .eux aussi peuvent jouer physique et ont du répondant .sauf qu’ils ont continué a jouer au foot quand même ,là est la différence.

  14. « En effet, qu’est-ce que l’exclusion de Pepe si ce n’est l’élément décisif de la victoire du Barça mercredi ? »

    va faire comprendre ça aux blaugranautistes

  15. Alors là c’est la meilleure, Mou est en fait victime de son effectif et est « obligé » de jouer en boucher.

    Ce que tu dis est assez contradictoire. Tu commences par nous rappeler qu’il est capable de gagner des matchs 7,8-0 (comme pour justifier sa capacité à jouer l’offensive) alors qu’on sait tous qu’il a juste bétonné.

    Genre, oui ce mec est moche mais il arrive à croché des nanas. Argument assez bidon.

    Tu nous dis que le Traducteur était « obligé » sinon il en prenait 5. Pfff, te souviens-tu du classico de Pellegrini au Camp Nou. Ce match était tout simplement un aboutissement tactique.

    Pellegrini aurait du gagner, si CR9 avait mis ses 2 occazs en 1er le Barça ne serait jamais revenu. Et puis dans ce match là, c’est le Barça qui jouait a 10 avec l’expulsion de Busquet pour une main avant que Lass ne le rejoigne.

    Bref, tous ça pour dire que le spectateur que je suis veux juste voir une équipe de Madrid capable de battre le Barça au nom du sport. Et Pellegrini lui était presque parvenu à ce résultat sans entrer dans un déchaînement de haine. Mou ce qu’il fait c’est juste dégoûtant, il ne reste que de la haine.

  16. Moi, je te propose de relire cet excellente académie a un moment où tu seras un peu plus frais. Je crois que t’as pas bien tout compris.

  17. Je doute du fait que l’expulsion de Pepe soit considérée comme un simple incident sans conséquence. Je suis parfaitement d’accord avec l’analyse selon laquelle son absence pénalise le Madrid en défense, puisque personne n’est là pour « chasser » Xavi (le plus souvent) et Messi (de temps en temps). Le deuxième but de Messi n’aurait probablement pas pu être marqué si Pepe l’avait marqué.

    Sur l’expulsion de Pepe, désolé, mais je ne trouve rien à redire : c’est un carton orange. Alvés est un comédien ? Quelle découverte ! Et Di Maria serait le roi du plongeon ? Bonjour le scoop… Quand tu sais ça, tu évites ce genre d’action (ne me dis pas que Pepe pense une seule seconde pouvoir récupérer un ballon exploitable pour lui ou pour un coéquipier en se lançant sur Alvés le pied tendu !).

    Sur Arbeloa, je suis en désaccord total. Depuis 3 clasicos, je le vois systématiquement faire ce genre de choses, sur Villa en général qui joue plutôt à gauche. J’étais ressorti très énervé du match de liga (il était rentré en « remplacement » de Raul Albiol, je crois) où il avait mis des taquets très loin du ballon quand Villa allait faire son appel. Idem en coupe du roi. Seule nuance en LDC : il y a un 5ème arbitre. D’où le taquet lointain, sur la ligne du milieu. Vraiment, Arbeloa, c’est la plaie au niveau de l’esprit, même s’il risque pas de casser la jambe à qui que se soit en lattant comme ça !

    Sur le fond, je suis assez d’accord sur le fait que Mourinho joue avec ses moyens pour détruire le jeu du Barça, et que finalement, c’est ce qu’on demande à l’entraîneur. Pas de pb là dessus. Ça me rappelle la finale de la CDM 2010 : face à l’Espagne (massivement barcelonesque), il n’y avait rien d’autre à faire que du jeu dur, comme de Jong ou van bommel savent si bien faire. Après, Mourinho a quand même raté qqch en ne sortant pas un avant pour mettre Granero par exemple à la place de Pepe. C’est aussi ça, s’adapter.

    Et puis, comme on a totalement oublié le romantisme du foot pour le résultat et la tactique pure, pourquoi ne pas imaginer que Guardiola ait demandé à ses joueurs de tomber systématiquement pour mettre la pression à l’arbitre, et contrer la tactique de jeu physique du Madrid ? Si le joga mochito est si génial pour contrer le Barça, pourquoi le joga plongito est-il si condamnable ?

