Le Real Madrid se rendait à San Sebastian pour y affronter la Real Sociedad, une équipe qui réussit bien aux merengues ces dernières saisons. Madrid reste sur une série de 5 victoires d’affilée avant le match et arrive donc confiant en terre basque. Mais il n’est jamais facile de gagner en terre basque, le Barça s’étant fait accrocher là bas. Ce n’est tout de même plus la même équipe, car les joueurs de San Sebastian restent sur un point sur les 5 derniers matchs.

Mourinho nous concocte une équipe assez surprenante à la vue des dernières sorties. Casillas est bien sur dans les buts, Pepe et Ramos forment la paire de centre, Arbeloa prend le côté droit de la défense et première surprise, Coentrao la blondasse est titulaire côté gauche de la défense laissant Marcelo sur le banc. Seconde surprise, Lass’ préféré à Khedira pour le second pivote au côté de Xabi. Di Maria, et CR sont titulaires comme d’habitude, et Özil commence d’entrée, Kaka’ s’installant sur le banc malgré des dernières sorties bien plus convaincantes que l’Allemand. Et Higuain est sur le terrain d’entrée, Benzema étant donc sur le banc.

L’alternance continue au poste d’avant-centre, et le Mou’ continue sa rotation entre Kaka’ et Özil, Lass’ et Khedira, et donne du temps de jeu à Coentrao de retour de blessure. Le point positif, c’est qu’il n’essaie pas la blondasse en second pivote avec Xabi. Mourinho fait surement tourner l’effectif en vue du déplacement à Lyon, et Benzema, Kaka’, et Khedira débuteront surement à Gerland.

Du côté de la Real Sociedad, Philippe Montanier qui est, on l’oublierait presque, l’entraineur de la Real, a laissé l’autre français de la Real, Griezmann, sur le banc et aussi Josaba Llorente, Aranburu et Agirretxe, ce qui annonce une équipe assez défensive. Claudio Bravo dans les cages, une défense composé de Carlos Martinez, Inigo Martinez, Demidov et Estrada (coucou Loulou), un milieu à 5 Xabi Prieto, Mariga, Mikel Gonzalez, Markel et Camaduro, et tout seul comme un grand en attaque le Mexicain Carlos Vela (coucou Warren).

Le scénario du match est donc tout écrit: une attaque défense, et les Basques qui tenteront de profiter des contres attaques.

La première mi-temps va voir le Real dominer largement les débats, les Basques ne se créant aucune occasion franche. Mais petit problème, les Madrilènes ont la maitrise de la balle mais sont brouillon dans le jeu long et dans les 40 derniers mètres adverses, ce qui fait que les Merengues ne se créent pas énormément d’occasions. Heureusement, Higuain ouvre la marque très tôt sur la première opportunité, mais cela ne va pas vraiment libérer les joueurs de Mourinho. Ronaldo est l’exemple de ce manque d’application, le Portugais ratant tout. Le Real n’est pas aussi flamboyant et efficace que lors de ses dernières sorties mais la maitrise est là. Seule différence, l’adversaire est encore dans le match à la mi-temps.

En seconde période, les Basques ont tentés de réagir mais ce fut timide au début et le Real gardait la maitrise de la balle. Et puis Griezmann, rentré à l’heure de jeu, va réveiller un match où Madrid n’était pas inquiété. Il oblige Iker à un bel arrêt sur une frappe de 25 mètres, ce qui aura le mérite de réveiller le public d’Anoeta. Mais ce n’était qu’une illusion. Les Merengues vont maitriser le match encore et encore, avec une grosse possession de balle, mais sans la vista pour doubler la mise. La défense madrilène fut elle impeccable, irréprochable, et Iker a passé une soirée tranquille.

Ce Real Madrid est vraiment métamorphosé. Ça ne se rue plus à l’attaque, ça garde la balle, ça fait tourner la balle pour gérer le score, et puis ça défend bien. En continuant comme cela, ils peuvent faire de belles grandes choses, mais il faut qu’ils restent dans ce jeu là. A voir donc.

Ce ne fut pas un match de gonzesses, le match étant haché par de nombreuses fautes, et de nombreux cartons.

 

Les notes:

Casillas (5/5): R.A.S à part 2/3 sorties aériennes et la frappe de Griezmann. Encore un match sans but, c’est bien ça.

Arbeloa (4/5): Très offensif dès le début du match, il se signale par une faute grossière où il envoie son adversaire dans les airs pour une figure digne de Brian Joubert (une chute donc), et il prend un jaune. Spectaculaire mais sans plus, cette faute contraste avec son jeu tout en sobriété. Il a de la roublardise quand il est en difficulté et c’est toujours bon cela. Intelligent dans la relance.

Pepe (4/5): Pas énormément de boulot en première période mais il a su rester vigilant quand le ballon arrivait dans son coin par des interventions bien senties. Impeccable en seconde période, où il est toujours bien intervenu. Attention, on l’a vu retomber dans ses travers, il a mis un petit coup de pompes en douce à ce petit con de Vela, après l’avoir taclé.

Ramos (4/5): La finesse il connait pas. Toujours plus à l’aise dans le jeu aérien que le jeu avec ses pieds. Sinon, il apporte un peu de solidité à la défense madrilène, et il va devoir s’améliorer au niveau de la relance. Superbe match de sa part donc, sa seule grosse connerie étant ce tacle complètement con au niveau du rond central qui lui donne un carton jaune, mais je ne lui en veux pas.

