La Meufs Académie tente de noter France – Angleterre sous le feu de la polémique 2-2

***Aparté***
Oui, pauvre naïf ! Oui, toi, qui te réjouis que Knysna soit devenu affaire ancienne suite à la victoire (enfin on se comprend…) des mecs sur les Espagnols ! Oui , ça y est, on y arrive : les Bleues sont en pleine polémique.
Quelle est-elle me demanderas-tu tel l’innocent enfant qui souhaite entendre dans la réponse la vérité sur l’existence de Dieu… heu, non… du Père Noël ?
Et bien, ami supporter averti des Bleues, tu n’as pu que savourer (si tu possèdes un chromosome Y) de la présence en tant que titulaire de Mademoiselle Marinière-2011-Laure-Boulleau lors des deux derniers matches qualificatifs pour l’Euro 2013 (en Suède, celui qui ne le sait pas encore va finir par avoir un gage…). Or, toi, supportrice avertie à laquelle le physique de la miss sus-citée ne fait ni chaud ni froid, tu auras noté que le plus important dans cette affaire était la présence de Sonia Bompastor sur le banc. La (entre autres) capitaine de l’OL, présente de Équipe de France depuis douze années n’était pourtant pas blessée et le passage de titulaire incontestée à paria ne t’aura pas échappé.
Et là, c’est le drame : à l’annonce des joueuses retenues pour les deux matches amicaux en cours (Angleterre et Pays-Bas) : nada, que’d’chie, pas de Sonia dans la liste. L’intéressée relate les faits dans cette interview à une-deux.net : http://www.une-deux.net/Sonia-Bompastor-Je-ne-connais-pas-le-motif-de-ma-mise-a-l-ecart_a1475.html

La réaction de Bruno Bini dans L’Equipe (citée par une-deux.net, une source prolifique, n’allez pas croire que j’achète L’Equipe…) fut éloquente :
« Je reste sur ma ligne de conduite. Quand je ne prends pas une joueuse, je ne l’appelle pas. Je suis surpris que certains soient surpris. (…) Il faudra aller dans mon sens, et tant pis pour ceux qui n’iront pas ».

Le point de vue de Ni Buts Ni Soumises,
que, rien que pour l’excellent jeu de mots de sa dénomination, je vous recommande très chaudement, bande de coquinous !

Mais en fait, ce n’est pas la forme qui pose question à la Marinette : c’est le fond.

En effet, comment interpréter que lors du précédent rassemblement, entre deux écritures de chansons tel Roch Voisine se brulant la rétine dans l’eau de mer (ou de poèmes, je ne sais pas bien), vous receviez Mademoiselle Bompastor 45 minutes dans votre chambre pour une entrevue qui, selon les dires de la victime, « se passe très bien » ? Hein ? Comment ? Alors que notre imagination fertile n’est que dévergondée !?!

Comment comprendre que par ailleurs Mademoiselle Soubeyrand, qui exprime publiquement sa lassitude du haut niveau suite aux derniers JO, soit sélectionnée et titulaire (amis de la Communication bonjour ! ici la première version, là la seconde… qui dit mieux ? J’aime personnellement beaucoup la tendance Arlette Laguiller du deuxième), aux détriments d’une potentielle relève (à l’instar du rôle qu’il a semble-t-il suggéré à Bompastor envers LaBoulleau) qu’elle pourrait abreuver de son expérience ?

Pareil pour Meilleroux (sans le bénéfice de l’apport d’expérience concluante) ?

Pourquoi Louisa Necib est-elle systématiquement Femme du Match Crédit Agricole même quand elle ne joue pas ? (Oui ça n’a rien à voir, mais Pourquoi ?????)

POURQUOIIIIIIIIIIIIII ??

Pour ceux que la question intéresse, vous pouvez rejoindre la discussion dans le groupe de soutien créé sur Facebook : http://www.facebook.com/SoutienASoniaBompastor
Pour les autres, passons à France – Angleterre, yeah baby !