    Enfin, la stat sur les fautes me fait un peu sourire : tu as bien raison de ne pas entrer dans le détail, car la stat globale écrase tout. La faute de Pedro sur Arbeloa sur la ligne de corner pour récupérer le ballon en attaque = la sale faute de Sergio Ramos pour annihiler une action de Messi.

  18. J’étais pour Barcelone, mon frère pour Madrid, mais on s’accorde tous les deux pour dire que c’est de loin la meilleure analyse du match qu’on ait lu, et de loin.

    La bise, donc.

  19. de toute façon il ne faut retenir qu’une chose de ce clasico: lionel messi qui ne parle pas avant le match, qui arrive et qui plante deux pions, qui repart, qui ne parle pas après le match et surtout qui n’a pas simulé un gramme mercredi soir, contrairement aux autres pleureuses des deux bords.
    après la coupe du roi les blaugranas se plaignent du jeu dur du real qui mettent des coups en priant que l’arbitre ne voie rien, et les madrilènes leur répondent que le foot c’est pas le monde parfait des bisounours
    après la CL les madrilènes se plaignent des pleureuses du barça: et ben barcelone c’est pas les bisounours non plus.

  20. Je suis entièrement d’accord avec Roberto, tout en étant totalement neutre (enfin autant qu’il est possible de l’être) dans cette histoire.
    Je l’ai déjà dit dans un autre commentaire, mais je me répète à mon âge avancé, ce match fut une honte pour le football.

    Le comportement des 2 équipes m’a dégoûté, et je n’ai même pas pu atteindre la fin de la première mi-temps. Mais bien évidemment je suis d’autant plus déçu par le Barça, qui est censé être le paradigme du beau football, et qui a utilisé d’armes et de ruses d’une bassesse incroyable. Je me demande comment ces joueurs (et êtres humains) peuvent se regarder dans une glace, et comment leur supporters peuvent rester derrière eux.

    Le comportement du Real ne valait pas mieux il est vrai, mais pour eux le défi physique et la ruse étaient les seuls moyens de pouvoir espérer battre une équipe quasi-invincible. Cela n’excuse rien, et ce qu’ils ont montré était aussi lamentable, mais ce qui me déçoit le plus c’est que le Barça, lui, n’avait pas besoin de ça pour gagner. Ils ont la meilleure équipe du monde et les meilleures individualités, le jeu collectif le plus léché et précis, le meilleur finisseur du monde… Pourquoi tomber aussi bas, pourquoi abandonner toute dignité ? Quel exemple pour le football que ce match ?

    Pour en finir, je suis encore évidemment d’accord avec Roberto quand il explique, mais ce qui me tue c’est qu’il ait à l’expliquer, qu’une équipe ne peut pas battre le Barça sur son terrain et est obligé d’avoir un comportement ultra-défensif pour espérer ne serait-ce que le match nul.
    Si le Real avait Xavi – Messi – Iniesta – Alves, et bien le Real jouerait comme le Barça. Et gagnerait comme le Barça.
    Mais ces joueurs, et d’autres, sont les meilleurs du monde à leur poste, et jouent ensemble depuis des années. Personne ne peut les concurrencer, aucune équipe ne peut jouer offensif et espérer faire mieux qu’eux.
    Chaque équipe doit jouer avec ses forces pour l’emporter, et contre le Barça la force ne sera jamais l’attaque, la possession, le beau jeu…

    Ce Barça est une des meilleures équipes de tous les temps, c’est sûr, mais une des plus nauséeuses aussi. Malheureusement elle ne fait que suivre l’évolution globale du football.

    PS : par contre je ne suis pas trop d’accord quand Roberto cite et attaque un autre académicien. Cela risque de créer un précédent qui peut dériver vers des débordements, et cela incite aussi à attendre que l’académicien « ennemi » poste son papier avant. En commentaire je comprend mais dans son académie ça fait un peu « règlement de comptes » et cela pourrait aussi inhiber certains académiciens.

  21. après, mais c’est mon opinion, je pense que le foot EST un spectacle et que l’équipe de josé mourinho est quand même une équipe à 600 millions d’euros: il pourrait proposer autre chose ne serait ce qu’à domicile. forcément ça prendrait plus de temps (3 ou 4 ans) que le catennacio moisi mais son mérite n’en serait que plus grand.
    et ceux qui disent « si vous voulez du spectacle allez au theâtre » et « ce qui compte c’est gagner » ben à mon sens ils n’ont rien compris au foot.

