La Penn Ar Bed Académie note Nancy-Brest (2-1)

Retour de l’ami Mèch Tuyot aux commandes

L’Avant Match

Nancy-Brest, une affiche qui fait clairement bander Mèch pour son retour parmi vous après deux matchs manqués et la première victoire du Stade Brestois contre son petit voisin merlu tout mignon, le fayot qui va à la messe le dimanche matin au lieu de récupérer de sa cuite. Cette académie sera donc placée sous le signe d’Audrey Tautou et sa filmographie, comme un symbole© du match anal à venir.

Je tiens d’ailleurs à remercier Roazh Takouer pour l’intérim académique.

 

Mais revenons à nos Lorrains, peu de points commun entre ces deux équipes diamétralement opposées sur la carte de France, Mèch n’en voit d’ailleurs qu’un, l’attaque, les deux équipes ne marquant pas beaucoup, et c’est en hommage à un Grantattakan© passé par les deux clubs, parti depuis se perdre outre-manche que nous appellerons ce match le « MarcAntoine(hé-ho)Fortunéo » formule ayant pour avantage d’être facilement prononçable et tout aussi ridicule que celles de Margotton.

Avant ce match, Brest fait preuve d’une régularité mathématique impressionnante à en faire mouiller la petite culotte d’Audrey Tautou dans son rôle de Sophie Neveu, ou à émoustiller l’ancien sélectionneur de l’équipe de France féru d’astrologie : le regretté Raymond Domenech.

En effet, nous sommes à 12 journées, le club est 12e avec 12 points, pour 12 buts marqués et 12 encaissés, et les pack de 12 Carlsberg sont régulièrement en promotion et à l’heure où j’écris cet avant match, il fait 12°C sur Brest, coïncidence, nous ne le pensons pas, Jacques Pradel et Thierry Meyssan non plus. Bertrand Renard se masturbe dans un coin.

Alors que Brest semble avoir enfin trouvé une formule satisfaisante en attaque avec un 4-3-3, Nancy s’oriente faute de joueurs disponible vers un 5-3-2 très dense dans l’axe, ce qui laisse présager un match très défensif de la part des Nancéiens cherchant à jouer le contre pour surprendre la défense brestoise privée de Baysse suspendu, et d’Elana dans les buts, ce dernier légèrement touché au genou lors du dernier match ne sera pas aligné sur le synthétique lorrain trop traumatisant pour les appuis. Le Panda n’est pas là non plus, Mèch pense que cela à un rapport avec la série de nombre 12, Greenpeace, et Audrey Tautou Thierry Meyssan est sceptique.

Moukandjo absent, l’incertitude plane quant à l’attaque lorraine quand le trio Touré-Roux-BenBasat très convaincant sur les deux derniers matchs brestois devrait être aligné, la rapidité de ces trois joueurs devraient être un atout sur la pelouse en plastique de Marcel Picot

Attention cependant à l’excès de confiance, Jean Fernandez sait bien y faire avec des moyens limités, et comme l’a dit Licka, avoir battu Lorient c’est bien, mais si c’est pour perdre ensuite à Nancy, ça n’aura servi à rien. Attention aussi à Daouda Karaboué et Nicolas Batum, Mèch Tuyot n’a pas très bien compris ce qu’ils font à l’ASNL, mais il les a toujours trouvés excellents, méfiance donc après tout on joue sur du plastique, pourquoi pas avec les mains.

 

Le Match

Place donc à ce MarcAntoine(hé-ho)Fortunéo qui s’annonce palpitant, Ewolo sera le patron de l’entre jeu brestois, Culma encore un peu court est sur le banc, Cappone dans les cages et c’est Daf de retour de blessure aux ligaments croisés qui prend place à droite de la défense. Côté ASNL c’est Diakité et Niculae qui occupent l’attaque lorraine, en soutien se trouvent Karaboue et 7 défenseurs…

Le coup d’envoi est donné par la mascotte lorraine, le commentateur propose une étude sociologique de la vie de mascotte, ça commence bien.

On assiste à un échange de longs ballons, Nancy n’ayant pas le schéma pour construire, Brest n’arrivant pas à franchir les rideaux défensifs locaux.

Daf touche le ballon de la main, c’est un coup franc assez lointain pour Karaboue qui met dans la boite, Caponne se troue, manque de prendre le but tout seul, puis se fait percuter par Sami pendant qu’un autre Nancéien glisse le ballon dans le but, l’arbitre avait sifflé.

13e Ben Basat s’enfonce dans le camp adverse, il est stoppé astucieusement par Calvé qui récolte un jaune sur le coup, c’est un moindre mal pour Nancy.

