La Reds Académie note Man.U.-Liverpool (2-1)

11

Vous aurez bien sûr tous reconnu Jimmy Caravane

Luis Suarez le débile, Patrice Evra la grande gueule, inutile de revenir sur ces évènements déjà refaits par 98% des sites internet. Il suffit de lire l’avis de John Barnes. Luis Suarez s’est excusé, Kenny Dalglish s’est excusé pour sa conduite avec la presse après le match. Parlons du match justement.

Sir Alex aligna une équipe amputée de ses nombreux blessés mais tout de même sympathique. De Gea – Evra, Evans, Ferdinand, Rafael – Giggs, Scholes, Carrick, Valencia – Rooney, Welbeck. « L’infernal Wayne Rooney » cher à Stéphane Guy bougea comme d’habitude sur tout le front de l’attaque et fit souffrir Jay Spearing, point faible des Reds.

Liverpool dans une composition effrayante puisque Stewart Downing était sur le terrain. Reina – José Enrique, Agger, Skrtel, Johnson – Henderson, Spearing, Gerrard – Downing, Suarez, Kuyt. Pas de Carroll, pourtant bon ces dernières semaines, ni de Bellamy, le meilleur joueur de Liverpool cette saison (oui).

Liverpool exista réellement dix minutes avant de laisser United et notamment Paul Scholes prendre le jeu en main. Les Reds se réveillèrent à l’entrée de la dernière demi-heure grâce aux changements. Délaissé par un Henderson toujours aussi imprévisible et pas aidé par un Gerrard dont la capacité à occuper ce poste est incertaine, Jay Spearing fut la victime de la cohésion mancunienne. Rooney, Giggs, Welbeck combinèrent autour de lui, et la différence de niveau avec Lucas Leiva fut criante.

Faibles collectivement, les Reds l’ont été individuellement tout autant. José Enrique a été noyé par Valencia alors que l’Espagnol est une des rares valeurs sûres cette saison. Kuyt qui semblait sur le retour a été maladroit. Les quelques certitudes se trouvent toujours en défense, où Skrtel et Agger ont réalisé un match honorable, malheureusement lâchés par leurs compères plus haut.

L’écart technique a été flagrant, et le football balbutié devient de moins en moins acceptable côté Mersey. Cette équipe a un besoin urgent de renforts techniques pour espérer accrocher la Ligue des Champions avant 2028. Dans les années à venir, les quatre places auront six ou sept candidats. Liverpool est déjà le septième.

C’est d’autant plus décevant que les Reds nous ont habitués à répondre présent dans les grandes affiches. Le contexte des retrouvailles entre Suarez et Evra a forcément eu son importance, et l’altercation à la mi-temps peut expliquer le début catastrophique de deuxième période : United en a profité tandis que Liverpool avait l’esprit ailleurs. Daniel Agger aurait d’ailleurs proposé à Rio Ferdinand un combat de rue après le match. Sans plus déprimer, les notes.

Les Reds

P. Reina : victime de l’incompétence de ses coéquipiers, il les avait pourtant sauvés en début de match sur une tête de Paul Scholes. Quand ce n’est pas lui qui flanche, contrairement à ces derniers temps, ses partenaires s’en chargent…3/5.

José Enrique : bouffé par Valencia, cantonné aux tâches défensives, inhabituel. La présence de Downing devant lui ? Mais nooon…2/5.

D. Agger : solide comme souvent, il fut un des seuls à surnager. Toujours pas blessé, c’est la bonne nouvelle du week-end. 3/5.

M. Skrtel : ni catastrophique ni brillant, il résista une période aux offensives mancuniennes avant de plier, sur corner puis en plein axe dans le jeu. Honnête. 2/5.

G. Johnson : une montée en début de match avant d’être timide, il avait pourtant la chance d’être opposé à Giggs, très doux défensivement. Il eut également la chance de voir Giggs souvent aller dans l’axe, mettant sur Spearing toutes les emmerdes. 2/5.