  22. Je suis hors du débat Réal – Barça car me fout totalement des 2 clubs. Supporter des clubs étrangers qui sont champions un an/2 n’a aucun intérêt.

    Ceci dit, je comprend un peu l’énervement de notre ami académicien. Le Barça est pénible car, tellement supérieur dans le jeu, qu’il n’est pas censé avoir besoin de truquer pour gagner (note que Messi pourrait faire expulser 3 joueurs par match s’il se laissait tomber à chaque contact).

    Le parallèle avec l’équipe d’Espagne est facile. J’ai détesté leur victoire en coupe du monde en jouant de cette manière, mais vu le résultat final, on ne peut pas en vouloir au Barça d’user d’une tactique qui marche.

    C’est néanmoins dommage, vu la gueule de l’effectif madrilène d’en être réduit à jouer comme ça… un peu comme c’en était dommage de voir les hollandais jouer la finale en mode brutal plutôt qu’en jouant au foot…

  23. Et puis bon, arrêtez de nous saouler avec ce match pourri et ces discussions moisies et aussi inutiles qu’un sexe d’un gros membre.
    Et revenons enfin au foot, au vrai, au jeu, avec par exemple un bon PSG-Valenciennes dès ce soir.
    Amen.

  24. Bon vu qu’apparemment à Madrid (ou plutôt Robert et certains madridistes d’Hors Jeu) se torche avec les règles, je les invite à lire cet article d’EL PAIS (histoire qu’il n’y ait pas de guéguerre idiote du genre, c’est un journal pro-machin ouin ouinnnn)

    http://www.elpais.com/articulo/deportes/vestuario/cuestiona/Mourinho/elpepidep/20110430elpepidep_1/Tes

    Robert, tu dis que je me cache (et que les barcelonais se cachent) derrière les règles : le règlement uefa qui cautionne le rouge.

    Premièrement c’est pas un règlement uefa mais un règlement édité par l’IFB. Les lois du jeu sont clairs, à moins d’être autiste et borgne. Je commence à me poser la question concernant certains…

    Ce qui est formidable, mais Oxianor l’a déjà souligné, c’est ta capacité à réécrire le football. D’un coté Mourinho a une équipe pour coller 6 pions à Valence (3e de Liga !!!), mais d’un autre coté il n’a pas assez de bons joueurs pour battre le Barça…

    Avec un tel raccourci, l’équipe d’Hercules (Releguable) serait-elle plus forte que le Grand Real de Madrid ??? Hmmmm, au Chamartin on commence à se poser la question…
    Mais je dois faire parti des cons. Tu sais, tous ces cons qui trouvent bizarre et anormal de voir une équipe avec un passé si glorieux et un effectif formidable (2Ballons d’or, 6 Champions du Monde, des multiples vainqueurs de LDC…) jouer comme un vulgaire club de L1.
    Toutefois ce qui me rassure, c’est que parmi ces imbéciles, on trouve des mecs comme Di Stefano, Sacchi ou Cruijf…

    Si je suis dans leur camp, alors je suis fier d’être un con !

    Tient, pour ta lecture perso (tu verras c’est simple, c’est du niveau 3e ;) )

    http://www.mundodeportivo.com/20110430/real-madrid/pepe-bien-expulsado_54147546731.html

    http://www.mundodeportivo.com/20110430/real-madrid/para-el-madrid-pepe-merecio-la-roja_54147545977.html

    http://www.sport.es/es/noticias/barca/20110430/carmelo-ezpeleta-mourinho-parece-sinverguenza/988693.shtml

    http://www.abc.es/20110429/deportes-futbol/abci-futbol-ramon-calderon-201104291737.html

    Allez bonne bourre !

  25. Me serais-je trompé de page?
    N’est-ce pas ici que l’on parle du Real?
    Robert n’a pas envie de noter les joueurs et préfère proposer une anti-blaugrana académie?
    Comme quoi il ne doit pas y avoir grand chose à tirer de cette rencontre côté Real… mis à part se lamenter encore et toujours.

  26. Dis donc le Real,toujours aussi magique. En une soirée vous venait de redevenir la pire équipe de pleureuse complotiste du monde.