***Fin de l’aparté***
LA MEUFS ACADEMIE NOTE FRANCE – ANGLETERRE 2-2

Parfois, la Marinette se dit qu’il nous arrive d’oublier que notre pire ennemi héréditaire est l’Angleterre. Ce match nous a donc remis en droite file de l’Histoire. A moins que ce ne soit Sarah qui s’en soit chargé…

Le film du match :

Les quatre buts en vidéo chez la FeuFeuFeu http://www.fff.fr/mediatheque/feminine_a/543590_les-quatre-buts-en-video
L’intégrale chez D8 http://www.d8.tv/video/eGdpeW1w/bleues-en-route-vers-l-euro-2013-france-angleterre-feminines/
Le live commenté pas rigolo http://www.fff.fr/compint/66507/match/68347.shtml
Le résumé du match :

Stade de Charléty : Capacité du stade 20 000 places / nombre d’habitants de la région parisienne 12 000 000 / nombre de spectateurs : 5 914 … sic.

Pour faire court, ça faisait longtemps que les Bleues n’avaient pas été menées de deux buts à la pause. En seconde mi-temps elles parviennent à refaire leur retard et peuvent utiliser l’axiome « un match nul = une victoire » à l’instar des mecs. En espérant que la comparaison n’aille pas jusqu’à Knysna…

LES NOTES

Sarah Bouhaddi : 1/5. Sélectionnée parce que toutes les autres sont blessées (elle ne faisait d’ailleurs pas partie de la première liste pour les derniers matches officiels, ce qui peut être interprété comme un message subliminal relativement clair), elle en a profité pour prouver à son sélectionneur qu’elle était au top niveau :
– v’là la balade en dehors de la surface ballon à la main, bim carton jaune, bim coup-franc, bim but (0-1, 34e).
– ok, Sarah, ta défense pratique le air marquage mais c’est quand même toi le « dernier rempart » (0-2, 39e).
Remarque, si ça se trouve, elle le fait exprès pour faire chier Bini !

Corine Franco : 2/5. Un peu coincée en défense à s’auto-faire des croque-en-jambes, son apport offensif n’est pas des plus déterminants (la gestuelle de Jimmy Briand sans son efficacité ponctuelle, c’est vraiment le bad trip). Sans pour autant l’évincer du groupe, serait-il possible d’alterner avec une autre joueuse voir ce que ça donne ?

Laura Georges : 3/5. *tududu* La petite Laura attend sa copine de défense centrale avec qui elle a des automatismes Wendie d’urgence sur le terrain *tududu*

Ophélie Meilleroux : 1/5. Un marquage ? Où ça un marquage ? Bim but.

Laure Boulleau : 3/5. Au-delà de la polémique dont je m’entretenais avec vous quelques lignes plus haut, la charmante Laure assure avec sérieux et application son poste. J’ai tout de même noté que ses montées puis centres avaient tendance à ne pas trouver preneuse. A améliorer donc.

Sandrine Soubeyrand (puis Camille Catala, 46e) : 3/5. Une prestation correcte pour montrer les pas dans lesquels sa jeune collègue pourra marcher (y’a un truc qui merdouille dans cette image, non ?). « Passer le relai », « L’avenir à la jeunesse », tout ça… c’est bieng.

Camille Abily et Louisa Necib : 3/5. Et là, c’est le drame, la Marinette n’a pas grand-chose à dire sur la prestation de ces deux joueuses samedi soir. Je vais donc me contenter de paraphraser le mode d’emploi de notation d’horsjeu.net : « Match « verre d’eau »…incolore, inodore, mais indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble. La joueuse a tenu son poste en professionnelle. ». Merci.