Le Match est toujours aussi pourri, d’un camp à l’autre c’est un festival de passes ratées et de ballons cadeaux pour les adversaires. On s’emmerde à Marcel Picot, c’est aussi long qu’un (très) long dimanche de fiançailles.

Nancy, pas mis en difficulté par une équipe de Brest qui s’endort peu à peu, pousse de plus en plus, sans danger cependant.

Quelques frappes lointaines d’un côté et l’autre bien captées par les gardiens, et voici la mi-temps. Le terrain est toujours en plastique.

 

Sombrero d’Ewolo pour débuter la 2e période, dieu est grand, je suis tout petit aurait il dit avant de perdre le ballon bêtement. Ben Basat, Roux et Lorenzi combinent bien, les Brestois semblent être revenu avec de meilleures intentions…

Et bien non, c’était une feinte, on retombe dans un match mou avec un déchet technique digne d’un match de PH un lendemain de nouvel an. Ah oui, à la mi-temps Jo-Gook est rentré, Sané est sorti, Diakité descend d’un cran sur le terrain et semble être plus à l’aise, Fernandez sent qu’il peut gagner ce match, Mèch aussi, il descend alors une bière pour faire passer ça.

Lorenzi y va de son sombrero, stoppé par Calvé d’un coup dans la gorge, sur le coup franc Grougi se rate mais manque de tromper N’dy Assembe. Serait-ce la chance qui pointe le bout de son nez ?

Et là c’est le drame, on joue la 63e minute, sur une faute brestoise, les nancéiens jouent vite, enchaînent les passes et décalage, ça arrive sur Jo-Gook qui frappe, c’est contré par Lorenzi mais ça rentre quand même. Un manque de concentration évident.

Touré se rebelle et centre au 3e poteau, Bernard Mendy applaudi aux Danemark. Une belle percée dans la surface du même Touré, Nancy contrôle sans que Brest n’y trouve à redire.

Contre attaque lorraine suite à une attaque mal négociée par les bretons, Niculae se rate.

Nouvelle attaque de l’ASNL, on est à la 82e, Caponne décide de s’illustrer en ne parlant pas à Martial, il assomme ce dernier et envoie le ballon sur Niculae, surpris du choc ce dernier temporise, puis joue sur Diakité, qui transmet à Mangani qui marque dans le but vide… Mais, c’est HorsJeu(.net), les locaux protestent, pourtant l’arbitre assistant a bien raison, Grougi est bien derrière Mangani, mais Caponne se trouve 1mètre devant. On a eu chaud, ça fera une palette de grande qualité.

 

Sur l’action qui suit, Grougi décale bien Ben Basat qui glisse pour Lesoimier entré en jeu à la 65e et invisible depuis, il effectue un superbe crochet enchaîné d’une frappe enroulée pleine lucarne, un but venu de nulle part mais Hors de prix.

On se dirige donc tranquillement vers le 10e match nul Brestois, toujours avec l’objectif de battre le Bordeaux de Pavon.

 

Sur un ballon perdu, Calvé lance Niculae qui prend de vitesse Lorenzi, il se retrouve seul face à Martial qu’il élimine d’un petit pont, et glisse le ballon du pied gauche au ras du poteau de Cappone encore pas irréprochable sur le coup, Le Fabuleux Destin du Nancy’s Roumain sûrement, c’est perdu, c’est douloureux, je suis énervé, Dupont aussi, Touré aussi, énervons nous tous en cœur, pleurons, ça ne ramènera pas les 3 points largement à notre portée ce soir, on laisse l’adversaire du jour revenir à 1 point et une belle occasion de s’extraire de l’Auberge Espagnole des galériens de la liguain. Licka avait raison, et c’est bien la seule chose qu’il ait réussie ce soir.

Le Stade Sympa 29 est toujours là face à des adversaires direct pour le maintien.

 

Les Joueurs

Onze Anal prend garde à toi, le Stade Brestois est là !

Cappone 0/5 : choist à la place d’Hartock parce qu’il a joué à Lorient et qu’il connaît donc le synthétique, peut-être, le poste de gardien sûrement pas. A la faute plusieurs fois, pas rassurant, en retard, tente de tuer Martial, reste planté sur ses appuis. Ne sera plus revu de la saison. Kenavo et sans regrets.