    1°) vous avez un effectif tellement fou que celui du Barça à côté c’est de la gnognotte. Ben vouais, c’est vous les ogres avec une profondeur de banc telle que vous pouvez foutre une équipe bis qui met 6 buts à Valence chez eux. J’imagine la même chose avec Bojan en pointe et Milito en DC et je rigole bien tiens… Votre potentiel offensif est tout simplement lunaire, et vous arrivez quand même à dire que y a pas moyen de battre le barça. C’est quand même grandiose de petite-couillerie.

    2°)Ce qui est flagrant c’est votre manque d’ambition. Certes il y a la bêtise de la plupart de vos joueurs (de CR7 à Ramos e passant par Pépé, Adebayor et Albiol ou Arbeloa). Vous avez tout de même Trois excellents penseurs, Xabi Alonso, Ozil, et Carvalho, et un grand gardien. Donc va pas me dire que vous pouvez pas créer du jeu et tenir la baraque en même temps. Suffit de se sortir les doigts du cul et de penser. Cette année le PSG a fait du jeu avec Chantôme, Bodmer et Hoarau, alors vous aussi vous en êtes capables les champions du billet vert. D’ailleurs vous l’avez fait. Maintenant, c’est sûr que foutre un mur, c’est la solution de faciliter et tout le monde peut le faire. Pas besoin du Mou pour ça.

    3°) L’arbitrage et le vice du Barça. Bien sûr qu’il y a du vice, c’est du football, c’est comme ça. Aucun des culé n’a présenté son équipe comme une bande de bisounours. Au contraire, ils ont l’honnêteté de reconnaître le vice comme nécessaire. Et d’ailleurs ça les fait bien marrer de voir vos pleureuses se faire expulser, même quand ils ont rien fait. C’est tant mieux, le but c’est de gagner et à ce compte là ils vous ont bien eu et basta. C’est la vieille rhétorique madrilène qui fait pitié de venir retourner le problème en parlant d’idéologie dominante etc… C’est quoi la prochaine étape, vous allez nous faire le coup des bien-pensants ? De ce point de vue-là tu as raison sur un truc, le Real est bien un club de droite, voir de franquiste, mais pas tant pour son idéologie que pour sa souveraine médiocrité.

    4°)Qui a voulu taper sur les nerfs de l’autre pour le faire déjouer en premier ? Le Real. Qui a considéré que le meilleur moyen de battre la meilleure équipe du monde, c’était de foutre une ambiance exécrable à tous les niveaux ? Mourinho. Qui s’est fait enflé in fine par plus fort ET plus malin ? Le Real et Mourinho.

    C’est dommage, mais c’est logique. Et je dirais même que le real s’en tire à bon compte, ils ont au moins gagner la coupe du Roi. C’est déjà ça.

  27. Mourinho est peut être le seul a avoir neutralisé Xavi et Messi, enfin Arsenal à domicile a gagné à contre Barcelone :p.

  28. 70 minute de match de merde, imbuvable avec une frappe de chaque coté a la première période.
    Le nain qui, une nouvelle fois, a fait le nain, mentalité de merde et j’en passe … et le samedi on en parle encore, vous me fatiguez tous avec vos classico, des débats stériles avec des mecs pas objectifs.
    Pour ceux qui ne l’avait pas noté le match est terminé, et vous pouvez bavez encore une semaine sa ne changera plus rien.

    Faire les pseudo-entraineurs « fallait le faire jouer la, et lui fallait pas qui rentre » le cul vissé sur une chaise de bureau, c’est se rapproché de Pierre Menes qui parle d’un sportif.

    Oui je suis aigri, et svp, pas de « si sa t’intéresse pas viens pas intervenir » ou le classique mais delicieux « écris français stp », j’attends plus de repartie

  29. @Cergie Rime

    Merci pour ton anal contribution.

    Visiblement tu ne comprends pas vraiment ce qui est discuté à propos de ce match.

    Ce qu’on à vu c’est un match d’attente telle une confrontation par delà des tranchées.

    Comparativement au vélo, on dirait que c’est une course de marquage où des coureurs resteraient dans la roue d’un Cancelara sous prétexte qu’il est le favori. Au final, ils perdent et accuseraient ce même Cancelarra de ne pas avoir animé la course pour que eux puissent en tirer une quelconque gloire.

