La Raide et Vile Académie note M.U.-Norwich (2-0)

Luke tenait à saluer ce record de victoires à la maison obtenu par les Red Devils.

Norwich, est revenu des limbes des divisions inférieures cette année en enchaînant, comme un symbole d’Arles-Avignon, deux montées successives. J’aime bien Norwich. Ouais, simplement parce que ma vieille VHS des années King (pas le rockeur obèse, le vrai King) à Man U déborde de buts collés à la ville des conventions obsèques et autres assurances vies… Allez pour la douce séquence nostalgie, histoire de voir Giggs jeune et les Canaries en maillot pyjama.

Cette après-midi on voulait donc une mise à mort de Norwich. Que la défense retrouve sa hargne et son mordant, (perdus quelque part sur la route de Stoke la semaine dernière) et que l’attaque retrouve son jeu gracieux et dynamique. La bonne nouvelle, c’était les retours de Rooney, Evans et Hernandez, avant le retour annoncé de Vidic prévu pour le derby face au Reds dans 15 jours. La mauvaise nouvelle était la disparition de Young de la feuille de match, alors qu’il était prévu dans le groupe…
Petite anecdote, gagner aujourd’hui permettrait de battre un record datant de la saison 1904-1905, à savoir 19 victoires consécutives à Old Trafford.

le 11 de départ :

Ferdinand out. Après deux prestations indignes, Rio a logiquement retrouvé le banc laissant Johnny Evans prendre sa place, lui qui dans la semaine à donné une interview dans laquelle il estimait avoir conscience de son rôle de cadre. True Story. Plus surprenant par contre, la titularisation de Lindegaard à la place de De Gea, alors que l’Espagnol a enchaîné les bonnes prestations dans les bois dernièrement (le match contre Bâle ne compte pas, tellement la défense était à la masse). Park Ji-Sung est dans le 11 aussi, profitant de la défection de Young comme signalé plus haut :

Le banc : De Gea / Ferdinand / Carrick / Giggs / Owen / Berbatov / Welbeck

Le match :
La première mi-temps s’étant résumé à un entraînement classique : passes, coups de pied arrêtés, frappes de loin, il n’y a rien à dire sur les 45 premières minutes. Pour nous excuser de ce désagrément, nous vous offrons une jolie vidéo (et un peu de culture musicale), chère à la Raide et Vile Académie.

La deuxième mi-temps repartant sur les mêmes bases, votre serviteur songeait à aller faire ses courses pour la semaine ou à étendre son linge. Et puis finalement voilà que Norwich se montre vraiment dangereux, avec Morisson qui viole Evans avant de se faire reprendre miraculeusement par Jones (52e), puis c’est Pinkington qui se signale avec une frappe bloquée par Lindegaard. Chouette ça s’emballe, mais pas du tout du bon côté. Misère et désolation. D’autant plus que les Canaries s’offrent encore une nouvelle action par Pinkington qui s’amuse de Valencia avant de frapper à côté alors qu’il était absolument seul et que Lindegaard lui offrait gentiment sa croupe (64e). Il faudra que Giggs, tout fraîchement rentré, touche son premier ballon pour que Man U sonne la révolte : tac tac, double contact, son vis à vis est foudroyé par une méningite, le Gallois centre et trouve un corner, qui finalement se transforme en série de corners, pour l’ouverture du score par Anderson (68e) servi par Rooney. 1-0, on n’y croyait plus. Manchester pose enfin le pied sur le ballon et se met à réellement dominer. Le 2-0 de Welbeck suite à un une-deux avec Park-Ji Sung viendra logiquement récompenser les 20 minutes durant lesquelles les Red Devils auront vaguement joué à leur niveau.

La tête du classement est conservée de justesse, le record de 1905 est tombé, l’honneur est donc sauf, mais ce match aura été bien plus compliqué que prévu. Reste à espérer que la trêve internationale va permettre à tout le monde de prendre un peu l’air et se remettre les idées en place car dans 15 jours, c’est Liverpool qui se dressera sur le chemin de United.

Les Diables :

Lindegaard (3/5) : Un seul vrai arrêt à faire. Il l’a fait. Il est bien aidé par la maladresse des attaquants d’en face à côté de ça.

Evra (2/5) : Prestation quelconque, à l’image du match de l’équipe aujourd’hui. Pas d’erreur à signaler, mais rien de bien positif non plus.