Daf 1/5 : Fait une main réflexe Thierry Henry© provoquant un coup franc dangereux, manquant de faire but avec la maladresse de notre gardien, de bonnes velléités offensives en tout début de match et puis plus rien. Pas vigilant sur le 1er but lorrain, pris de vitesse plusieurs fois par Lemaître . L’expérience ça sert à quoi bordel ? De retour d’une longue convalescence, on attendra donc avant de lui dire Kenavo.

Martial 0/5 : Vigilant en début de match et puis le drame, il a fait n’importe quoi, un gros tampon sur Diakité qui lui vaut un jaune, des fautes bêtes, complètement dépassé sur les deux buts, particulièrement sur le dernier où Niculae l’humilie d’un petit pont. Claude Pèze me demandait ce qu’il valait, ce soir, il a eu l’utilité défensive de Fahid Ben Khalfallah vers 5h du mat après une tentative de battre son record d’ingurgitation de Tequila. 53 en 4h me dit on, comme la taille en pied et pouce d’Audrey Tautou. Encore ces satanés chiffres et Elle.

Zebina 1/5 : Jouer les patrons c’est bien, sonner la révolte c’est bien, mais quand on vient d’égaliser avec un peu de réussite, on ne se jette pas à l’attaque comme un puceau de 13ans bourré devant sa première prostituée thaïlandaise. En difficulté face à Niculae tout le match. Laisse Martial tout seul sur le deuxième but. Copie à revoir.

Lorenzi 2/5 : Il est celui qui a débuté le match le plus timidement, mais au fil du temps il a proposé de plus en plus de solutions sur son côté, combinant bien avec Ben Basat, quelques erreurs mais de la volonté, ses centres ont été trop imprécis, ou les attaquants trop absents. En difficulté sur sa pointe de vitesse.

Ewolo 0/5 : Un double contact, un sombrero, une intensité défensive proche du néant, Bernard Fa ? Non le Pasteur. Une concentration homéopathique, la vitesse d’un pédalo dans le mont Ventoux. Diakité une fois descendu au milieu de terrain a fait ce qu’il voulait. Le Pasteur est cuit, il ne doit plus être titulaire, Kenavo Oscar, et merci pour tout.

Licka 0/5 : Tiens par où t’es rentré, on t’as pas vu sortir ?!

Grougi 0/5 : Un mélange de ses compagnons d’infortune du milieu de terrain, entre absence et invisibilité. Si quelqu’un a vu un bon coup de pied arrêté de sa part ce soir qu’il me jette la pierre, pas sur la bouche s’il vous plaît, j’en ai besoin pour boire et oublier.

Touré 1/5 : Déborde, centre au 3e poteau, percute avant de perdre la balle. De l’envie et c’est tout.

Roux 0/5 : A Schalke ils rigolent bien et s’essuient le bout avec les 6,5millions économisés sur son transfert manqué. Une frappe mollassonne, des déviations moisies, il est où le sosie nordiste d’El Nino ? A défaut de celle de Torres, il semble viser la carrière de Cyrille Pouget.

Ben Basat 2/5 : Le seul a tirer son épingle du jeu, il a tenté, sans réussite, de combiner avec un Roux fantomatique. Il est parti seul au but se faisant reprendre illicitement, de l’envie, mais trop seul. Une belle passe décisive pour Lesoimier. Dans l’ensemble c’est tout de même pas formidable.

 

Les Remplaçants et le Coach

Je ne sais pas si le coach a quelque chose à voir dans un match comme ça, les joueurs se sont cru trop beaux après la victoire contre Lorient, il a peut-être pensé à savourer un peu au lieu de garder la pression sur ses joueurs. Apparu très énervé à la fin du match, peut-être aurait il pu apporter des modifications plus tôt à son équipe, il y a toujours quelques joueurs qui cirent le banc sans espoir et qui mériteraient leur chance…

Lesoimier (Licka 66e) 2/5 : Une rentrée pourrie jusqu’à ce but superbe et l’espoir, avant la désolation.

Poyet (Roux 75e) NN : Ne pouvait pas faire pire que celui qu’il remplace, a quand même essayé, a presque réussi mais il a manqué de temps.

Ba (Ewolo 92e) NN : Salut gamin.

 

L’Adversaire

On leur donne la victoire, mis à part Diakité qui une fois descendu d’un cran a été très présent, et Mangani volontaire, Niculae réalise autant un exploit que la défense lui offre son but, je ne vois pas qui dans cette équipe pourrait réellement faire la différence dans l’opération maintien, le système peut-être, Jean Fernandez a t-il le (Da Vinci) Code pour sauver l’ASNL ?

Une deuxième victoire méritée cela dit, ils ont su saisir le bâton qu’on leur tendait pour nous battre, et ils nous l’ont enfilé bien profond. Aie.

