La Monte-Carlo académie note Monaco-Valenciennes

1

Ricardi Guidolino se refait une santé footballistique

Ricardi Guidolino lutte toujours contre ses problèmes d’addiction au gambling bling…

L’ASM recevait Valenciennes pour cette 31ème journée. Un match pour le classement et une victoire a l’ancienne mais toujours pas à la bien. On ne va pas faire la fine bouche après quatre 0-0 de suite en championnat.

Ruffier -3- Une soirée moyenne pour le portier. Sa première action de jeu est un « au marquage les gars » suffisamment puissant pour ne pas être couvert par les 2000 supporters monégasques en délire. Ne voulant pas être le gardien numéro 4 des Bleus, il s’essaye de plus en plus souvent au poste de libéro vu qu’il y a des places à prendre.

Modesto -3- Un bon petit match sans plus pour François-Joseph. Il a essayé de rester devant lors de sa seule montée en 1ère mi-temps mais s’est repositionné car il ne voulait pas spoiler Camping 2. Un tantinet coupable sur le but pris, il a offert plus de soutien offensif mais peu offensant en 2nde mi-temps.

Muratori -3- Il a voulu tout d’abord remplacer Perez au niveau des tacles mais s’est révélé un peu tendre au point de se perdre un duel physique avec un ballon. Peu habitué à être titulaire cette saison, il ne sens pas quand Néné veut combiner avec lui, ce qui n’excuse en rien sa charrette sur quelques actions. Comme l’équipe en général, il a fait preuve de plus d’agressivité  en 2nde mi-temps.

Traoré -2- N’a pas eu à faire grand-chose quand il était au marquage de Samassa. Une mésentente avec Ruffier est à mettre à son actif. Comme il remplaçait Puygrenier dans l’axe, il s’essaya aux montées et reprises de volée sur coup de pieds arrêtés. Il fut devancé quelques fois, un peu comme par l’avenir brillant qu’on lui promettait. Remplacé à la mi-temps par Maazou pour blessure.

Mongongu -2- N’a pas eu à faire grand-chose quand il était au marquage de Samassa (pratique ce copier-coller…) On voyait moins sa coupe de cheveux qui le démarquait des autres, résultat: ses adversaires directs se démarquèrent à leur tour pour marquer. Un sens du placement oublié au vestiaire pour ce match, peut être du à l’absence de Puygrenier.

N’koulou -3- Une 1ère mi-temps en milieu défensif avec des problèmes de relance et un manque d’agressivité. Repositionné dans l’axe central après la Blessure de Traoré, il n’a pas eu à faire grand-chose quand il était au marquage de Samassa (décidément je l’adore de ctrl+c ctrl+v) et fit donc un match de meilleure qualité.

Mangani -3- Appliqué dans la relance sans balancer le ballon le plus loin possible avec plus ou moins de réussite en 1ère mi-temps, il fit une 2ème mi-temps de meilleure facture avec en prime une présence offensive dans la construction. On demande confirmation au prochain match.

Haruna -4- On aurait pu le confondre avec son compatriote Taiwo quand il alla fracasser le poteau de Penneteau sur coup-franc. Il retenta sa chance mais il passa du mode Taiwo au mode « t’es où ? » pour lequel il avait déposé un copyright après le match contre l’OM. Son travail et son activité dans ce match ont été récompensés par une passe décisive de 40 m au dessus de la défense. Remplacé à la 75ème par Gosso.

Alonso -3-Passe plus de temps à râler, chercher les fautes ou à en faire des stupides qu’à faire de belles actions. Même ses coéquipiers n’ont pas cru en lui sur une bonne action et par conséquent personne n’a suivi. Replacé à gauche après la sortie de Park, il fut bien meilleur mais pas aussi décisif qu’il le devrait.

Néné -4-Entre ses bons coups de patte et ses tics (partir seul pour dribbler ou chercher la faute), il passa de pathétique à esthétique en attaque et sur son but qui sonna comme un déclic. Il sonne comme le tic-tac d’un métronome qui règle la tactique monégasque.

Park -3-Il s’est bien démené balle au pied hormis un ballon poussé trop loin sur sa seule vraie action de but après une belle feinte de corps. Il est cependant en baisse de régime à l’instar de l’équipe. Il fut remplacé à la 66ème par Pino pour laisser rentrer un autre Coréen côté valenciennois (décidément ces histoires de quotas…)

Remplaçants

Maazou (45ème) -4- Recruté sur cassettes dont on ne demandera pas la nature dans la collection de Guy Lacombe, il a soufflé sur le match comme un ouragan et a tout emporté, la victoire en prime.

Pino (66ème) -3-Entré pour préparer la Coupe de France, il a contribué en partie à la dynamique de fin de match mais a toujours besoin d’épurer son jeu pour être vraiment efficace.

Gosso (75ème) non noté Est entré juste pour faire une prise de Karaté. On sait dorénavant ce qu’il fait de son temps libre depuis que Moustache le garde en roue de secours. Ce tacle serait-il de la frustration Jean Jacques ?

Si ce match était la main de Christian Vieri, ce serait un brelan de 5. Une main suffisante pour gagner mais le manque cruel de confiance au début de partie a failli coûter très cher. Maintenant place à la coupe avec un capital confiance en hausse..

1 thought on “La Monte-Carlo académie note Monaco-Valenciennes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.