    Il faut deux équipes pour faire un match de foot. Le Real a refusé de jouer avec une attitude dite « petite-bite » et le Barça n’a donc pas voulu prêter le flanc pour se prendre de contres.

    La question est donc de savoir qui est responsable de cette catastrophe. Les tords sont partagés mais le Barça a gagné et a par conséquent eu raison (seule la victoire est belle et bla bla).

  30. Oh mon dieu… Quand on pond un tel pavé on a au moins la gentillesse de se relire, ou à défaut, de faire relire son infâme texte dégueulant une bile aigre par quelqu’un qui connaît l’orthographe.

    Ce n’est pas le temps qui a manqué pourtant.

    Qui plus est, la partie qui pourrait être intéressante et la plus appropriée, à savoir l’analyse du jeu est perdue derrière un pavé d’attaques inter-académiques.

    C’est bien la première fois que je lis sur ce site une académie d’un aussi piètre niveau, tant sur la forme que sur le fond.

    Bidon.

  31. Cher Robert, je me permets de solliciter ton avis. Ne trouves-tu pas curieux que Mourinho n’ait procédé à aucun changement après l’expulsion de Pepe ?
    Vu qu’à 11vs11, il jouait 0-0, on peut trouver surprenant qu’il n’ait pas fait sortir un attaquant (Di Maria quoi) pour mettre un milieu à la place. Il aurait ainsi gardé son 3vs3 au milieu de terain, mis Ronaldo sur Dani Alvès et laissé un Puyol de toute façon inoffensif offensivement tout seul.
    Bon, je sais, c’est facile de dire ça après coup, mais moi, ça m’a légèrement frappé pendant le match. Bon, n’en tenez pas trop compte, ce n’est que mon humble avis de mégalomane.

  32. Loulou pisse a la raie des blaugranas, de Barcelone, de l’Europe, des anti-corrida, des touristes allemands de la Costa Brava, de l’UNICEF, des enfants, des independantistes, des suceurs de Catalans, des tetes a claques a la sauce Neymar, du monde entier en fait. Fait chier merde.

  33. Très bonne analyse Robert Carlos.
    Mou n’ a peut être pas eu tout bon, mais jouer défensif face à ce Barça là c’est ce qu’ il y avait à faire.
    Arsenal,qui est pourtant réputé pour avoir un style de jeu se rapprochant de celui du Barça, n’ avait pas vu le ballon non plus.
    Alors oui ça aurait été très romantique de jouer l’ attaque mais si c’est pour en prendre 5…
    Le Real a défendu,plutôt bien et a clairement mis les catalans en difficulté. Et là encore une fois c’ est une décision injuste qui les sort du pétrin et qui punit leur adversaire. Contre les Gunners
    c’ était une décision inappropriée de l’ arbitre, ici une mauvaise décision influencée par les perpétuels simulation de ces putains de pleurnicheurs.
    Certes à chaque fois le Barça avait encore toutes leurs chances de se qualifier sportivement, et loin de moi l’ idée de crier au complot, mais comprenez au moins la frustration et la colère des madrilènes, qui
    accrochent la pseudo « meilleure équipe de tous les temps » sur le terrain,qui perdent plutôt injustement et qui sont ensuite considérés comme des parias du football puisque forcément le vrai foot c’ est celui
    du barca pendant que les barcelonais,truqueurs et pleureuses (pas tous heureusement) sont eux vus comme des esthètes du football, représentant le bien et « la lutte des peuples opprimés ».

  34. @ CCCP

    Peut être qu’il n’y avait personne de potable à foutre au milieu de terrain. Granero n’aurait pas trop fait l’affaire, dejà que contre Valencia c’etait quelque peu limite.

    @ Loulou

    Merci.

  35. Donc si je comprends bien d’après certains, le Barça parce qu’il est « meilleur » que les autres doit jouer sans aucune fautes ou simulations? Par contre le Real qui a 600millions sur le terrain (oui ça se répète) peut faire ce qu’il veut? Cool la mentalité.

  36. juste pour dire : faut arrêter avec l’idée que le real a essayé de jouer au match aller en liga

    le barça ouvre le score rapidement et le real ne s’est jamais créé d’occases

  37. ah arrêtez de dire aussi que les médias français sont contents de la victoire du barça …

    même les grands journalistes que sont cjp et liza ont dit que les 2 équipes ont déconné

  38. @Omario

    Je vais utilisé l’expression cher a Moké, on a pas vu les même commentaires.