Evans (2/5) : Tututu : « Le petit Nemanja Vidic est demandé en défense centrale urgemment. Je répète, le petit Nemanja Vidic est demandé en défense centrale rapidement ».

Jones (4/5) : Quand c’est un défenseur central qui crée le gros de l’animation offensive, c’est qu’il y a un problème (et que le joueur susnommé est fou). Pourtant, pendant presque 70 minutes, ce ne sont que les rares cavalcades de Phil qui nous ont tenu en haleine. Défensivement, il y a un gros mieux, il sauve même les Diables Rouges d’un but quasi certain sur un tacle bien senti coupant court à une passe en retrait de Morison alors qu’un joueur de Norwich attendait tout seul aux 6 mètres.

Valencia (1/5) : Il a été tellement inutile que je l’ai simplement oublié dans la première version du texte envoyé au chef rédac.

Anderson (3/5) : Une note qui vaut surtout pour l’ouverture du score qui a lancé le match et permis à tout le monde de respirer. Autrement, il n’était que peu inspiré et même plutôt maladroit en attaque. Il est aussi à deux doigts du csc en détournant une frappe de Pikington qui finit sur le poteau. Remplacé par Ferdinand (77e)

Fletcher (2/5) : Enlève ton masque Carrick on t’a reconnu.

Nani (1/5) : Une attitude à la CR7 plus qu’agaçante au moindre contact, pas beaucoup d’idées, pas beaucoup de vitesse. Tu vaux bien mieux que ça Luis. Remplacé par Giggs (64e)

Park Ji-Sung (3/5) : Sa séance de une deux avec Welbeck pour le 2-0 vient récompenser son travail permanent, après un match difficile où Park à beaucoup couru pour rien. Mais quand on voit le non match de Nani a côté, ça paraît quand même largement mieux.

Rooney (3/5) : Wayne est un joueur génial qui réussit tout ce qu’il entreprend. Sauf aujourd’hui où toutes ses idées géniales ont fini à la corbeille. Moins adroit (malgré quelques occasions sérieuses), moins percutant que d’habitude (en même temps il revient juste de blessure) Rooney offre quand même l’ouverture du score à Anderson et rien que pour ça, merci.

Hernandez (0/5): 5, le nombre de ballons qu’il a touchés. 0 le nombre de situations où il n’était pas hors-jeu sur les dits ballons. Remplacé par Welbeck (64e)

Les suppôts de Satan :

Giggs, pour Nani, 64eme (non noté) : Quand un mec de 38 ans est celui qui met le plus de vitesse sur les ailes, c’est qu’il y a un problème… Pourtant… Très bonne rentrée pour Ryan qui tire le corner du 1-0 et a posé beaucoup de soucis à ses vis à vis.

Welbeck pour Hernandez, 64eme (non noté) : Troisième but en deux matchs, tranquille. Il y a un Mexicain qui va retourner faire banquette rapidos.

Ferdinand, pour Anderson, 77eme : L’entrée de tous les dangers, vu sa forme du moment. Sauf qu’il n’a rien eu à faire aujourd’hui.

 

Tout de même ravi de ce record; Luke vous offre les images de ce match.

Analy,

Luke Seafer

5 thoughts on “La Raide et Vile Académie note M.U.-Norwich (2-0)

  1. Ca a l’air d’avoir été un match ultra passionnant…

    Petite déception tout de même, quand tu as évoqués les Canaries, je m’imaginais 10ans en arrière pour voir Moldovan marquer un but tout pourri, Ziani, Quint, Marama…

  2. …Pierre Aristouy, Shiva Star N’zigou…

    J’ai regardé un bout du match, je me suis endormi. Et Valencia craint.

  3. J’adore toujours plus ce Phil Jones, que bel homme. Putain ce qu’il serait bien dans notre défense de bras cassés…

  4. Je te comprends mister Wunderbar. Autant sur ses premiers matchs il me rendait dingue, autant après le match contre Norwich, je suis vraiment sous le charme.

  5. Son retour sur le 1vs2 était particulièrement appréciable. Très bon placement pour empêcher la passe, et intervention rapide et propre pour contrer le porteur du ballon. Et en plus, le ballon ne sort même pas et est relançé proprement, que demande le peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.