J. Spearing : correct dans les petits matches, Jay n’a pas encore le niveau pour faire face aux grosses équipes. Surtout quand ils décident, hormis Valencia, de tous jouer dans l’axe. Le trio Giggs – Rooney – Welbeck a profité de sa faiblesse pour martyriser les Reds. 1/5. Remplacé par Andy Carroll qui pourrait profiter de cette fin de saison pour progresser.

J. Henderson : Mister random. Quand il se trouvera une régularité, Jordan pourra prétendre à une place de titulaire. Avant ça, il faudra déjà trouver son poste. 2/5.

S. Gerrard : Dalglish l’a encore placé sur le côté droit d’un milieu à trois qui ne semble pas lui convenir. Sa relation technique avec Luis Suarez reste à construire tandis que celle avec Andy Carroll s’est faite très facilement. Il est devenu plus intéressant quand le double-mètre amateur de bière est entré en jeu. Il doit continuer à jouer et éviter une rechute. Probable futur capitaine de l’équipe d’Angleterre à l’Euro. 2/5.

S. Downing : invisible – tape un coup franc n’importe comment – est remplacé par Bellamy. 1/5. Le Gallois n’eut pas le temps de se révéler décisif mais son entrée coïncida avec la bonne période de son équipe.

D. Kuyt : s’il a offert de l’espace à Glen Johnson, il ne lui a pas offert des solutions. Mister random n°2. À moins que ce ne soit Liverpool cette saison…2/5. Remplacé par Charlie Adam qui apporta sa qualité sur les coups de pied arrêtés, en particulier sur le but de Suarez.

L. Suarez : une main ignorée avant le coup d’envoi, une provocation d’Evra ignorée après le match. Sa tête n’était pas encore nettoyée de l’incident avec le Français. Il a marqué, un but trop tardif mais un bon signe tant il galère à scorer depuis le début du championnat. Il faudra surveiller son comportement dans les prochains matches, une nouvelle suspension est vite arrivée. 2/5.

En face, Wayne Rooney a fait un gros match, ses déplacements ont été à l’origine de la victoire des Red Devils. Paul Scholes est immortel, Valencia signe le retour de blessure le plus incroyable depuis longtemps et De Gea a répété sa parade de héros en fin de match. Welbeck progresse très vite.

Sentiment confirmé : Liverpool n’accrochera pas la Ligue des Champions, pas avec cette apathie offensive. Une victoire en finale de la Carling Cup, un premier titre depuis 2006, qualifierait de toute façon en Europa League. Dalglish et Comolli devraient préparer l’intersaison tout en essayant d’améliorer les automatismes, pourquoi pas de sauver Carroll, Downing semble être un cas désespéré. Ces quelques mois sans réel objectif pourraient aider Gerrard à revenir au top, et Luis Suarez à retrouver l’efficacité.  Après avoir dépensé à la va-vite, Liverpool a désormais le temps de réfléchir.

11 thoughts on “La Reds Académie note Man.U.-Liverpool (2-1)

  1. Encore une défaite du au coaching de Kenny plus une équipe de M.U plus forte il faut l’avouer, mais il reste quand même un point positif Luiz l’a mise bien profonde à évra le provocateur !

  2. Merci à Jimmy Caravane pour ce retour aux affaires bien compliqué.

    Putain, Downing et Kenderson. Putain.