    Coté Real : Le barca c’est des danseuses, y ont simulé et Mourinho a joué une équipe « defensive » car il en a pris 5 au premier classico, c’est donc un putain de génie car sa a fait gagner une coupe

    Coté Barca : On a la plus belle équipe, le meilleur joueur, le Real c’est des méchants bouchers et si on a gagné c’est bien parcque on est mas que un club, de toute façon le Mou mérité pas il a oser aller a l’encontre de l’idée de jeux de la maison blanche.

    Effectivement c’est un match ou la tension est palpable, et heureusement, c’est la seule chose qui le rendait intéressant.

    Y se trouve que je n’ai aucun(e) parti(e) pris(e), je peux donc être plus objectif, de ce fait en toute objectivité, les « deux plus grande équipes du monde » ont proposé un match relativement décevant, qui ne mérite certainement pas les débats qui en résulte.

    Après a qui la faute j’en sais rien, et honnêtement je m’en fout, le résultat est le même

    Les anal-yse objectives que j’ai pu lire sur se site et d’autre support se font rare, et honnêtement ce bourrage de crane médiatique devient vraiment fatiguant, je me casse en Angleterre, au moins la bas ya des histoires de cul

    Désolé pour l’orthographe, la grammaire, la pollution, la faim dans le monde.

  39. Mon coco je vais te dire une chose, je suis plus supporter de Madrid que du Barça.

    Mais voila quand tu joues à domicile et que tu oses te priver de joueurs comme Benz+Pipita+Kaka et que tu perd 2-0 tu ne peux t’en prendre qu’à toi même.

    Ou alors tu peux dire que c’est la faute des autres, ils sont méchants et ils complotent contre toi.

    Tu as la chance d’avoir un public qui peut te pousser et au final tu réduis Di MAria et Ozil à de simples milieux excentrés, Ronaldo devient le premier joueur au pressing et Marcelo ne doit pas monter avant la 50eme minute.

    Si au lieu de gagner tu essayes de ne pas perdre, il faut tout de même que tu réalises que la probabilité de gagner est inférieure à celle de perdre.

    Je continue de penser que le meilleur Madrid que j’ai vu affronter le Barça était celui composé de :

    Casillas
    S. Ramos-Pepe-Heinze-Marcelo
    M.Diarra Gago
    Sneijder
    Robben Raoul Guti

    Mais non c’est tellement plus simple de vendre ses meilleurs joueurs et d’en acheter des bidons. Bravo Calderon tu as bien aidé les Culés.

  40. Que c’est beau de voir des gens s’étriper, vous m’en arracherez presque une larme !

    Moi je n’ai qu’une chose à dire, le Barca a gagné car il est plus fort, tout simplement.Mourinho est tricard depuis un bout de temps et ce dans toute l’europe, ce mec la seule chose qui l’intéresse c’est gagner une troisième C1 avec un un troisième club différent pour rentrer dans la légende et satisfaire son égo démesuré. Et avec le scénario des demies de la saison dernière autant dire que Guardiola et toute la catalogne n’avait pas envie de revivre ca, donc on joue avec ses armes : le Real a voulu la jouer physique en rentrant dans tout ce qui bougeait pour casser la fluidité du jeu barcelonais et jouer des contres, ca Pep le savait donc la seule chose qu’il y avait a faire c’était de laisser passer l’orage comme on dit, et si on peut en profiter pour faire expulser un ou deux joueurs adverses pour les affaiblir, quitte à exagérer certains contacts, et bien autant le faire. Chacun ses armes comme j’ai dit…

    Et de toute facon Robert Carlos l’a bien dit dans son acad’, personne ne peut faire deux fois le meme coup au Barca, et ca notre ami José aurait du s’en douter que ca n’allait pas se passer comme avec l’Inter car se faire éliminer deux fois de suite par Mourinho, qui plus est chez soi lors du match retour, aurait été vécu comme une très grande humiliation pour tous les barcelonais. Donc je dis bien joué pour eux, il reste le match retour et malheuresement le Real avec sa défense décimée va se faire déchiqueter, je serais a la place des madrilènes je m’attendrais a une nouvelle et très grosse manita, car Guardiola et tous les catalans voudront fermer la grande bouche du Mou.