Gaëtane Thiney (puis Elodie Thomis qui se fait bobo, 46e , puis Kheira Hamraoui 90e+2, première sélection pour trente secondes) : 2/5. Sortir à la mi-temps, tout ça…

Eugénie Le Sommer : 3/5. Toujours beaucoup d’envie et ça c’est cool. Trahie néanmoins par ses gestes techniques, à l’image de cette tentative de râteau-tir-croche-pied qui ne lui aura pas permis de marquer. PS : merci de demander à Alex Depl’ de changer de vocabulaire pour l’encourager, les « Allez Gégène ! » peuvent rappeler de mauvais souvenirs à certains…

Marie-Laure Delie : c’est nawak mais 5/5. Sans ses deux buts improbaux (ben voui, le pluriel d’improblable) on ne serait pas là où on en est. Mais c’était vraiment nawak :
– chippage (sans doute une fan de Dora l’Exploratrice) de ballon au nez de la gardienne anglaise qui choupinettement choisit de ne pas faire faute pour tenter un 2e ballon sur penalty (1-2, 59e).  
– lobbage stratosphérique de la moitié de l’équipe anglaise digne d’un hommage à Felix Baumgartner (2-2, 83e).

L’ennemi

« Hope Powell, la sélectionneuse de l’équipe d’Angleterre, n’a pas tari d’éloges sur ses adversaires d’un soir. « C’est sans aucun doute une très bonne équipe (…) Elles sont très bonnes techniquement et très bien organisées », a admis Powell. »
Ouais, c’est ça.  A la première occas’ elles nous planteront un couteau dans le dos. Pétasses.

Voili voilou les loulous. Sur ce, la Marinette vous attend de pied ferme mercredi à 19h pour soutenir les Meufs face aux jolies Néandertaliennes… Néerlandi… nanas du pays d’en bas, 14es  mondiales.
La Bisette
Marinette Picon-Bière

Marinette vous propose de venir lui dire ses quatre vérités sur Facebook (tant qu’elle aura un compte parce que Facebook lui soutient régulièrement ces temps-ci que ses commentaires d’apparentent à du SPAMming…) ou de vous abonner à la page de la Meufs Académie si le cœur vous en dit.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

6 commentaires

  1. Sarah, et sa science du placement sur coup de pied arrêté … quelqu’un pour lui expliquer que le mur ne sert pas à se cacher et qu’il faut pas rester bêtement derrière?

  2. Tout pareil que Shabalansh, la faute de main, bon, c’est dans l’élan, un peu con mais ça arrive. Par contre le placement sur le coup-franc…

    Et la gardienne anglaise, si elle a fait une belle horizontale sur un coup-franc, ses deux buts sont un peu cons aussi…

    De là à dire que c’est surtout au niveau des gardiennes que le foot féminin doit progresser, il n’y a qu’un plat à faire où je mets les deux pieds dedans.

  3. je retrouve plus le commentaire sur un certain site il a du etre éffacé mais ca m’a fait trop marrer :

    C’etait genre « Les anglais on bien joué le coup les stadiers etaient déguisés en Livreur sarenza pour déstabiliser la défense francaise »

  4. A quelques mois des échéances suédoises l’edFF vit sur le crédit usurpé des France-Lichtenstein (24-0) et autres Guatémala-France (1,2 – 35) où l’équipe s’est payé des scéances d’agility contre des défenses d’y voir. Aucune marge de progression dans le jeu, ni nouveauté technique, ni éclosion de nouvelles joueuses, ni maturité sur le fond. Delpierre de D8 interpelle les joueuses comme s’il avait passé toutes ses colos en leur compagnie, les sponsors les confinent dans des rôles de pétasses qu’elles ne sont de loin pas, cela doit être coton de jouer les matchs…mais chut ! vous allez réveiller Mr Bini !! Quelles alternatives aux Bouhadi, Franco, Meilleuroux, Soubeyrand et Thomis ?

  5. Plutot d’accord avec toi Ademar…
    Il n’y a que 4 ou 5 nations qui sont de la carré final au nive

  6. Plutot d’accord avec toi Ademar…
    In n’y a que 4 ou 5 nations qui se battent au niveau international.
    Le championnat francais est une blague comparé au soccer ou au japon..

    Pas evident de progresser dans ces conditions.

    Mais de là a parler de pression médiatique..
    J’ai pas vu de joueuses de l’équipe de france faire de la pub pour Loréal …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.