 Bonus Grougi anal.

Mèch n’a pas encore les images mais partage maintenant sa douleur surfacebook.  et sur le 12 Brestoa, un site de supporters bretons bien sympathique.

 

12 thoughts on “La Penn Ar Bed Académie note Nancy-Brest (2-1)

  1. Quelqu’un a les image du but refusé pour horsjeu.net ? J’ai un collègue qui a tenté de m’expliquer mais ce n’est pas son truc, d’expliquer.

  2. Entre le délire sur Audrey Tautou (mais enfin d’où vient cette idée) et le délire numérologique, je me suis franchement marré.
    Une belle académie Mech.

  3. Un question me trulupine depuis un certain temps mon bon Mèch, que veux dire « Penn ar bed » ?

    Pour Adurey Toutou,
    La fonctionnalité SafeSearch de Google étant activée, le terme « nue » a été ignoré lors de cette recherche
    C’est pas drôle le bureau…

  4. L’anal ogie Audrey Toutou est chouette ouais, bien trouvé.

    Et le 12 bretôa, encore une preuve de ce mystère numérologique ?

    Dernière question, après j’arrête, pourquoi Sir Alex a traité Fery de gros FDP ? Ca m’a fait bien marrer sur le coup même si je savais pas pourquoi.

  5. J’éspére ne plus jamais revoir Cappone dans les bois, le style « je me retrousse le short tas vu ! » est juste flippant ! Martial n’était pas là, j’éspére un retour de l’argentin gentiletti au prochain match pour voir si c’est finalement pas mieux en charnière central avec ce bel homme qu’est Zeb-Zeb !

    Pas grand chose a gardé de ce (non) « match » sinon, Benoît nous en met un beau pour kedal sa me bouffe !

    Au final Nancy reprend sont dut de l’année passée et notre victoire au stat’ dans les dernière secondes sur un CF de Grougi …

    @Rafael : Penn Ar Bed c’est Finistère en breton !

  6. @Michel : je pense que tu as raison, si il dégonfle pas rapidement son melon, il est aussi bien plus surveillé, a eut une préparation tronquée à cause de ses conneries mais je pense qu’au fond de lui il pense que c’est toujours la faute des dirigeants donc…

    @Rafael : le 12 Brestoâ c’est le nouveau club de supporter que l’on pourra qualifier de « Familial », j’aurais pu le rajouter dans la suite de nombre c’est vrai.
    C’est pas Dupont qui a traité Ferry de fils de pute, mais Michel Guyot le président, qui est disons un peu brut parfois, c’est un style à la Loulou, il est aussi dans les déchets (le recyclage plus précisément) bref, c’est un Ferrailleur.

    Pour la raison, je dirais qu’il a du être un peu condescendant le petit père Ferry, et il a du dire que ça l’intéressait pas de venir voir Brest Lorient (il n’était pas présent au derby) donc notre bon président (il avait peut-être bu, ça lui arrive…) a dit que de toute façon il n’était pas le bienvenue ponctuant cela d’un beau fdp.

    Et enfin, Penn Ar Bed c’est effectivement le nom du Finistère, Penn signifiant le bout, la tête, le cap… et Bed c’est un peu plus flou, territoire, monde, terre selon qu’on veuille être plus ou moins prétentieux.

    @Frite Philippe : Avec les travaux du tramway c’est tellement le bordel que ça ne veut plus rien dire, mais disons St Martin, donc Jaurès. Siam c’est les vieux.

    Peut-être que je rééditerais l’analogie avec une autre guest star un de ces jours si l’inspiration me vient..

  7. L’action du but refusé sur hors jeu est tout même bien pitoyable. L’ami roumain et Diakité ont mille fois le temps chacun de tenter leur chance. Palme à Diakité qui tel un vulgaire Boris Diaw préfère faire une passe que de prendre un tir ouvert.

    Pitoyable aussi la séquence palette hier soir aux spécialistes qui se sentent dans l’obligation d’expliquer la règle du hors jeu aux nombreuses personnes qui je cite « ne la connaîtraient pas »… Navrant, mais du coup ça explique beaucoup de conversations entendues le lundi matin à la machine à café.

  8. Beaucoup de conversations à la machines à café ? les gens se sont donc intéressés un minimum à ce non-match grâce à cette palette… Les pauvres.

    Je suis d’accord, Niculae c’est par fair play je pense, il sait vraiment pas quoi faire Martial a eut l’air très mal sur le coup, Diakité je pense qu’il voulait faire une talonnade.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.