    Allez-y déchainez-vous sur moi maintenant, j’adore me faire insulter.

    La bise anale.

  41. Moi j’ai trouvé le match énorme. Du vrai football « total », que Mourinho a lancé le jour avant en conférence de presse, où Guardiola a répondu (Chose rare), de la tension, des fautes, des bousculades, un début de bagarre, des insultes, des simulations, des attentats et pour finir, un beau but de Messi.

    C’est comme ça que je les aime, les clasicos. Faut savoir, soit on vend du « clasico », de la tension, un monde où politique, identité et football sont mélangés, de l’histoire, des vieilles rancœurs, et ça finit comme ça, soit on vend un match normal dans un contexte normal entre deux bonnes équipes.

  42. Ben n’ayant pas envie de me taper tous les commentaires, je ne ferai que celui-ci: historiquement, le Real Madrid est le club pro Franco (souvenez-vous, ce sympathique dictature qui à les mains rouges du sang des gens qu’elle a abattue) et le Barça est le club historique anti-franciste (donc pro républicain et contre le sang sur les mains…)
    Après, vous supportez qui vous voulez, perso, je préfèrerai toujours le Barça au Réal.

  43. La vraie question est: m’enfin, que fait Moké?? Non parce que là, cette académie, mon Dieu… l’attentat contre la langue française.

  44. Message pathétique et franchement décevant, on s’attendrait à un peu de hauteur, plutôt que nous resservir de la victimisation à la Mourinho.

    Personnellement, sans prendre parti, je ne retiens qu’une chose : un match lamentable sur le plan de l’état d’esprit. D’un côté une aggressivité qui tourne à la violence (déjà entrevue en Coupe du Roi), de l’autre beaucoup de cinéma (on n’oubliera pas, contrairement à cet article, que des Marcelo et surtout Di Maria étaient au niveau).

    Que le Real joue défensif ne pose aucun problème, ça fait aussi partie du jeu, et je ne crois pas que les critiques envers ce Real se pose sur ce choix tactique, mais sur la MANIERE de l’appliquer. On peut jouer défensif sans se montrer aussi violent et haineux de l’adversaire.
    Et au même titre que l’auteur dénonce que le Real « n’avait pas le choix », on peut répondre que côté Barça, face à une telle aggressivité, ils n’avaient peut-être « pas d’autre choix » que de répondre par le cinéma.

    Moi je trouve donc que seul l’état d’esprit de cette demi-finale est condamnable. Et si on doit en trouver une cause, elle est simple : Mourinho.
    Il a passé son année entière à conditionner toute la planète Real à détester le Barça, en critiquant tout le temps l’arbitrage, Guardiola ou le Barça directement.
    Les conséquences sont évidentes : les 2 équipes arrivent conditionnées à se haïr, Mourinho impose un jeu très dur toujours à la limite (pas étonnant de se prendre des rouges dans ce cadre là).
    Je n’en veux même pas directement aux joueurs des 2 camps, qui se retrouvent dans l’arène chauffée à blanc par Mourinho et tous ses sbires de la presse madrilène.

    Mourinho a fait cela dans tous les championnats où il est passé : il se faisait Ferguson et Wenger toutes les semaines, il se faisait la presse italienne, etc…
    Sans compter qu’à chaque fois ou presque les polémiques en LDC ont lieu avec ses équipes : les Chelsea-Barça, avec des matchs tout aussi pourris sur l’état d’esprit, la mise à la retraite de Frisk dont il est directement responsable, la demi de l’année dernière (où l’arbitrage, EN PLUS, l’a bien aidé avec le but HJ de Milito, le but refusé de Bojan, etc…).

    Mourinho est A CHAQUE FOIS dans le coup, je trouve assez dommage que personne côté madrilène ne puisse le reconnaître. Pour moi il fait du mal au foot, et il fait du mal au Real, qui perd de sa superbe, de son image… et de sa fierté.

  45. @dan:
    Et les prêtres qui apportent chaque jour la parole de notre seigneur dieu, pourquoi n’auraient-ils pas le droit de sodomiser un nenfant de temps en temps?

    @Loulou: +1, c’est pas moi qui sucerai des catalans. Ni des madrilènes d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.