  3. Merci pour l’acad’, JusteLarge.
    Je vais me permettre de donner mon avis sur certains joueurs tels Spearing: Je suis globalement d’accord avec toi, il ne fait pas le poids face aux gros, mais j’aimerais signaler le fait qu’avec un milieu de terrain à 3 on bouffe Tottenham (au milieu, hein), on doit bouffer les mancs qui n’ont jamais fait du centre leur préoccupation dans leur 442 de merde (ouais une haine contre ces imbéciles sans classe vient de se réveiller en moi) et à chaque fois on se retrouve sans animation offensive. La faute à Steven qui joue par intermittence à défaut d’avoir un physique. La faute à Downing qui n’apporte rien et semble être en dépression (je sais bien qu’il coute cher et qu’il faut le relancer, mais l’équipe joue tellement mieux quand le bel ami Craig est là, et je vais même aller plus loin disant que je préfère Maxi). La faute à Henderson: mettre 20 millions sur un footballeur pas fini et sans grand talent, c’était très con. La faute à Carroll qui ne connait pas encore très bien l’objet rond avec lequel on joue. la faute à Suarez qui est notre seul footballeur de classe mondiale (Steven pas encore remis, hein -et je ne compte pas notre défense central que j’adore: notre punk et notre skin) et qu’on est pas foutu de protéger ou qui ne laisse pas protéger. Et enfin Dirk qui a apparement pris conscience qu’il ne passera plus jamais un vis à vis et qui ne provoque plus: pour un ailier c’est super emmerdant.
    Tout ça pour dire qu’on a un gros souci de cohérence dans notre jeu, notre animation offensive est pitoyable. Je ne vois qu’une solution: emmener Luis, Steven et Andy en stage qu’ils apprennent à jouer ensemble parce que c’est l’option la plus logique et que l’absence d’entente à trois est criante.

  4. Statistique Stéphane Guy, lors du match contre Tottenham je crois : Suarez, Carroll et Gerrard n’avaient joué que 70 mns ensemble depuis le début de saison.
    Pas étonnant qu’ils se trouvent pas…

  5. C’est affolant comment Liverpool a régressé depuis 3 saisons, il n’y a plus de fonds de jeu, nous recrutons des joueurs terriblement irréguliers, et surtout nous n’avons toujours de système tactique ou de 11 type apart le back 4 et Gerrard le jour ou on le fera jouer à son poste…

    L’absence de Lucas est trop handicapante, c’est bien triste. Elle est bien loin la LDC les amis.

    Cependant j’espère que Mr Carroll va en profité pour devenir un top forward, mais bon c’est dur d’y croire tant il est limité techniquement.

    Je continue à penser qu’un 3-5-2 serait la solution à nos lacunes sur les côtés:

    Reina
    Skrtel- Agger-Carra
    johnson-Adam-Gerrard-Maxi – Enrique
    Suarez/Carrol – Bellamy

  6. @Mech: En tant que pratiquants d’une religion nous sommes forcés de croire en nos prophètes jusqu’au bout. Même s’il est vrai que le prophète a du mal a retrouver son meilleur niveau depuis 3 ans. Mais on mourra avec lui.

    @MrGaga: Ton milieu de terrain Maxi-Adam-Gerrard me fait un peu peur. Qui défend?

  7. @MrGaga: Pardon, j’ai trouvé qui défendra: Le punk et le skin avec Carra en back-up.

  8. Je suis pas coach, je veux juste savoir si ca pourrait être cohérent.

    J’imagine un repli en 5-3-2 (repli des latéraux) en phase défensive avec marquage en zone constamment, c’est complexe dans le foot moderne je sais, mais on a pas les joueurs qu’il faut pour un 4-4-2 ou un 4-5-1. Downing est pas assez influent dans notre jeu et c’est le seul aillier de formation.

    Adam en 6 (il a une bonne vision de jeu et a besoin de temps avant de choisir tellement il est lent dans la réaction) et Gerrard et Maxi en milieu relayeur. Même si ca me rend triste de foutre Maxi dans l’équipe type, il reste meilleur que Henderson….. et Lucas étant blessé. Downing sur le banc, il comprendra comme ca qu’il n’est pas indispensable….

    Une défense centrale à 3 permet de faire sauter le milieu défensif.

    @Kero : c’est plutôt Carroll/Bellamy erreur de relecture… Suarez même si il est pas assez efficace, reste notre meilleur attaquant de loin sur le papier.

    Maintenant si Dalglish pense que le 4-5-1 est viable et permettra à Liverpool d’accrocher le top 4. In KK I trust !

  9. T’es pas coach mais c’que tu dis n’est pas dénué de sens…Et je suis totalement d’accord avec toi sur Maxi: c’est triste mais il est meilleur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.