Coentrao (4/5): Il a dû choper une crampe à force de lever le bras pour réclamer la balle. Oui, car il a campé ailier gauche, le jeu penchant un peu plus à droite en première mi-temps. Il se signale d’entrée en faisant une passe décisive comme pour convaincre ses coéquipiers de lui faire la passe. Sinon il s’est montré solide défensivement. Reste à le voir sur d’autres matchs pour pouvoir se faire un avis sur qui est le mieux entre lui et Marcelo.

Xabi (3/5): Il était pourtant dans son jardin et il fut un petit plus en retrait qu’à l’accoutumée. Peut être est-ce la présence de Lass’ qui oriente bien le jeu vers l’avant qui a fait ça, mais il n’a pas pesé autant que d’habitude pour accélérer le jeu. Et son jeu long était brouillon. Il s’est rattrapé par son sens de la récupération et sa classe naturel.

Lass’ (3/5): Très actif à la récupération, genre de chien fou du milieu de terrain comme à son habitude. Et puis c’est bien de toujours vouloir jouer vers l’attaque, ça change de Khedira. Faut dire que les Basques n’attaquaient pas trop. Remplacé par Khedira à la 68e.

Di Maria (5/5): Il doit être dopé c’est pas possible. On ne l’arrête plus. Il court de partout, se dépense sans compter pour défendre, et fait même des interventions digne d’un stoppeur pour empêcher l’attaquant adverse de marquer. Mais ça c’est rare quand même. Clairement un ton au-dessus de tout le monde. Le Vettel du Real Madrid.

Özil (2/5): Il reste 2/3 vestiges de sa classe de l’année dernière mais sinon il est juste banal sur le terrain, au niveau du Kaka’ de la saison précédente. On attend sa renaissance, parce que passer de maitre à jouer de l’équipe à joueur qui n’influence plus du tout sur le jeu, c’est bizarre. Remplacé par Kaka‘ à la 63e.

Ronaldo (1/5): Ambassadeur PES, il croit que le terrain c’est comme le jeu, qu’en mettant des coups du foulard tu peux marquer. Autant dire qu’il était en mode agaçant, il n’a rien réussit tel Wilkinson contre la France. Tout allait de travers, comme sa coupe de cheveux gélifiée. A noter, il a réussit une frappe à la demie heure de jeu et c’est bien le seul truc qu’il a réussi.

Higuain (3/5): Bien plus fort qu’un Jean-Claude Dusse. En même pas 3 appels, il avait déjà conclu. Il loupe la balle du break sur un service de Di Maria. Sinon, il fut sevré de ballons, et il a beaucoup décroché pour toucher la balle, et il n’a pas toujours fait les bons choix. C’était pas un match pour avant centre mais il a su tirer son épingle du jeu. Remplacé par Benzema à la 81e.

 

Remplaçants:

Kaka‘: Le con, il a tiré sur l’arbitre.

Khedira: Il s’est fait remarqué par une remontée de balle ou il la perd comme un couillon. Sans conséquence toutefois.

Benzema: Qu’est ce tu veux faire en 9 minutes ? Ah, Higuain a marqué en 9 minutes… D’accord.

 

En face:

Le néant sur ce match.

Vela est un petit con, archi-nul doublé d’une mentalité de petit con.

Griezmann a tenté de réveiller le match puis a tenté de casser la jambe à Ramos en douce, les 2 fois sans succès.

Et puis c’est tout.

 

Le Real Madrid profite de la défaite de Levante à Pampelona (2-0), pour prendre seul la tête de la Liga, avec un point d’avance sur le Barça (coucou Hristo). Esperons que cela soit toujours le cas quand nous arriverons au Clasico.

Sinon, un petit mot sur la Liga Adelante, le Celta est en meilleur forme que le Dépor, même si les 2 clubs gallegos ont gagnés ce week-end. Le Celta devient le roi des retournements de situation, avec un doublé de Iago Aspas aux 81e et 92e alors que le Celta était mené 2-1. Victoire 2-3 au final chez la réserve de Villarreal. Le Dépor a eu du mal à battre Girona, et s’impose 3-2. Je vous ferais le point bientôt sur l’œil gallego (quand je trouverai le temps et la motivation pour).

Prochain match, mercredi soir, avec la LDC et le déplacement à Gerland pour y affronter Gourcuff and Cie.

Dudu est sur facebook tout comme la Meringue Académie.

Un Bisou au Perfettu, au Choa, à Michel, à Marinette et à Max Gallo-Bossis, parce que faudra que je tente le challenge Mélanie Laurent un de ses 4.

 

Un bisou sur chaque fesse,

 

Dudu.

Et comme Dudu est un type sympa mais bizarre, il vous file les images du match.

9 thoughts on “La Meringue Académie note Real Sociedad-Real Madrid (0-1)

  1. Le Real est vraiment un club à oseille, regardez-moi cette qualité d’image sur les compo d’équipe.

    Pendant ce temps, Michel se tape ESPN Vivo.

  2. J’espère vraiment qu’Özil retrouvera rapidement son niveau, d’autant plus que Kaka se sent de mieux en mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.